Bienvenue à Sott.net
sam., 21 jan. 2017
Le Monde pour les Gens qui Pensent

Les Maîtres du Monde
Carte

USA

Obama s'engage à ce que les Etats-Unis entrent en guerre contre la Russie pour défendre les Etats baltes

Dans une série de discours et de conférences de presse donnés dans le cadre du sommet de l'OTAN qui s'est déroulé la semaine passée au Pays de Galles, le président Barack Obama a publiquement déclaré que l'armée des Etats-Unis maintiendra une présence permanente dans les Etats baltes, en Estonie, en Lituanie et en Lettonie, qui bordent la Russie. Il a promis que les forces aériennes et terrestres américaines se tiendront à tout jamais prêtes à réagir à toute déclaration d'agression russe de la part du gouvernement de ces pays, par une attaque contre Moscou.

Lors de sa visite dans la capitale de l'Estonie, Tallinn, et plus tard au Pays de Galles, Obama a annoncé une série de décisions militaires à l'encontre de la Russie de la part des Etats-Unis et de l'OTAN, ainsi que des sanctions économiques élargies et la promesse de renforcer les forces militaires des anciennes républiques soviétiques d'Ukraine, de Géorgie et de Moldavie. Il a clairement fait savoir qu'en plus Washington encouragerait ces trois pays à rejoindre l'alliance militaire de l'OTAN qui est dominée par les Etats-Unis.

Cowboy Hat

Et Tu Mollah ? L'Iran vient-elle de planter un couteau dans le dos de Poutine ?

Image
Préambule

Ce texte de Mike Whitney date du 18 août, soit il y a trois semaines, mais il n'a pas perdu de son intérêt. Il est à mettre en relation avec deux articles qu'il cite, et que nous avons déjà publiés : La Pravda américaine : qui a abattu le vol MH17 en Ukraine ?, de Ron Unz, et L'Ukraine, le journalisme corrompu et la foi atlantiste, de Karel van Wolferen.

The French Saker

- - - - - - - - -

Le jeudi 14 août 2014, le parlement ukrainien a adopté une loi qui autorisera les investisseurs étrangers à louer jusqu'à 49 % des gazoducs de transit et des installations de stockage de gaz souterraines de l'Ukraine. Le projet de loi, qui avait été rejeté quelques semaines plus tôt, a été approuvé par une majorité de deux voix seulement, ce qui laisse croire à de la coercition ou de la corruption en coulisse. La nouvelle loi est une victoire pour l'administration Obama et les élites occidentales qui veulent contrôler le flux de gaz provenant de la Russie à destination de l'Union européenne, fixer les prix et s'assurer que les transactions continuent d'être libellées en dollars. Reuters donne plus de détails :

Propaganda

Projet d'attentat de Nemmouche : un mensonge pour justifier l'intervention de la France contre l'État islamique?

Image
Découvrez les dessous de l'annonce médiatique d'un pseudo-projet d'attentat imputé à Mehdi Nemmouche, auteur présumé de la tuerie de Bruxelles.

Micmac : la confusion plane cet après-midi sur l'authenticité des "révélations" publiées dimanche soir par le journal Libération.
Dépêché par l'Etat islamique en Irak et au Levant pour frapper l'Europe ou auto-investi d'une mission, Mehdi Nemmouche prévoyait «au moins un attentat en France, au cœur de Paris».

C'est ce qui ressort des procès-verbaux d'auditions des plaintes contre X des quatre ex-otages français libérés le 20 avril, entendus par la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) durant la garde à vue de Nemmouche, entre le 30 mai et le 2 juin, pour les quatre assassinats au Musée juif de Bruxelles.
Bernard Cazeneuve, ministre de l'Intérieur, a démenti aujourd'hui l'annonce du quotidien au point de l'accuser d'avoir diffusé de "fausses informations".

De son côté, Libération maintient ces déclarations -issues d'un seul ex-otage en Syrie- mais précise, de manière vague, les avoir obtenues auprès d'un service qui ne dépend pas de l'Intérieur.

Better Earth

Les BRICS et l'Afrique : l'alliance se confirme

Image
Les échanges entre l'Afrique et les BRICS sont projetés à 500 milliards de dollars en 2015. Cette annonce, relayée par l'Agence Ecofin (agence africaine d'informations basée à Genève, en Suisse), a été faite par le Haut-commissaire de l'Inde au Cameroun, A.R. Ghanashyam.

En effet et selon le haut diplomate indien, « les échanges commerciaux entre l'Afrique et les pays membres du groupe des BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du Sud) ont cru plus rapidement au cours de ces dernières années, que les échanges entre l'Afrique et toutes les autres régions du monde ». C'est ce qu'il a affirmé lors d'un entretien accordé au quotidien gouvernemental camerounais Cameroon Tribune,en tout début de mois, le 1er septembre.

A.R. Ghanashyam dont la mission en Afrique en plus du Cameroun s'étend également au Nigeria, au Bénin et au Tchad, n'a pas manqué d'avancer des chiffres à l'appui de ses déclarations : « Entre 2007 et 2012, les échanges entre l'Afrique et les BRICS ont doublé. Aujourd'hui ils se situent à 340 milliards de dollars et sont projetés à 500 milliards de dollars pour l'année prochaine, en 2015. » Toujours selon lui « le succès des BRICS dans la promotion de la croissance économique inclusive, la création des emplois et la structuration du secteur de la transformation locale des produits, afin de lutter contre la pauvreté et les inégalités, ont apporté beaucoup d'enseignements aux pays africains ». Dans le cadre de l'entrée en activité très prochaine des institutions financières des nations BRICS, en l'occurrence de la Banque de développement et du Fonds des BRICS, cette tendance ne fera que s'accroitre encore plus activement.

Bad Guys

L'Italie en « mission prolongée » de guerre sous commandement USA

Le géographe Manlio Dinucci revient ici sur les vraies raisons du retournement de Washington contre le Premier ministre irakien, Nouri al-Maliki, et sa destitution malgré sa victoire électorale. Il expose les vraies motivations de la prétendue coalition mondiale contre l'Émirat islamique. Et si tout ceci n'était qu'une vaste et sanglante mise en scène ?

Demain - veille du 13ème anniversaire du 11 septembre qui marqua le commencement de la « guerre mondiale contre le terrorisme » centrée sur Al Qaeda et sur l'invasion de l'Afghanistan et de l'Irak par des coalitions conduites par les USA - le président Obama annoncera, dans un discours solennel à la nation, le lancement d'une nouvelle offensive sous conduite US visant, selon ce qu'il a déclaré dimanche dans une interview télévisée à NBC, à « affronter la menace provenant de l'État islamique de l'Irak et de la Syrie ». Tout en n'envoyant pas officiellement des forces terrestres en Irak et en Syrie, le président promet : « Nous dégraderons systématiquement les capacités des militants sunnites de l'Émirat islamique, nous restreindrons le territoire qu'ils contrôlent et, enfin, nous les vaincrons ».

Airplane

MH17 : Ukraine, Malaisie et Pays-Bas ont pu s'entendre pour taire les causes du crash

Image
© RIA Novosti. Mikhail Voskresensky
Il est possible que l'Ukraine, la Malaisie et les Pays-Bas se soient entendus pour ne pas dévoiler certains faits sur le crash du Boeing malaisien dans l'est de l'Ukraine, estime l'ancien agent de la CIA Ray McGovern.

« On a l'impression que l'Ukraine, la Malaisie et les Pays-Bas se sont entendus pour passer sous silence les preuves à leur disposition », a déclaré Ray McGovern dans une interview accordée à la chaîne russe Rossia24.

« Pourquoi tout le monde garde le silence ? Je soupçonne que les USA et la Russie savent parfaitement ce qui s'est produit. Quant à Porochenko et ses conseillers - peut-être que oui,peut-être que non. J'ignore dans quelle mesure ils ont été informés sur ce que faisaient des systèmes antiaériens et des avions Su-25 dans la zone du crash », a déclaré l'ex-analyste de la CIA.

Commentaire: Il est évident que si les USA/CIA avaient la moindre preuve qui pourrait relier la Russie et Poutine à ce crash, il y a longtemps qu'elles auraient été publiées.

Autres articles à lire :

Surprise ! MH17 : Les raisons du crash du Boeing 777 classées secret défense !

COUP DE GRÂCE ? Crash du vol MH17 Malaysia Airlines : Moscou piège Kiev à l'ONU

Ce que les médias ne vous diront pas au sujet du vol MH17 de la Malaysian Airlines.

Guerre asymétrique : Le crash du vol MH17 - une opération sous fausse bannière - et l'Agression contre Gaza

MH17 : La BBC censure un témoignage parlant de fragments soufflés vers l'extérieur

Vol MH17 : Un jeu d'échecs maculés de sang

Le crash du vol MH17 de la Malaysia Airlines en Ukraine : Campagne de propagande US contre la Russie

Vol MH17, les 10 questions de Moscou à Kiev


Dollar

Russie-Chine : 32 projets d'investissement conjoints à l'étude

Image
© RIA Novosti. Sergei Mamontov
La commission russo-chinoise pour la coopération d'investissement créée ce mardi à Pékin a examiné 32 projets dont certains coûtent près d'un milliard de dollar, a annoncé le premier vice-premier ministre russe Igor Chouvalov.

« Il s'agit de l'infrastructure des transports (chemins de fer, routes), des sites pétrochimiques, de la production et transformation des minerais, de leur exportation via l'Extrême-Orient, du u développement du secteur agroalimentaire », a précisé le vice-premier ministre russe.

« Nous avons examiné l'infrastructure de la coopération d'investissement russo-chinoise, les moyens d'élargir les échanges en roubles et en yuans, la coopération bancaire », a noté M.Chouvalov.

La Russie et la Chine ont créé une commission intergouvernementale pour la coopération d'investissement conformément à une entente intervenue en mai dernier.

Pistol

Des armes de l'Otan pour l'Ukraine ?

Image

Armes de l’Otan en vue ? Des séparatistes pro-russes observent avec précision leurs adversaires. Reuters
Les États-Unis entreprendront lundi prochain des manœuvres conjointes avec la marine ukrainienne. Pour augmenter la tension, Kiev prétend attendre des livraisons d'armement de la part de plusieurs pays membres de l'Otan. Qu'est-ce qui se cache derrière tout cela ?

Malgré les protestations de la Russie, les marines des États-Unis et de l'Ukraine commencent en mer Noire des manœuvres conjointes. Le but de cet exercice de trois jours [du 8 au 10 septembre, NdT] nommé « Sea Breeze 2014 » sera de « garantir la sécurité maritime dans un contexte de crise », a déclaré le ministère de la Défense à Kiev.

Magnify

Fausse vraie nouvelle : le MH-17 a bien été abattu

Image
© Inconnu
Près de 2 mois après les faits, verdict de l'enquête préliminaire du Dutch Safety Board : le MH-17 a bien été abattu !

L'avion a donc été "perforé par un grand nombre" de projectiles à grande vitesse, conduisant à la dislocation de l'avion. Rapport préliminaire MH-17 9/9/14 publié par les-crises.

Tjibbe Joustra, qui dirige le Dutch Safety Board commente ce rapport (vidéo en anglais, en bas de page).

Attention

La plus grande pollution minière jamais survenue au Canada

Image
© Inconnu
Des lacs et des cours d'eau pollués, des produits toxiques massivement déversés dans la nature, des communautés indiennes affectées : l'accident qui s'est produit cet été dans une mine d'or et de cuivre de Colombie-Britannique a été qualifié de « plus grande catastrophe minière jamais survenue au Canada ». De nombreuses alertes avaient pourtant été émises sans que l'entreprise minière ne renforce la sécurité de ses installations. Et le Canada n'a cessé d'affaiblir ses réglementations écologiques pour faciliter son « boom » minier.

L'accident s'est produit le 4 août. La digue d'un bassin de décantation d'une importante mine d'or et de cuivre de Mount Polley, dans la province de Colombie-Britannique au Canada s'est rompue. Des milliards de litres d'eaux usées et de boues toxiques se sont déversées dans les lacs et les cours d'eau environnant. L'état d'urgence a été décrété localement, assorti d'une interdiction de consommer l'eau du réseau.

La rupture de la digue est survenue malgré un rapport officiel de 2011 alertant le propriétaire de la mine, Imperial Metals, sur la nécessité de trouver une solution durable pour évacuer les eaux usées s'accumulant dans le bassin. Le rapport, commandé par deux tribus des « Premières nations » et payé par Imperial Metals, notait également que la mine n'avait « ni plan de surveillance ni plan d'urgence détaillés » ! Dans le même temps, le ministère de l'Environnement de la province a déclaré avoir averti Imperial Metals en mai dernier - pour la cinquième fois ! -, après que des inspections aient révélé que les niveaux des eaux usées dans le bassin de décantation dépassaient la limite autorisée. Des eaux usées qui présentaient aussi une concentration anormalement élevée de plusieurs substances, dont le sélénium, très toxique.

Commentaire: N'oublions pas qu'en France, on reparle de la réouverture de la mine d'or de Salsigne...

- Faut-il rouvrir la mine d'or de Salsigne ?