Bienvenue à Sott.net
dim., 05 déc. 2021
Le Monde pour les Gens qui Pensent

Les Maîtres du Monde
Carte

Eye 1

Les services secrets américains photographient des Européens critiques envers les USA

Les services secrets américains SDU (Surveillance Detection Unit), jusqu'à présent pratiquement inconnus du public, poursuivent et photographient des Européens qui se montrent critiques envers le gouvernement américain.

Des documents publiés montrent que rien qu'en Norvège, par exemple, plus de 2000 personnes ont été visées par la SDU. Les données sont traitées et classifiées à Washington dans le système Simas (Security Incident Management Analysis System), la banque de données de l'anti-terrorisme américain.

Bomb

Pourquoi des soldats français meurent-ils en Afghanistan ?

Image
© Inconnu
Nos soldats meurent en Afghanistan… Au profit de qui ?
Un 53ème militaire français, le caporal-chef Hervé Guinaud (42 ans), vient d'être tué en Afghanistan. Il revient à celui qui l'a envoyé à la mort, d'expliquer aux parents et aux proches de cette victime pourquoi - et au profit de qui - cet homme est mort. C'est donc au Président Sarkozy de s'en expliquer. Mais il ne le fera pas, car il devrait alors révéler que nos soldats meurent en Afghanistan pour l'USraël...

House

Scandale des expropriations : « Wall Street, on a un problème »

Image
© Inconnu
La cour Suprême du Massachusetts vient d'annuler deux saisies immobilières commises en 2007 par Wells Fargo et US Bank. Deux toutes petites saisies... qui pourraient néanmoins changer la face du monde bancaire US.

USA

Etats-Unis : Saisies immobilières et SDF

Image
© Inconnu
SDF à San Francisco
La descente aux enfers des USA se poursuit. Le 29 décembre 2010 l'Office of the Comptroller of the Currency, l'organisme gouvernemental de tutelle des banques aux USA a publié son rapport sur la situation des crédits immobiliers au troisième trimestre 2010.

Bad Guys

Comment Wall Street affame le monde

<

Take 2

Les bastons entre politiciens : le dernier espoir de l'humanité ?

Traduction : Sott

À l'aube de cette Nouvelle année, l'avenir ne paraît guère prometteur, quand on voit l'état du monde et de sa population. Guerres, rumeurs de guerres et souffrance à une échelle de plus en plus grande semblent être à l'ordre du jour. Il est clair que la faute nous incombe à tous - les citoyens ordinaires - non pas à cause de ce que nous faisons, mais plutôt à cause de ce que nous ne faisons pas, collectivement parlant. Très naturellement, nos leaders politiques sont très satisfaits de cette situation : cela fait tant d'années qu'ils s'escriment à « pacifier » et anesthésier les « petites gens » via une propagande toxique et du poison dans les assiettes. Pourtant, se pourrait-il que cette soi-disant crème de la crème de l'humanité ait réussi un peu trop au-delà de ses attentes ?

Si leur principale raison de se lever le matin (ou en début d'après-midi) pour aller « travailler » était de mener une guerre politique (et souvent militaire) silencieuse pour conserver leur ascendant et juguler la menace que représente le déchaînement de fureur d'une populace éveillée, que vont-ils faire maintenant que cette menace a été neutralisée ? Vers quoi canaliser cette rage narcissique et présomptueuse ? L'observation du monde animal (un bon domaine si l'on cherche des analogies) nous montre que dans des situations similaires, les prédateurs ont tendance à se retourner les uns contre les autres.

L'espoir fait vivre, comme on dit, mais peut-être pas dans le sens où l'on s'y attend.

Bomb

L'opération de manipulation Wikileaks

Interventions de Jean-Michel Vernochet et Thierry Meyssan sur l'opération de manipulation WikiLeaks.


Megaphone

Roland Dumas et Jacques Vergès dénoncent, à juste raison, l'ingérence étrangère en Côte d'Ivoire


Eye 1

2011 : une dystopie des mondes

Image
© Flickr / Ludovic Bertron
Les deux grandes visions de l'avenir ont été une dystopie de George Orwell «1984» et Aldous Huxley "Brave New World." Le débat, entre ceux qui ont regardé notre descente vers le totalitarisme d'entreprise, lui qui avait raison. Serions-nous, comme Orwell a écrit, dominé par une surveillance répressive et de l'état de sécurité qui utilise les formes brutes et violents de contrôle ? Ou serions-nous, comme Huxley envisagé, séduit par le divertissement et du spectacle, fascinés par la technologie et séduit par la consommation effrénée d'embrasser notre propre oppression ? Il s'avère que Orwell et Huxley ont tous deux raison. Huxley a vu la première étape de notre asservissement. Orwell a vu le deuxième.

Eye 1

11/9 : Paul Craig Roberts dénonce l'omerta... et jette l'éponge

Dans une passionnante interview, le célèbre économiste et journaliste américain Paul Craig Roberts* dénonce le silence médiatique qui entoure la contestation de l'histoire officielle du 11 septembre, s'étonne de la crédulité du peuple qui "accepte comme vérités les explications les plus absurdes et fantaisistes", et se livre à une critique virulente de son pays qu'il juge être devenu un "Etat policier" au service d'une oligarchie. Il explique également pourquoi il a décidé d'abandonner son combat pour la Vérité (l'itw date du 7 avril 2010).

Voici le cri d'alarme d'un fervent défenseur de la Liberté, de la Vérité et de la Paix, dont on espère qu'il ne constitue pas un "adieu" ferme et définitif.