Bienvenue à Sott.net
lun., 23 juil. 2018
Le Monde pour les Gens qui Pensent

Les Maîtres du Monde
Carte

Camcorder

Djordje Kuzmanovic : « Le rapport final du sommet de l'OTAN est quasiment un appel à la guerre »

Le conseiller en politique internationale et défense de La France insoumise revient, pour RT France, sur le sommet de l'OTAN et l'attitude de Donald Trump envers les Européens. Pour Djordje Kuzmanovic, « la France sert les intérêts des Etats-Unis ».
otan
© RT France
Le 12 juillet, Djordje Kuzmanovic, conseiller de La France insoumise sur les questions de défense et de politique internationale, évoque pour RT France le sommet de l'OTAN et les pressions exercées par le président américain Donald Trump sur ses alliés pour qu'ils augmentent leurs dépenses militaires.

Magnify

Les ONG dénoncent la complicité de la France dans la torture en Egypte

De multiples grandes sociétés françaises et des gouvernements français successifs participent activement à la répression des masses égyptiennes par la dictature militaire en place. Ils sont des complices actifs d'une surveillance de masse de la population égyptienne, visant à identifier des opposants du régime à torturer ou à faire disparaître, ainsi que de l'armement de la junte militaire du général Abdel Fatah Al-Sissi.
egypte
© Inconnu
En fébrier 2017, Le Drian a été décoré par Al Sissi pour « l’essor sans précédent » de la coopération militaire entre les deux pays.
C'est ce qu'affirme un rapport de 64 pages intitulé « Egypte: une répression made in France », publié le 2 juin par un groupe d'organisations humanitaires dont la Ligue des droits de l'homme. Ce rapport montre le développement explosif depuis 2013 des ventes par la France d'armes et de matériel aux fins spécifiques de répression, ainsi que le soutien politique « inconditionnel » des présidents François Hollande (2012-2017) et Emmanuel Macron à Al-Sissi.

Star of David

Israël met une chaîne de télévision palestinienne sur sa liste noire des organisations terroristes

Selon plusieurs médias israéliens, dont le site de la chaîne de télévision i24NEWS et le quotidien The Times of Israel, le ministre israélien de la Défense, Avigdor Lieberman, a officiellement désigné le réseau de télévision Al-Quds comme organisation terroriste, l'accusant d'être un outil de communication du Hamas.
jour
© Al-Quds
Al-Quds
« Selon des informations actualisées, fiables, recoupées et diverses, la station Al-Quds est une aile de propagande du Hamas, qui représente une plate-forme centrale pour diffuser les messages de l'organisation terroriste », a ainsi fait savoir le ministère de la Défense dans un communiqué.

Bad Guys

Ça recommence : Londres accuse Moscou d'être responsable de la mort par empoisonnement d'une Britannique

Interrogé après la mort d'une Britannique contaminée le 30 juin à Amesbury par un agent innervant et décédée ce 8 juillet, le secrétaire d'Etat britannique à la Défense a accusé la Russie d'avoir commis une attaque sur le sol britannique.
affa
© Henry Nicholls Source: Reuters
Gavin Williamson, secrétaire d'Etat britannique à la Défense, a commenté ce 9 juillet la mort de Dawn Sturgess, une ressortissante britannique de 44 ans, contaminée selon la police britannique par un agent innervant à Amesbury le 30 juin. Le haut diplomate s'est ainsi exprimé : « La simple réalité est que la Russie a commis une attaque sur le sol britannique, celle-ci a causé la mort d'une citoyenne britannique »

Commentaire: Lire aussi :


Info

Un homme qui dérange : mandat d'arrêt contre l'ancien président Rafael Correa

Habitant en Belgique, d'où est originaire son épouse, Rafael Correa, l'ancien président de l'Equateur, est sous le coup d'un mandat d'arrêt et d'une demande d'extradition de la part de la justice de son pays.
correa
© Daniel Tapia Source: Reuters
L'affaire prend une dimension politique internationale. La justice équatorienne a annoncé le 3 juillet avoir lancé un mandat d'arrêt contre l'ancien président Rafael Correa et a alerté Interpol en vue de son extradition.

Attention

France : des militaires du GIGN déployés dans les trains pour éviter une attaque terroriste

« Train Marshall » : c'est ainsi que la Gendarmerie nationale a décidé de baptiser sa nouvelle opération anti-terroriste, commencée le 5 juillet. L'objectif ? Sécuriser les trains sur le sol français, en déployant des militaires du GIGN, l'unité d'élite de la gendarmerie, directement à l'intérieur des trains, en tenue civile.

train
© POOL New Source: Reuters
« L'attaque ratée du Thalys a été l'élément déclencheur », a confié le colonel Ghislain Réty, chef du bureau de la défense et de la sécurité nationale au sein de la Direction générale de la gendarmerie nationale (DGGN), à l'AFP. Le 21 août 2015, Ayoub El Khazzani avait ouvert le feu dans un Thalys Amsterdam-Paris, blessant grièvement un passager, avant d'être maîtrisé à temps par des militaires américains présents sur place.

Star of David

Israël bombarde un village syrien du Golan en représailles à un tir d'obus

L'armée israélienne a annoncé ce 6 juin avoir visé une position syrienne du nord du Golan, plateau en grande partie annexé et occupé de manière illégale par Israël, après la chute d'un obus de mortier dans la zone tampon. L'obus est tombé à l'est de la barrière de sécurité israélienne, après avoir été tiré « dans le cadre des combats entre le régime et les rebelles syriens », explique Tsahal dans un communiqué.
golan
© Amir Cohen
L'armée israélienne n'est « pas impliquée dans ces combats inter-syriens », assure-t-elle, mais « elle continuera à mettre en œuvre l'accord de séparation des forces de 1974, qui prévoit notamment d'assurer l'inviolabilité de la zone tampon », ajoute Tsahal sans préciser quelle position syrienne a été visée, ni avec quels moyens.

Commentaire: Lire aussi :


2 + 2 = 4

Aquarius : le « grand mensonge » cache le « grand remplacement »

Aquarius
Aquarius est un ex-garde-côtes allemand, maintenant propriété de l'entreprise allemande « Jasmund Shipping » qui l'a immatriculé à Gibraltar (paradis fiscal) et le loue à « SOS Méditerranée » (ONG grassement subventionnée). Il est basé à Catane en Sicile où il attend, rarement plus de quelques heures, que lui soit signalé en quel point précis de la côte libyenne il doit aller chercher son fret : des humains que « Jasmund Shipping » facture aux ONG 3.000 € par tête pour le transport d'Afrique en Europe.

Car il va de soi que, ces pauvres Noirs n'ayant pas les moyens de payer leur transport : c'est que quelqu'un d'autre paie pour eux.

C'est là que les choses deviennent obscures.

Mais ce qui est certain, c'est que depuis le départ de leur village jusqu'au débarquement dans les ports de l'Europe, ils n'ont pas déboursé un sou, ce dont ceux d'entre eux qui acceptent de parler malgré qu'on leur ait fermement recommandé de « la fermer » conviennent sans hésiter. Voir ici.

Stop

Lois fake news, un texte « extrêmement dangereux » pour l'opposition

Les débats précédant l'adoption des lois fake news le 3 juillet à l'Assemblée nationale ont été houleux. Entre mentions à peine voilées à « l'ogre russe », dénonciations d'un texte « scélérat » et condamnations d'un texte impliquant censure et autocensure, Sputinik présente un florilège des critiques de l'opposition sur cette mesure voulue par Macron.
fake
© Inconnu
C'est un phénomène bien connu des politiques: à l'été, les bancs de l'Assemblée nationale se vident et la presse fonctionne au ralenti, ce qui permet au parti au pouvoir de faire passer des textes de loi polémiques de manière plus sereine et plus discrète.

Bomb

Le gouffre qui menace d'engloutir la zone euro

money cash, euro
© dpa
Les promoteurs de la monnaie unique promettaient la prospérité, mais ils ont refusé de donner aux pays membres les outils qui leur permettaient de traverser les crises. L'impatience des populations grandit face à l'intransigeance d'une Allemagne qui continue d'imposer à tous l'austérité. Et si l'Italie faisait tout craquer ?

L'euro pourrait connaître une nouvelle crise. La troisième puissance économique de la zone euro, l'Italie, vient de choisir un gouvernement que l'on peut qualifier au mieux d'eurosceptique. C'est la répétition attendue du début d'un scénario déjà vu. Dans la longue histoire d'une monnaie commune mal conçue, la puissance dominante, l'Allemagne, bloque les réformes nécessaires et appelle à des mesures qui ne font qu'exacerber les problèmes en utilisant une rhétorique qui semble destinée à enflammer les passions.

Mauvaise posture

L'Italie est en mauvaise posture économique depuis le lancement de l'euro. Son PIB réel (ajusté en fonction de l'inflation) stagne depuis 2001. Mais la zone euro elle-même n'a guère fait mieux. Ainsi entre 2008 et 2016 son PIB réel n'a augmenté que de 3 % au total. En 2000, un an après l'introduction de l'euro, la taille de l'économie américaine ne dépassait que de 13 % celle de la zone euro, or en 2016 elle la dépassait de 26 %. Après le redressement de l'année dernière marqué par un taux de croissance de 2,4 % - ce qui est insuffisant pour rattraper une décennie de ralentissement -, l'économie de la zone euro donne à nouveau des signes d'essoufflement.