Les Maîtres du MondeS


Display

Les journalistes qui pratiquent la propagande de guerre devront rendre des comptes

Image
La propagande de guerre est entrée dans une phase nouvelle avec l'action coordonnées de chaînes de télévision satellitaires. CNN, France24, BBC et Al-Jazeera sont devenues des instruments d'intoxication pour diaboliser des gouvernements et justifier des agressions armées. Ces pratiques sont illégales en droit international et l'impunité de leurs auteurs doit cesser.

Le traitement actuel de l'information sur la Libye et la Syrie marque un tournant dans l'histoire de la propagande de guerre en ce qu'il utilise des moyens nouveaux qui ont pris l'opinion publique internationale par surprise.

Quatre puissances, les États-Unis, la France, le Royaume-Uni et le Qatar, ont joints leurs moyens techniques pour intoxiquer la « communauté internationale ». Il s'agit principalement des chaînes de télévision CNN (qui bien privée agit en coordination avec l'unité de Guerre psychologique du Pentagone), France24, BBC et Al-Jazeera.

Ces médias sont utilisés pour attribuer mensongèrement aux gouvernements libyen et syrien des crimes qu'ils n'ont pas commis, et pour couvrir les crimes commis par les services secrets des puissances précitées et par l'OTAN.

On se souvient du précédent à moindre échelle de 2002. Globovisión avait diffusé en direct des images d'une révolution populaire chassant le président élu Hugo Chávez et des images de militants chavistes tirant sur des manifestants d'opposition et les tuant. Cette mise en scène avait permis de masquer un coup d'État militaire orchestré depuis Washington avec l'aide de Madrid. Cependant, après qu'un authentique soulèvement populaire ait mis fin au putsch et ait rétabli le président élu, des enquêtes journalistiques et judiciaires ont démontré que la révolution filmée par Globovisión n'était qu'un trucage visuel, et que jamais les chavistes n'avaient tiré sur la foule, mais qu'ils avaient au contraire été victimes de snipers armés par la CIA.

Cult

La Chine et les dictateurs peuvent remercier David Cameron

Image
En menaçant de bloquer les réseaux sociaux et de surveiller l'usage fait des communications mobiles par ses compatriotes britanniques, pour lutter contre les émeutiers, le premier ministre David Cameron a réjouit les dictateurs et les régimes autoritaires. Un acte irresponsable.

C'est au mieux une incroyable bourde de la part du premier ministre britannique, au pire une sortie médiatique aussi irresponsable que désastreuse dans ses effets diplomatiques à long terme. Elle laissera en tout cas des traces, et rappelle à quel point il est important de défendre les libertés numériques dans le monde, en commençant par chez soi en Europe.

Jeudi dernier, David Cameron a stupéfait nombre d'observateurs en menaçant de couper l'accès aux réseaux sociaux et à d'autres services de communication électronique pour lutter contre les émeutes. "Lorsque des personnes utilisent les réseaux sociaux pour organiser des actes de violence, nous devons les arrêter (...) Nous travaillons donc avec la police, les services de renseignement et l'industrie high tech pour voir s'il serait souhaitable de bloquer les communications sur ces sites web et applications quand nous savons que des individus les utilisent pour attiser la violence, le désordre et la criminalité", a-t-il dit devant les Communes.

Eye 2

Meilleur du Web: Soral sur les émeutes de Londres

Interview par IRIB.


USA

Crimes de l'OTAN à Zliten

Voici une vidéo de terrain d'un vrai journaliste qui film ce qu'il y a à filmer. Les crimes de cette bande de malfaiteurs sont maintenant clairs. 80 personnes assassinées d'un coup, des femmes et des enfants pour la plupart. Et pendant ce temps, nos élites ploutocrates corrompues continuent de nous bassiner avec ces histoires de démocrassie et de "liberté"...

Honte aux journaleux occidentaux dont l'objectif n'est que propagande et mensonges. Honte aux donneurs de leçons salonards et complices de ce génocide.


Gear

Propagande : Al-Qaida chercherait à produire du poison en grande quantité

Se basant sur des rapports secrets du renseignement américain, le New York Times rapporte, vendredi 12 août, que les autorités américaines sont convaincues que la branche yéménite d'Al-Qaida cherche à produire de la ricine, un poison mortel, afin de l'utiliser comme arme biologique dans des attentats sur le sol américain.

Le quotidien new-yorkais affirme qu'Al-Qaida dans la péninsule arabique (AQPA) a multiplié les efforts pour acquérir d'importantes quantités de graines de ricin, le composant de base du poison, et chercherait désormais à déplacer ses stocks de graines, ainsi que les chimistes impliqués, dans un lieu secret de la province de Shabwa, au sud du Yémen. Il note cependant que l'utilisation de la ricine comme arme est limitée par le fait que le poison est dénaturé lorsqu'il est exposé à de fortes chaleurs, comme au Yémen.

Star of David

Israël veut faire des indignés de Tel Aviv des colons de Jérusalem

Le cynisme sioniste ne connaît pas de bornes. Toutes les raisons sont bonnes pour grignoter les terres palestiniennes. Et le consensus national sur l'occupation et la colonisation apparaît intact.

Des "indignés" campent à Tel Aviv, contre la cherté des loyers et contestent non les colonies mais les investissements faramineux qui y sont faits au détriment des investissements dans le pays.

Le gouvernement israélien a un registre mental extrêmement limité. A toute demande internationale de gel de la colonisation il répond : NAN ! A toute revendication interne il répond : colonisation.

MIB

Égypte: Moubarak aurait employé les snipers de Blackwater pour tuer les gens

IRIB- Le Président déchu égyptien aurait employé les mercenaires de la société privée "Blackwater", contre les manifestants civils, sur la place Tahrir de la capitale. Selon le site Akhbarmasr, bien que les snipers, qui tiraient sur les gens, depuis les toits, ne soient pas encore identifiés, il existe des informations qui confirment que le Président déchu Hosni Moubarak aurait utilisé les forces de" Blackwater". Le fondateur de "Blackwater", qui a adopté, aujourd'hui, le nom de "Xe Services", a reconnu, plusieurs fois, avoir fourni des services aux responsables égyptiens. Cette société de sécurité privée a été fondée, en 1998, par certains anciens membres de l'US NAVY.

Bad Guys

11-Septembre : « La CIA de George Tenet a tenté de recruter 2 des pirates avant le 11/9 » affirme Richard Clarke, ex-conseiller à la Maison Blanche

Image
Richard A. Clarke en 2010., Markus Schreiber / AP Photo
Dans le documentaire-choc SecretSkills1 qui sera diffusé aux USA pendant les célébrations du 10e anniversaire des attentats, l'ancien conseiller à la Securité nationale Richard Clarke, homme de confiance des présidents Clinton et Bush, accuse nommément l'ex-chef de la CIA George Tenet d'avoir essayé de recruter deux des pirates de l'air avant le 11-Septembre, puis d'avoir dissimulé toutes les informations relatives à ces deux terroristes, même vis-à-vis de la Maison Blanche et des dirigeants du FBI. Cet ancien homme-fort de l'Administration Bush chercherait à faire porter le chapeau à Tenet pour protéger son ancien président George W. Bush, Dick Cheney, le FBI de Robert Mueller, et les autres agences de renseignements US qu'il ne s'y prendrait pas autrement.

Rappelons quand même que malgré la gravité de ces accusations, la véritable question est de connaitre le véritable rôle de ces 19 pirates de l'air le jour des attentats, étant donné que, contrairement à la croyance populaire, rien à ce jour ne prouve que 19 musulmans aient détourné des avions le 11-Septembre.
L'interview de Richard Clark diffusée dans le documentaire SecretSkills est disponible (en anglais sur le site de FF4Films. Voir video en fin d'article).

Light Saber

Quand David Cameron cassait les vitrines

Traduit par Marie-Ange Patrizio pour Mondialisation.ca

Dans une ville anglaise une bande de jeunes défonce une vitrine, s'enfuit dans la nuit, et se dirige en courant vers le jardin botanique. La police les suit, en charge quelques uns sur ses téléphones portables et les met au trou.

Le problème c'est que nous ne parlons pas d'un épisode survenu ces jours-ci. Et que les jeunes arrêtés ne sont pas des casseurs sous-prolétaires. Non, l'épisode a lieu il y a 24 ans à Oxford et les 10 jeunes gens étaient tous membres du Bullington Club, une association étudiante oxfordienne de 150 ans d'âge, fameuse pour ses frasques estudiantines, ses cuites et pour considérer la vandalisation de boutiques et restaurants comme le fin du fin de la distraction. Restaurateurs, commerçants et dénonciations à la police, tout est remis en ordre avec quelques généreuses indemnisations qu'on va puiser dans les grassouillets portefeuilles paternels. Quelques heures plus tôt, les dix jeunes gaillards s'étaient fait tirer le portrait sur les marches d'un grand escalier, tous en uniforme du club, habit de soirée à 1.000 livres sterling (1.150 euros) pièce. Emergent du groupe un jeune David Cameron et un, tout aussi imberbe, Boris Johnson.

Chess

Les Etats-Unis sanctionnent la plus grande banque de Syrie

Image
© inconnu
Les Etats-Unis ont annoncé mercredi des sanctions contre la plus grande banque commerciale de Syrie, la Commercial Bank of Syria, qui est contrôlée par l'Etat, en l'accusant d'avoir offert des services financiers à la Corée du Nord.

Ces sanctions gèlent les actifs que cette banque pourrait détenir aux Etats-Unis et interdisent aux entreprises et ressortissants américains toute transaction avec elle.