Bienvenue à Sott.net
mar., 30 nov. 2021
Le Monde pour les Gens qui Pensent

Les Maîtres du Monde
Carte

Sheriff

Frances Haugen, la lanceuse d'alerte qui accable Facebook

Cette ex-employée du réseau social est apparue à visage découvert pour la première fois dimanche dans une interview sur la chaîne CBS. Après avoir quitté Facebook au printemps, la jeune femme avait transmis au « Wall Street Journal » des études internes qui ont servi de base aux « Facebook Files ».
Frances Haugen

Frances Haugen
La vidéo ne dure que 13 minutes, mais elle a suffi pour mettre en branle tout l'état-major de Facebook. La lanceuse d'alerte à l'origine du dernier scandale dans la tech, les « Facebook Files », est apparue pour la première fois à visage découvert dans une interview dimanche sur la chaîne américaine CBS, un tournant dans cette affaire qui met à mal depuis des semaines le plus grand réseau social de la planète.

Commentaire: Pour nos lecteurs qui comprennent l'anglais, voici cette vidéo de 13 minutes en question :

Si la video ne s'affiche pas, vous pouvez aller la visionner ici.

De plus, au moment de publier cet article, nous apprenons que facebook, Instagram et WhatsApp sont en pannes et ne fonctionnent pas.

https://downdetector.fr/statut/facebook/

Source : https://downdetector.fr/statut/facebook/
Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Alarm Clock

Facebook de plus en plus fragilisé par les révélations d'une lanceuse d'alerte

Aux États-Unis, Facebook est sous le feu des critiques suite à la publication il y a quelques semaines d'une série d'enquêtes dans le Wall Street Journal. Dimanche, la lanceuse d'alerte à l'origine de ces révélations va dévoiler son identité à la télévision.

siege social facebook
© AFP / Josh Edelson
Le siège de Facebook, en Californie
Dimanche, l'interview qui sera diffusée dans l'émission 60 minutes de la chaîne CBS, aux États-Unis pourrait ajouter un coup de massue à Facebook, déjà déstabilisé par des révélations aux États-Unis. L'émission annonce un entretien exclusif avec une femme dont l'identité est encore tenue secrète, mais qui se dévoilera à l'antenne dimanche soir : il s'agit d'une ancienne employée de Facebook, devenue lanceuse d'alerte.

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Magic Wand

Arrivée de Castex à Avignon pour le Campus LREM, sans gestes barrières ni masques (ça, c'est pour les gueux)

Pendant qu'on empêche les enfants et leurs sans-dents de parents de respirer en leur imposant le port de la muselière dans les lieux publics, Jean Castex se paie un bain de foule à Avignon dans une ambiance bon enfant, sans masque ni « distanciation sociale ». Au programme, rigolade, tapes dans le dos et apéro. Si après ça, certains n'arrivent toujours pas à comprendre qu'on se fiche de nous depuis le début et que toutes ces mesures liberticides n'ont absolument rien de sanitaire, on ne peut plus rien faire pour eux...
castex

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Handcuffs

Camps de détention du COVID-19 : les rafles gouvernementales des résistants sont-elles notre avenir ?

« Sans doute les camps de concentration étaient-ils un moyen, une menace utilisée pour maintenir l'ordre. »

- Albert Speer, procès de Nuremberg
Il ne s'agit plus de savoir si le gouvernement enfermera les Américains pour avoir défié ses mandats, mais quand.

camps covid
Voici ce que nous savons : le gouvernement a les moyens, les muscles et la motivation pour détenir les individus qui résistent à ses ordres et ne se conforment pas à ses mandats dans un vaste éventail de prisons, de centres de détention et de camps de concentration de la FEMA payés avec l'argent des contribuables.

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


USA

Mauvaise sociologie : la purge vaccinale de Biden prépare une contre-insurrection nationale

La culture américaine a été artificiellement déplacée de la manière la plus radicale qui soit, du jamais vu depuis l'introduction de l'école publique obligatoire il y a un siècle.

militaires
La politique de vaccination obligatoire contre le Covid dans l'armée américaine est une extension du programme de purge idéologique de Biden, mais la logique qui la sous-tend n'est pas bien comprise par le public.

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Gear

Cauchemar dystopique et contrôle total — La monnaie numérique « programmable » est-elle la prochaine étape de la « Nouvelle normalité » ?

La phase finale de la guerre contre l'argent liquide est arrivée : l'argent est remplacé par des coupons soumis à un contrôle total de l'État.
Monnaie numérique Dollar
© Inconnu
Les banques centrales s'inspirent du modèle du bitcoin et préparent la création de leurs propres « monnaies numériques ». En supprimant tout ce qui reste de vie privée, en accordant un contrôle total sur chaque transaction, et même en limitant les options du citoyen lambda quant à la manière dont il souhaite dépenser son argent.

Dès lors que le bitcoin et d'autres crypto-monnaies ont fait leur apparition et qu'elles ont été présentées comme un moyen d'échange indépendant et alternatif qui échappe au statu quo financier, il ne fallait pas sortir de Saint Cyr pour comprendre que cette nouvelle alternative allait assez rapidement être absorbée, modifiée et redéployée au service de l'État.

Intégrer la « Monnaie numérique de Banque centrale » : la réponse des dominants au bitcoin.

Pour ceux qui n'en ont jamais entendu parler, les « Monnaies numériques de banque centrale » sont exactement ce qu'elles semblent être, une version numérisées de la Livre, du Dollar, de l'Euro, etc., émises par les banques centrales.

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Bulb

Coronavirus. Le port du masque : un mimétisme sacrificiel

Le changement de société, promu par la « guerre contre le coronavirus », s'inscrit dans le sillage de la destruction des libertés individuelles et collectives, entreprise au nom de la « lutte contre le terrorisme ». Il représente une étape supplémentaire dans le démantèlement de tout rapport social et une attaque sans précédent contre l'existence même d'une société humaine. La « guerre contre le coronavirus » est au centre d'un processus de transformation sociale nous conduisant directement au transhumanisme.
La Méduse de Caravage
© Inconnu
Méduse, Caravage - 1597
Ici, la frontière, entre le vivant et le non-vivant, s'estompe, d'abord sur le plan de la forme et au niveau juridique, puis matériellement, au niveau du réel économique et politique. Actuellement, les brevets s'étendent au biologique lui-même. Le vivant devient un pur objet.(1) L'impératif de différenciation est dès lors radicalement mis en échec. La logique de l'altérité est rompue par le retour à l'Un primitif, à une nouvelle image de la déesse-mère, qui résulte ici de l'accouplement du biologique et de l'informatique.

Commentaire:

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


NPC

La disparition voulue de Poutine

poutine
Le président Poutine s'est caché. Enfin, en quelque sorte. Le 14 septembre, il a déclaré que de nombreuses personnes (« des dizaines ») de son cercle intime avaient été testées positives au virus et qu'il devait donc s'isoler. Sa soudaine réclusion a suscité des vagues d'angoisse à travers cet immense pays. Son explication a été accueillie avec incrédulité.

Tout le monde autour de Poutine est vacciné et Poutine l'est aussi, du moins l'a-t-il affirmé. Pourquoi aurait-il besoin de s'isoler ; et comment toutes ces personnes vaccinées pourraient-elles tomber malades ? Le vaccin est-il un faux ? Ou devons-nous chercher une autre explication. Est-il tombé, ou a-t-il été poussé ? Va-t-il revenir ? Est-ce la fin de l'ère de Poutine ? Poutine est-il malade, ou a-t-il été contraint à l'isolement ? S'agit-il d'une conspiration ? Le gouvernement russe est, et a toujours été, de type manuel et non automatique ; l'absence du dirigeant à la barre du puissant navire qu'est l'État russe pourrait être synonyme de problèmes. Les Russes ne croient pas à la version officielle, mais où est la vérité ?

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Red Flag

Une province canadienne publie de nouvelles règles COVID qui permettent au gouvernement de saisir des propriétés privées

Les fonctionnaires de la Saskatchewan peuvent « autoriser l'entrée dans tout bâtiment ou sur tout terrain, sans mandat, par toute personne dans le cadre de la mise en œuvre d'un plan d'urgence ».

Scott Moe

Scott Moe
Un gouvernement provincial canadien a promulgué des pouvoirs d'urgence de type orwellien au nom de la lutte contre le COVID qui permettent aux autorités de détenir ou de renvoyer des personnes sans mandat et de saisir des biens personnels à volonté.

En vertu des nouvelles ordonnances sanitaires , le ministre de la Saskatchewan peut « autoriser l'entrée dans tout bâtiment ou sur tout terrain, sans mandat, par toute personne dans le cadre de la mise en œuvre d'un plan d'urgence ».

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Whistle

Pfizer déclare que le vaccin COVID est « sans danger » pour les enfants - mais Pfizer a déjà menti sur les traitements testés sur des enfants

En 1996, le Trovan, un médicament de Pfizer encore en phase de développement clinique, a été testé, sans le consentement des parents, sur environ 200 enfants. Pfizer a prétendu que le Trovan était « sûr », mais 181 enfants ont été gravement blessés, et 11 sont morts.
pfizzzzzr
La semaine dernière, Pfizer a déclaré au public et à la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis que son nouveau vaccin expérimental contre le COVID était sans danger pour les jeunes enfants.

C'est une histoire familière, similaire à celle que le fabricant de vaccins a racontée dans le passé à propos d'un autre médicament qu'il a testé sur des enfants - une histoire qui a eu des conséquences terribles.

Ces deux histoires ont commencé par cette simple affirmation : « Ces médicaments sont sans danger pour vos enfants ».

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :