Bienvenue à Sott.net
mer., 20 oct. 2021
Le Monde pour les Gens qui Pensent

Les Maîtres du Monde
Carte

Bomb

La tyrannie digitale et le « passeport-VaxiCode » de l'OMS Rockefeller-Gates: Vers un scénario de troisième guerre mondiale

oms passport vaccinal
Cet article fait suite au webinaire du 20e anniversaire du Centre de recherche sur la mondialisation (le 9 septembre 2021), axé sur Agenda ID2020 et ses implications déployé sous nos yeux.

Pourtant, pour la plupart des gens, les implications ne sont pas visibles.

Pour plus de détails, voir les articles suivants de Peter Koenig :

Le vaccin contre le coronavirus : le vrai danger est « l'Agenda ID2020 ». La vaccination en tant que plate-forme pour « l'identité numérique » (28 juin 2021)

Voir la traduction du texte en français : La pandémie de coronavirus COVID-19: Le vrai danger est « l'Agenda ID2020 ».

Agenda ID2020 de « l'ordre mondial unique » : Le 101 pour comprendre ses implications (17 août 2020).

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Bad Guys

Dieu Biden a décidé pour un sommet global pour le pouvoir ... par le vaccin

Biden l'a annoncé, les Etats-Unis sont de retour et la crise du Covid est un instrument sur mesure pour ancrer en profondeur l'Atlantisme au coeur des mécanismes de pouvoir. Ainsi, sous la main de fer américaine, des dirigeants nationaux, des ONG, des "leader globaux de la santé" sont appelés à se réunir la semaine prochaine, sur invitation personnelle, afin de rien moins que de "mettre fin au Covid". C'est-à-dire de ne pas échapper à la vaccination massive de la population mondiale. Le pouvoir par le vaccin, le pouvoir par l'alignement, le pouvoir par la soumission. Il a été promis d'inviter l'Inde et la Russie. Quelle chance ...
hjkj
Comme l'a annoncé il y a 5 jours le Washington Post, Biden veut sauver le monde par la vaccination massive et totale de la population, le Covid doit être vaincu et c'est, soi-disant, le seul moyen.

Commentaire:

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Magnify

La nébuleuse Zemmour

La saga autour de l'opération Z n'en finit plus de faire l'actualité. Pourtant, officiellement, notre gaulois favori n'est toujours pas candidat. Je vous renvoie, chers lecteurs, à mon récent article sur le sujet.

zemmour

« Dis-moi qui tu fréquentes, je te dirai qui tu es. » Mgr Gaume, Traité du Saint-Esprit.
Mon enthousiasme vous l'aurez compris demeure somme toute très relatif quant à cet énième grand raout électoraliste. En revanche, les coulisses de cette affaire très dispendieuse revêtent un intérêt infiniment supérieur aux agitations médiatiques et aux discours convenus du polémiste à destination de la plèbe. En effet, comme chacun sait, une campagne présidentielle coute cher, excessivement cher. Et je ne parle pas simplement de financement direct du matériel de campagne, des locations de salles pour les réunions publiques et autres meetings, des impressions de tracts, de dizaines de millions de professions de foi (sic), des salaires (plus charges) des permanents, des achats de sondages incessants et exorbitants, etc. L'on parle ici de dizaines de millions d'euros, ce n'est pas la famille Kadhafi qui me contredira.

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Eye 1

Affaire des sous-marins : WikiLeaks rappelle à la France les écoutes de la NSA

Alors que la France a décidé de rappeler son ambassadeur à Washington, WikiLeaks a tenu à lui rafraîchir la mémoire : ce n'est pas la première fois que son allié américain met à mal leur alliance.

WikiLeaks
© Toru Hanai – Reuters
Logo de WikiLeaks
Au lendemain de l'annonce par la France du rappel pour consultations de ses ambassadeurs aux Etats-Unis et en Australie en raison de la perte du «contrat du siècle» sur une vente de sous-marins, WikiLeaks a tenu à rappeler que ce n'est pas la première fois que la France avale les couleuvres de son allié étasunien.

Commentaire: Lire aussi : Espionnage des dirigeants européens par la NSA : comme un air de déjà-vu

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Syringe

La mortalité des injectés anti-Covid-19 provoquera un effondrement économique fin 2022 — La prédiction d'un milliardaire chinois

Miles Kowk, aussi appelé Miles Guo, est mieux connu en Chine sous le nom de Guo Wengui.
miles kowk guo wengui
Miles Kowk a fait fortune dans l'immobilier, avant d'être poursuivi pour corruption par le pouvoir de Pékin et de se planquer à New York depuis 2017. Au-delà de cette petite anecdote, les milliardaires sont en général bien informés.

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Gold Seal

Dr Bryan Ardis & Me Reiner Fuellmich — Dépopulation, stérilisation et génocide par injections anti-Covid-19

Voici la vidéo doublée en français d'une réunion qui s'est tenue fin juillet entre notamment l'avocat Reiner Fuellmich et le docteur Bryan Ardis, et dont le contenu est, à nouveau, de grande importance. Cet entretien est par ailleurs à rapprocher de celui mené par le docteur Mercola avec le professeur Stephanie Seneff du MTI comme invitée, entretien que nous avons traduit en français et publié en début de semaine : Le lien entre protéine Spike et protéine à prion — Quels sont les effets des injections anti-Covid-19 ? Entretien exclusif entre Stephanie Seneff du MIT et le Dr Mercola.
covid vaccins
© Inconnu
Le docteur Bryan Ardis nous fait part de ses recherches quant au Remdésivir, présenté par Anthony Fauci comme un « médicament » soi-disant « miracle » qu'il a imposé comme étant le soi-disant « seul remède » pour soi-disant guérir du Covid-19 dans les hôpitaux des États-Unis. Le docteur Bryan Ardis évoque aussi les recherches qu'il a menées sur le protocole sanitaire en général et surtout sur la FDA qui savait TOUT des effets indésirables des injections expérimentales nommées « vaccins » anti-Covid-19 avant même que les produits ne reçoivent ne serait-ce qu'une autorisation de mise sur le marché conditionnelle.

Il parle aussi d'une nouvelle maladie qui a été repéré chez les enfants vers avril 2020. Il s'agit du syndrome inflammatoire multisystémique pédiatrique ou PIMS MIS-C en anglais celui-là même qu'ils ont appelé la maladie de Kawasaki soi-disant en lien avec le Covid-19. Selon le docteur Ryan Ardis, dès que les adultes ont commencé à être injectés, plusieurs centaines d'enfants avaient développé cette maladie avant même qu'aucun d'entre eux ne soit injecté, et au moment où la vidéo a été enregistrée, en juillet 2021, au moins 4 000 de ces enfants avaient développé un syndrome inflammatoire multisystémique pédiatrique.

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Network

La pandémie, outil des mondialistes ?

carte du monde
À force de mesures autoritaires et sous couvert d'une pandémie qui, finalement, n'aura pas provoqué plus de décès, en 2020, que durant les années grippales, les gouvernements ont pris le contrôle des peuples en basculant peu à peu dans une forme de totalitarisme inavoué.

J'ai, alors, évoqué dans un précédent article une raison économique : la crise qui se profile en raison d'un endettement public démesuré et d'une création monétaire inédite fait craindre un soulèvement des populations qui paieront inévitablement un tribut très élevé. Leur contrôle par une instrumentalisation de la peur et une limitation de leurs libertés (expression, déplacement...) constitue pour les élites une façon de contenir la colère et limiter la casse.

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Chalkboard

Décès « oubliés » dans les statistiques officielles ? Le gouvernement a bien menti sur les chiffres de la mortalité des non-vaccinés

Note des éditeurs : Nous avons publié un autre article sur le sujet, Calcul d'efficacité des injections anti-Covid-19 — Il manque plus de la moitié des décès !, article qui inclue une vidéo de « Décoder l'éco » qui date du 6 août dernier. Celle qui suit dans le présent article est plus récente et plus fournie.
Les prétendus « complotistes » avaient-ils raison ? Une fois n'est pas coutume, suite à une analyse de Patrice Gibertie au cœur de l'été, le désormais bien connu de nos lecteurs Pierre, de « Décoder l'éco », s'était installé en vérificateur de sa déclaration. En effet, Patrice Gibertie avait écrit que la Direction de la recherche, des études, de l'évaluation et des statistiques (DREES) du ministère de la Santé, oubliait 50 % des décès dans son analyse qui a servi de base à la justification d'un message sur l'efficacité vaccinale.
Le gouverne ment
Tout l'été, nous avons entendu que les cas covid dans les hôpitaux étaient principalement des non-vaccinés. Pierre s'est intéressé en statisticien à la validité des déclarations de Patrice Gibertie... pour les confirmer !

Il y a quelques jours, la DREES s'est fendue d'un addendum donnant raison au travail de « Décoder l'eco ». Il manquait bien 900 décès dans l'analyse, ce qui entraîne une inversion du message que 85 % des hospitalisés étaient des non-« vaccinés ». Une correction qui fait un peu tache pour l'organisme se présentant comme « l'expertise statistique publique en santé et en social ».

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


X

La France blackboulée par l'Australie, les États-Unis et le Royaume-Uni

L'Australie va acquérir des sous-marins à propulsion nucléaire dans le cadre d'un pacte de sécurité historique avec les Etats-Unis et le Royaume-Uni alors que la France avait un accord en or de 90 milliards de dollars pour le constructeur français de sous-marins Naval Group conclu en 2016. L'Australie, les Etats-Unis et le Royaume-Uni montrent, ainsi que Paris ne fait pas partie du groupe très fermé anglo-saxon. La France, membre de l'Otan, apprend à ses dépens qu'appartenir à cette alliance militaire n'est pas une garantie de voir ses accords être respectés. Il semble, également, que la technologie française soit très dépassée pour répondre aux nouvelles attentes militaires.

biden
Des pressions contre le constructeur français. «Depuis qu'il a remporté l'appel d'offres visant à livrer douze sous-marins à la Royal Australian Navy [RAN] basés sur le Shortfin Barracuda [une déclinaison du sous-marin nucléaire d'attaque Suffren... mais à propulsion «classique»], le constructeur naval français Naval Group doit faire face à une campagne médiatique et politique hostile, certains groupes d'intérêts remettant en cause le choix du gouvernement australien», signale Opex360.

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Magic Hat

Le CSA manipule l'élection présidentielle

Nous débutons une série d'articles et de notes sur l'élection présidentielle française du 24 avril 2022. Nous ne ferons la promotion d'aucun candidat, mais surveillerons le déroulement démocratique de la campagne électorale et publierons des informations et des analyses sur les sujets les plus importants.

manip
Avant même le début officiel de la campagne électorale, le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) l'a faussée en exigeant que l'on commence à décompter le temps de parole d'un éditorialiste qui pourrait éventuellement se présenter. Celui-ci a été contraint de démissionner de la chaîne de télévision où il travaillait pour pouvoir conserver le droit de s'exprimer dans d'autres médias ; sa chaîne ne pouvait au demeurant pas le garder à son poste sans risquer d'être censurée par le CSA.

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :