Les Maîtres du MondeS


Pirates

Alain Juppé accusé par sa propre administration d'avoir falsifié les rapports sur la Syrie

Image
Un haut fonctionnaire français a invité , le 19 mars 2012, des journalistes arabes basés à Paris pour leur révéler la bataille qui se livre actuellement au sein du gouvernement français en général et du Quai d'Orsay en particulier à propos de la Syrie.

Selon cette personnalité, l'ambassadeur de France à Damas, Éric Chevallier, dont l'ambassade vient d'être fermée et qui est rentré à Paris, a pris à partie son ministre devant ses collègues. Il a accusé Alain Juppé de ne pas avoir tenu compte de ses rapports et d'avoir falsifié les synthèses pour provoquer une guerre contre la Syrie.

Au début des événements, en mars 2011, le Quai avait dépêché des enquêteurs à Deraa pour savoir ce qui s'y passait. Leur rapport, transmis à Paris, indiquait qu'après quelques manifestations, la tension était retombée, en contradiction avec les reportages d'Al-Jazeera et de France24 qui indiquaient à l'inverse que la ville était à feu et à sang. L'ambassadeur demanda la prolongation de la mission pour suivre l'évolution des événements. Furieux de ce premier rapport, le ministre des Affaires étrangères lui téléphona pour exiger qu'il le modifie et fasse état d'une répression sanglante. L'ambassadeur plaça alors le chef de mission à Deraa en conférence téléphonique avec le ministre pour lui redire qu'il n'y avait pas de répression sanglante. Le ministre menaça l'ambassadeur et la conversation se termina de manière glaciale.

Crusader

SOTT Focus: Violations des Droits de l'Homme en France

Image
Depuis les années 1990, plusieurs entités légales soutenues par le gouvernement ont été créées en France, dont le seul but est de mandater ce que les gens peuvent penser et croire. Ces organisations ont la capacité (et ont été expressément conçues à ce titre) d'outrepasser et/ou de supplanter n'importe quel règlement de la Cour Européenne des Droits de l'Homme. Ces organisations françaises, comme la MIVILUDES, créées et dirigées par des psychopathes et leurs Suiveurs Autoritaires, ne sont fondamentalement que du pur fascisme. Quiconque ayant la plus légère tendance à adopter des points de vue alternatifs représente apparemment un danger car il va indubitablement instaurer une « secte apocalyptique » à tout moment ! Les exemples de suicides collectifs du Temple du Peuple, de l'Ordre du Temple Solaire et d'Heaven's Gate sont rabâchés au début du rapport 2010 de la MIVILUDES, rendant de ce fait le terme « secte » aussi effrayant que « terroriste musulman ». (Peu importe que ces événements aient été des opérations psychologiques de la CIA conçues comme une sorte de « 11 septembre » à l'encontre de la pensée à contre-courant, à la manière dont le 11 septembre fut conçu pour initier la Guerre contre le Terrorisme.)

Arrow Down

Tuerie de Toulouse - Jusqu'où ira-t-il ?

« ça aurait pu se passer ici, il aurait pu y avoir le même assassin, ces enfants sont exactement comme vous, la victime n'y est pour rien. C'est très important de penser à ces enfants, à leur famille et c'est très important de réfléchir au monde tel qu'il est, tous ensemble, dans l'école de la République, ..., ces enfants avaient 3 ans, 6 ans et 8 ans et l'assassin s'est acharné sur une petite fille .... »
Imposer une minute de silence dans les écoles peut à la limite se comprendre, mais son discours est honteux, inacceptable.

On a pour habitude d'éviter aux enfants d'assister à des situations traumatiques, de leur laisser la part d'innocence et d'insouciance caractéristique de l'enfance, ils finiront fatalement par entrer dans le monde adulte et auront largement le temps et le loisir de découvrir qu'il est souvent cruel.

Il n'y a aucun sens à son discours, en dehors de vouloir imposer une empathie à tout prix aux enfants dont la psychologie et la personnalité est en construction. Et aucun pédagogue, aucun professionnel de l'éducation n'ose s'élever contre cette dictature de l'émotion.

Personne n'ose dire que Sarkozy a réussi l'exploit d'évincer tous les candidats pour rester seul maître sur le terrain médiatique à faire campagne sous un autre ton, plus émotionnel, plus affectif.

Star of David

Le crime de Toulouse et la réaction abjecte de Benyamin Netanyahou

Les sionistes n'ont pas tardé à donner de la voix. Oubliant les meurtres qui ont précédé la tuerie perpétrée devant une école juive de Toulouse, ils tentent d'exploiter la tragédie. Avec l'indignité dont ils sont coutumiers.

Abject comme à son habitude, l'assassin Benjamin Netanyahou fait le lien entre le crime de Toulouse et la visite d'un député du Hamas palestinien auprès d'une instance de l'ONU.

Quand on lit les propos de ce type qui est premier ministre d'un Etat voyou, on est en droit de se demander pourquoi tant de gouvernants se mettent à plat ventre devant un esprit d'une telle crasse.

Pour Danny Yatom, ancien chef du Mossad, le service qui gère les sayanim dans le monde, il faut rechercher les responsabilités du côté du Hezbollah ou de l'Iran!

Des gens méprisables. Vraiment.

MIB

NDAA + EEA = Pleins pouvoirs aux militaires


USA

Meilleur du Web: Joseph Kony : Le prétexte de l'Amérique pour envahir l'Afrique

Traduction : Julie Lévesque pour Mondialisation.ca.

Image
L'intention cachée des États-Unis en Ouganda, en Afrique centrale et dans la Corne de l'Afrique est la conquête du pétrole et des ressources minérales stratégiques. La poursuite de Joseph Kony et la protection des enfants ougandais ne sont qu'un écran de fumée, un prétexte pour une « intervention humanitaire » dans une région où les « guerres civiles » soutenues par les États-Unis (Soudan, Rwanda, République démocratique du Congo, Somalie, Éthiopie) ont fait plus de huit millions de morts au cours des 20 dernières années :
"Dans une autre manœuvre visant à atteindre l'hégémonie régionale et surpasser la Chine, les États-Unis cherchent à prendre pied par le biais d'AFRICOM dans le bloc incroyablement riche en ressources qu'est l'Afrique centrale. La République démocratique du Congo (RDC) constitue l'une des plus grandes régions du monde privée d'un veritable gouvernement. Elle contient de vastes gisements de diamant, de cobalt, de cuivre, d'uranium, de magnésium et d'étain, en plus de produire plus d'un milliard de dollars d'or annuellement. Il est tout à fait possible pour les États-Unis d'accroître considérablement leur présence en RDC en invoquant le prétexte de vouloir capturer Joseph Kony. (Nile Bowie, Merchandising and Branding Support for US Military Intervention in Central Africa, Global Research, 14 mars 2012.)

Arrow Up

Vigipirate écarlate dans le Lot-et-Garonne après la tuerie de Toulouse

La préfecture du Lot-et-Garonne a annoncé mardi la mise en place du plan Vigipirate écarlate dans ce département limitrophe de la région Midi-Pyrénées, dans le cadre des mesures prises après la tuerie qui a fait quatre morts lundi dans une école juive de Toulouse.

La préfecture précise dans un communiqué que le déclenchement du plan écarlate implique comme ailleurs la "surveillance et protection des lieux de culte israélites et musulmans, pour les écoles et commerces liés aux confessions juives et musulmanes ainsi que pour les sites militaires, les gares SNCF et l'aéroport".

Des contrôles de la circulation, des accès aux bâtiments publics ou privés et sur des lieux dits sensibles ou recevant du public sont également prévus, indique la préfecture, qui attend également des renforts "des services de police et de gendarmerie par des moyens extérieurs au département".

Gear

Le Mossad et la CIA sont d'accord : L'Iran ne cherche pas à fabriquer des armes nucléaires

Traduit par Résistance 71

Le service de renseignement israélien Mossad vient d'admettre, tout comme sa contrepartie américaine de la CIA, qu'il n'y a pas de preuve que Téhéran possède un programme nucléaire militaire à des fins de produire des armes , a dit une source du renseignement américain au New York Times.

Un ancien agent de haut niveau des services de renseignement américain a dit au journal "Le Mossad n'est pas en désaccord avec les Etats-Unis au sujet de programme d'armement nucléaire iranien." Le consensus au sein du cercle du renseignement américain étant que l'Iran a arrêté son programme d'armement nucléaire il y a plusieurs années.

"Il n'y a pas beaucoup de disputes sur ces faits entre les communautés du renseignement américaine et israélienne", l'ancien officiel a t'il continué.

USA

Libye : l'OTAN veut faire oublier ses crimes

Traduction : Info-Palestine.net

Image
Les gens en deuil se tiennent autour des cercueils de 28 personnes tuées lorsque leurs maisons ont été bombardées par les forces de l’OTAN, à Majar, au sud de Zlitan, à 160 km à l’est de Tripoli - Photo : Reuters
L'OTAN a omis d'enquêter sur plusieurs dizaines de morts parmi les civils au cours de ses sept mois de campagne militaire en Libye, a déclaré Amnesty International. L'OTAN a exprimé ses « regrets » pour les victimes civiles, mais n'a pris aucune mesure pour ouvrir une enquête.

« Il est profondément décevant que plus de quatre mois après la fin de la campagne militaire, les victimes et les proches des personnes tuées par des frappes aériennes de l'OTAN restent dans l'ignorance de ce qui s'est passé et de qui était responsable », a déclaré ce lundi Donatella Rovera, Conseillère principale à Amnesty international.

Elle a souligné que si l'OTAN est vraiment vouée à la protection des civils, alors elle ne peut pas simplement « écarter la mort de dizaines de civils avec une vague déclaration de regrets ».

2 + 2 = 4

SOTT Focus: Agro-Business, Big Pharma, Trafic d'armes, sectes suicidaires et MIVILUDES - ce que cache la politique de chasse aux sectes en France

Traduction : SOTT

Image
Avertissement au lecteur : Rien dans cet article d'investigation ne devrait être interprété comme une preuve que Sott.net approuve les activités manipulatoires d'organisations telles que la scientologie ou toute autre organisation qui profite de la fragilité humaine. Non seulement nous reconnaissons la nécessité de protéger les personnes vulnérables, au sein de la société, de ce genre d'escrocs « New Age », mais en outre, depuis ces 10 dernières années, nous nous efforçons sans relâche de démasquer ces prédateurs. Ce sont d'ailleurs les escrocs New Age que nous avons démasqués qui ont commencé à nous calomnier en nous affublant de l'étiquette « secte ». Le problème s'avère toutefois que les groupes financés par l'État et prétendument créés dans le but de protéger les citoyens des « manipulations mentales » ont leurs propres motivations ; des motivations qui, au final, sont tout aussi pernicieuses que celles des groupes promoteurs de charlatans qu'ils prétendent combattre. Preuve en est le fait que la MIVILUDES n'a opéré qu'une attaque symbolique contre la scientologie ; les scientologues n'ont jamais subi de descente de police ni d'interrogatoire (au contraire de nombreux groupes inoffensifs) et, à l'issue d'un procès hyper-médiatisé, ont été condamnés à une amende de seulement 600 000 €, ce qui, pour une organisation aussi riche, équivaut à une petite tape sur les doigts. Pendant ce temps-là, et à plusieurs occasions, le président Sarkozy faisait ami-ami avec le représentant de la scientologie, Tom Cruise. En bref, les actions menées par la MIVILUDES contre la scientologie ne sont rien d'autre que de l'esbroufe.

Depuis les années 1970, les gouvernements français qui se sont succédés ont utilisé à outrance et exagéré le danger posé par les groupes New Age, dans le but d'imposer au peuple français un conformisme oppressif en matière de croyance : il s'agit de croire en l'État lui-même. Il s'agit ni plus ni moins que de remplacer une idéologie destructrice et manipulatrice par une autre. Comme l'a déclaré la principale organisation anti-secte en France - la MIVILUDES :
« Une répression de la part de l'Etat est donc nécessaire si un certain nombre de critères doivent être satisfaits :
- Une ou plusieurs personnes commencent à croire en certaines idées qui s'écartent de celles généralement acceptées par la société. »
C'est-à-dire, lorsque des personnes ordinaires commencent à adopter des idées qui pourraient, de façon générale, menacer le contrôle qu'exercent les psychopathes au pouvoir sur la masse des êtres humains normaux [1].

L'inquiétant état des lieux que nous exposons dans les paragraphes qui suivent ne concerne toutefois pas que le peuple français. Le phénomène est mondial, et ses racines remontent aux années 1960 et 1970, période marquée par les tentatives des « agences de renseignement » occidentales et de certains éléments au sein des gouvernements occidentaux de récupérer et de discréditer le « Mouvement du potentiel humain » et son rejeton - le mouvement New Age - et d'imposer un conformisme de pensée et de croyance à des centaines de millions de personnes.

À l'origine, cette stratégie impliquait l'infiltration et le détournement de tout groupe qui commençait à distinguer (et à évoquer) les problèmes inhérents aux gouvernements et grosses sociétés qui dominaient (et détruisaient) le monde. Il s'agissait - et c'est toujours le cas - de contrôler la population - mentalement, physiquement et spirituellement - de tout pays donné. Mais l'objectif ne se limitait pas à infiltrer ces groupes. Après tout, garder constamment à l'œil chaque nouveau groupe et tenter de le corrompre via l'infiltration nécessiterait beaucoup d'efforts et d'effectifs. L'idéal était donc de pouvoir diaboliser automatiquement tout groupe qui « déviait » des normes sociales ou proposait des idées qui étaient contraires aux plans des gros gouvernements et des grosses sociétés. En gangrénant ces groupes, la réponse logique fut trouvée.

Une fois qu'un groupe avait été infiltré (ou créé de toutes pièces par une agence de renseignement), il était facile de faire passer ses membres pour des malades. Les groupes qui ont perdu pied avec la réalité finissent par recourir à des mesures extrêmes, comme le suicide - du moins c'est le raisonnement. Quel meilleur moyen de diaboliser l'idée même de « modes de vie alternatifs » que de médiatiser quelques cas où de tels groupes commettent un « suicide collectif » ?

Mais les individus impliqués dans ce genre de subterfuge sont toujours à l'affut d'une opportunité pour maximiser leurs profits en un minimum d'efforts. Les groupes sélectionnés pour se voir transformer en « secte » ne sont au final que des atouts sacrifiables, et ces atouts des agences de renseignement servent traditionnellement de couverture aux activités illégales de certains responsables politiques ou dirigeants de grosses sociétés.

Si des individus influents bénéficiant de certaines relations veulent s'engager dans des activités lucratives illégales, ils s'organiseront en secret et tenteront de garantir pour eux-mêmes la possibilité d'un démenti. S'ils veulent s'engager dans des activités HAUTEMENT illégales (comme la vente d'armes prohibée par le droit international, le blanchiment d'argent, le renversement de gouvernements, les fausses attaques terroristes, les réseaux pédophiles, etc.), ils s'organiseront sous le couvert d'une organisation qui pourra, si nécessaire, être dénoncée comme « secte apocalyptique ». Après tout, les « suicidés collectifs » ne risquent pas de parler, et on s'interroge peu sur leurs motivations : ce sont juste des malades, point final.

En outre, ces « suicides sectaires » établissent de manière très efficace la « réalité » des sectes dangereuses dans l'esprit du public, et cette « réalité » peut alors être utilisée pour diffamer, menacer et, si possible, détruire tout groupe qui menace le statu quo, à savoir les psychopathes au pouvoir qui utilisent la population comme esclaves.

La « secte » et le « suicide collectif » de Jonestown (qui étaient manifestement une opération de la CIA) illustrent cette stratégie, mais il y a eu beaucoup d'autres opérations similaires, qui, ensemble, ont donné naissance au mème « sectaire » dans la société moderne. Mais à notre époque moderne, c'est en France - où l'adhésion et l'admiration pour les « normes » culturelles françaises sont vues comme la quintessence de l'équilibre mental et de la raison - que le mème « sectaire » a été utilisé avec le plus de succès.


Commentaire: [1] Au sens où l'entend le psychiatre A. Lobaczewski, à savoir les individus non psychopathiques.