Bienvenue à Sott.net
mer., 25 mai 2022
Le Monde pour les Gens qui Pensent

Les Maîtres du Monde
Carte

Attention

L'alliance du MI6, de la CIA et des bandéristes

Après avoir montré que la guerre en Ukraine avait été préparée par les Straussiens et déclenchée le 17 février par l'attaque de Kiev contre le Donbass, Thierry Meyssan revient sur l'histoire secrète qui lie les Anglo-Saxons aux bandéristes depuis la chute du IIIème Reich.
ghjk
Il tire la sonnette d'alarme : nous n'avons pas été capables de voir la résurgence du racialisme nazi en Ukraine et dans les pays baltes depuis trente ans, nous ne voyons pas non plus que bon nombre des civils ukrainiens que nous accueillons sont pétris d'idéologie bandériste. Nous attendons que des attentats nazis commencent en Europe occidentale pour nous réveiller.

X

Ukraine : Poutine traque-t-il un laboratoire de la CIA caché dans l'usine Azovstal de Marioupol ?

Depuis plusieurs semaines, l'étau se resserre autour de l'usine Azovstal de Marioupol, où les Russes assiègent désormais une importante concentration de troupes ukrainiennes... et probablement étrangères. De nombreux hélicoptères y ont été abattus dans des missions d'exfiltrations, dont, peut-être, des exfiltrations d'officiers français et américains.
efrtg
Une rumeur court désormais, rendue plausible par l'obstination ukrainienne à défendre le lieu : l'usine cacherait en réalité un laboratoire de recherche bio-militaire au service des États-Unis. L'acharnement russe à investir l'usine accrédite l'idée que le régime de Poutine s'attend à y faire des prises de guerre majeures.

Battery

La vérité sur Bucha existe mais elle est peut-être trop gênante pour être découverte

Il devrait être facile de découvrir ce qui est réellement arrivé aux civils massacrés dans la ville ukrainienne.« À la guerre, la vérité est la première victime ». Cette citation a été attribuée à Eschyle, un tragédien grec du VIe siècle avant notre ère, remarqué pour son « utilisation abondante de symboles, d'allusions mythiques, d'un grand style, de jeux de mots et d'énigmes ».
juyh
Il est donc tout à fait approprié que l'homme qui a été le premier à donner naissance au concept de propagande de guerre moderne voie sa citation prendre vie en Ukraine d'aujourd'hui. Le gouvernement de Kiev et ses conseillers occidentaux en matière de guerre de l'information ont peut-être utilisé tous les procédés dramatiques d'Eschyle pour créer une tragédie moderne dans la ville ukrainienne de Bucha, qui illustre la notion de mensonge comme étant non seulement un sous-produit, mais aussi une arme de guerre.

Commentaire: Lire aussi :


Bizarro Earth

La guerre d'Ukraine va-t-elle ramener l'Europe à l'âge de pierre ?

La main-mise des États-Unis sur l'Europe. Pour comprendre ce qui se passe aujourd'hui, il faut remonter au siècle dernier. Bien que ce soit l'URSS qui ait gagné la seconde guerre mondiale (1940-1944), au prix du sacrifice d'environ 27 millions des siens, c'est les États-Unis capitalistes qui eux ont choisi de s'inféoder les principales nations européennes à la Libération. Cela était mené tambour battant, grâce à la création de l'Union européenne, par le 1 % compradore allemand et français, pressé de faire oublier le Nazisme pour les uns et leur collaboration avec le Nazisme pour les autres.
rfgrt
Cette forfaiture a soudé l'alliance entre ces deux nations auparavant ennemies. Comme le dit Nicolas de Warren, Président de l'Uniden, sur Europe 1 : « Nous sommes très liés à l'Allemagne. 50 % des exportations françaises se font vers l'Allemagne. Il y a un lien indissoluble et industriel entre la France et l'Allemagne ». Pour être précis, l'Allemagne mène la danse des canards au son de la musique étasunienne et la France suit derrière...

Stormtrooper

Les forces armés ukrainiennes tirent sur la gare de Kramatorsk avec un de leurs missiles Tochka U et accusent la Russie

Le 8 avril 2022, les Forces Armées ukrainiennes (FAU) ont tiré sur la gare de Kramatorsk, où se trouvait une grande quantité de civils cherchant à évacuer la ville, avec un missile Tochka U, faisant plus de 30 morts et 100 blessés. Sans surprise l'Ukraine et l'Occident essayent de faire porter la responsabilité de ce carnage à la Russie. Sauf qu'il y a un gros problème : la Russie n'utilise plus de missiles Tochka U depuis plusieurs années.
missile Tochka U ukrainien
Le 8 avril vers 10 h 30 heure locale, alors que les habitants de Kramatorsk faisaient la queue à la gare pour évacuer la ville avant son encerclement complet, les Forces Armées ukrainiennes ont lancé sur la zone un missile Tochka U à sous-munitions, provoquant un véritable bain de sang : plus de 30 morts et plus de 100 blessés.

Video

Le documentaire d'Oliver Stone « Ukraine on Fire », ou comment les États-Unis (et non la Russie) ont détruit l'Ukraine — MàJ avec vidéos en vostfr + entretien doublé en français avec le réalisateur Igor Lopatonok

Le documentaire phare d'Oliver Stone, Ukraine on Fire (l'Ukraine en feu), est enfin disponible en Occident. Mise à jour du 9 avril 2022.
Ukraine on Fire
L'Ukraine, cette « frontière » entre la Russie et l'Europe dite « civilisée », est à feu et à sang. Depuis des siècles, elle est au cœur d'une lutte acharnée entre certaines puissances qui cherchent à contrôler ce riche territoire et l'accès de la Russie à la Méditerranée.

Le massacre de Maïdan début 2014 a déclenché un soulèvement sanglant qui a débouché sur l'éviction du président Viktor Ianoukovytch, la sécession de la Crimée et sa réintégration au sein de la Russie, et une guerre civile dans l'Est de l'Ukraine.

Les médias occidentaux ont présenté la Russie comme l'instigatrice de ces troubles, et cette dernière a été sanctionnée et unanimement condamnée. Mais la Russie était-elle vraiment responsable de ces événements ?

Commentaire: Voir aussi :


Propaganda

Le « renseignement » américain lui-même dit que son « renseignement » est une connerie.

À la différence du passé, les USA utilisent leurs renseignements dans une guerre de l'information contre la Russie, même quand ces renseignements ne sont pas solides comme la pierre. Cette « rupture avec le passé » annoncée de la falsification des « renseignements » s'est produite quand ? Dans quelle mesure les « renseignements » concernant les armes de destruction massive de Saddam Hussein ou les attaques à l'arme chimique à Douma, en Syrie, étaient-ils « solides comme le roc » ?
rtyh
© THE WHITE HOUSE / AFP
Des faux renseignements sur la table du Président
Les « renseignements » américains, hier comme aujourd'hui, ne sont que pure imagination dans le but de tromper le public américain et « occidental » sur la réalité de tel ou tel conflit :

Gold Seal

La situation militaire en Ukraine et les racines du conflit, par le Centre français de recherche sur le Renseignement


Commentaire : L'article qui suit est peut-être le compte rendu le plus clair et le plus raisonnable de ce qui s'est passé en Ukraine. Son importance tient au fait que son auteur, Jacques Baud, colonel à la retraite des services de renseignement suisses, a été à plusieurs reprises un participant majeur et haut placé aux opérations de formation de l'Otan en Ukraine. Au fil des années, il a également eu de nombreux contacts avec ses homologues russes.


Poutine Maître du Jeu ?
Première partie : en route vers la guerre

Pendant des années, du Mali à l'Afghanistan, j'ai travaillé pour la paix et ai risqué ma vie pour elle. Il ne s'agit donc pas de justifier la guerre, mais de comprendre ce qui nous y a conduit. Je constate que les « experts » qui se relaient sur les plateaux de télévision analysent la situation à partir d'informations douteuses, le plus souvent des hypothèses érigées en faits, et dès lors on ne parvient plus à comprendre ce qui se passe. C'est comme ça que l'on crée des paniques.

Le problème n'est pas tant de savoir qui a raison dans ce conflit, mais de s'interroger sur la manière dont nos dirigeants prennent leurs décisions.

Essayons d'examiner les racines du conflit. Cela commence par ceux qui durant les huit dernières années nous parlaient de « séparatistes » ou des « indépendantistes » du Donbass. C'est faux. Les référendums menés par les deux républiques auto-proclamées de Donetsk et de Lougansk en mai 2014, n'étaient pas des référendums d'« indépendance » (независимость), comme l'ont affirmé certains journalistes peu scrupuleux, mais de référendums d'« auto-détermination » ou d'« autonomie » (самостоятельность). Le qualificatif « pro-russes » suggère que la Russie était partie au conflit, ce qui n'était pas le cas, et le terme « russophones » aurait été plus honnête. D'ailleurs, ces référendums ont été conduits contre l'avis de Vladimir Poutine.

En fait, ces Républiques ne cherchaient pas à se séparer de l'Ukraine, mais à avoir un statut d'autonomie leur garantissant l'usage de la langue russe comme langue officielle. Car le premier acte législatif du nouveau gouvernement issu du renversement du président Ianoukovitch, a été l'abolition, le 23 février 2014, de la loi Kivalov-Kolesnichenko de 2012 qui faisait du russe une langue officielle. Un peu comme si des putschistes décidaient que le français et l'italien ne seraient désormais plus des langues officielles en Suisse.

Cette décision provoque une tempête dans la population russophone. Il en résulte une répression féroce contre les régions russophones (Odessa, Dniepropetrovsk, Kharkov, Lougansk et Donetsk) qui s'exerce dès février 2014 et conduit à une militarisation de la situation et à quelques massacres (à Odessa et à Marioupol, pour les plus importants). À la fin de l'été 2014, ne restent que les Républiques auto-proclamées de Donetsk et de Lougansk.

Eye 2

3714 : minitel de la dictature

Le projet de loi N° 3714 déposé à l'Assemblée Nationale par le Premier Ministre n'est autre qu'une sape de la démocratie ; la majorité le votera sans même se rendre compte de sa gravité, et ainsi mettra un terme à l'Histoire des Libertés dans notre pays.
rgtyh
La procédure accélérée sollicitée par le Gouvernement est un rideau de fumée pour tromper la Nation française, parlementaires en tête. Nous pensons « démocratie » ? Eux nous prennent pour des sous-citoyens.

Stock Down

Poutine sonne le glas du pétrodollar

poutine glas du petrodollar
« Le gel de nos avoirs signifie que les Etats européens s'approvisionnent en gaz russe gratuitement »

Le Président de la Fédération de Russie Vladimir Poutine a tenu une vidéoconférence sur le développement du transport aérien et de la fabrication d'avions.

31 mars 2022 17:35 Novo-Ogaryovo, Région de Moscou

Ont participé à la réunion le Premier ministre Mikhaïl Mishustin, le chef de cabinet du bureau exécutif présidentiel Anton Vaino, le premier vice-Premier ministre Andrei Belousov, le vice-Premier ministre Yury Borisov, les assistants présidentiels Igor Levitin et Maxim Oreshkin, le ministre de l'Industrie et du Commerce Denis Manturov, le ministre du Développement économique Maxim Reshetnikov, Vitaly Savelyev, ministre des Transports, Anton Siluanov, ministre des Finances, Elvira Nabiullina, gouverneur de la Banque centrale, Alexander Neradko, directeur de l'Agence fédérale du transport aérien, ainsi que les dirigeants de United Aircraft Corporation, Aeroflot, State Transport Leasing Company, Siberia Airlines, UTair, Airports of Regions Management Company, Volga-Dnepr Group, Rostec State Corporation, VEB. RF State Development Corporation, Sberbank et VTB Bank.