Les Maîtres du MondeS


Bomb

Les pathocrates ne savent plus quoi inventer : mise en garde contre des bombes sous la peau dans les avions

Tout en niant l'existence d'une menace précise, les autorités américaines de la sécurité ont averti les compagnies aériennes des nouvelles techniques qui pourraient à l'avenir être utilisées pour faire exploser des avions.

«Rien n'indique un danger imminent», assurent les autorités américaines. Elles n'en ont pas moins mis en garde les compagnies aériennes et des pays tiers sur la possibilité d'une nouvelle forme de terrorisme aérien : des bombes implantées sous la peau de passagers.

Citant des responsables de l'Administration de la sécurité dans les transports (TSA), la presse américaine s'est fait l'écho de projets de terroristes «d'opérer des personnes pour leur implanter des matières explosives», dans le but de contourner les contrôles de sécurité aux aéroports. Ces informations, a notamment rapporté le Los Angeles Times, ont été transmises par la TSA aux compagnies aériennes. Selon le quotidien, elles pourraient mener à des mesures de contrôle supplémentaires dans les aéroports américains. Car, de l'avis d'experts, ce nouveau type de bombe pourrait échapper aux scanners en service à l'heure actuelle, les scanners corporels eux-mêmes n'allant pas au-delà de l'épiderme.

Star of David

Israël : Nétanyahou interdit l'entrée à des militants propalestiniens

Image
Photo: La Presse Canadienne /AP/Sebastian Scheiner

Le premier ministre israélien, Benyamin Nétanyahou, le 3 juillet 2011
Alors qu'une flottille envisage de se rendre à Gaza pour protester contre le blocus imposé par Israël, le premier ministre israélien a donné l'ordre d'interdire l'entrée au pays à des militants propalestiniens.

Benyamin Nétanyahou a demandé au ministre de la Sécurité intérieure et aux autorités frontalières « d'agir avec détermination tout en évitant tout conflit inutile » avec quiconque participerait à ce qu'il a qualifié de provocation, selon ses services.

« Tout pays a le droit d'interdire l'entrée de son territoire à des perturbateurs et des provocateurs », a déclaré M. Nétanyahou à l'aéroport Ben Gourion de Tel-Aviv, où il s'est rendu pour discuter des procédures avec les autorités aéroportuaires.

Des centaines de policiers ont déjà été déployés autour de l'aéroport pour prévoir tout incident. « Selon nos renseignements, certaines de ces personnes cherchent la provocation », a soutenu le policier Bentzi Saar.

Dollar

IRFM : les sénateurs se votent une prime de 3 500 euros

Image
La questure du Sénat, chargée du budget de la Haute Assemblée, a décidé, à la fin du mois de juin, d'octroyer une prime de 3 531,61 euros aux sénateurs, selon un document que s'est procuré l'AFP.

Cette somme correspond « à un rattrapage exceptionnel sur un complément d'indemnité représentative de frais de mandat (IRFM) versé en une seule fois fin juin ».

Au 1er mai 2011, l'IRFM s'élève à à 6240,18 euros par mois.

L'IRFM, que touchent également les députés, sert à financer ce qui n'est pas directement pris en charge par l'État, comme des frais d'automobile ou des loyers de permanences locales. Dans la pratique, rien ne permet de le vérifier.

Et les abus ne sont pas rares.

Eye 1

Affaire Banon : « Le chapitre sur DSK a été retiré à la suite d'un coup de fil »

Image
© Reuters/Charles Platiau
L'Express est allé rechercher le chapitre inédit d'Erreurs avouées (publié ici en intégralité), le livre pour lequel Tristane Banon avait rencontré DSK et dont l'entourage de l'ex-directeur du FMI avait obtenu le retrait. L'ancienne éditrice de Tristane Banon chez Anne Carrière, Véronique de Bure, témoigne pour la première fois sur le making-of de ce chapitre polémique et évoque l'agression dont la jeune femme dit avoir été victime.

"J'ai fait la connaissance de Tristane Banon au stade de son manuscrit d'Erreurs avouées (lire des extraits). Vers la fin du mois d'août 2003, j'ai vu arriver cette jeune femme, mignonne, habillée très tendance, fluette, très peu sûre d'elle et de ma réaction à ce qu'elle avait écrit. Elle pigeait alors à Paris Match et elle avait absolument voulu décrocher cette interview avec DSK qui représentait un nom, un politique important.

Dollar

Gerald Celente sur la situation en Grèce - 30 juin 2011

Image
Gerald Celente en entrevue sur Russia today le 30 juin sur la situation en Grèce et dans le monde.

Stormtrooper

225.000 morts dans les conflits menés par les USA depuis 2001

Image
© AFP/ Massoud Hossaini/FILES
Les conflits militaires dans lesquels les États-Unis se sont engagés depuis les attentats du 11 septembre ont causé la mort d'au moins 225.000 personnes et coûté près de 3.700 milliards de dollars au budget américain, lit-on dans un rapport de l'Université Brown cité samedi par les médias occidentaux.

"Les estimations les plus prudentes du bilan des victimes directes se chiffrent à ce moment à 225.000 morts et 365.000 blessés", indiquent les auteurs du rapport consacré aux guerres en Irak, en Afghanistan ainsi qu'à la campagne antiterroriste menée au Pakistan.

USA

Meilleur du Web: Le Jour de l'Indépendance est une célébration de la liberté de la part d'un gouvernement tyrannique

Traduit par Hélios

Image
Joyeux 4 juillet, mes amis américains. C'est le Jour de l'Indépendance ce week-end !

Indépendant de quoi, vous allez me dire ? Car même une histoire un brin révisionniste enseignée dans les écoles publiques admet facilement que le 4 juillet est la célébration d'une indépendance venant d'un gouvernement tyrannique sous la domination britannique.

Et une tyrannie de quel type, spécifiquement ? Et bien, du type qui implique des fouilles sans mandat dans les maisons, où les agents du gouvernement peuvent venir valser dans votre maison sans raison et faire une fouille sans mandat du tribunal. C'est une forme de terrorisme gouvernemental mené contre les gens, et quand les USA ont déclaré leur indépendance de la domination britannique, ils ont adopté un nouveau règlement chez eux qui interdit des actions tyranniques de ce genre.

Ce règlement s'appelle le 4ème Amendement. Il protège les citoyens des fouilles et saisies illégales entreprises par un gouvernement tyrannique sans foi ni loi.

Oui, malheureusement, juste pendant ces derniers dix ans, le gouvernement US a expulsé le 4ème Amendement et est revenu à opérer exactement comme les tyrans britanniques vaincus ! Aujourd'hui aux États-Unis, les agents de la TSA dans les aéroports font des fouilles illégales sur les voyageurs de manière routinière, sans mandat de fouille, sans justification et sans raison légale. Le TSA est devenu pour l'Amérique moderne ce que les tyrans britanniques étaient pour les colonies au 18ème siècle.
Mais il y a encore mieux. Aujourd'hui la police de l'Indiana a maintenant le « droit » confirmé par le tribunal de faire des fouilles sans mandat de maison en maison sans aucune raison valable. La cour suprême d'état y a déclaré que la police n'a plus besoin de mandats pour faire irruption dans les maisons et les fouiller pour n'importe quoi, n'importe quand, pour n'importe quelle raison !

Gear

Trois hommes condamnés à 25 ans de prison dans un complot monté par le FBI

"Il n'y avait pas de complot préexistant (...). Je n'ai jamais entendu des faits pareils", a avoué la juge Colleen McMahon au terme de trois heures d'audience, mercredi 29 juin, au tribunal fédéral de Manhattan. Et pourtant, les trois hommes qui étaient jugés ont bel et bien été condamnés à 25 ans de prison dans une affaire de terrorisme montée par le FBI.

TENTATIVES D'ATTENTATS

En mai 2009, James Cromitie, 45 ans, David Williams, 30 ans, Onta Williams, 35 ans, et Laguerre Payen, 37 ans, étaient arrêtés alors qu'ils s'apprêtaient à poser des bombes près de deux synagogues du quartier de Riverdale dans le Bronx, à New York.

Or, c'était un des informateurs du FBI en contact avec ces hommes depuis un an qui leur avait fourni des explosifs. Inutilisables au demeurant. Les quatre hommes ont également été accusés d'avoir eu l'intention de tirer sur des avions militaires avec des missiles sol-air. Mais l'enquête a révélé qu'ils ne s'étaient jamais procuré ces missiles.

"Le gouvernement a, à l'évidence, construit le crime, sélectionné les chefs d'accusation, tout fourni. Si cela n'est pas suffisant pour prononcer un non-lieu, je ne vois pas ce qu'il vous faut", a martelé l'avocate des accusés, Susanne Brody.

Commentaire: Encore une preuve de plus, que la guerre contre le terrorisme est une fraude.


Magnify

Flashback Alan Dershowitz s'interroge sur la remise en liberté de Dominique Strauss-Kahn

Traduction : Égalité & Réconciliation

Newsweek : Que pensez-vous à ce jour de l'affaire Strauss-Kahn ?

AD : Cette affaire va connaître son dénouement en dehors de la salle d'audience. Il y a trois parties distinctes dans ce dossier, chacune d'elles a des intérêts différents. Il y a le Ministère Public représenté par Cy Vance. Il veut aller jusqu'au procès et il veut obtenir une condamnation. Il apparaît clairement que l'accusé veut éviter un procès et qu'il veut voir s'il peut obtenir un arrangement qu'il pourra trouver acceptable.

J'ai par ailleurs l'impression que la victime cherche à toucher un pactole. Pourquoi veut elle aujourd'hui obtenir une transaction ? Pourquoi ne pas attendre la condamnation avant d'intenter une action judiciaire ? (parce que) l'accusé n'a pas beaucoup d'argent. Tout son argent c'est l'argent de sa femme. Et si vous gagnez un procès - imaginons qu'elle gagne et qu'il soit condamné par jugement à lui payer 10 millions de dollars. Elle ne pourra pas toucher cette somme. Il se retrouverait en faillite. Alors que si l'affaire se termine par un arrangement, son épouse paiera.

Voici les deux options possibles : soit on fait payer tout de suite un million par son épouse soit on le condamne à une amende de 10 millions de dollars. Dans ce dernier cas l'avocat n'est pas au bout de ses peines pour se faire payer.

L'intérêt de DSK c'est de trouver un arrangement comme dénouement à l'affaire. Pour Vance c'est tout le contraire ; il est contraire à ses intérêts que l'affaire se termine par une transaction . On a pu lire dans certains journaux que l'avocat de la victime et le Ministère Public "travaillaient de concert".C'est n'importe quoi. Il travaille probablement dans l'intérêt de la défense. Ils ont un intérêt en commun.

Wolf

Meilleur du Web: Affaire DSK : rien de changé sur les accusations de viol !