Bienvenue à Sott.net
mer., 19 jan. 2022
Le Monde pour les Gens qui Pensent

Les Maîtres du Monde
Carte

Eye 1

La police du Net fait fermer 424 sites « odieux »

Image

L'analyse des principales tendances constatées met en évidence la montée en puissance des contenus violents. (Crédits photo : Richard Vialeron / Le Figaro)
L'Association des fournisseurs d'accès a enregistré près de 8200 signalements l'année dernière. Soit un bond de 7,5 %.

Face à la prolifération des sites odieux et nauséabonds sur la Toile, fournisseurs d'accès, hébergeurs et responsables de sites communautaires ont lancé une véritable opération «mains propres» en appelant les internautes à leur signaler tous les contenus choquants rencontrés lors de leurs navigations. Loin de vouloir jouer les censeurs ou les pères la pudeur, les professionnels ont mis en place un service d'assistance en ligne. Par le biais d'un formulaire anonyme accessible en quelques clics, même depuis un mobile, il est animé par une équipe de juristes passant au crible l'ensemble des dossiers portés à leur connaissance.

Selon un dernier bilan dont Le Figaro révèle le détail, le site a enregistré pas moins de 8196 signalements suspects en 2010, soit un bond de 7,5% par rapport à l'année précédente. Il s'agit d'une véritable explosion au regard des 300 ou 400 messages reçus lors de sa création balbutiante en 1998. L'analyse des principales tendances constatées met en évidence la montée en puissance des contenus violents. Mettant en scène des scènes de mort, de mutilation ou encore de passage à tabac, ils ont flambé de 173% en une seule année.

Network

« L'accès à Internet doit devenir un droit fondamental »

Image
© Le Monde.fr
De gauche à droite, Jeff Jarvis, Lawrence Lessig, Suzanne Crawford (ex-Icann), Jérémie Zimmerman (La Quadrature du Net), Jean-François Julliard (RSF).
"[Lorsque j'ai proposé d'organiser un sommet réunissant les acteurs d'Internet] certains m'ont dit : 'ils vont croire que tu veux les contrôler'. Cela n'a pas de sens, mais je pense que c'est important pour vous d'être écoutés. Il ne faut pas que tout soit joué d'avance, il faut laisser un peu de vie aussi." Dans son discours d'ouverture de l'e-G8, Nicolas Sarkozy avait promis d'écouter le message que les participants - principalement des représentants d'entreprises Web - auraient à dire. Pourtant, tout semble joué d'avance, s'alarme un collectif d'associations qui a improvisé mercredi 25 mai un contre-débat et lancé une pétition en ligne.

Pharoah

L'Egypte va ouvrir la frontière avec Gaza de façon permanente

Egypte
© REUTERS/IBRAHEEM ABU MUSTAFA
Photo prise à la frontière avec l'Egypte.
L'Egypte va ouvrir le point de passage avec la bande de Gaza de façon permanente à partir de samedi, afin d'alléger le blocus de cette enclave palestinienne contrôlée par les islamistes du Hamas, a indiqué, mercredi 25 mai, l'agence officielle égyptienne MENA.

Les autorités égyptiennes vont ouvrir le point de passage de Rafah tous les jours, à l'exception des vendredis et des jours fériés, à compter du samedi 28 mai, selon MENA. Ce passage est l'unique porte d'entrée vers Gaza à ne pas être contrôlée par Israël, qui applique un blocus strict sur ce territoire palestinien.

Eye 1

Deauville se mue en coffre-fort pour le G8

Image

Des CRS en poste devant le centre international où se dérouleront les travaux du G8. Crédits photo : © Yves Herman / Reuters/REUTERS
Jeudi et vendredi, la station balnéaire du Calvados accueille le sommet réunissant les huit pays les plus puissants de la planète. Son organisation coûtera entre 16 et 20 millions d'euros à l'État.

Plutôt habituée à accueillir une clientèle parisienne, Deauville voit depuis quelques jours défiler des militaires en arme et des policiers en gilet pare-balle. A la veille du G8, ces 26 et 27 mai, qui réunit chaque année les chefs d'État des huit premières puissances économiques mondiales, la station balnéaire du Calvados ressemble désormais à véritable forteresse. Il faut dire que pour cette édition, pas moins de 25 nations -et autant de dirigeants- seront présents. Puisque qu'à côté de Barack Obama, d'Angela Merkel ou Nicolas Sarkozy, leurs homologues de dix-sept pays d'Afrique et du Printemps arabe ont été conviés pour la dernière journée de l'événement. Au total, ce sont donc plus de 8000 officiels, experts et journalistes qui investiront la cité, où, en temps normal, réside moitié moins d'âmes.

Pour cet événement hors norme, les responsables de la sécurité ont placé la ville sous très haute protection. Du GIGN à l'unité d'élite du Raid, au peloton de gendarmerie de haute montagne en passant par l'armée de l'air... Plus de 12.000 policiers, gendarmes et militaires ont déjà pris position sur la commune et aux alentours. Une zone dite «sanctuarisée», «d'interdiction totale, hormis pour les chefs d'État et leurs délégations» selon les autorités, a donc été délimitée au coeur de la cité. Elle comprend les installations où auront lieu les réunions du sommet, ainsi que les hôtels Royal et Normandy (dotés respectivement de quatre et cinq étoiles) qui hébergeront les chefs d'État. Au-delà, une zone «sécurisée» englobant la commune sera contrôlée par plus de 5700 policiers. Seuls pourront y circuler habitants, journalistes et officiels munis d'un badge spécifique.

Calculator

Stock option : nouveau jackpot pour les patrons de BNP-Paribas

BNP
© LP/Thomas Samson
Le siège de la banque BNP Paribas, Boulevard Haussman à Paris (IXè arrondissement)
Michel Pébereau, le président de BNP-Paribas, a empoché, le 12 mai, 346 780,27 € après avoir levé des stock-options et en avoir revendu une partie dans la foulée. Selon un document consultable sur le site de l'Autorité des marchés financiers (AMF), le banquier, qui a annoncé son départ du groupe en décembre, a acheté ce jour-là 71 944 actions au prix de 47,37 € l'unité.

Display

Bruxelles prévoit la ratification de l'ACTA « dans les prochaines semaines »

Après une résolution favorable votée par le Parlement européen l'an dernier, l'ACTA devrait être prochainement ratifié par le Parlement européen. Dans un document provisoire, la Commission européenne souhaite que l'accord commercial anti-contrefaçon entre en vigueur dans les prochaines semaines.

La ratification de l'accord commercial anti-contrefaçon (ACTA) par le Parlement européen devrait survenir dans les prochaines semaines. C'est en tout cas ce que souhaite la Commission européenne, à en croire un document provisoire (.pdf) sur la propriété intellectuelle au sein du marché commun. Ce processus fait suite au vote d'une résolution favorable à l'ACTA par le Parlement européen, en novembre dernier.

"L'Union européenne devrait également être en mesure de ratifier l'ACTA une fois que l'accord aura été signé par les parties contractantes dans le courant de l'année. [...] La Commission présentera sa proposition pour une décision de l'Union européenne de signer l'accord dans les prochaines semaines" est-il expliqué dans le document, repéré par Félix Tréguer, en charge des affaires juridiques et institutionnelles au sein de la Quadrature du Net.

Commentaire: Vidéo expliquant les dangers de verrouillage, de filtrage et de censure de l'Internet par le traité ACTA.




Eye 2

Lagarde : deux nouveaux dossiers embarrassants

Image
La majorité de la presse européenne décrit Christine Lagarde comme favorite pour la succession de DSK à la tête du FMI en oubliant de mentionner son implication dans l'affaire Tapie. Les journalistes penseront-ils à ajouter les deux nouvelles accusations portées par Mediapart contre la ministre de l'Economie ? Si elles n'apparaissent pas comme de la même gravité que l'affaire Tapie, elles alourdissent pourtant son dossier. Son cabinet a été condamné en décembre pour avoir interrompu une enquête administrative défavorable à Euronext (qui gère la Bourse de Paris), et est accusé d'avoir licencié une salariée, membre du Nouveau centre et critique contre l'UMP.

La première affaire citée par Mediapart a été jugée en décembre par le tribunal administratif de Paris. Le ministère des Finances a été condamné, mais a fait appel.

"La justice a conclu que la ministre avait agi de manière illégale en interrompant brusquement, fin 2009, une enquête de la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) susceptible d'incriminer la société Euronext, gestionnaire de la Bourse de Paris", explique Mediapart. La DGCCRF enquêtait sur les accusations d'un trader, assurant qu'Euronext avait "augmenté de manière occulte en 2003-2004" les frais d'entrée que les nouveaux traders devaient payer.

Vader

L'Europe veut renforcer son arsenal anti-piratage

Image
© inconnu
La Commission européenne demande à ce que les fournisseurs d'accès Internet contribuent à la répression du téléchargement illégal, dans le cadre de nouvelles mesures visant à mieux défendre la propriété intellectuelle.

Whistle

Les Japonais déclinent l'offre des robots de Chinon

robot EDF
© Le Courrier de l'Ouest / CO
Vendredi dernier, plusieurs engins avaient quitté Chinon pour être acheminés sur la base militaire de Châteauroux en attendant un hypothétique envol vers le Japon.
Saumur. Les autorités japonaises ont décliné l'offre française d'envoi de robots spécialisés pour intervenir dans la centrale nucléaire accidentée de Fukushima, jugeant ces engins "inadaptés" à la situation, a indiqué lundi l'Autorité de sûreté nucléaire française (ASN).

Commentaire: Arrogance et fierté qui mènent à l'irresponsabilité les dirigeants de TEPCO.


Nuke

Japon : les réservoirs d'eau contaminée presque pleins

Fukushima
© inconnu
Selon l'opérateur de la centrale nucléaire japonaise de Fukushima, Tokyo Electric Power (Tepco), les conteneurs temporaires qui doivent récupérer l'eau radioactive en provenance des réacteurs endommagés sont presque remplis !