Bienvenue à Sott.net
mer., 27 oct. 2021
Le Monde pour les Gens qui Pensent

Les Maîtres du Monde
Carte

Bad Guys

Le rapport du GIEC et le « passage du Covid au climat » ou comment la brigade de la Nouvelle normalité nous prépare à un changement de direction

Le dernier rapport du GIEC sur le changement climatique a été publié la semaine dernière et ce rapport envoie le signal d'un tournant radical quant à ce « grand sujet ». La pandémie a bien été sympa le temps qu'elle a duré, mais il est temps qu'elle s'estompe et que nous passions à l'étape suivante. Ce n'est pas seulement mon interprétation, ils le disent littéralement eux-mêmes.
Citation Paul Valéry
© Sott.net
Habituellement, lorsqu'un grand changement narratif est imminent, vous pouvez trouver un article clé qui vous dit tout ce que vous devez savoir sur le « plan ». Pour le rapport du GIEC, cet article [publié le 14 août 2021 - NdT] est celui d'Andrew Marr sur iNews, dans lequel il parle littéralement et plusieurs fois de la « transition du Covid au climat » :
« Un grand tournant se prépare, un changement dans les termes du débat politique, une période charnière. Nous sommes dans une période de transition entre les nombreux mois caractérisés par l'obsession du coronavirus et l'automne qui sera dominé, à juste titre, par l'urgence climatique. Mais une grande partie de ce que nous avons appris pendant les événements du Covid-19 — sur l'État, l'autorité, le journalisme et la société civile — est directement applicable à ce qui va suivre. »
Les médias ont, bien entendu, fait leurs gros titres sur ce rapport du GIEC, à des degrés divers d'alarmisme et de folie.

« C'est maintenant ou jamais ! » s'insurge The Guardian, parce que les « estimations en matière de climat » sont sur le point de se produire. Quant à lui, The Sun parle d'un « véritable incendie criminel commis contre la planète ! »

Mais aucun d'entre eux ne décrit mieux que Andrew Marr ce que les prochains mois nous réservent. On peut toujours compter sur l'establishment démoniaque — lequel a encouragé Blair de manière nauséabonde en Irak — pour ne pas dévier de son discours. Il est toujours là pour dire la bonne chose au bon moment. Et cet article ne fait pas exception.

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


USA

Ce serait le moment idéal pour George W Bush de fermer sa gueule

George W Bush a publié une déclaration sur la situation en Afghanistan, et il n'y a pas assez de chaussures dans le monde pour y répondre de manière adéquate.

bush
"Laura et moi avons suivi avec une profonde tristesse les événements tragiques qui se déroulent en Afghanistan", écrit le fugitif de La Haye. "Nos cœurs sont lourds à la fois pour le peuple afghan qui a tant souffert et pour les Américains et les alliés de l'OTAN qui ont tant sacrifié."

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Syringe

Pourquoi les globalistes et les gouvernements veulent-ils à tout prix un taux d'injection anti-Covid-19 de 100 pour cent ?

Je ne pense pas être la seule personne à l'avoir remarqué — Au cours du mois dernier, nous avons assisté à un déluge soudain de propagande sur la campagne d'injections anti-Covid-19 et sur le passeport vaccinal, plus que ce que nous avons vu, je pense, depuis le début de l'année. Je parle des États-Unis en particulier, mais il est important de souligner qu'aux États-Unis, l'establishment réclame toujours désespérément un taux d'injection beaucoup plus élevé. Dans des pays comme l'Europe, le Royaume-Uni et l'Australie, les taux d'injection y sont plus élevés et les gouvernements sont passés à la phase de leur programme intitulée « passeport vaccinal ».
Projet pour les vies humaines
© Inconnu
Certaines personnes peuvent être déconcertées par le fait que la plupart des pays s'engagent sur la voie des obligations d'injection de ces produits expérimentaux nommés « vaccins » anti-Covid-19 et des restrictions. Comment est-il possible que presque tous les gouvernements de la planète soient en phase avec un totalitarisme médical ? Eh bien, c'est assez facile à comprendre quand on sait qu'ils sont pour la plupart étroitement liés à des institutions globalistes comme le Forum économique global, qui a qualifié à plusieurs reprises la pandémie d'« occasion parfaite » pour faire passer ses projets de « Grande réinitialisation ».

La « Grande réinitialisation » est une usurpation idéologique à long terme de ce qui reste de la liberté individuelle et des économies de marché, et son objectif est d'imposer une dictature globale de type socialiste/communiste. Les globalistes enveloppent ces objectifs dans de jolis mots et des aspirations humanitaires, mais au fond, la « Réinitialisation » vise à mettre fin à la liberté telle que nous la connaissons. Ce n'est pas une exagération, c'est la réalité ; c'est ce que ces gens désirent par-dessus tout. Mais comment atteindre un tel objectif ?

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Syringe

Passe sanitaire et injection anti-Covid obligatoire ou la stratégie machiavélique de Macron VRP du Nouvel Ordre mondial

C'est un fait que les vaccinés simple, double ou triple (avec le « rappel » Bourla) se sont fait avoir : ils pensaient être libres après leur injection, ils sont ferrés dans un lieu sinistre qui se referme derrière eux. Maintenant, il faut un passe pour avoir une vie prétendument normale, alors que tout est anormal avec un passeport intérieur, qui en outre flique le citoyen du matin au soir. Le premier pas vers l'acceptation de la non-liberté a été fait, le retour en arrière sera beaucoup plus dur. Heureusement, grâce aux non-« vaccinés » et aux anti-passe, il reste un espoir. Les citoyens encore libres attendent donc la dégradation de la situation pour que les prisonniers réalisent leur erreur, et tendent la main aux hommes libres. Cela viendra.
Pacte faustien
© Inconnu
En attendant, une nouvelle, ou plutôt une fuite organisée a retenu notre attention, et elle révèle bien des choses sur la stratégie de ce président maléfique. Si l'on considère que Macron est un simple président de la République, un petit banquier de chez Rothschild, forcément néolibéral, progressiste et malin, on ne peut pas tout comprendre à la situation actuelle.

Si l'on ajoute qu'il se prend pour l'antéchrist, pour le fils du Diable, alors les choses deviennent plus claires. Ce n'est pas de gaieté de cœur qu'on utilise les termes du registre diabolique pour qualifier Macron et sa stratégie, c'est parce que les points de concordance sont multiples : le tableau de l'Élysée, la Bête de l'événement, le séparatisme forcené (la joie sadique d'être le Grand Diviseur), la destruction de Notre-Dame, les prêtres assassinés... Là on n'est plus dans un film de série B, mais bien dans le réel, un réel dont la structure cachée affleure.

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Sheeple

Le Canada vassal des États-Unis

trudeau biden
Ceux et celles qui pensent que le Canada est un pays souverain et indépendant ne réalisent tout simplement pas qu'il est une dépendance de l'Oncle Sam et qu'il ajuste sa politique extérieure selon la volonté de ce dernier.

Loin de répondre à l'application de la Charte des droits des Nations Unies, il se fait complice de son voisin du sud en s'ingérant indûment dans les affaires internes des autres nations. Sa complicité avec ce dernier en fait un État délinquant.

De fait, de quel droit le gouvernement canadien intervient-il dans les affaires internes du Venezuela et de Cuba, entre autres, pour les forcer à changer leurs politiques intérieures de manière à complaire à l'Oncle Sam ?

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Binoculars

Les Taliban vont à Tianjin

C'est ainsi que se termine la guerre éternelle en Afghanistan - si l'on peut appeler cela une fin. Il s'agit plutôt d'un repositionnement américain. Quoi qu'il en soit, après deux décennies de mort et de destruction et des milliers de milliards de dollars, nous n'avons ni droit à un boum - ni à des gémissements - mais plutôt à une photo des Taliban à Tianjin, une délégation de neuf personnes dirigée par le commissaire politique principal, le mollah Abdul Ghani Baradar, posant solennellement aux côtés du ministre des Affaires étrangères Wang Yi.

ghjk

La Chine et la Russie seront la clé de la résolution d’une ancienne énigme géopolitique : comment pacifier le « cimetière des empires » ?

Commentaire : Cet article a été rédigé le 1er août, donc avant la tombée de Kaboul et le départ précipité "a la Saïgon" des USA. Mais les propos de Pepe Escobar nous permettent d'avoir des informations très importantes de la situation de l'Afghanistan et des jeux politiques concernant ce pays qui n'a cessé de vivre la guerre depuis 50 ans. Comme le souligne Monsieur Escobar, la situation pourrait devenir un imbroglio, tellement elle est complexe. Mais elle pourrait devenir aussi augurer d'un début de paix pour le pays et la région.


Des échos latéraux d'une autre guerre éternelle - en Irak - s'appliquent. Tout d'abord, il y a eu la détonation : les États-Unis ne sont pas « la nouvelle OPEP », comme l'avait imaginé le mantra néoconservateur, mais les Américains n'ont même pas obtenu le pétrole. Puis est arrivé le gémissement : « Plus de troupes après le 31 décembre 2021, à l'exception de l'habituelle armée de « contractants ».

Butterfly

L'effet papillon redéfinit le paradigme mondial

Le passage d'un paradigme centré sur les États-Unis à un paradigme axé sur l'Asie occidentale a naturellement un impact sur les calculs de l'Iran dans le cadre du JCPOA [Accord de Vienne sur le nucléaire iranien - Note de Sott].
Effet papillon
© Inconnu
Dans la théorie du chaos, l'effet papillon est l'idée que de petites choses peuvent avoir des impacts non linéaires sur un système complexe. Le concept est illustré par un papillon battant des ailes, et bien qu'il soit peu probable que cela provoque une tornade, de petits événements peuvent néanmoins provoquer des cascades de changements dans un système complexe. Et voici l'Europe, où l'Allemagne change. Le parti des Verts déploie ses ailes dans le vide laissé par le départ attendu de Mme Merkel. Et bien que le parti, il y a quelques années, était presque entièrement Corbinite — c'est-à-dire classiquement anti-establishment — , aujourd'hui, sous sa surface libérale, la rhétorique des Verts est tout autre, elle est farouchement nord-atlantiste, pro-OTAN et anti-russe, voire quasi néo-libérale.

Aujourd'hui, le zeitgeist politique européen est en train de changer. Il s'imprègne du mème de Biden « nous devons nous unir pour freiner les agissements de la Chine et de la Russie ». Bien sûr, ce changement ne peut pas être imputé aux Verts allemands ; néanmoins, ils semblent destinés à jouer un rôle central dans la politique de l'Union européenne, car l'émergence des Verts devient en quelque sorte emblématique de l'effet papillon.

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Control Panel

Valérie Bugault : « La dictature est clairement revendiquée par les forces globalistes »

Note des Éditeurs : La première partie de cette interview a été publiée par Sott.net ICI.
Observateur Continental a demandé à Valérie Bugault, Docteur en droit de préciser son appel récemment fait à tout le monde mais essentiellement aux forces de l'ordre pour agir et sauver la France et son peuple. Dans cette qualité de Docteur en droit, elle a créé une théorie unifiée de l'entreprise, laquelle reprend et réactualise les fondamentaux théoriques de la « participation », jamais mise en œuvre en France à ce jour. Ancienne avocate fiscaliste, en omission depuis 2009, reconvertie, dès cette époque, dans la géopolitique juridique, elle considère que c'est un sujet essentiel et trop longtemps passé sous silence qui va, dans les années qui viennent, reprendre la place fondamentale qui est la sienne dans les analyses de politique et géopolitique.
Valérie Bugault
© Inconnu
Valérie Bugault
Observateur Continental — De quelles unités sont constituées ces forces armées secrètes de l'Otan et comment agit ce fonctionnement secret ?

Valérie Bugault Je ne saurais vous le dire précisément. Le mieux placé pour en parler est Daniele Ganser. Il importe toutefois de préciser que cette structure, dénommée « Stay Behind » (réseau Gladio en Italie, réseau Arc-en-ciel en France...) n'a pu se développer que dans le secret et l'anonymat, ce qui signifie qu'on la détecte davantage à ses effets que par sa cause, qui serait la connaissance précise de son fonctionnement interne. Loin d'être une spécialiste du « Stay Behind », j'estime tout à fait indispensable d'attirer l'attention des français sur l'existence de ces forces armées, anciennes et occultes, développées en toute indépendance de la hiérarchie militaire officielle tant au niveau national qu'à celui de l'Otan.

Pour cela, il faut lire ou écouter le juge italien, aujourd'hui décédé, Ferdinando Imposimato, qui a donné de nombreux détails en particulier dans son livre La république des tragédies impunies ou dans des articles réalisés à partir de documents secrets sur Gladio et la Loge maçonnique P2. J'ajoute qu'il est probable que les armées de mercenaires internationaux, retrouvés en Syrie et ailleurs sur la planète, financées par les globalistes et dument entrainées, sont parties prenantes à cette structure opaque regroupée sous le terme des « armées secrètes de l'Otan ».

Commentaire: Et pour finir, voir cet excellent article : Faire tomber la France et son peuple : le rêve de l'oligarchie anglo-saxonne depuis des siècles

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Play

Interview de Reiner Fuellmich — Whitney Webb descend Google, Epstein, Gates et toute la Silicon Valley

Whitney Webb est une journaliste d'investigation américaine. Elle est régulièrement censurée sur tous les médias sociaux puisqu'elle s'intéresse particulièrement à Google, Jeffrey Epstein, Bill Gates ainsi qu'à tout l'élite de la Silicon Valley et leur volonté de développer la surveillance des masses en réduisant les libertés. Elle témoigne ici auprès de l'équipe de l'avocat allemand Me Reiner Fuellmich en assurant avoir tous les documents et preuves en sa possession.
Whitney Webb et Reiner Fuellmich
© Capture Rumble
Reiner Fuellmich et son équipe d'avocats
Elle évoque ici la folle mégalomanie de Jeffrey Epstein, l'obsession de la Silicon Valley dont Google pour remplacer la médecine de ville telle que nous la connaissons en application numérique surveillée, le VAX attack, l'Astrazeneca, le Welcome Trust, Cyberpolygon, le Forum de Davos et bien d'autres sujets.

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Syringe

Rapport : Pfizer ne rend pas les vaccins obligatoires pour ses employés

Des documents internes suggèrent que Pfizer, le fabricant de médicaments responsable de l'un des principaux vaccins mondiaux contre le coronavirus, n'exige pas la vaccination contre le coronavirus de ses employés.

pfizer
Des images d'un livret Pfizer prétendument "confidentiel" rédigé par la vice-présidente exécutive et directrice des ressources humaines, Payal Betcher, indiquent que la société a défié la pression du président Joe Biden pour que les entreprises privées rendent la vaccination obligatoire et qu'elle n'exige que des tests de dépistage pour ses employés non vaccinés.

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :