Bienvenue à Sott.net
sam., 02 déc. 2023
Le Monde pour les Gens qui Pensent

Les Maîtres du Monde
Carte

USA

États-Unis plan B

plan A et plan B
Le « plan A » est généralement utilisé pour désigner une stratégie courante ; le « plan B » est généralement utilisé pour désigner une stratégie de secours ou une stratégie alternative au cas où le plan A ne fonctionnerait pas.

Plan A

Pour les États-Unis, le plan A est une forme d'impérialisme depuis la guerre hispano-américaine. À l'époque, il existait une Ligue anti-impérialiste aux États-Unis (1898), mais elle n'a pas été couronnée de succès. L'impérialisme a été politiquement correct pendant de nombreuses années, mais après la Seconde Guerre mondiale, l'impérialisme et les colonies sont devenus moins à la mode. Finalement, les politologues et les auteurs de revues de relations internationales ont commencé à utiliser le mot « hégémonie » en remplacement. Des références plus générales au plan A des États-Unis utilisaient les termes « démocratie libérale » et « ordre international fondé sur des règles ». Les critiques ont souvent utilisé le terme « Empire américain » pour contrarier l'establishment. Ces dernières années, l'un des objectifs du plan A a été le changement de régime en Russie afin d'instaurer un gouvernement similaire à celui d'Eltsine.

Stock Down

La note de crédit des États-Unis est abaissée pour cause d'endettement élevé, la dédollarisation progresse

dédollarisation usa - note de crédit
La décision de Fitch Ratings, mardi soir, d'abaisser la note de crédit du gouvernement américain est le dernier d'une série de coups portés à la réputation internationale du dollar américain, qui est en partie le produit d'une dette publique qui a déjà dépassé les 31 000 milliards de dollars, et qui n'est viable que tant que la Réserve fédérale fabrique la monnaie, mais aussi tant qu'elle s'apprécie en étant utilisée pour le commerce international, ce qui a été remis en question dernièrement.

Dominoes

Le Niger : L'effet domino ?

Après le Mali et le Burkina Faso, le Niger est tombé aux mains des putschistes hostiles d'une part à la France et d'autre part à l'Europe. Cette dernière, avec à sa tête la France, considérait depuis très longtemps la région du Sahel comme une de ses zones d'influence politique, comme une sorte de chasse gardée économique, riche en ressources naturelles. D'après l'Agence France-Presse les putschistes au Niger accusent la France de chercher à intervenir militairement au Niger. Cependant, ceci n'est pas l'unique raison du putsch.
ghjk
Le coup d'État au Niger s'inscrit dans un contexte très tendu depuis des années au Sahel africain, où la France et avec elle l'Europe perd de jour en jour leur influence géostratégique, accélérée par le retrait de la France du Mali en août 2022. Les cartes se redistribuent en ce moment dans cette région du monde. La crise au Niger s'inscrit également dans la confrontation entre le camp occidental et la Russie qui devient quasi mondiale. L'Afrique est une des arènes, comme d'ailleurs le Proche-Orient, plus précisément la Syrie.

Binoculars

La France affirme qu'elle ne se laissera pas expulser du Niger par la junte au pouvoir

La position adoptée par la France au Niger, consistant à refuser d'emblée de se retirer du pays si la junte devait le demander — sous prétexte que celle-ci constitue un régime illégal — , diverge par rapport à ce qu'elle a accepté de faire au Mali et au Burkina Faso après que le gouvernement militaire par intérim de chacun de ces deux pays lui avait demandé de faire.
fghj
La question est prégnante : la junte militaire patriotique établie au pouvoir au Niger, après avoir indiqué refuser toute nouvelle exportation d'uranium et d'or et vers la France, va-t-elle poursuivre et exiger que l'armée française soit retirée du pays, suivant en cela l'exemple établi par la fédération de facto burkinabé-malienne ? Cela pourrait constituer une demande risquée, la France ayant affirmé qu'elle n'accepterait pas d'ordre de la part de ce gouvernement.

Chess

L'échiquier mondial - Les enjeux militaro-économiques de la mer Noire

échiquier mondial xavier moreau
© RT
« La mer Noire, traditionnellement zone de prospérité avec d'abondantes ressources agricoles mais aussi zone de transit énergétique nécessaire à l'Europe depuis la destruction des gazoducs Nord Stream, est devenu une zone d'affrontement. Le 19 juillet 2023, le ministère de la Défense russe a déclaré que tous les navires naviguant en mer Noire vers les ports ukrainiens seront considérés comme des transporteurs potentiels de cargaison militaire.

Alarm Clock

78ᵉ anniversaire du bombardement US sur Hiroshima : le Japon dénonce la menace nucléaire russe

En raison de la guerre en Ukraine et pour la deuxième année consécutive, le Japon n'a convié ni la Russie ni la Biélorussie à la cérémonie d'anniversaire du bombardement atomique sur la ville de Hiroshima. Au contraire, le Premier ministre japonais Fumio Kishida en a profité pour dénoncer « la menace nucléaire de la Russie ».
ghjk
Cette commémoration du 78ᵉ anniversaire du bombardement américain sur des cibles civiles, sans le moindre enjeu militaire direct autre que la démonstration de force (pas qu'en direction du Japon), a été l'occasion de dénoncer toute menace nucléaire, ce pour quoi le Japon est parfaitement dans son rôle.

Binoculars

Le Niger était le « modèle de stabilité » en Afrique. Que s'est-il passé ?

Quatre mois avant le coup d'État, le secrétaire d'État Blinken a visité le pays et l'a qualifié de « modèle de démocratie ». Du point de vue des États-Unis et de l'Occident, le Niger était un îlot de stabilité dans une région de plus en plus chaotique et un pivot dans les opérations régionales de lutte contre le terrorisme, de sorte que le coup d'État militaire de la semaine dernière a été un choc.
fghj
© (Wikimedia Commons, CC BY-SA 3.0)
Carte de l’Afrique saharienne.
Le coup d'État militaire de la semaine dernière a donc été un choc. Pourtant, vu sous un autre angle, il n'est pas surprenant : Le Niger a une histoire d'implication militaire dans le gouvernement — il s'agit du cinquième coup d'État depuis l'indépendance dans les années 1960 - et il est confronté à la même recrudescence d'attaques terroristes de militants islamistes que les dirigeants militaires ont utilisée pour justifier les coups d'État dans les pays voisins, le Burkina Faso et le Mali. Le coup d'État au Niger est à la fois un recul de la démocratie et le résultat d'un manque de démocratie, malgré les affirmations des États-Unis.

Briefcase

Les oligarques russes et la haine de Londres pour Poutine

poutine échec oligarches
Londres est le plus ardent défenseur d'une guerre totale avec la Russie. Par rapport à d'autres nations, elle a fait preuve d'une agressivité particulière, comme s'il s'agissait d'un véritable redde rationem contre Poutine et Moscou.

Ceci, comme nous l'avons écrit dans d'autres notes, répond à une perspective géopolitique : la guerre ukrainienne a eu pour effet de réduire l'espace géopolitique de l'Union européenne et de son économie, que la Grande-Bretagne considère, non sans raison, comme un concurrent direct sur la scène mondiale, et de ranimer l'axe anglo-saxon, en réduisant l'axe précédent entre Washington et Bruxelles.

Alarm Clock

La contre-révolution - « Savez-vous quelle heure il est ? »

indiana joe
Pour être franc, les États-Unis et l'Europe ont foncé effrontément dans des pièges qu'ils ont eux-mêmes créés. Pris dans les mensonges et les tromperies tissés autour du prétendu héritage d'un ADN culturel supérieur (garantissant, dit-on, une victoire presque certaine), l'Occident s'éveille à un désastre qui se rapproche rapidement et auquel il n'y a pas de solution facile. L'exceptionnalisme culturel, ainsi que la perspective d'une « victoire » évidente sur la Russie, se dissipent rapidement - mais la sortie de l'illusion est à la fois lente et humiliante.

USA

États-Unis 2024. Deux affaires juridiques et un gagnant

biden vs trump 2024
© Jess Frampton
L'ouverture de la saison électorale 2024 a été lancée cette semaine avec la commission de surveillance de la Chambre des représentants qui a obtenu le témoignage de Devon Archer, partenaire d'affaires de Hunter Biden, sur plusieurs documents relatifs à la Birmanie. Le jour suivant a confirmé cela avec l'ouverture d'un autre acte d'accusation contre Donald Trump.