Bienvenue à Sott.net
jeu., 14 déc. 2017
Le Monde pour les Gens qui Pensent

Les Maîtres du Monde
Carte

Cult

Un rappel des principales opérations sous fausse bannière utilisées dans l'histoire récente

Image
Le terrorisme a changé de nature depuis que l'on sait que ce sont les gouvernements occidentaux, nos gouvernements!, qui sont derrière les plus gros événements terroristes mondiaux. Un coup pour accuser les communistes, un autre pour accuser les islamistes, le prochain devrait être le mauvais citoyen qui dénonce son gouvernement plutôt que de le soutenir dans son massacre de femmes, d'enfants, de père de famille quelque part sur la planète au nom de l'intérêt supérieur de la patrie en danger.

Le vrai danger terroriste du monde ce sont nos propres gouvernements et il est bon de le rappeler en remémorant l'histoire de quelques attentats et les conséquences qu'ils ont entrainés par la suite. A qui profitent-ils si ce n'est à nos gouvernements qui accentuent ainsi leur contrôle sur la population, aux marchands d'armes mondiaux qui prospèrent, aux banksters qui financent tout cela ? L'histoire est pleine de ces attentats « false flag » dont le dernier spectaculaire en date fût le 11 septembre. Une opération réussie qui peut donner des idées à des gouvernements ayant du mal à maîtriser sa population et qui souhaitent en prendre le contrôle au travers de lois d'exceptions que seul lui permet un événement spectaculaire. C'est donc bien pourquoi les citoyens qui s'amusent à rappeler ces faits et à dénoncer leurs gouvernements sont des terroristes en puissance pour eux.

Des terroristes qu'il faudra éradiquer d'une façon ou d'une autre...

Chess

4 heures avant l'attentat, la police et « une personne suspecte » étaient présentes devant Charlie Hebdo

Une voiture de police et un mystérieux individu étaient devant l'entrée de l'immeuble de Charlie Hebdo, très tôt dans la matinée au cours de laquelle allait se dérouler l'attaque.

Dans le flot incessant d'informations survenues depuis mercredi 7 janvier, jour de l'attentat commis au siège de Charlie Hebdo, le plus difficile consiste à hiérarchiser et séparer les réactions émotionnelles des faits bruts.

Une heure seulement après la tuerie, France Info a collecté plusieurs témoignages de témoins ou voisins des journalistes assassinés. Sur le site de la radio publique, l'un de ces témoignages, d'une durée de 1'08, est intitulé "Ce qui a été dit dans l'immeuble, c'est 'on va venger le prophète'" (Un voisin de la fusillade)".

La rédaction de France Info a ainsi mis en exergue ce qu'elle juge être l'élément d'information le plus important rapporté par ce témoin travaillant dans l'immeuble : le fait qu'il ait entendu (ou qu'on lui ait rapporté) la déclaration prononcée par l'un des terroristes et relative à une "vengeance du prophète".


Problème : une autre partie de son propos -davantage intéressante à creuser- n'a pas été mise en avant par la radio.

Blackbox

Pourquoi le gouvernement avait-il retiré une voiture de police stationnée devant Charlie Hebdo ?

Image
Puisque à l'heure actuelle toutes les questions sont possibles, autant regarder sur cette information qui ressort aujourd'hui, pas de manière officielle puisque la presse mainstream ne va pas non plus soulever les questions qui gênent. Y'a-t-il réellement eu un véhicule de police garé en permanence devant le journal Charlie Hebdo pour assurer leur sécurité, véhicule retiré peu de temps avant l'attaque? Oui et non, la réponse se trouvant à la suite de ce premier article.

Eye 1

Charlie Hebdo : Caroline Fourest sous le charme des « très beaux yeux bleus » d'un des tueurs

Caroline Fourest, en journaliste d'investigation éclairée, vient témoigner des propos qui lui ont été rapportés par une contributrice de Charlie Hebdo. Selon ses dires, l'un des tueurs aurait de « très beaux yeux bleus ». Lapsus ?

Elle se reprend d'ailleurs très vite, consciente d'avoir vendu une information trop importante ou simplement réalisant qu'elle invente ?

En effet, s'il est avéré qu'un des hommes avait de « très beaux yeux bleus », cela pourrait complexifier l'enquête, sachant que cette couleur d'iris n'est pas courante chez nos amis qui frisottent.


Bomb

Pour Alan Dershowitz, la France a attiré à elle le terrorisme en soutenant la Palestine

L'avocat, romancier et universitaire étasunien Alan Dershowitz était l'invité de Lawrence O'Donnell sur le plateau de la chaîne MSNBC le jeudi 8 janvier 2015, et s'exprimait à propos de l'attentat contre Charlie Hebdo.


Star of David

Marche républicaine : une belle réunion entre Netanyahu, Lieberman et Erdogan

Image
Le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, son ministre des Affaires étrangères, Avigdor Lieberman, et son ministre de l'Économie, Naftali Bennett, devraient assister dimanche 11 janvier à la « marche républicaine » organisée à Paris à la suite des attaques contre le journal Charlie Hebdo et une épicerie cachère.

C'est un communiqué de l'ambassade d'Israël qui a annoncé aujourd'hui la présence de Netanyahu et Lieberman :
« Benjamin Netanyahu, Premier ministre de l'État d'Israël, accompagné d'Avigdor Lieberman, ministre israélien des Affaires étrangères, seront présents à la marche républicaine en hommage aux victimes des attentats terroristes, pour exprimer leur soutien au peuple français et à ses dirigeants. »
Le ministre de l'Économie, Naftali Bennett, devrait aussi faire partie de la délégation, d'après les médias israéliens. Bennett, outre sa fonction de ministre, est aussi le dirigeant du parti d'extrême droite Le Foyer Juif, et celui qui a déclaré :
« J'ai tué beaucoup d'Arabes dans ma vie. Et il n'y a aucun problème avec ça. »
Nul doute que les trois hommes feront de grands déclarations pour condamner le terrorisme. Pris dans leur élan humaniste, ils évoqueront peut-être l'histoire de Baruch Goldstein, qui, un beau jour de février 1994, entra au Caveau des Patriarches à Hébron, en Palestine, tua 29 Palestiniens musulmans en prière avec une arme automatique et en blessa 125 autres avant d'être abattu à coups d'extincteur.

Commentaire: En plus des criminels de guerre sionistes, Erdogan, le premier ministre turc et l'un des principaux soutiens militaires et logistiques de l'Etat islamique et d'Al-Quaïda en Syrie, sera aussi de la partie.

Le dictateur de la Françafrique Idriss Déby, connu pour son soutien aux rebelles "islamistes" de la Séléka épaulés initialement par la France en Centrafrique et mis en cause pour son soutien à Boko Haram,.sera aussi présent


Laptop

Dans la foulée de l'attentat, le Gouvernement notifie son projet à Bruxelles de blocage de soi-disant sites terroristes

Image
Le Gouvernement a notifié jeudi à la Commission européenne le projet de décret qui permettra à la police d'obtenir le blocage de sites terroristes sans vérification de la nature des sites par un juge indépendant.

Au lendemain de l'attentat commis dans les locaux de Charlie Hebdo, la France a notifié jeudi à la Commission européenne son projet de décret "relatif à la protection des internautes contre les sites provoquant à des actes de terrorisme ou en faisant l'apologie et les sites diffusant des images et représentations de mineurs à caractère pornographique". En fait de protection des internautes, il s'agit de mettre en place le blocage sans contrôle judiciaire prévu par la loi anti-terrorisme du 13 novembre 2014.

Le projet de décret prévoit que la liste des sites à bloquer est établie par l'OCLCTIC (Office central de lutte contre la criminalité liée aux technologies de l'information et de la communication), et qu'elle est adressée aux FAI "selon un mode de transmission sécurisé, qui en garantit la confidentialité et l'intégrité".

Cult

Le Liban prévient la France : imminence d'un attentat « plus violent » que celui de Charlie Hebdo

Lebanon flag
Les Renseignements libanais ont alerté les autorités françaises de l'imminence d'un attentat « plus violent » que Charlie Hebdo, rapporte le quotidien libanais as-Safir dans son édition de vendredi.

Selon le journal libanais, « des préparatifs sont en cours pour une nouvelle opération terroriste sur le sol français, qui pourrait être plus violente que celle contre Charlie Hebdo ».

as-Safir indique également que les services de renseignements libanais et syriens ont mis en garde, durant les derniers mois, les autorités européennes contre le risque d'attentats spectaculaires sur le sol français.

Commentaire: Notons qu'une alerte avait été lancée par les services de renseignements algériens avant l'attentat contre Charlie Hebdo.


Handcuffs

Charlie Hebdo : jusqu'à 7 ans de prison pour les messages d'apologie

Le ministère de l'intérieur suit activement les signalements de messages publiés sur Internet qui se réjouissent de l'opération meurtrière réalisée dans les locaux de Charlie Hebdo. Les auteurs, s'ils sont poursuivis, risquent jusqu'à 7 ans de prison.

Image
Selon Le Monde.fr, "Bernard Cazeneuve a indiqué aux préfets que 3 721 messages faisant l'apologie des attentats avaient été recensés sur les réseaux sociaux depuis l'attaque" menée contre Charlie Hebdo, le mercredi 7 janvier. Très vite, alertée par des internautes qui s'indignaient de voir la publication de messages applaudissant les deux assassins, la police avait demandé au public d'utiliser la plateforme PHAROS mise en place pour centraliser les signalements de messages litigieux :

Attention

Nigeria : Boko Haram massacre 2000 personnes !

Image
Boko Haram a procédé à l'exécution de près de 2000 personnes, ces derniers jours. Ce qui constitue le « pire massacre » jamais perpétré par le groupe islamiste, selon Amnesty International.

Le pire massacre jamais perpétré par le groupe islamiste Boko Haram, indique Amnesty International, précisant que des centaines de corps, trop nombreux pour être comptés, demeurent éparpillés dans la brousse du Nigeria.

Un représentant du gouvernement nigérian a confié à l'AFP que les combats se font de plus en plus violents pour le contrôle de la ville de Baga, située le long de la frontière avec le Tchad. Il s'agit pour l'armée nigériane de reprendre une base militaire saisie le 3 janvier dernier par les insurgés.

Selon un dirigeant local qui s'est confié à l'AFP, les victimes sont principalement des femmes, des enfants et des personnes âgées. Lorsque les islamistes ont attaqué Baga avec des armes automatiques et des grenades propulsées par fusées, les victimes n'ont pas réussi à s'enfuir.

Amnesty International, dans un communiqué, affirme que la ville a possiblement été rasée au sol et que quelque 2000 personnes ont été tuées. Le dernier massacre le plus sanglant perpétré par Boko Haram remonte au 14 mars 2014. Il avait fait quelque 600 mots lorsque les insurgés ont attaqué la caserne militaire de Giwa, dans la ville de Maiduguri.