Bienvenue à Sott.net
mer., 27 oct. 2021
Le Monde pour les Gens qui Pensent

Les Maîtres du Monde
Carte

Play

Vanguard, Blackrock, Big Pharma, Gates, FEM, OMS, ONU & Co — Monopole et Grande réinitialisation

Cette vidéo informative donne un aperçu de ce qui se passe actuellement dans le monde en une heure seulement. La vidéo montre les systèmes mondiaux modernes, et se concentre sur la situation aux Pays-Bas. Nous pensons cependant que les gens du monde entier reconnaîtront cette situation.
Man alone sunset
En consultation avec Tim Gielen, le réalisateur de cette vidéo, et en coopération avec d'autres personnes qui luttent pour la liberté, nous l'avons traduite en anglais. Nous pensons qu'il s'agit d'une vidéo très importante à partager avec le monde, afin que nous puissions changer les choses pour le mieux. Le réalisateur considère cette vidéo comme un projet open source. N'hésitez pas à en utiliser des parties, à y ajouter des éléments ou à la sous-titrer dans votre propre langue. Vous pouvez la télécharger.

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Eye 1

De l'eugénisme à l'hygiène sociale ou le contrôle mental comme moyen de gérer les masses

Dans cet article, on va revenir un peu plus en détail sur certains points abordés lors de l'émission avec Ariane Bilheran et Akina. Pour commencer, un retour sur le début des travaux scientifiques autour du contrôle de la société et des individus, initié par un courant 100 % eugéniste très en vogue dans les années 20, et rassemblé dans et autour de l'Institut Tavistock.
Painting
© Kim Noble
On va voir quelle est l'idéologie derrière tous ces travaux de recherche dont le caractère scientifique reste à démontrer. Une idéologie toujours présente en filigrane dans le discours ultra libéral, et plus que jamais d'actualité.
Note des éditeurs : A priori, l'émission avec Ariane Bilheran et Akina à laquelle l'auteur fait référence ci-dessus est la suivante :


Nous mettons aussi à disposition de nos lecteurs la même vidéo sur Odysee au cas où YouTube censure la première :


La sociologie comme outil de gestion de la société

Le contrôle des masses et de l'esprit des individus n'est pas nouveau : les religions par exemple s'en sont fait une spécialité depuis des siècles et déjà Platon allait sur ce terrain. Mais la formalisation de ce qui est devenu une véritable discipline "scientifique" remonte à l'entre-deux guerres avec les travaux de la Tavistock Clinic, en Grande-Bretagne.

La Tavistock Clinic
© Inconnu
1921 : La Tavistock Clinic

Avant les nazis, le concept de contrôle mental a été élaboré par la Tavistock Clinic créée en 1921. A cette époque de nombreuses cliniques spécialisées traitaient les adultes et les enfants, et la Clinique Tavistock (sous le nom de Tavistock Square Clinic for the Treatment of Functionnal Nerve Disorders ) s'est spécialisée dans le traitement précoce des enfants.

L'objectif était donc de traiter — et non soigner, un mot absent des études et rapports de l'époque — l'humain (enfant comme adulte mais avec des départements séparés) via la médecine, la psychologie, la sociologie en même temps. Une approche novatrice qui s'inscrivait dans le courant de pensée eugéniste, sur lequel on va revenir dans cet article.

Les premiers vice-présidents honoraires de la clinique étaient des gens aussi réputés que Sigmund Freud, qui était alors en Angleterre, HG Wells, Carl Jung[1], Cyril Burt, Julian Huxley et quelques autres.

La clinique Tavistock qui disait faire de la « nouvelle psychologie » issue principalement des théories de Karl Jung et Freud a été créée en 1921 par le psychiatre Hugh Crichton-Miller, qui a dirigé par exemple la Société Royale de Médecine ou la Société Britannique de Psychologie dans les années 30, et par Cyril Burt qui a été en contact avec les eugénistes dès ses études à Oxford et a notamment travaillé sur le caractère « héréditaire » du QI [2].

Commentaire: Voir aussi nos articles liés : Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Dig

2001-2021 : presque un million de morts serait le bilan provisoire de cette « guerre sans fin »

L'université Brown, qui comptabilise depuis vingt ans le coût humain et financier de la « guerre sans fin » ou « guerre au terrorisme », a établi un bilan provisoire : Le coût humain général (hormis les personnes disparues) se situerait entre 897 000 et 929 000 morts. Ce chiffre ne comptabilise les pertes humaines qu'en Afghanistan, Iraq, Pakistan, Syrie et Yémen. Il faudrait ajouter au moins 120 000 morts supplémentaires en Libye.
juedjg
© (U.S. Army photo/Pfc. Brian Schroeder)
Georges Bush en visite surprise en Afghanistan en 2006
Le coût financier pour les seuls États-Unis serait de 8 049 000 000 000 dollars. À ces 8 000 milliards pour les contribuables US, il faut ajouter plusieurs centaines de milliards de dollars pour les contribuables afghans, iraquiens, libyens, syriens et yéménites dont les pays sont largement des tas de ruines.

Commentaire:

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Bulb

La Chine et sa « révolution néo-culturelle »

Soudain, la Chine durcit dramatiquement sa position dans le domaine qui constitue aujourd'hui le front essentiel de la Grande Crise, c'est-à-dire la poussée offensive de la déstructuration des cultures et de la vie socio-économique ("capitalisme de désordre") entreprise par le Bloc-BAO selon une dynamique qui apparaît de plus en plus suicidaire. - La Chine lance une "révolution néo-culturelle" constituant à combattre tous les comportements sociétaux déviants, en même temps que les aspects déconstructeurs du néo-libéralisme : « [Cette révolution] équivaut à une déclaration de guerre au "capital du désordre", c'est-à-dire au modèle commercial oligarchique occidental. »

ghyuj
Il ne fait guère de doute que l'on peut, dans tous les cas symboliquement, placer cette "révolution néo-culturelle" en parallèle avec l'effondrement-BAO en Afghanistan, comme avec la position affirmée depuis plusieurs années de la Russie. - Il s'agit d'interpréter justement et au plus haut de sa signification cette dynamique : le refus de la modernité-devenue-folle en cherchant des appuis du type de la tradition. - « Une lutte à mort », écrit Alastair Crooke.

Cowboy Hat

Le retour de flamme : Les Taliban s'en prennent à l'armée fantôme du renseignement américain

L'attentat à la bombe de l'aéroport de Kaboul montre qu'il existe des forces de l'ombre en Afghanistan, prêtes à perturber une transition pacifique après le départ des troupes américaines. Mais qu'en est-il de « l'armée de l'ombre » des services secrets américains, constituée au cours de deux décennies d'occupation ? Qui sont-ils, et quel est leur programme ?
lllllll

Les Taliban maîtres de l'Afghanistan
C'est ainsi que le directeur de la CIA, William Burns, se rend en toute hâte à Kaboul pour solliciter une audience auprès du chef taliban Abdul Ghani Baradar, le nouveau dirigeant potentiel d'une ancienne satrapie. Et il le supplie littéralement de prolonger un délai pour l'évacuation des actifs américains.

Commentaire:

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Syringe

Le scandale du Dengvaxia de Sanofi : toute ressemblance avec le covid...

On trouve des pépites, quand on cherche bien, ou que le hasard (appelé Dieu par les croyants) les met sous nos pas, sur Twitter. La censure massive qui s'est abattue depuis l'opération mondialiste baptisée covid n'a pas pu tout nettoyer, pour reprendre le mot de Bruno Patino, l'apparatchik rebelle placé par les forces occultes à la tête d'Arte.
yjhn
Nous savons sur E&R que covid est le nom d'une opération de changement de régime(s), pour passer de la démocratie à la dictature, celle du Big Tech, du Big Pharma, des Lobbies, de la Banque (qui engraisse sur la dette), avec le consentement des gouvernements corrompus. Une dictature qui était déjà en germe mais qui ne pouvait pas se dire officiellement. Aujourd'hui, elle se révèle sans complexe.

Gold Coins

John Titus : « la pandémie est un événement monétaire »

Voici la présentation partagée lors de la session II du symposium interdisciplinaire, « Gold Standard Covid Science in Practice » qui s'est tenu en juillet 2021. Ce symposium d'urgence « de Doctors For Covid Ethics » était constitué de scientifiques, de juristes et d'économistes internationaux de renom qui appellent à des interventions immédiates dans la crise actuelle. Nous avons ajouté plusieurs commentaires et liens en fin d'article.
john titus
Transcription de la vidéo située en fin d'article

Taylor Hudak : Bonjour à tous et bienvenue à la session II du symposium interdisciplinaire en ligne, présenté par Doctors for Covid Ethics et accueilli par UK column.

Je suis votre modérateur Taylor Hudak. Vous avez entendu d'éminents experts médicaux du monde entier, vous expliquer la science du COVID-19 d'un point de vue médical, et bon nombre des mesures prises pour empêcher la propagation du COVID-19 ont eu un profond impact économique. Au cours de cette session de la conférence, vous entendrez d'éminents experts dans les domaines de l'économie et de la finance, vous expliquer la dimension économique de l'élaboration et de la réponse actuelle au COVID-19.

Notre premier intervenant à discuter de la pandémie sous l'aspect monétaire est John Titus. John Titus a écrit, produit et réalisé des vidéos sur la perte de l'État de droit aux États-Unis depuis 2014. Ses vidéos révèlent en grande partie le crime de Wall Street, et le copinage dans le système financier. Il est titulaire d'un Juris Doctor et a plaidé pendant 25 ans. Il est également titulaire d'une licence et d'une maîtrise en génie électrique, et a travaillé comme ingénieur électrique dans l'industrie spatiale. Depuis 2020. John a coproduit et coanimé Money and Markets avec Catherine Austin Fitz.

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Syringe

Bill Gates, Elon Musk, Rockefeller... Les soi-disant « vaccins » à ARNm, l'eugénisme, la dépopulation et la montée en puissance du transhumanisme

Note du traducteur : Cet article nous semble essentiel, non pas parce que l'auteur développe des aspects du totalitarisme eugénique et transhumaniste en cours qui n'auraient pas déjà fait l'objet de publications antérieurs — voir à cet effet les différents liens que nous en donnons tout au long de la traduction — mais parce qu'il articule tous ces aspects d'une manière qui donne à voir l'image de l'agenda, qui est tout sauf humaniste sous couvert de l'être, selon une meilleure et plus large perspective. En bref, l'auteur connecte les points.

Bonne lecture.
Le déploiement mondial des [soi-disant - NdT] « vaccins » anti-Covid-19 à ARNm fait partie d'un programme bien plus vaste qui englobe l'eugénisme et le transhumanisme. Ce programme est financé et promu par un réseau d'institutions mondiales, de politiciens et de technocrates milliardaires.
transhumanisme
© Inconnu
En 1989, des chercheurs du Salk Institute en Californie ont publié une étude expliquant comment ils avaient mis au point un système de transfection par ARN qui pouvait « directement introduire l'ARN dans des tissus entiers et dans des embryons ». Cette étude est la première à avoir décrit le concept d'utilisation de l'ARN en tant que médicament et a permis de poser les fondements de décennies de recherches ultérieures dans ce domaine. La section « Discussion » de l'article indique que :
« La méthode ARN/lipofectine peut être utilisée pour introduire directement l'ARN dans des tissus entiers et des embryons (R.W.M., C. Holt et I.M.V., résultats non publiés), suggérant que la transfection de l'ARNm par les liposomes pourrait offrir une autre option dans la technologie croissante de l'administration de gènes eucaryotes, une option basée sur le concept de l'utilisation de l'ARN comme médicament. »
L'un des chercheurs du Salk Institute cités dans l'article est le Dr Robert W. Malone, un scientifique [biologiste moléculaire, épidémiologiste et spécialiste des maladies infectieuses - NdT] qui a récemment été censuré sur les médias sociaux [et dans les médias mainstream - NdT] pour avoir attiré l'attention sur les dangers possibles des [soi-disant - NdT] vaccins anti-Covid-19. On pourrait considérer qu'il n'existe aucun expert plus qualifié pour nous mettre en garde contre les dangers des injections d'ARNm que l'homme qui a contribué à mettre au point cette technologie. Néanmoins, Big Tech a décidé qu'il diffusait des « fausses informations », parce que, selon toute vraisemblance, ils en sauraient plus que lui sur le sujet.

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Eye 2

Le Deep State en Médecine

Il est évident que le Deep State aspire à lui la politique, l'économie et la vie sociale. Mais qu'est-ce qui l'inspire ? En réalité, une inspiration provient d'une dimension très profonde de l'être. Quelle est la source de la sienne ? Écoutons le président Banda Kani, leader politique du Nouveau Mouvement populaire (NMP) du Cameroun, en Afrique centrale, qui nous parle de l'État profond américain ou Deep State dans une émission télévisée.
ghjk
Il commence son propos en affirmant que le Deep State repose sur trois piliers essentiels : Le Vatican, La City de Londres et La Famille Rothschild.

Commentaire: Lire aussi : Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Bell

Quand Choïgu parle...

choigu
Quand Choïgu parle, le monde écoute. Ou, pour reprendre le vieux proverbe russe : s'il y a un pistolet accroché au mur sur la scène au premier acte de la pièce de théâtre, au dernier acte, ce pistolet tirera.

Il était clair que si des missiles de croisière antinavires et d'attaque terrestre apparaissaient au premier acte d'une grande pièce géopolitique des années 1950 (un vénérable P-15 Styx), et continuaient d'être accrochés au mur pendant toute la durée de la pièce, ils étaient censés tirer au dernier acte de cette pièce particulière. Et ils l'ont fait.

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :