Bienvenue à Sott.net
sam., 10 déc. 2016
Le Monde pour les Gens qui Pensent

Ne paniquez pas ! Rigolez !
Carte

Propaganda

Théories du complot « autorisées », non mais ! Petit top 10


Comment: On ne rira malgré tout qu'à moitié puisque certaines de ces théories du complot avalisées ont causé la mort de centaines de milliers de personnes. Théories du complot, désinformation, propagande, voilà matière à lire :

© Reuters
Les gardiens de l'establishment occidental usent de l'étiquette « complotiste » pour couper court aux débats et calomnier ceux qui ont l'audace de contester les récits de l'élite, mais sont aussi les plus complotistes, selon l'écrivain Neil Clarck.

Il y a ici une grande ironie. Car ce sont les gardiens de l'establishment occidental qui mettent en avant les théories du complot de la manière la plus active depuis à peu près vingt ans. En effet, les théories les plus exotiques, infondées et même parfaitement dangereuses, sont promues par ceux qui sont les plus prompts à traiter les autres de «complotistes».

Voici dix théories du complot de l'establishment occidental qui sont acceptables. Si vous les répandez, on ne vous traitera pas d'excentrique ou de cinglé, au contraire, vous serez considéré comme « expert » digne d'une chronique dans « un journal sérieux » comme le Washington Post ou le London Times. Et, qui sait, peut-être recevrez-vous une alléchante proposition d'une maison d'édition qui vous proposera d'écrire un livre sur les théories du complot.

Snakes in Suits

Une évaluation psychiatrique réclamée contre Trump


Comment: Ceux qui paniquent à l'idée que Trump soit élu président ne savent plus quoi inventer pour lui mettre des bâtons dans les roues. Notons que Trump est aussi désavoué par une belle brochette de malades à la psychologie gratinée qui ont plus ou moins peur de ne pouvoir continuer à magouiller en rond, pour ainsi dire.

Une évaluation psychiatrique est une excellente idée ; la meilleure même. A condition de la faire passer à toute personne en charge d'une "mission politique", quelle qu'elle soit. Inenvisageable, bien entendu, puisque la population se rendrait compte alors de l'inaptitude et de l'incompétence pathologique des dirigeants qu'elle croit avoir élu.


La représentante démocrate de la région de Los Angeles au Congrès américain, Karen Bass, a lancé une pétition sur Change.org pour réclamer une évaluation psychiatrique de Donald Trump.

« Son impulsivité et son manque de contrôle sur ses propres émotions sont préoccupants », peut-on lire dans le texte de la pétition. « M. Trump semble présenter tous les symptômes du trouble de la personnalité narcissique », fait valoir le texte, critères diagnostiques du DSM-5 (1), à l'appui.

Le trouble de personnalité narcissique est, selon le DSM-5, un mode général de fantaisies ou de comportements grandioses, de besoin d'être admiré et de manque d'empathie. Pour poser le diagnostic, 5 manifestations sur 9 doivent être présentes.

Les critères diagnostiques généraux d'un trouble de la personnalité doivent aussi être rencontrés. Parmi lesquels, celui-ci : ce mode durable de fonctionnement « entraîne une souffrance cliniquement significative ou une altération du fonctionnement social, professionnel ou dans d'autres domaines importants ».

La pétition, lancée depuis environ une semaine, a recueilli, le 9 août, plus de 30 600 signatures.

La semaine dernière, en réponse, semble-t-il, à la prolifération d'avis diagnostiques qui circulent dans les médias sur le candidat républicain, la présidente de l'American Psychiatric Association (APA), Maria A. Oquendo, a jugé utile de rappeler à ses membres la « règle Goldwater » qui leur interdit d'émettre des opinions sur quelqu'un qu'ils n'ont pas évalué personnellement.

Wine n Glass

Rions un peu avec Sarkozy : « je n'ai jamais bu une goutte d'alcool de ma vie, jamais. » nous révèle t-il...


Comment: « Il apparaît que les individus qui boivent beaucoup sont de moins en moins bons aux tests de mémoire. ». Ceci explique sans doute cela.

Plus sérieusement, n'oublions pas que c'est ce genre de menteur pathologique qui occupe les postes de pouvoir...


© GONZALO FUENTES Source: AFP
Au cours d'une interview-confession à la radio, l'ancien président de la République a admis avoir toujours été abstinent en matière d'alcool. Les réactions sur les réseaux sociaux ne se sont pas fait attendre.

Mais quelle mouche a piqué Nicolas Sarkozy ? Au micro de RTL, samedi 6 août, le président du parti Les Républicains (LR) a affirmé n'avoir jamais bu d'alcool... de toute sa vie. «Et alors Ricard... je n'ai jamais bu une goutte d'alcool de ma vie, jamais. Vous vous rendez compte, ce truc-là ? Et pourtant je me suis amusé, je vous le dis», a-t-il assuré, ajoutant, néanmoins, qu'il était amateur de cigares.

Problème : l'ex-chef d'État a été photographié un verre de vin à la main à de nombreuses occasions. Un «détail» que n'ont pas manqué de lui rappeler des utilisateurs de Twitter, preuves à l'appui.

Fireball

Entre la peste et le choléra, 13 % des Américains choisissent... les comètes

© NASA
Les hommes sont les plus nombreux à préférer le scénario catastrophe aux candidats démocrate et républicain.
Le scénario catastrophe plutôt que les politiques. Selon un sondage, 13% des Américains préfèrent voir une météorite s'écraser sur Terre plutôt que de voter pour Hillary Clinton ou Donald Trump à la présidentielle.

Réalisée par l'institut de sondage Public Policy Polling, l'étude révèle que 43% des personnes interrogées envisagent de voter pour la candidate démocrate, 38% pour le candidat républicain, 7% sont indécis et 13% préfèrent qu'une météorite atteigne la planète (soit un Américain sur dix). Dans le détail, les hommes sont plus nombreux à préférer le scénario catastrophe. Et l'option est soutenue à parts égales entre partisans républicains et démocrates, précise le New York Post.

Impopularité des candidats

Si un tel sondage peut prêter à sourire, il illustre toutefois l'impopularité dont souffrent les deux candidats dans la course à la Maison Blanche.

Sans le choix de la météorite, Hillary Clinton devance Donald Trump de quatre points (45% contre 41%). 5% des sondés optent ensuite pour le candidat libertarien Gary Johnson, 2% pour la candidate des Verts Jill Stein et 7% restent indécis.

Commentaire: Il y a des chances qu'on ait droit malgré tout au pack spécial comètes-psychopathes. Qui sait si les deux ne sont pas liés ?


Road Cone

Les désastres du réchauffement climatique : Stonehenge en danger, alerte à la taupe !

La propagande climatique du « machin » onusien n'a plus de limites. L'un des appendices de cette organisation tentaculaire et coûteuse, l'UNESCO, basée à Paris, met en garde contre les désastres attendus du réchauffement climatique qui n'arrive toujours pas. En Grande-Bretagne le site de Stonehenge, héritage mondial, pourrait s'effondrer en raison de la pullulation des taupes, des lapins, blaireaux et autres mammifères fouisseurs qui serait favorisée par la montée des températures.

L'UNESCO cite 31 sites naturels et culturels de l'héritage mondial qui sont potentiellement en péril si rien n'est fait pour arrêter le réchauffement. Parmi ces sites figurent la Statue de la Liberté, Venise, l'Ile de Pâques et l'archipel des Galapagos. Stonehenge figure en bonne place parmi les chefs-d'oeuvre en péril et les pierres parfois de plus de trente tonnes pourraient s'effondrer à cause des galeries creusées par les taupes et les lapins. En raison de l'accroissement de la température, de la fonte des glaciers, de la montée du niveau de la mer, des évènements météorologiques intenses, des sécheresses prolongées et des feux de forêts il ne restera presque rien de l'héritage mondial...

Magic Hat

Qui mentira le mieux ?


Commentaire : On rigole, pour-sûr, mais les politiciens ont une façon de s'exprimer vraiment terrifiante : le regard, la voix , l'élocution et les intonations transpirent la fausseté et le mensonge, et l'on se dit : comment un peuple entier peut-il encore se laisser abuser de la sorte ?



Smiley

Des complots comme s'il en pleuvait


Black Cat 2

Felix une chatte promue contrôleuse de gare dans le Yorkshire

Felix, chatte noire et blanche de cinq ans, la terreur des rongeurs métropolitains, a été nommée contrôleuse principale de la station de trains Huddersfield dans l'Est du Yorkshire, rapporte The Daily Mail.

La chatte lutte contre la vermine depuis l'année 2011, alors que la station de trains avait risqué d'être infestée de souris. Grace à son travail accompli avec brio, aucun rongeur n'ose à présent s'aventurer sur les quais de la station.

© Felix the Hudderfield Station cat/Guzelian
Felix, une contrôleuse de premier ordre
Après cinq ans de loyaux services, Felix est enfin récompensée pour son travail irréprochable. Elle est nommée contrôleuse principale de la station par la compagnie TransPennine Express et décorée de l'uniforme et d'un badge officiel à son nom. En outre, la chatte possède sa propre chatière au niveau des contrôleurs de billet afin d'optimiser ses déplacements et de rendre son travail plus efficace.

Commentaire: Vous pouvez également consulter:


X

Les politiciens ne servent à rien, la preuve


Commentaire : On en avait déjà la très vive impression, et l'article enfonce le clou en notant le peu de différence qu'il y a, au fond, entre un politicien et une machine...


© Inconnu
Un chercheur de l'Université du Massachusetts mis au point un générateur de discours politiques.

L'art oratoire a longtemps été l'attribut privilégié des hommes politiques. Si l'Assemblée nationale a connu ses grands moments d'éloquence parlementaire — on pense entre autres aux discours de Hugo ou de Mirabeau, surnommé « L'Orateur du peuple » — il suffit de regarder LCP pour se rendre compte que les prises de paroles à l'assemblé suivent un certain canevas qui diffère peu d'un discours à l'autre. Cela pose la question intéressante de savoir si une machine suffisamment intelligente ne pourrait tout simplement pas générer ces discours automatiquement.

C'est en tout cas ce que s'est demandé Valentin Kassarnig, un jeune chercheur à l'Université du Massachusetts à Amherst qui a mis au point une intelligence artificielle capable d'écrire des discours politiques qui pourrait pratiquement passer pour des vrais.

Pour réaliser cette performance, le chercheur a récolté une base de données de plus de 4 000 discours recueillis parmi 53 débats au Congrès américain soit plus de 50 000 phrases de 23 mots en moyenne.

Eye 1

Orwell versus Huxley

Je suis tombé sur une petite planche de BD, dont le dessin est certes pourri mais le contenu intéressant. Je vous en fait profiter ici, en VF.