Bienvenue à Sott.net
mar., 18 jan. 2022
Le Monde pour les Gens qui Pensent

Les Maîtres du Monde
Carte

Bomb

Libye : le silence assourdissant

Traduit par VD pour Le Grand Soir

Image
A présent nous allons envoyer des Apache pour bombarder les civils libyens. Une escalade de plus dans une guerre sanglante de l'OTAN de plus. Ou, comme l'a dit le Colonel Jason Etherington, « ce n'est qu'un élément de plus dans le jeu ».

La totalité des médias suivent la ligne officielle. Il s'agit d'une guerre pour protéger les civils. Il s'agit d'une guerre pour forcer Kadhafi à partir. Comme si les gouvernement occidentaux, avec leur brillant historique de violations des droits de l'homme à travers le monde, avaient la moindre autorité morale pour porter un jugement sur le gouvernement Libyen. La rhétorique d'Etherington révèle la minable vérité, cette guerre n'est qu'un jeu pour nous, un « jeu » qui mérite d'être élargi.

Même Al Jazeera raconte la même histoire de « rebelles » qui capturent des villes les unes après les autres. Mais la chaine ne diffuse pas d'images de Tripoli, la capitale, où, à l'exception des bombardements de l'OTAN, les gens continuent de vivre leurs vies. Et on ne montre jamais les images des crimes commis par cette soi-disant brigade « rebelle » qui a violemment attaqué les Libyens et Africains noirs dans l'est du pays, en les qualifiant de « mercenaires africains », embauchés par Kadhafi, même si tous les Libyens sont en fait des Africains. Rien de tout ça n'est raconté, parce que ça ne cadre pas avec la version officielle. Les merveilleux dirigeants rebelles, dont beaucoup travaillaient pour Kadhafi il y a encore quelques mois, sont nos alliés. Kadhafi, le méchant utile, est notre ennemi juré.

USA

Le prochain théâtre de guerre américain : Syrie ou Liban ?

Traduit par Résistance 71

Image
Washington et ses alliés, Israël et les Al-Saouds, prennent avantage des soulèvements dans le monde arabe. Ils sont en train de travailler maintenant à démanteler le bloc de résistance et affaiblir toute poussée de la démocratie dans le monde arabe. L'échiquier géopolitique est maintenant préparé pour une confrontation plus vaste qui ciblera Téhéran et incluera la Syrie, le Liban, l'Irak et les Palestiniens.

Lier les mains du Hezbollah par des pressions interne et externe

Au Liban, il existe une impasse concernant la formation du gouvernement libanais. Michel Sleiman qui tient la présidence et le nouveau premier ministre ont retardé la formation du cabinet dans une ligne politique avec Michel Aoun, le leader du Mouvement Patriotique Libre.

Il est possible que la formation d'un nouveau cabinet libanais soit volontairement retardé pour garder le Liban dans un état de neutralisation en ce qui concerne le front de la politique étrangère.

Le conseil de sécurité des Nations-Unies et plusieurs corps de l'ONU sont utilisés par les Etats-Unis et l'Union Européenne pour mettre une certaine pression sur le Liban. Le secrétaire général de l'ONU Ban-Ki-Moon prend ses ordres à Washington. Il a contribué à légitimer les guerres des Etats-Unis et de l'OTAN. Moscou a ouvertement accusé Ban Ki-Moon de tricherie pour ses arrangements secrets de 2008 avec l'OTAN.

Chess

Comment Goldman Sachs dirige le monde


Julien Arnaud reçoit le correspondant du Monde à Londres, Marc Roche, pour la parution de son dernier ouvrage : "La Banque : comment Goldman Sachs dirige le monde"

Mr. Potato

Thatcher refuse de voir Palin parce qu'elle est « cinglée »

Image
© AP
Margaret Thatcher assistera le 4 juillet au dévoilement d'une statue de Ronald Reagan à Londres mais ne rencontrera pas Sarah Palin.
Grande admiratrice de Margaret Thatcher, Sarah Palin nourrissait l'espoir de rencontrer l'ancien premier ministre britannique à l'occasion de son passage à Londres en juillet. Mais l'entourage de la Dame de Fer fait savoir que l'ex-colistière de John McCain peut oublier une éventuelle audience avec l'ancienne alliée de Ronald Reagan.

Le quotidien britannique The Guardian attribue la déclaration suivante à une proche de Thatcher, aujourd'hui âgée de 86 ans :
« Lady Thatcher ne verra pas Sarah Palin. Elle ne voudrait pas s'abaisser à ce niveau. Sarah Palin est cinglée. »
Margaret Thatcher doit cependant assister le 4 juillet au dévoilement d'une nouvelle statue de Ronald Reagan à Londres, histoire de souligner le centenaire du 39e président américain.

Bomb

Les dégénérés mondialistes recherchent une résolution de l'ONU contre la Syrie

Traduit par Résistance 71

Image
Le ministres des affaires étrangères français et criminel de guerre co-conspirateur Alain Juppé assis devant un pare-terre de la Brookings Institution, financée par des fonds d'entreprises privées, déclara que le président syrien Al-Assad avait perdu toute légitimité de garder le pouvoir et que la France et ses "alliés" vont une fois de plus pousser pour une résolution de l'ONU contre la Syrie. De manière ironique, que pourrait-on dire de la légitimité de Juppé alors qu'il pavane dans un think-tank non-élu de l'oligarchie financière et industrielle, qui crée une politique hors du contexte légal que lui et les politiciens traîtres cautionnent et valident, contre la volonté de son propre peuple et ce quotidiennement.

Les commentaires de Juppé, avec les accusations américaines que les troubles à la frontière israélienne sont fomentés et financés par l'étranger, ainsi justifiant Israël à se "défendre" (en l'occurrence à abattre les manifestants), alors que les Etats-Unis fomentent ouvertement la violence et les troubles à travers le monde, est magnifiant de passage d'un surréalisme politique à une absurdité cartoonesque. De fait, la violence en Syrie est totalement le résultat du travail de groupes d'opposition armés entrainés et financés par les Etats-Unis, et qui se comportent exactement et à la lettre en suivant les doctrines énoncées par la Brookings Institution dans son rapport "Which path the Persia ?". Alors que la violence s'amplifie, il devient difficile, comme ce le fut en Libye, de continuer à dépeindre les "manifestants" comme étant pacifiques au lieu des militants financés de l'extérieur et traîtres qu'ils sont en fait.

USA

Washington profite du chaos au Yémen pour amplifier ses frappes

Les États-Unis ont intensifié leurs frappes au Yémen depuis les dernières semaines, profitant du chaos politique au pays, alors que le chef d'État Ali Abdallah Saleh est en convalescence en Arabie saoudite. Les autorités américaines citées mercredi par le New York Times disent vouloir empêcher les partisans d'Al-Qaïda dans le sud du pays de s'emparer du pouvoir.

Selon une source du journal au Pentagone, l'usage de la force au Yémen, un pays allié des États-Unis, est compliqué par le fait que les militants d'Al-Qaïda se sont mêlés à d'autres groupes de protestataires opposés au gouvernement de Saleh. Il devient donc difficile pour les États-Unis d'intervenir sans donner l'apparence de prendre position dans le conflit politique interne du pays, où le gouvernement est en pleine crise de légitimité.

L'ambassadeur américain au Yémen, Gérald M. Feierstein, a récemment rencontré des chefs de l'opposition pour plaider la poursuite des opérations aériennes de son pays sur le territoire yéménite advenant la chute du gouvernement de Saleh. Les autorités américaines affirment que les chefs de l'opposition ont convenu que les tirs contre Al-Qaïda pourraient se poursuivre dans la péninsule arabique, indépendamment de qui remporterait le pouvoir au Yémen à l'issue de la crise.

Beaker

Libye : l'opposition commence à livrer du pétrole aux Etats-Unis

Image
© RIA Novosti. Andrei Stenin
L'opposition libyenne, qui contrôle la partie est du pays, a procédé à sa première livraison de pétrole aux Etats-Unis, a annoncé jeudi la chaîne télévisée CNN en se référant au Département d'Etat américain.

Magic Wand

Paul Craig Roberts : Combien de morts lors de l'assaut contre Ben Laden ?

Image
Traduction : VD pour Le Grand Soir

Pourquoi n'a-t-on pas assisté à une cérémonie de remise de médailles aux commandos héroïques qui ont débusqué et exécuté l'Ennemi Public Numéro 1 ? Et si vous regardiez à nouveau les vidéos des effondrements des tours du WTC, vous verriez quoi ? Est-ce vrai que la Chine vient de lancer un avertissement aux Etats-Unis que "toute attaque contre le Pakistan serait interprétée comme une attaque contre la Chine" ?

Red Flag

Patriot Act : Le déclin de la liberté aux USA et dans le Monde par Ron Paul


Cult

La relève psychopathe

Traduction copyleft de Pétrus Lombard pour Alter Info

Image
Le grand écrivain Kurt Vonnegut a intitulé son dernier bouquin A Man without a Country (Un homme sans pays). L'homme, c'est lui ; le pays, c'est la Zunie des Amériques. Vonnegut juge que son pays a foulé du pied ses lois et sa Constitution dans ce qu'il appelle « un coup d'État à la façon d'une mauvaise comédie de Keystone Cops [*] la plus sordide possible. » Il parlait de l'administration Bush. C'était le Vonnegut vivant encore à l'ère de l'après Bush, il ne se serait pas aperçu que son pays était de retour [? moi non plus, ndt].
[* Ndt : Les Flics de Keystone était une série de comédies du cinéma muet avec un groupe de policiers franchement incompétents.]

Comment a disparu notre pays ? Vonnegut propose que, parmi les facteurs qui ont contribué, il a été envahi - comme par les Martiens - par des gens ayant une maladie mentale singulièrement scrogneugneu. Les gens atteints de cette maladie étaient qualifiés de psychopathes (on dit aujourd'hui trouble de la personnalité antisociale). Cette expression s'applique à des gens intelligents, sympathiques et attachante, mais dénués de conscience. Ils ne sont pas guidés par une bonne ou mauvaise raison. Ils semblent insensibles aux sentiments d'autrui, même par les élans de détresse dus à leurs actions. Outrepasser la manière convenable de traiter les gens, violer les codes de déontologie, ne provoque pas chez eux de l'anxiété, de l'angoisse faisant que les autres gens modèrent leurs impulsions les plus cupides. Si la plupart des enfants se sentent anxieux quand ils chapardent le bocal à biscuits défendus, le psychopathe se sent très bien. Il est capable de dévorer les cookies, de briser le bocal pour éliminer les preuves, et de le foutre à la poubelle. Accusé, il est capable d'affirmer avec une sincérité apparente que le bocal à biscuits a disparu depuis au moins une semaine. Il ne souffre d'aucun remords, d'aucun sentiment de culpabilité, ni de honte. Il est libre de faire n'importe quoi, quel que soit le degré de malfaisance.