Les Maîtres du MondeS


Cult

La visite de Nuland à Kiev laisse un sentiment d'inquiétude

Les bouleversements politiques dans les affaires mondiales commencent parfois par un événement apparemment obscur. Cela ne veut pas dire que l'abattage d'un avion de transport militaire russe Iliouchine-76 transportant des dizaines de prisonniers de guerre ukrainiens au-dessus du territoire de la région de Belgorod par deux missiles tirés depuis la zone de Liptsy, dans la région de Kharkov (Ukraine), le 24 janvier, est comparable à l'étincelle qui a déclenché la Première Guerre mondiale lorsqu'un patriote serbe a tué l'archiduc François-Ferdinand dans la ville de Sarajevo en 1914 et qu'un mois plus tard, l'armée autrichienne envahissait la Serbie.
fghj
Cela dit, l'abattage de l'avion russe aurait des conséquences considérables maintenant que les enquêteurs russes ont trouvé la preuve irréfutable que l'avion a été abattu par un système sol-air Patriot de fabrication américaine. Le président Vladimir Poutine l'a lui-même révélé.

USA

Congrès américain: Trump appelle les républicains à s'opposer à l'accord sur l'Ukraine

Trumpet
© David Becker/File/Getty ImagesL'ancien président américain Donald Trump s'exprime lors d'un événement à Las Vegas, Nevada.
L'élection présidentielle n'est que dans neuf mois, mais l'influence de Donald Trump se fait déjà très concrètement sentir: l'ancien président menace, via ses alliés au Congrès, d'enterrer cette semaine toute future aide américaine à l'Ukraine.

Syringe

Quelle est cette « maladie X » contre laquelle se prépare l'OMS ?

« Les plus grandes préoccupations de ces deux prochaines années ne sont pas les conflits ni le changement climatique, mais plutôt la désinformation et la mésinformation », indique la présidente de la Commission européenne
Klaus Schwab
© CopyrightIllustration d'Epoch Times, Getty Images, Shutterstock
La mise en place d'un système de préparation permanent, contrôlé à l'échelle mondiale, est le centre d'intérêt actuel des organisations internationales, qui se préparent à l'arrivée de la prochaine pandémie de « maladie X ».

Commentaire: En lisant et écoutant les discours de certains politiciens, journalistes ou autres responsables institutionnels, tels que ceux dont il est question dans le présent article, il y a des questions qui reviennent souvent : combien croient vraiment à ce qu'ils racontent, combien pensent malgré tout agir pour le bien de l'humanité, combien sont au courant de la manipulation mondiale à laquelle ils participent pour leurs propres intérêts, etc. ? Une chose est sûre, cela ne va pas en s'arrageant, les pouvoirs qui sont à l'oeuvre ont conscience que leur manque de prise sur une certaine partie de la population mondiale tient au fait que celle-ci parvient encore à s'informer par le biais d'internet et c'est un problème qu'ils essaient de résoudre par divers moyens (Fact checking, loi, censure, pression en tout genre, autorité, éducation nationale, etc.). Pour le moment, ils n'ont pas réussi à empêcher et étouffer la curiosité de ceux qui cherchent la vérité à tout prix alors continuons d'informer et de nous informer pendant que cela nous est encore possible !

Articles liés :


Hotdog

Les globalistes utiliseront le contrôle du carbone pour vous empêcher de cultiver votre propre nourriture

no farmers, nofood no future
Au début de l'année 2020, au milieu des confinements Covid, les états bleus dirigés par des gouverneurs gauchistes ont poursuivi les obligations avec un préjudice extrême. Dans les États rouges comme le Montana, après le premier ou le deuxième mois, la plupart d'entre nous ont simplement ignoré les restrictions et ont continué à vivre comme d'habitude. Il était clair que la Covid-19 n'était pas la menace que les autorités fédérales faisaient peser sur lui. Cependant, dans des États comme le Michigan, l'étau s'est resserré de plus en plus sous l'impulsion de dirigeants véreux comme Gretchen Whitmer.

Broom

Les États-Unis resteront embourbés au Moyen-Orient, jusqu'à ce qu'ils se replient

La dissuasion en matière de défense est une stratégie militaire dans laquelle une puissance utilise la menace de représailles pour empêcher l'attaque d'un adversaire, tout en conservant la liberté d'action et la flexibilité nécessaires pour répondre à l'ensemble des défis. Dans ce domaine, la résistance libanaise, le Hezbollah, est un exemple remarquable.
ghjk
La clarté de l'objectif du Hezbollah dans l'établissement et le maintien strict des règles de base qui dissuadent l'agression militaire israélienne a placé la barre très haut dans la région. Aujourd'hui, ses alliés du Moyen-Orient ont adopté des stratégies similaires, qui se sont multipliées dans le contexte de la guerre à Gaza.

Dollars

L'UE force la main à Viktor Orbán et vote une aide financière de 50 milliards d'euros à l'Ukraine

Face à une immense pression et des menaces à peine voilées, le Premier ministre hongrois Viktor Orbán lâche du lest et lève son veto à une aide européenne de 50 milliards d'euros pour l'Ukraine, après des semaines de tractations.
kiujh
Si les dirigeants européens comme Ursula von der Leyen et Emmanuel Macron se félicitent pour l'issue des négociations, Viktor Orbán justifie sa décision par le fait que les 26 autres États membres de l'UE envisageaient malgré ce véto d'acheminer leur aide à Kiev tout en privant Budapest de son aide budgétaire, bloquée par Bruxelles.

Big Bomb

Les États-Unis bombardent massivement l'Irak & la Syrie

Les frappes aériennes ont été menées en réponse à l'assassinat de trois soldats américains la semaine dernière en Jordanie et ont touché des cibles de l'Axe de la résistance qui avaient été majoritairement évacuées.
Des bombardiers B-1
© Reuters/FileDes bombardiers B-1 ont été utilisés pour les frappes.
L'armée de l'air américaine a effectué des frappes sur 85 sites dans les régions frontalières entre l'Irak et la Syrie tôt le 3 février.

Le commandement central américain a déclaré que ses forces avaient frappé des cibles « appartenant aux Gardiens de la révolution iraniens et à leurs alliés, en Irak et en Syrie » en utilisant des « bombardiers à grande portée déployés depuis les États-Unis ».

Star of David

Folies sionistes : Mein Kampf à Gaza, l'UNRWA à sec, et les 50 avocats antifrançais

Trois bonnes grosses folies sionistes sur le podium en cette fin janvier 2024 : Netanyahou qui brandit une fiole de Mein Kampf trouvée à Gaza ; la France qui bloque l'envoi de fonds à l'agence onusienne de Gaza ; la nouvelle association « Jeunesse française juive » qui attaque tous ceux qui ne sont pas pro-Israël !
jhgf
À l'image de ce gros con de Powell qui brandit en 2003 une fiole d'anthrax devant l'ONU pour justifier les massacres américains, Netanyahou, qui ne peut pas invoquer des gazages de soldats israéliens par le Hamas, a trouvé mieux : un bouquin !

Star of David

Déconstruire la « hasbara », la machine de propagande israélienne

La « guerre » n'a pas commencé le 7 octobre.
Scène à Rafah, sud de la Palestine
Scène à Rafah, au sud de la Palestine, montrant un groupe de réfugiés à l'extérieur de leurs tentes et de leurs habitations de fortune.
[entre 1948-1949]
Tel-Aviv a de plus en plus de mal à faire oublier l'apartheid et le génocide dont les Palestiniens sont victimes, surtout à la lumière des politiques et pratiques ouvertement racistes de l'actuel régime d'extrême droite mises en place par un Premier ministre, Benjamin Netanyahu, qui a des problèmes judiciaires.

Putin

La résistance de la Russie et le choc de l'Occident

L'establishment politico-médiatique de la minorité mondiale occidentale ne cache plus son désarroi dans ce qui est aurait dû être, selon les projets des concernés — la destruction de l'économie russe. Plus que cela, les chiffres et statistiques désormais confirmés par les principales structures économiques, y compris occidentales — démontrent fermement non seulement l'échec de la politique unilatérale de sanctions, mais constitue de manière beaucoup plus globale une leçon pour les nostalgiques de l'unipolarité et une grande source d'inspiration pour la majorité mondiale non-occidentale.
ghjk
La vague de choc traverse l'Occident qui se ridiculise chaque jour un peu plus quant à son incapacité à faire plier la Russie, notamment économiquement. Surtout après des années de propagande émanant de l'axe otano-occidental, prétendant que l'économie est le « talon d'Achille » de l'État russe.