Bienvenue à Sott.net
mer., 26 jan. 2022
Le Monde pour les Gens qui Pensent

Les Maîtres du Monde
Carte


Syringe

Covid — Sournois et radical, le CDC modifie le sens du statut vaccinal

À l'avenir, il faudra des rappels réguliers pour être « à jour », et le terme « complètement vacciné » ne sera plus utilisé.
La boucle infinie du vaccin
© The Telegraph
La boucle infinie du vaccin
Le Dr Rochelle Walensky, directrice du Centre américain de contrôle des maladies, a déclaré vendredi aux médias que le CDC compte « pivoter le langage » concernant les vaccins Covid19.

S'exprimant lors de la conférence de presse, le Dr Walenksy avait un message très clair qu'elle voulait indubitablement faire passer :
« Et ce que nous nous efforçons de faire, c'est de pivoter le langage pour nous assurer que tout le monde est aussi à jour avec ses vaccins Covid-19 qu'il pourrait l'être, qu'il devrait l'être, en fonction de la date de son dernier vaccin. Donc, en ce moment, nous pivotons notre langage. Nous voulons vraiment nous assurer que les gens sont à jour. Cela signifie que si vous avez récemment reçu votre deuxième dose, vous n'êtes pas éligible pour un rappel, vous êtes éligible à une mise à jour. Si vous avez droit à un rappel et que vous ne l'avez pas reçu, vous n'êtes pas à jour et vous devez recevoir votre rappel pour être à jour. »
(Voir la transcription du, et le briefing complet ici).

Il est assez clair que dire « à jour », et non « complètement vacciné », a été particulièrement souligné dans le mémo. Tout comme « pivoter le langage », mais qu'est-ce que cela signifie réellement ?

Eh bien, cela devrait être clair, cela signifie que les personnes qui étaient jusqu'alors « complètement vaccinées » seront bientôt « pas complètement vaccinées ».

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Chess

La Chine et les États-Unis se disputent la 1re place pour développer une cyberarme qui pourrait contrôler le cerveau

L'humanité doit-elle s'attendre à une cyberguerre ? Ce n'est pas exclu. Comment sinon expliquer la conception active par les pays se proclamant leaders technologiques mondiaux d'une arme pour contrôler le corps et la pensée humains ?
Cyberguerre
© Inconnu
Selon les politologues américains préoccupés par ce problème, la Chine fait des progrès dans le développement d'une arme pour « contrôler le cerveau ».

Fin 2021, sous prétexte que les militaires chinois font un travail dangereux dans les recherches en matière de « contrôle du cerveau », le département américain du Commerce a imposé des sanctions d'exportation contre les compagnies technologiques américaines. Les États-Unis sont convaincus que l'Académie chinoise des sciences médicales militaires et plusieurs instituts de recherche utilisent les processus biotechnologiques pour soutenir leurs produits informatiques, notamment à des fins militaires, y compris l'arme pour contrôler le cerveau.

Il est supposé qu'une telle arme ne tue pas un adversaire mais le paralyse ou contrôle son comportement.

Les États-Unis ont plus d'une raison de craindre des percées technologiques de Pékin dans le secteur militaire. En juillet 2021, l'armée chinoise a présenté une arme hypersonique, prouvant que la Chine était capable d'éliminer des cibles partout aux États-Unis avec l'arme nucléaire.

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Attention

Coup d'état au Burkina Faso: Les militaires arrêtent le président Kaboré

Des soldats se sont mutinés dimanche dans plusieurs casernes du Burkina Faso pour réclamer le départ des chefs de l'armée et des « moyens adaptés » à la lutte contre les terroristes. Le président du Burkina Faso Roch Marc Christian Kaboré a été arrêté hier et était détenu dans une caserne de Ouagadougou, au lendemain de mutineries dans des camps militaires de ce pays en proie à la violence terroriste.
hyuj
« Le président Kaboré, le chef du Parlement (Alassane Bala Sakandé) et des ministres sont effectivement aux mains des soldats » à la caserne Sangoulé Lamizana de Ouagadougou, a déclaré à l'AFP une source sécuritaire, information confirmée par une autre source des services de sécurité.

Commentaire:


Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Bad Guys

D'un cirque à l'autre

Le grand cirque de l'opération COVID (SARS CoV-2) tire à sa fin pour faire place à une autre opération de manipulation de masse d'un autre type. Le Premier ministre britannique Boris Johnson ne s'y est pas trompé. Brillant tacticien, ce féru d'Homère dans le texte, a annulé d'un coup toutes les mesures et restriction stupides présentées comme sanitaire. Pas d'obligation vaccinale expérimentale, pas de nécessité de porter des muselières humaines en papier ou en tissu, pas de faux tests PCR et aucun sauf-conduit à code QR ou autre marqueur d'identité.

mask
La Grande-Bretagne est subitement libre. Le monde devrait s'en réjouir mais les véritables raisons de ce changement d'attitude subit jusqu'au sein de la Chambre des Communes n'est pas lié à une quelconque prise de conscience salutaire mais plutôt à un changement de stratégie. L'opération COVID a échoué. Place à une guerre contre la Russie. Les commandos SAS britanniques sont déployés à quelques kilomètres de la frontière russe. Simple mesure défensive.

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Magic Wand

L'entrée dans l'ère des pandémies et la pseudo-science au service des psychopathes au pouvoir

Étoile montante de l'OMS, Alice Desbiolles bénéficie de plus en plus d'une large couverture médiatique. Intrigué par cette sémillante doctoresse, j'ai voulu en savoir plus.
Les virus
© Inconnu
Le 5 janvier 2022, au micro de Sonia Mabrouk sur Europe 1[1] l'épidémiologiste, s'exprime ainsi :
« Le coronavirus n'est qu'un « avant-goût » de ce que nous allons vivre ces prochaines années... Nous sommes rentrés dans l'ère des pandémies. »
Nous rentrons dans l'ère des pandémies, on peut parler d'épidémie de pandémies... La messe est dite ! L'évangile selon « Saint OMS ».

Médecin de santé publique, la dame a écrit et publié un livre dans lequel elle décrit qu'une
« biodiversité riche et variée protège les humains du risque de pandémie [...] Tout simplement grâce à l'effet de dilution, qui fait que les agents pathogènes vont être dilués dans une très grande quantité, avec une grande variabilité génétique. »

Commentaire : Le livre en question est intitulé L'éco-anxiété - Vivre sereinement dans un monde abîmé. Et avant de parler de ce qui précède, Alice Desbiolles a évoqué les risques de pandémie qui seraient dus aux activités humaines. Selon cet article d'Europe 1 :
« Alice Desbiolles se base sur une étude de la Plateforme intergouvernementale scientifique et politique sur la biodiversité et les services écosystémiques. Ce rapport d'atelier, intitulé Échapper à l'ère des pandémies, a démontré en 2020 que les « activités humaines destructrices » comme la déforestation, le commerce des animaux sauvages, l'érosion et la destruction de la biodiversité constituaient des facteurs de risques, et donc des facteurs favorables à l'émergence d'épidémies. »
Le communiqué de presse en français de ce rapport est ICI, et le rapport en anglais — rédigé par 22 soi-disant experts de premier plan du monde entier — est publié ICI sur le site de l'IPBES (Intergovernmental Science-Policy Platform on Biodiversity and Ecosystem Services).

Dans le rapport, on peut notamment lire :
« La secrétaire exécutive de l'IPBES, Dr. Anne Larigauderie, s'exprimant sur ce rapport d'atelier a déclaré :
« La pandémie de COVID-19 a mis en évidence l'importance de la science et de l'expertise pour éclairer les politiques et les décisions. Bien que cela ne soit pas un rapport intergouvernemental d'évaluation comme les rapports habituels de l'IPBES, il s'agit d'une publication d'experts remarquable, revue par les pairs, produite dans des délais très courts, basée sur les preuves les plus récentes, et présentant les perspectives de certains des plus grands scientifiques au niveau mondial. »
Éclairer ? Bienvenue dans le scientisme.

Revenons à l'article et à Alice Desbiolles, qui comme on pouvait s'en douter, poursuit en expliquant qu'il serait nécessaire de changer notre alimentation en consommant moins de viande, parce que :
« l'élevage industriel va jouer un rôle d'amplificateur de l'agent pathogène. Tout simplement parce que les animaux qui sont dans ces fermes industrielles sont en fait des clones au niveau génétique. Dès que vous avez un agent infectieux qui trouve la clé pour contaminer un animal, il va contaminer le reste de l'élevage. »
Des clones ? Ouch...

Et comme on pouvait aussi s'en douter, ce rapport pointe du doigt le fait que « les causes » du virus Sras-Cov-2 (et donc du Covid) « sont les mêmes que les activités humaines qui sont à l'origine du changement climatique ». Les méchants « tinumains » sont coupables de tout. Allons-nous prochainement subir des confinements climatiques pour éviter des pandémies ? C'est possible, mais l'arbre pourrait bien cacher la forêt.

En prime, voici la vidéo de l'interview d'Alice Desbiolles (faites défiler pour y accéder) :



Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Putin

Vladimir Poutine : Plus un seul pas en arrière face à l'Otan !

Poutine en réponse à une question provocatrice d'une journaliste yankee sur les assurances que la Russie peut fournir de « ne pas envahir d'autres pays » !
rgthyj
« Tout nouveau mouvement vers l'Est est inacceptable. Y a-t-il quelque chose de pas clair à ce sujet ? Déployons-nous des missiles près de la frontière américaine ? Non. Ce sont les États-Unis qui sont venus chez nous avec leurs missiles. »

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Attention

Washington refuse d'entendre la Russie et la Chine

Durant toute la semaine, Moscou a attendu une réponse à sa proposition de Traité garantissant la paix. Jamais Washington ne l'a évoquée. Au contraire, il a accusé la Russie de se préparer à attaquer l'Ukraine et de planifier une opération sous faux drapeau pour la justifier. La Russie ne peut plus reculer, mais toute action de sa part risque d'ouvrir un troisième conflit mondial.
gbhn

Cela pourrait finir comme ça
La presse occidentale ne parvient pas à suivre les relations entre les trois grands (Chine, États-Unis et Russie) parce qu'elle les segmente. Elle considère chaque problème séparément et ignore les liens entre eux. Surtout, elle ignore la différence entre le droit anglo-saxon et celui des Nations unies ce qui la conduit à de nombreuses erreurs d'interprétation.

Commentaire:

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Better Earth

Le plan USA d'un Afghanistan à l'intérieur de l'Europe

Des soldats en tenue de guerre et des véhicules blindés de combat ont été déployés de la Suède sur Gotland, l'île en Mer Baltique qui est à 90 km de ses côtes orientales. Le ministère de la Défense déclare l'avoir fait pour défendre l'île de menaçants navires de débarquement russes qui croisent en Mer Baltique. Ainsi même la Suède contribue, en tant que partenaire, à la frénétique campagne USA-OTAN qui, renversant la réalité, présente la Russie comme une puissance agressive qui se prépare à envahir l'Europe. À 130 km à l'est de Gotland, la Lettonie est en état d'alerte, avec la Lituanie et l'Estonie, contre l'ennemi inventé qui serait sur le point de l'envahir.
kuik
Comme "défense contre la menace russe", l'OTAN a déployé dans les trois républiques baltes et en Pologne quatre bataillons multinationaux. À celui en Lettonie participe l'Italie, avec des centaines de soldats et véhicules blindés. L'Italie est en outre l'unique pays qui a participé à toutes les missions de "police aérienne" de l'OTAN, depuis des bases en Lituanie et Estonie, et le premier à utiliser des chasseurs F-35 pour intercepter des avions russes en vol dans le couloir aérien international sur la Baltique.

Commentaire:

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Syringe

L'aveu d'Albert Bourla, PDG de Pfizer : « Deux doses n'offrent que peu de protection »

Un message - qu'on croirait tiré de 1984, le film - qui devrait faire réfléchir les millions de double et triple vaccinés, qui sont aussi les cobayes inconscients et bon marché de l'empereur mondialiste Bourla 1er. Mais l'information, chez les désinformés, c'est comme la poisse au foot : quand ça veut pas rentrer, ça veut pas rentrer ! Le multimilliardaire nous explique donc ici que sans la troisième dose, les deux premières sont en quelque sorte inefficaces...

bourrelet

Albert Bourla de la Secte Pfizer a éructé ça en direct sur BFMTV. Les scientologues n'ont qu'à bien se tenir.
« Nous savons que deux doses de vaccin offrent une protection très limitée. Trois doses offrent une protection raisonnable contre les hospitalisations, contre la mortalité, et une meilleure protection contre les contaminations... »

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Caesar

Construire un mouvement mondial contre la « Tyrannie Covid »

Ce qui est présenté dans cet article est un avant-projet : des suggestions de concepts et d'idées relatives à la formulation d'un Mouvement mondial.

La prise de la Bastille a eu lieu à Paris dans l'après-midi du 14 juillet 1789. La Bastille était une armurerie médiévale, une forteresse et une prison politique. C'était le symbole de l'Autorité royale sous le règne du roi Louis XVI.
htyuj

La prise de la Bastille
La monarchie française fut obligée d'accepter l'autorité de l'Assemblée nationale et de reconnaitre les droits fondamentaux énoncés dans la « Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen » formulée au début d'août 1979. Plus de 230 ans plus tard, ces droits fondamentaux (Liberté, Égalité, Fraternité) sont désormais bafoués au niveau mondial par des gouvernements corrompus agissant au nom des élites dans le cadre d'un projet politique totalitaire.

Commentaire:

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :