Bienvenue à Sott.net
lun., 18 oct. 2021
Le Monde pour les Gens qui Pensent

Les Maîtres du Monde
Carte

Eye 2

La vaccination forcée et le chemin vers la « tyrannie numérique »: l'agenda ID2020 revisité

Un groupe de « citoyens » de la galaxie d'Andromède, la plus proche de notre Voie lactée, mais encore à environ 2,5 millions d'années-lumière de la planète Terre - Peuple de la paix - voulait visiter la Terre-Mère, la belle planète bleue. Ils ont dû entendre beaucoup de bonnes choses sur notre planète, il y a de nombreuses années-lumière.
ghyuj
© Inconnu
La nutrition du peuple Andromède est l'amour. Lorsqu'ils ont atterri sur terre, ils ont d'abord été ravis - le paysage à couper le souffle, les montagnes, les lacs, l'air encore frais, les forêts - bien qu'ils aient rapidement diminué. Ils ont ignoré ce dernier, à cause de la beauté du premier. Mais peu à peu, ils ont commencé à mourir de faim - ils ont dû partir. Ils n'ont trouvé aucun amour sur Terre...

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Pistol

Madagascar - Des généraux de l'armée et de la police arrêtés pour un complot visant à tuer le président

De hauts responsables de l'armée et de la police ont été arrêtés à Madagascar dans le cadre d'une tentative ratée d'assassinat du président du pays, le président Andry Rajoelina.
président madagascar
Parmi les personnes arrêtées figurent cinq généraux et plusieurs officiers de police en activité, ce qui signifie que 21 personnes font désormais l'objet d'une enquête sur la tentative d'assassinat du mois dernier.

Les médias locaux ont déclaré que les autorités ont également saisi une arme à feu et 250 000 $ (180 000 £).

La tentative d'assassinat du président Andry Rajoelina fait partie des turbulences qui secouent actuellement l'île.

Madagascar est sous confinement depuis que la « pandémie de Covid-19 » a frappé l'année dernière et sa région sud est en proie à une famine.

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Bizarro Earth

La « Nouvelle normalité » — Nous sommes en route vers le totalitarisme

Les gens peuvent toujours se dire qu'ils n'ont pas vu la direction que prenaient les choses depuis 17 mois, mais ils l'ont vue. Ils ont vu tous les signes qui en jalonnent le chemin. Les signes étaient tous écrits en grosses lettres, et certaines d'entre elles l'étaient en caractères germaniques effrayants.
Manif anti-mesures Covid Berlin
© Inconnu
Manifestation anti-mesures Covid-19 à Berlin
Ce signes disent : NOUS SOMMES EN ROUTE VERS LE TOTALITARISME

Je ne vais pas à nouveau vous présenter tous ces signes. Depuis 17 mois, des gens comme moi les ont soulignés, et s'en sont fait les porte-voix. Quiconque connaît un tant soit peu l'histoire du totalitarisme, la façon dont il transforme progressivement la société en une monstrueuse image miroir de lui-même, sait depuis le début ce qu'est la « Nouvelle normalité », et nous l'avons crié sur tous les toits.

Nous avons vu la « Nouvelle normalité » transformer nos sociétés en dystopies paranoïaques, pathologisées et autoritaires où les gens doivent désormais montrer leurs « papiers » pour aller voir un film ou prendre un café et afficher publiquement leur conformité idéologique pour entrer dans un supermarché et faire leurs courses.

Commentaire: Pour imager les propos de l'auteur, et se rendre compte à quel point les gens sont « mûrs » pour ouvrir les bras au totalitarisme, voici une vidéo de Mark Dice qui inclut l'option d'affichage des sous-titres en français générés automatiquement.
« Dans le cadre d'une expérience choquante, on demande à des baigneurs choisis au hasard à San Diego, en Californie, s'ils sont prêts à signer une pétition en faveur de l'arrestation et de la détention de tous les adultes non vaccinés jusqu'à ce qu'ils acceptent de recevoir le vaccin anti-Covid-19 [produit expérimental nommé « vaccin » - NdT]. »
Franchement, il y a de quoi être choqué, mais préparez-vous ne serait-ce que psychologiquement, car c'est le monde dans lequel nous vivons tous désormais : nous vivons une réelle « expérience » Milgram mondiale.


Voir aussi cet extrait du film I comme Icare, à propos de l'obéissance selon les expériences menées par Stanley Milgram :


Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Vader

Le préfet de Guadeloupe donne ses consignes à la directrice de l'ARS: « On adopte un ton grave et catastrophique ! » - ou l'hystérisation des masses par la peur

Le préfet de Guadeloupe qui a reçu des consignes de l'Élysée donne les mêmes consignes à la directrice de l'ARS qui transmet ces consignes par le biais des médias au peuple guadeloupéen qui, comprenant cette supercherie venue de Paris, s'insurge encore plus contre cette machination.

Dans la vidéo ci-dessous, avant la conférence de presse, le préfet de Guadeloupe - qui ignore être enregistré - dicte le ton à la directrice de l'ARS : « On adopte un ton grave et catastrophique ! »

Petit rappel sur la situation « grave et catastrophique » en Guadeloupe : Les syndicats UGTG de la Guadeloupe dénoncent une manipulation des chiffres concernant les personnes hospitalisées
préfet guadeloupe

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Che Guevara

Attaque contre les journalistes indépendants : l'incarcération de Craig Murray est une nouvelle étape dans la guerre contre la vérité

Craig Murray, ancien ambassadeur en Ouzbékistan, père d'un nouveau-né, homme en très mauvaise santé et sans casier judiciaire, devra se rendre à la police écossaise dimanche matin [1er août 2021 - NdT]. Il devient la première personne à être emprisonnée pour le motif obscur et vaguement défini d'« identification par recoupements » ["Jigsaw identification" (*)].
vbnjh

Craig Murray
Murray est également la première personne à être emprisonnée en Grande-Bretagne pour outrage à magistrat depuis un demi-siècle - une période où les valeurs juridiques et morales qui prévalaient étaient si différentes que l'establishment britannique venait tout juste de mettre fin aux poursuites contre les "homosexuels" et à l'emprisonnement des femmes pour avoir avorté.

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Eye 1

Les injections expérimentales anti-Covid-19 doivent devenir obligatoires pour tout le monde... Obéissez !

Le passe « sanitaire » généralisé ne suffit pas à certains. Le président de la Fédération hospitalière de France, Frédéric Valletoux, juge que face au « variant Delta », il faut mettre en place l'obligation dite « vaccinale » pour toute la population. L'homme qui est également maire de Fontainebleau a déclaré ce 1er août dans le Journal du dimanche :
« Nous n'avons plus le luxe de prendre des demi-mesures. »
Frédéric Valletoux
© AFP
Frédéric Valletoux, président de la Fédération hospitalière de France
Pour lui, le passe « sanitaire » est une de ces « demi-mesures », et constitue déjà un outil dépassé.

Cette homme qui se fait la voix des hôpitaux et des Ehpad publics, et que nous n'avions pour ainsi jamais entendu jusqu'à aujourd'hui, exprime comme suit les raisons mensongères de l'urgence à injecter à tout le monde un des quatre produits expérimentaux nommés « vaccins » parfois même deux produits différents et qui sait dans un avenir proche, trois ou quatre ? (après tout l'Union européenne a conclu un contrat de 1,8 milliard de « doses », ce qui correspond à quatre doses par personne) :
« la rapidité inédite de cette quatrième vague [...] partout, les indicateurs repartent à la hausse [...] le contexte épidémique nous montre les limites des mesures intermédiaires [à savoir le passe « sanitaire » qui] a fonctionné à court terme mais ne suffira pas à atteindre une vraie immunité collective. »
Et voilà qu'ils reviennent avec leur idée d'immunité collective, alors que ces produits ne sont en aucun cas des « vaccins » et qu'ils ne peuvent donc en aucun cas contribuer à la moindre immunité collective, en fait, ce serait même tout l'inverse : il faudrait suspendre toutes ces injections !

Selon ce quidam, donc, l'exécutif devrait
« assumer ce cap de l'obligation avec volontarisme [notamment parce que] chaque jour qui passe voit les antivaccins durcir leurs propos. Il est temps d'aller au-delà de l'incitation pour franchir la dernière marche. »
La dernière marche pour qui ? La dernière marche de quoi ?

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Black Cat

Mission accomplie

Une part significative de la population en occident pense qu'un gouvernement est nommé et travaille pour défendre les intérêts d'un pays et de son peuple. Ces mêmes personnes pensent que les grands médias font un travail de journalisme. Or, pour qui a fermé son poste de télévision, les choses paraissent différentes : une classe dirigeante, peu visible, mène la société au moyen de deux outils : les médias de gouvernement et la classe politique, les quelques exceptions dans ces deux groupes paraissant, hélas, marginales.
ghjk
Le journaliste est une personne qui a des convictions et du courage, et qui, parfois au détriment de sa propre sécurité, amène des faits cachés ou dérangeants à la connaissance du public. Les grands médias n'ont strictement rien à voir avec le journalisme. Les employés y suivent une ligne éditoriale prédéfinie. Les places y sont confortables et plutôt bien rémunérées.

Les médias de gouvernement choisissent avec soin les faits à relater, nous pourrions aussi dire à frelater. Ils créent une réalité factice qui est déployée devant le peuple comme la cape devant l'œil du taureau. Ces médias participent aussi à la lame de fond qui, depuis des décennies, sape sans relâche, toute la culture traditionnelle des pays occidentaux.

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Che Guevara

Le président mexicain déclare que son pays ne sera pas pris en « otage » par Big Pharma

Le président Andres Manuel Lopez Obrador a refusé d'acheter les vaccins Covid pour les enfants, jurant que le Mexique ne céderait pas aux pressions des grandes entreprises pharmaceutiques.

obrador
© Reuters / Edgard Garrido
Le président mexicain Andres Manuel Lopez Obrador.
Si les gens l'ont félicité pour avoir osé tenir tête aux puissants, nombreux sont ceux qui s'inquiètent et prédisent que le président du Mexique subira des répercussions.

Commentaire: Les dirigeants récalcitrants non alignés sur l'agenda covidiste ont une fâcheuse tendance à mourir soudainement. Espérons que tel ne sera pas le sort du président Obrador. Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Cult

Le plan de « passage en force » de Biden pour les vaccins pue le désespoir

S'il y a une règle dont les esprits libres doivent se souvenir, c'est que l'establishment n'aime pas perdre le contrôle du récit. Et quand ils le font, des choses bizarres commencent à se produire. Par exemple, il devient douloureusement évident que le récit sur les « vaccins » expérimentaux à ARNm a glissé entre les doigts de l'administration Biden, et par conséquent, ils sont maintenant dans une course effrénée pour injecter des millions de vaccins dans autant de bras sceptiques que possible avant que le public ne s'organise pour repousser l'ordre du jour. Il me semble qu'ils sont un peu en panique.

fghj
Le problème est devenu plus évident depuis janvier, lorsque diverses entités gouvernementales et les médias ont commencé à se plaindre ouvertement du nombre de doses de vaccins qui étaient jetées à la poubelle en raison de leur date d'expiration. Pourquoi les vaccins arrivaient-ils à expiration avant d'être utilisés ? Les médias suggèrent que c'est dû à la « mauvaise gestion du gouvernement », alors que les responsables au niveau de l'État ont admis que c'était dû à une baisse significative de la demande.

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Bad Guys

Covid-19 et agnotologie ou la fabrication de l'ignorance : une abolition de la science

  1. Il n'y a pas d'études randomisées en double aveugle concernant les vaccins à ARNm. Les études sur lesquelles se sont appuyées les autorités sanitaires pour accorder leurs autorisations conditionnelles de mise sur le marché sont en « observer blinded », ici pour Pfizer, et ici pour Moderna.
  2. Ces études en double aveugle sont pourtant la norme pour une autorisation de mise sur le marché. Elles permettent d'éviter les deux écueils principaux de l'étude médicale : l'effet placebo et l'effet du hasard.
  3. Les vaccins à ARNm sont en phase expérimentale jusqu'au 2 mai 2023 pour Pfizer, et le 27 octobre 2022 pour Moderna.
  4. Si il y a un délai avant qu'une autorisation conditionnelle puisse devenir définitive c'est parce que des effets indésirables peuvent apparaitre durant ce laps de temps.
Robert Proctor
© Inconnu
Robert Proctor
==> Il est scientifiquement impossible de prédire l'efficacité de cette vaccination en l'absence d'études appropriées. Tout le reste n'est que de l'ignorance, c'est à dire quasiment tout ce qui s'étale non stop sur les ondes. L'ignorance n'est pas un délit mais elle peut être volontairement organisée et, dans ce cas, c'est un mensonge, aussi sophistiqué soit-il. Quand ce mensonge entraine la mort, c'est un crime. La science qui étudie la fabrication de l'ignorance s'appelle l'agnotologie. Elle a été fondée par Robert Proctor après qu'il eut étudié pendant plusieurs décennies les diverses stratégies de l'industrie du tabac pour empêcher les législateurs, régulateurs et grand public de porter atteinte aux intérêts des cigarettiers. De multiples industries ont recouru aux mêmes stratégies, on citera les scandales de l'amiante, de la peinture au plomb, du formaldéhyde, du teflon ... Mais les champions toutes catégories confondues de l'agnotologie sont les industriels de la santé (scandales du Vioxx, Avandia, Purdue pharma, Bextra-Pfizer, etc.) L'idée principale, et peut-être contre-intuitive, est que l'ignorance ne doit pas être comprise comme étant un réservoir vide que l'on pourrait définitivement remplir avec du savoir mais comme deux vases communicants où l'on peut, soit fabriquer du savoir, soit fabriquer de l'ignorance. Rien n'étant définitivement acquis. Robert Proctor dit que l'ignorance c'est du pouvoir. Orwell écrivait dans 1984 que l'ignorance c'est la force. Le contrôle du savoir et de l'information dans la société de l'information est à la base du pouvoir, c'est une lapalissade que de le dire.

Commentaire: Voir aussi notre article La fabrique de l'ignorance — Comment la science est instrumentalisée et corrompue par les industriels, et l'ouvrage de Jean-Claude Michéa : L'enseignement de l'ignorance, paru aux Éditions Climats.

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :