Bienvenue à Sott.net
jeu., 18 oct. 2018
Le Monde pour les Gens qui Pensent

Les Maîtres du Monde
Carte

Die

Première depuis la guerre froide : pourquoi les USA menacent Moscou d'une frappe de missiles

Kay Bailey Hutchison, ambassadrice américaine auprès de L'OTAN surnommée « mamie » au siège de l'Alliance, a averti que les USA détruiraient les missiles élaborés par la Russie qui enfreignent le traité sur les forces nucléaires à portée intermédiaire ( INF ) aux yeux de Washington.
mamie
© REUTERS / Jonathan Ernst
"Mamie" menace la Russie
La Russie doit arrêter d'élaborer secrètement des missiles de croisière interdits, sinon les États-Unis chercheront à les détruire avant qu'ils ne soient fonctionnels, a déclaré mardi Kay Bailey Hutchison au siège de L'OTAN.

Commentaire: Lire aussi :


Eye 1

C'est caché sous nos yeux : pourquoi nous ne pouvons pas voir le système nous détruire

Je dis rarement aux lecteurs ce qu'ils doivent croire. J'essaie plutôt de les avertir qu'il serait sage de ne pas croire, du moins lorsqu'il n'y a pas de véritable preuve, ce que ceux qui sont au pouvoir nous demandent de croire.
medias
© Hou Jeff
Nous avons tous des adages bien connus à propos du pouvoir : « le savoir, c'est la pouvoir », et « le pouvoir tend à corrompre alors que le pouvoir absolu tend à corrompre absolument. » Ces maximes nous touchent car elle parlent avec vérité de notre expérience du monde. Les gens qui ont le pouvoir - même un pouvoir très limité, détiennent une autorisation d'autrui - ont tendance à en abuser, parfois de façon subtile et inconsciente et parfois ouvertement et délibérément.

Commentaire: Pour approfondir ce sujet vous pouvez lire :


Pocket Knife

La Syrie appelle la France, les Etats-Unis et la Turquie à quitter immédiatement son territoire

Le ministre syrien des Affaires étrangères Walid al-Mouallem s'est exprimé devant la 73e Assemblée générale des Nations unies. Il a lancé un appel à la France, aux Etats-Unis et à la Turquie, les enjoignant à quitter immédiatement la Syrie.
walid
© Eduardo Munoz Source: Reuters
Le ministre syrien des Affaires étrangères Walid al-Mouallem
Devant la 73e Assemblée générale des Nations unies, le ministre syrien des Affaires étrangères Walid al-Mouallem a vigoureusement fustigé la coalition internationale, menée par les Etats-Unis, « opérant sur le territoire syrien, sans la demande explicite du gouvernement syrien». Les qualifiant de « forces d'occupation », il a appelé les forces américaines, françaises et turques à « se retirer immédiatement et sans condition préalable » du territoire syrien.

Bullseye

Il n'y a pas de « terrorisme » palestinien

Quand ils s'expriment à propos de la Palestine, les militants qui la soutiennent doivent s'affranchir du discours ambiant qui les amène à s'autocensurer, et être cohérents. Particulièrement, quand il s'agit du mot « terrorisme ». Tout le monde sait aujourd'hui l'importance des mots. Et il convient donc d'utiliser ceux-ci avec précision : il n'y a pas de « terrorisme » palestinien, et il n'y en a jamais eu !

palestine
© Inconnu
Il y a une population qui se défend d'ennemis extérieurs venus les agresser, les voler et si possible les éliminer. Quand un peuple est envahi, occupé et colonisé par des forces extérieures, ce sont ces forces extérieures qui agissent comme « terroristes ». Et ceux qui subissent cette agression utilisent les moyens qui sont à leur portée pour s'en défendre.

Attention

Londres, Paris et Tel-Aviv seront-ils sanctionnés par Moscou et Washington ?

L'affrontement qui vient d'avoir lieu à Lattaquié peut déboucher sur une redistribution complète des cartes dans le monde. Pour deux raisons, dont la seconde est cachée au public occidental. Premièrement, elle a coûté la vie à 15 soldats russes ; deuxièmement, elle implique non seulement Israël, mais aussi le Royaume-Uni et la France. Il s'agit de la crise potentiellement la plus dangereuse depuis plus de 60 ans.
general
© AP
le général Igor Konashenkov
La question qui se pose maintenant est de savoir si le président Trump, en pleine campagne électorale législative, est en mesure de soutenir son homologue russe, de sorte que les États-Unis et la Russie sanctionnent les puissances coloniales comme ils le firent ensemble en 1956, lors de la crise de Suez.

Commentaire: Lire aussi :


Alarm Clock

S-300 livrés à la Syrie : Israël craint une prochaine guerre cybernétique russe

Depuis que la Russie a décidé de punir le régime israélien en livrant des batteries des S-300 à l'armée syrienne, ce dernier remue le ciel et la terre pour pousser les États-Unis à s'engager à ses côtés contre la Russie et partant contre la Syrie et l'Iran. Le régime israélien dit désormais "craindre une guerre cybernétique russe" en Méditerranée dont la partie orientale vient d'être placée sous la protection des missiles antimissiles russes.
3000
© Sputnik
S-300 russes
Le site proche du renseignement de l'armée israélienne DEBKAfile fait écho à la supposée crainte israélienne d'une guerre cybernétique russe. Le site bien au fait de réelles capacités militaires d'Israël juge la force aérienne israélienne "incapable" de faire face à une cyber-guerre version russe. L'argument sert évidemment le site de plaider la cause d'un SOS à lancer en direction de Washington.

Bell

La disparition du journalisme

Le décès de Robert Parry, survenu plus tôt cette année, fut un adieu à l'ère du journalisme. Parry était 'un pionnier du journalisme indépendant', selon Seymour Hersh, avec qui il avait beaucoup en commun.
propaganda
Hersh a révélé le massacre de My Lai au Vietnam et le bombardement secret du Cambodge, Parry a exposé Iran-Contra, un complot de trafic de drogue et d'armes dont les ramifications s'étendait jusqu'à la Maison-Blanche. En 2016, ils ont produit séparément des preuves convaincantes que le gouvernement Assad en Syrie n'avait pas utilisé d'armes chimiques. Ils n'ont pas été pardonnés.

Attention

La Russie livrera des S-300 à la Syrie après la catastrophe de l'Il-20

Suite à la catastrophe de l'Il-20 près des côtes syriennes, la Russie a pris la décision de livrer d'ici deux semaines des systèmes antiaériens S-300 à Damas, a déclaré la Défense russe.
russia
© Sputnik . Pavel Lisitsyn
La Russie livrera d'ici 15 jours des systèmes antiaériens S-300 à l'armée syrienne afin de renforcer ses capacités de combat dans le cadre de l'incident avec le crash de l'avion russe Il-20, a déclaré le ministre russe de la Défense, Sergueï Choïgou.

Alarm Clock

Après l'Il-20, Israël devra faire un choix

L'examen de toutes les circonstances du crash de l'avion russe Il-20 en Syrie se poursuit. La position-cadre de la Russie qui a été exposée par le Président Vladimir Poutine se résume comme suit: le crash a été le résultat d'un tragique concours de circonstances.
avion
© Sputnik . Alexandr Tarasenkov
Il serait toutefois une grave erreur de raisonner, en réfléchissant « que faire, cela arrive, personne n'est à blâmer ». Au contraire. C'est justement le cas quand la phrase prononcée par l'homme d'État soviétique Lazare Kaganovitch: « chaque accident a son prénom, son nom et son poste » est plus que jamais d'actualité.

Apple Red

2018 et 2019. Années de tous les dangers pour la paix mondiale

En 2011, Anatoly Serdioukov, le ministre russe de la Défense de l'époque, lança le programme d'armement 2011-2020. L'information suscita peu d'intérêt en Occident, sans doute parce que le délai semblait lointain et que peu d'experts croyait que la Russie avait les moyens technologiques, logistiques et budgétaires pour moderniser son armée et la rendre capable de rivaliser avec les armées occidentales.
ussie

Ogive du missile "Sarmat."
L'objectif : La guerre de Géorgie de 2008, gagnée par la Russie en cinq jours grâce à l'efficience de ses forces terrestres, avait révélé des faiblesses qui auraient été fatales face à une armée occidentale. Il faut savoir que les Forces armées russes ont perdu plus d'avions et que plus de soldats sont morts en cinq jours qu'en trois ans d'intervention en Syrie. 1