Bienvenue à Sott.net
mar., 30 nov. 2021
Le Monde pour les Gens qui Pensent

Les Maîtres du Monde
Carte

MIB

Strauss Kahn collectionne les casseroles

Image
© Inconnu
La nomination triomphale de Dominique Strauss-Kahn à la direction générale du Fonds monétaire international (FMI), le 28 septembre 2007, a donné lieu à deux messages contradictoires. D'un côté la presse occidentale exalte la capacité du bloc atlantiste à imposer son candidat face à celui de la Russie, Josef Tosovsky ; d'autre part, elle affirme que la principale mission de M. Strauss-Kahn sera d'associer plus largement les pays du Sud aux décisions, c'est-à-dire de mettre fin à la domination du bloc atlantiste.

Avec chauvinisme, la presse française se félicite que des Français se trouvent aujourd'hui à la tête de quatre grandes organisations internationales. En effet, outre Dominique Strauss-Kahn au FMI, Pascal Lamy dirige l'Organisation mondiale du Commerce (OMC), Jean Lemierre préside la Banque européenne de reconstruction et de développement (BERD), et Jean-Claude Trichet la Banque centrale européenne (BCE). Mais doit-on mettre ces quatre institutions sur le même plan ? Et surtout, doit-on se réjouir d'une situation qui, loin de manifester la place de la France dans le monde, illustre l'intégration des élites françaises dans la mondialisation, c'est-à-dire leur acharnement à détruire leur pays, en tant qu'État-nation, un cadre politique qu'ils jugent dépassé ?

Commentaire: rédigé en octobre 2008

Force est de constater que Strauss-Khan dispose d'ores et déjà d'un CV bien rempli. De trahisons (PS, peuple français,...) en scandales majeurs (MNEF, ELF, affaire Mery, Crédit Lyonnais), en passant par un soutien nauséabond au sionisme et l'implication dans plusieurs organisations occultes (Cercle Bilderberg, DAVOS, Le Siècle, Club Vauban).

Alors que la quantité de casseroles que traine l'intéréssé devrait le tenir éloigné des fonctions les plus subalternes, celui-ci se retrouve à la tête du FMI alors que le monde s'enfonce dans une crise dont l'intensité fera passer 1929 pour une promenade de santé.

Strauss Kahn, à travers le FMI, va donc présider à la destruction de nombreuses nations (l'Islande devrait être l'une des premières de la liste). Le scénario est bien connu, les banques mènent la nation à la faillite, le FMI arrive à la rescousse sur son beau cheval blanc et la nation à genoux se retrouve obligée d'accepter des conditions innaceptables :

- destructions des écoles, des hopitaux, des transports publics, ...
- privatisation de l'industrie cédée à vil prix aux élites proches du pouvoir (oligarchie)
- esclavage idéologique, politique et militaire (le pays sous tutelle soutient les choix politiques de ceux qui tirent les ficelles du FMI)
- introduction des cultures OGM et annulation des règles environnementales
- accueil des industries chimiques, pharmaceutiques, pétrolières...
- pillage des matières premières et du patrimoine national
- destruction du lien social et des fondements démocratiques
- ...

Strauss-Khan est donc en train de revétir le costume de fossoyeur en chef et s'apprête à mener des centaines de millions d'individus vers la misère et la souffrance.

Comme si toutes ces informations ne suffisaient pas à déclencher de fortes nausées chez tout individu ayant préservé un minimum de conscience, nous apprenons en ce début octobre qu'en plus des affaires, des trahisons, de son idéologie xénophobe et de son fricotage avec diverses organisations occultes, Strauss-Khan a trompé sa femme (Anne Sinclair) avec une collègue de travail mariée (Piroska Nagy, une ancienne haute responsable d'origine hongroise du département Afrique du FMI).

Pour faire les choses jusqu'au bout Strauss Khan aurait en outre favorisé l'ascension de sa maîtresse pendant qu'il étaient ensemble mais après la fin de leur relation (découverte par le mari de la maîtresse) il l'aurait pénalisée pour se venger.

Trahison, illégalité, adultère, favoritisme, manipulations, mensonges, voilà donc un parcours remarquable qui en dit suffisamment sur l'intéressé dont la conscience, les remords ou l'intégrité ne semblent guère constituer une entrave aux pratiques les plus repoussantes.

Il est également piquant de constater que la maitresse de Strauss-Kahn, la hongroise Piroska Nagy partage avec Nicolas Sarkozy de Nagy-Brocsa le même pays d'origine : la Hongrie, lieu d'implantation du peuple Khazar au cours du Moyen-Age, ainsi que le même patronyme.

Toujours dans le même registre, visionnez ce témoignage édifiant de Tristane Banon, journaliste et romancière qui rapporte comment l'intéressé a tout bonnement tenté de la violer.


Le plus triste dans cette histoire c'est peut-être que cette affaire de népotisme soit révélée alors que les frictions pour le poste de président du FMI augmentent et que ce dernier s'apprête à jouer un rôle majeur dans la crise actuelle.

Ne voyez par conséquent nul élan de transparence de la part du FMI mais juste une maneuvre de plus visant à mettre la bonne marionette au bon endroit.

Il est fort regrettable que Strauss-Kahn n'ait pas été mis hors d'état de nuire plus tôt alors que des comportements bien plus destructeurs que le népotisme étaient découverts.


Vader

DSK Piégé ou « le chien abattu par ses maîtres »

Image
DSK inculpé d'agression sexuelle, bon, actons le fait. L'étalon qui courait les juments sans avoir la carrure d'un aigle avait les défauts de Napoléon sans avoir les qualités de Bonaparte. DSK aime les voitures de luxe,les villas de luxe, les montres de luxe et la luxure. C'est la loi du milieu. Les dorures, les femmes faciles, le droit de cuissage, les salaires indécents, les gardes du corps et les voyages en avion, tout ça ne sont que des avantages, en nature, consentis comme les premiers logements de fonction attribués au instituteurs de la troisième république, ces hussards noirs qui eux payèrent leur dû au peuple français en agonisant par milliers, durant la Grande Guerre, dans les tranchées.

Magic Wand

La réanimation du mythe Ben Laden - interview audio de T. Meyssan

Dans un entretien au service français de l'IRIB, Thierry Meyssan revient sur l'annonce officielle de la mort d'Oussama Ben Laden.

Image

La maison d’Abbottabad dans laquelle Oussama Ben Laden aurait été tué en 2011, selon Washington

Magnify

Qui est Strauss-Kahn ?

dsk

Strauss-Kahn ou le « socialisme du réel »
L'actualité abonde de sujets. Les acteurs politiques et les évènements défilent. Un clou chasse l'autre, comme dit le proverbe. On oublie vite. Et les médias en tous genres en font chaque jour l'illustration. Or, depuis quelques temps, ces médias nous abreuvent d'articles et de sondages de nature à nous convaincre que Dominique Strauss-Kahn, s'il est candidat aux présidentielles, a toutes les chances de battre Sarkozy. Sans jamais nous rappeler ce qu'il a fait quand il était ministre de Jospin et ce qu'il fait à la tête du FMI. Bien entendu.

Commentaire: Lire aussi : Avant le FMI : Dominique Strauss-Kahn et le « socialisme du réel »

DSK appelle a la création d'une monnaie mondiale, d'une banque centrale mondiale... Bref d'une dictature mondiale

Les sept péchés capitaux de Dominique Strauss-Kahn

Néanmoins, au milieu du cirque médiatique de « l'affaire DSK », rappelons tout de même à ceux qui croiraient encore au changement par la politique et les élections. Au sommet, "ils sont tous Un". Le clivage droite gauche est une diversion, et l'objectif, qu'il s'agisse de Marine Le Pen, Sarko, DSK ou les autres est le même : ces pantins placés au sommet par ceux qui tirent vraiment les ficelles et dont on ignore les noms sont là pour distraire et détourner l'attention du peuple en lui faisant croire à la 'démocratie' et à la 'liberté de choix'. Pendant ce temps-là, la Terre s'ouvre, les volcans se réveillent, le climat dégénère, les animaux meurent en masse, les comètes pleuvent...


Cult

Créer la réalité Ben Laden

Traduit par Résistance 71

Image
J'ai entendu une douzaine de fois aujourd'hui (le 13 Mai) dans les médias que les Etats-Unis ont tué Oussama Ben Laden au Pakistan. Je l'ai entendu trois fois sur des radios publiques nationales, deux fois sur la BBC, et aussi de chaque station de radio ou de télévision qu'il m'a été donné d'écouter, même sur ces stations qui jouent le rock'n'roll et la musique des années 1950 et 1960. Le meurtre de Ben Laden est maintenant entré dans la légende de notre temps et, sans aucun doute, dans les livres d'histoire.

Le gouvernment américain qui nous a dit que Saddam Hussein avait des "armes de destruction massive" et une "connexion avec Al Qaida" et que l'Iran a des missiles a têtes nucléaires qui demande de la part des Etats-Unis d'encercler la Russie avec une ceinture de systèmes de missiles anti-missiles balistiques, finalement ce gouvernement nous a dit pour une fois la vérité. Obama a trouvé Oussama et l'a fait tuer; apparamment non armé, en sous-vêtement et défendu non pas par Al Qaida, "les tueurs les mieux entrainés et les plus vicieux de la planète", mais par deux femmes désarmées.

Comme je l'ai dit précédemment, si vous croyez cela, j'ai un pont à Brooklyn que je peux vous vendre à très bon marché.

Laptop

USA : une loi pour obliger Google à censurer des sites

Image
La loi américaine « Preventing Real Online Threat to Economic Creativity and Theft of Intellectual Property », ou « PROTECT IP Act », récemment votée, a pour but d'empêcher les résidents américains d'accéder à des sites étrangers considérés comme potentiellement illégaux, à défaut de pouvoir les attaquer directement en justice. Pour y parvenir, l'un des moyens à mettre en place serait de forcer les moteurs de recherche à en bloquer l'accès.

De la censure pour les moteurs de recherche.

Si la liste de ces sites « dédiés aux activités illégales », appelée à évoluer, n'a pas été rendue publique, on imagine facilement, par exemple, que RapidShare (basé en Suisse) ou encore MegaUpload (basé à Hong Kong) en font partie. Concrètement, cette loi permet aux ayants droits de réclamer le blocage d'un site de plusieurs manières : l'arrêt des campagnes publicitaires avec ces sites depuis des régies américaines, l'interdiction, pour des sociétés comme MasterCard ou Visa, de travailler avec ces sites, ainsi que le blocage des DNS du site en question afin d'en compliquer l'accès. Si toutes ces mesures se trouvaient déjà dans une ancienne loi américaine baptisée COICA (Combinating Online Infringement and Counterfeits Act), cette nouvelle loi ajoute également le blocage du site par les moteurs de recherche.

Pistol

Israël réprime dans le sang les commémorations de la «Nakba»

Plateau du Golan
© AFP/JACK GUEZ.
Au moins deux manifestants venus de Syrie ont été tués et quatre grièvement blessés par l'armée israélienne après avoir pénétré sur le plateau du Golan occupé par Israël lors des commémorations de la « Nakba ».
Au moins douze personnes ont été tuées et des centaines blessées par des tirs israéliens dimanche. Ces violences ont eu lieu alors que des milliers de réfugiés palestiniens manifestaient dans les zones frontalières du Liban, de la Syrie, mais aussi à Gaza et en Cisjordanie, pour commémorer la «Nakba», qui désigne l'exode de leur peuple après la création de l'Etat d'Israël en 1948.
«Il est regrettable que des extrémistes prennent prétexte de l'anniversaire de la création de la démocratie israélienne pour répandre la haine», a déclaré le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu.

Wolf

Dominique Strauss-Kahn inculpé à New York pour tentative de viol

Image
© LP/Olivier LEJEUNE
SAINT-OUEN, LE 18 FEVRIER 2011. Dominique Strauss-Kahn était venu au siège du Parisien-Aujourd'hui en France pour y rencontrer des lecteurs
Le patron du FMI et favori des sondages pour la présidentielle 2012 en France, Dominique Strauss-Kahn, a été arrêté samedi après-midi à New York, alors qu'il s'apprêtait à décoller pour la France à bord d'un avion d'Air France.

Une femme de chambre de l'hôtel Sofitel de New York l'accuse d'avoir tenté de l'agresser sexuellement. Après avoir eté placé en garde à vue et interrogé par la police de New York, dans un commissariat de Harlem, DSK a été inculpé par le parquet pour agression sexuelle, séquestration et tentative de viol.

Commentaire: En contraste avec la 2e mort grand-guignolesqe de Ben Laden, les médias, une fois n'est pas coutume, considèrent plausible « la théorie du complot » et du « piège » en ce qui concerne cette affaire. Dixit BFM : « C'est une question qu'il faut se poser... DSK a des ennemis. »

On ne peut que se rappeler l'affaire Julian Assange. Cette affaire serait-elle une tentative pour faire passer DSK pour la victime d'un complot visant à l'empêcher de se présenter à la présidentielle, le rendant d'emblée sympathique aux lieux de l'opinion publique ?
Ou le but est-il vraiment de discréditer DSK pour permettre la montée de Marine Le Pen ? Ou la réélection de Sarkozy ?


Star of David

Exit Mitchell, l'homme du gel de la colonisation

Image
© Inconnu
Semaine israélo-palestinienne en vue à Washington. Le 17, le président des Etats-Unis, Barack Obama, s'entretiendra avec le roi de Jordanie (dont les précoces Mémoires sont publiées en France chez Odile Jacob sous le titre La dernière chance). Le 19, M. Obama livrera un nouveau discours sur le monde arabe au département d'Etat. Le 20, il recevra le premier ministre israélien, Benyamin Nétanyahou.

USA

Faux assassinat de Ben Laden par les US : Déstabilisation du Pakistan, courcircuitage de ses relations avec la Chine.

Image
Ben Laden mort et enterré fin 2001 a été récemment ressuscité puis médiatiquement assassiné par l'administration Obama pour concrétiser le plan de déstabilisation/balkanisation du Pakistan tout en visant également la Chine ses relations économiques croissantes avec Islamabad, en fait une attaque contre l'économie chinoise en plein essor de la part d'une puissance mondiale en total déclin.

Le Dc Steve R. Pieczenick un ex haut responsable du département d'état US sous 3 administrations différentes a affirmé que le raid contre le bunker de Bin Laden au Pakistan était une fausse opération à visée propagandiste car Ben Laden est mort fin 2001. Il avait déjà affirmé ceci en 2002 rapportant que Ben Laden était atteint du Syndrome de Marfan une maladie dégénérative ne pouvant être soignée et qui écourte largement la vie du patient ce que les renseignements US savaient ajoutant que le gouvernement US attendait le moment opportun pour sortir son cadavre.

Un autre médecin, le Dc Richard Devereux, un clinicien qui traite des patients atteints de ce Syndrome de Marfan au Weill Cornell Medical Center à New York dans une interview accordée au magazine Salon le 9 novembre 2001 avait lui aussi diagnostiqué chez Ben Laden ce Syndrome de Marfan :

« C'est un Marfanoîd. Il semble avoir de longs doigts et de long bras. Sa tête apparaît très allongée et son visage étroit... C'est concevable qu'il soit atteint du Syndrome de Marfan et il pourrait être examiné pour cela. »