Bienvenue à Sott.net
dim., 28 nov. 2021
Le Monde pour les Gens qui Pensent

Les Maîtres du Monde
Carte

Red Pill

Le Molnupiravir ou la fausse Ivermectine de Big Pharma — Merck demande à la FDA une autorisation d'urgence pour sa pilule anti-Covid-19 en dépit des risques graves sur la santé

Historiquement, le tout premier fabricant d'Ivermectine est le laboratoire Merck. Le même Merck qui a entre autres falsifié pendant des années les résultats d'efficacité du vaccin contre les oreillons. Le laboratoire lance aujourd'hui sur le marché une « pilule révolutionnaire » pour « traiter le Covid-19 », le Molnupiravir que l'on peut supposer être, entre autres, une alternative pour les récalcitrants aux injections. Cette « solution miracle » est plus que douteuse concernant, une fois de plus, les effets secondaires graves qui pourraient en découler. Ne manquez pas en fin d'article la vidéo doublée en français dans laquelle Stew Peters s'entretient avec le docteur Jane Ruby sur ce « miracle de la science ».
MERCK virus
© Merck/Britannica.com
Il s'avère que tous les scientifiques et les médecins qui ont insisté sur le fait que le Molnupiravir était « extrêmement sans danger » — il faut oser quand même — ne s'appuient finalement pas vraiment sur la « science ». En effet, selon un rapport publié jeudi par Barron's, d'autres scientifiques craignent que le médicament ne provoque des cancers ou des malformations congénitales. Autant pour le supposé « formidable niveau de sécurité » du médicament, comme l'a affirmé le Dr Scott Gottlieb dans une interview le jour où Merck a rendu la recherche publique.

En dépit des avertissements émanant de plusieurs scientifiques selon lesquels son nouveau — pas si nouveau, voir en fin d'article l'historique de la molécule — « médicament anti-Covid-19 » pourrait avoir des effets secondaires très dangereux, comme des cancers et des malformations congénitales, Merck a officiellement soumis à la FDA sa pilule pour approbation. Si elle est approuvée — et tout porte à croire qu'elle le sera — ce serait la première pilule antivirale pour « traiter le virus ».

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Blackbox

À quoi pourraient bien servir des bio-nanocapteurs en oxyde de graphène ? À l'Internet des corps (IoB)

Partisan du transhumanisme, il prévoit l'implantation de puces d'abord dans les vêtements puis dans le cerveau, pour établir une « communication directe entre notre cerveau et le monde digital ». Il défend et promeut l'avènement de l'intelligence artificielle pour nos vies dans La quatrième révolution industrielle paru en 2017. (Wikipédia)
Schwab quote
Souvenez-vous de notre article sur l'oxyde de graphène où nous y avions effleuré la notion de l'Internet des corps. Nous y disions notamment que :
« En général, les capteurs pour la surveillance de la santé humaine, qu'il s'agisse de capteurs invasifs ou non invasifs, peuvent être considérés comme un « sens augmenté », qui est une extension des sens humains. »
Nous parlions dans les faits d'un matériau qui pouvait ouvrir la voie au transhumanisme.

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Magic Wand

Comment le gouvernement utilise des études bidons pour justifier ses choix politiques - ou la science fabriquée

Ce lundi 11 octobre, le groupement Epi-phare a publié deux études affirmant que « la vaccination est efficace à plus de 90 % pour réduire les formes graves de Covid-19 chez les personnes de plus de 50 ans en France ». Cette étude sort à quatre jours des discussions au Sénat sur la vaccination obligatoire en France.

bidon
Depuis près de 18 mois, les experts nous vantent les mérites des études randomisées en double aveugle publiées après revue par les pairs dans des journaux indépendants sans que les auteurs n'aient de lien d'intérêt. Le canon de la science nous dit-on, bien que nous ayons dû faire face à une nouvelle maladie qui aurait dû entrainer au sein de la loi d'urgence des « décisions adéquates ».

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Blue Pill

Passe sanitaire : quand les députés macroniens mangent des champignons hallucinogènes

La prorogation du passe sanitaire est d'ores et déjà discutée (dans une précipitation inouïe) à l'Assemblée Nationale. Le débat donne lieu à des renoncements et une démonstration de soumission qui illustre le rôle désormais accessoire que joue la représentation nationale dans le débat démocratique. On notera les propos hallucinés du rapporteur Jean-Pierre Pont... et l'amendement courageux porté par le macroniste parisien Pacôme Rupin.
pont

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Gear

Ariane Bilheran ou les déviances du Pouvoir : « L'idéologie sanitaire est un prétexte à une gouvernance totalitaire »

Dans cet entretien, Ariane Bilheran répond aux questions d'Amèle Debey, pour L'Impertinent. Normalienne, psychologue clinicienne, docteur en psychopathologie et auteure de plus de vingt-cinq ouvrages, le harcèlement, la paranoïa, les déviances du pouvoir et la reprise de son pouvoir personnel font partie des domaines d'expertise d'Ariane Bilheran. Elle fait partie de ceux qui — dès le début de l'ère Covid — ont rapidement déceler les incohérences et les abus des différentes politiques mises en place. Cette observatrice du psychisme humain a accepté de nous livrer son regard sur la situation actuelle, depuis la Colombie où elle réside. Note de Sott.net : toutes les emphases dans les réponses d'Ariane Bilheran sont de notre fait.
Ariane Bilheran
© Inconnu
Ariane Bilheran
Amèle Debey, pour L'Impertinent En tant que docteur en psychopathologie, qu'est-ce qui vous frappe le plus dans la situation que nous vivons depuis 18 mois ?

Ariane Bilheran — La violence des décideurs sur les populations, le harcèlement exercé sur les populations, à tous les niveaux. Idéologie, manipulation de masse, violence économique, violence sur les corps, censure, atteintes à la liberté d'expression.

Amèle Debey — Un de vos domaines d'expertise est les déviances du pouvoir. Ce qui se passe en ce moment à de quoi nourrir votre réflexion ?

Oui. Dès avril 2020, j'ai écrit un article appelé « Totalitarisme sanitaire : « c'est pour ton bien »... Le mal radical ». C'était encore un gros mot, on n'avait pas le droit d'en parler. Mais depuis, cela a fait son chemin. Après, j'ai éprouvé le besoin d'écrire un autre article en août que j'ai appelé « Le moment paranoïaque », où j'ai trouvé l'expression de « déferlement totalitaire » qui, depuis, a bien circulé. Et puis, en décembre, je me suis exprimée sur Radio Canada à propos du totalitarisme actuel dont on voit la manifestation.

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Bullseye

Le scandale des pots-de-vin de Big Pharma éclate en Australie, entraînant la chute de six fonctionnaires corrompus et du Premier ministre de Nouvelle-Galles-du-sud (Australie) Berejiklian

Plus d'une demi-douzaine de membres du personnel du Premier ministre australien de Nouvelle-Galles du Sud, Gladys Berejiklian, ont démissionné, honteux d'avoir été impliqués dans un vaste système de corruption lié au coronavirus de Wuhan (Covid-19).

gladys
Mme Berejiklian et ses camarades auraient reçu des dizaines de millions de dollars de la part de Big Pharma en échange de la promotion de mesures de confinement et maintenant de "vaccins", détruisant ainsi d'innombrables vies et entreprises.

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Pistol

Les projets d'enlèvement et d'assassinat de Julian Assange par la CIA

Julian Assange et Jamal Khashoggi ont été pris pour cible parce qu'ils remplissaient le premier devoir des journalistes : révéler au public ce que les gouvernements veulent garder secret. Il y a trois ans, le 2 octobre 2018, une équipe de responsables saoudiens a assassiné le journaliste Jamal Khashoggi dans le consulat saoudien d'Istanbul. Le but de ce meurtre était de faire taire Khashoggi et d'effrayer les critiques du régime saoudien en montrant qu'il les poursuivrait et les punirait comme s'ils étaient des agents d'une puissance étrangère.
juyhg
Il a été révélé cette semaine qu'un an avant le meurtre de Khashoggi en 2017, la CIA avait projeté d'enlever ou assassiner Julian Assange, le fondateur de WikiLeaks, qui s'était réfugié cinq ans plus tôt dans l'ambassade de l'Équateur à Londres. Un haut responsable du contre-espionnage américain a révélé que les plans de transfert forcé d'Assange vers les États-Unis avaient été discutés "aux plus hauts niveaux" de l'administration Trump.

Commentaire:

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Die

Monopoly. Qui possède le monde ?

monopoly qui possede le monde
Ne vous êtes-vous jamais demandé qui était réellement aux manettes de ce monde ? Grâce à une méthodologie simple et terriblement efficace, Tim Gielen, le réalisateur de ce documentaire nous apporte la réponse sur un plateau et enseigne que chacun d'entre nous est en mesure de le démontrer et de le vérifier à tout instant.

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Brick Wall

Cette dictature sera nécessairement la pire de toutes

Cette dictature de l'hygiène présente trois caractéristiques radicalement nouvelles qui la démarquent de celles du passé et qui feront d'elle, et de loin, la plus effroyable de toutes.
fghj
La première de ces caractéristiques est qu'elle est mondiale. Cela implique que cette fois la résistance ne pourra compter sur aucun sauveur, aucun allié, aucune grande nation étrangère qui serait susceptible d'intervenir pour une « libération ». Bref, pas d'armée russe ou américaine pour libérer nos Auschwitz et nos Dachau à nous.

Commentaire:

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Oil Well

Les choses se gâtent

nord stream
© shutterstock
Récemment, le gaz naturel, une source d'énergie pratique, a subi de fortes hausses de prix à la suite de manipulations purement politiques. Au lieu de payer si cher, les Allemands pourraient utiliser le gaz naturel russe. Les Russes ont terminé la pose du Nord Stream 2, un gazoduc pour le gaz naturel qui mène directement à l'Allemagne. S'il est mis en service, le prix du gaz naturel baissera et les Allemands auront chaud l'hiver prochain. Mais d'abord, le NS 2 doit être autorisé ; il doit satisfaire à certaines conditions politiques qui ont été établies il y a quelque temps afin d'empêcher le NS 2 de livrer du gaz bon marché. Les politiciens exigent que le gazoduc ait plus d'un propriétaire, car il a été construit par la société russe Gazprom. En outre, ils affirment que la Pologne et l'Ukraine doivent pouvoir exprimer leurs objections avant que le gaz russe bon marché ne soit autorisé à franchir la frontière allemande. Pourtant, la Pologne et l'Ukraine sont les concurrents de Gazprom ! Si cela dépend de leur permission, aucun gaz ne passera jamais par le NS 2 ; au contraire, il continuera à être livré à un prix beaucoup plus élevé via l'Ukraine et la Pologne, fortement antirusses.

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :