Les Maîtres du MondeS


Skull

L'affaire von der Leyen

Le lobbyiste belge Frédéric Baldan a déposé une plainte pénale contre la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, le 5 avril 2023, pour « usurpation de fonctions et de titre », « destruction de documents publics », « prise illégale d'intérêts et corruption ».
lkiu
Par la suite, la Hongrie et la Pologne s'y sont joints. Cependant, à l'initiative du nouveau Premier ministre polonais, Donald Tusk, Varsovie a annoncé retirer sa plainte.

Black Cat

Derrière le massacre de Moscou

L'attaque terroriste à la salle de concerts de Moscou, qui a provoqué la mort de 140 civils sans défense (nombre qui peut augmenter étant donné le nombre élevé de blessés) a été accompli par quatre tueurs professionnels, membres de l'ISIS-K (État Islamique Khorasan), qui ont accompli le massacre avec une froideur impitoyable. La dynamique de l'attaque montre qu'il est impossible qu'ils aient agi seuls.
fghj
C'est ce que souligne le président Poutine dans son discours aux citoyens de la Russie :

Magnify

Moscou : la guerre contre les civils russes a commencé

22 mars 2024, Moscou est frappée par un attentat de type Bataclan. Le bilan est lourd : plus de 140 morts et le double de blessés. Des terroristes tadjiks appartenant à l'État islamique Khorassan auraient revendiqué la boucherie dans lesquels des civils furent froidement exécutés à la Kalachnikov.
ñlkj
Un drame qui, loin d'entraîner la compassion de l'Occident, déchaîne son cynisme. Le tout dans un contexte géopolitique qui n'attend qu'une étincelle pour embraser le monde entier. E&R garde la tête froide et fait le point.

Fire

Le massacre de Moscou

crocus city hall
© NATALIA KOLESNIKOVA / AFPLa salle de concert Crocus City Hall, à Krasnogorsk (Russie), près de Moscou, le 26 mars 2024.
Plus personne au monde n'ignore l'événement qui a eu lieu à Moscou, le 22 mars 2024 : l'acte terroriste qui a emporté la vie de 139 victimes civils, dont trois enfants, et a fait 182 blessés, selon le dernier bilan du comité d'enquête russe.

Nul besoin de mentionner les détails de la barbarie qui a eu lieu, dont l'égorgement face à la caméra d'un blessé par balle déjà couché par terre, le tir à bout portant dans la tête d'une fillette et tant d'autres moments d'horreur pour comprendre que ce ne sont pas des êtres humains, mais des animaux sans âme que sont les exécutants, les organisateurs et les commanditaires de ce macabre évènement.

Whistle

Le sort d'Assange suspendu aux « garanties » américaines

La Cour a refusé d'examiner les preuves montrant que les États-Unis ont comploté pour assassiner Julian & le kidnapper. Car si elle le reconnaît, bien sûr, comment peut-on l'envoyer aux États-Unis ? La High Court de Londres a donné mardi aux États-Unis l'occasion de rejeter la demande de Julian Assange de faire appel de l'ordonnance du ministère de l'Intérieur de l'extrader vers les États-Unis pour y répondre d'accusations d'espionnage.
hjkl
© Joe LauriaStella Assange s'adressant aux médias après avoir entendu la décision de la Haute Cour mardi.
Dans une décision complexe rendue par la Royal Courts of Justice, la cour a convenu qu'Assange avait des motifs de faire appel, mais a invité les États-Unis à fournir à la cour d'ici au 16 avril des garanties qui pourraient réfuter les arguments d'Assange.

Star of David

Sixième jour du raid barbare d'Israël sur l'hôpital Al-Shifa

Alors qu'Israël poursuit son raid sur le complexe médical Al-Shifa dans la ville de Gaza pour le sixième jour consécutif, le 23 mars, le bureau des médias du gouvernement de Gaza a été informé par le personnel médical et les personnes déplacées piégées à l'intérieur que l'armée les menace soit de détruire l'hôpital, soit de les interroger, de les torturer et de les exécuter.
nmjh
© Hatem Moussa / Associated Press
Le bureau gouvernemental des médias a déclaré dans un communiqué :
"Des témoignages provenant de l'intérieur du complexe médical Al-Shifa indiquent que l'armée d'occupation a menacé le personnel médical à l'intérieur des bâtiments de l'hôpital et les personnes déplacées qu'elle bombarderait ces bâtiments et les détruirait avec eux à l'intérieur, ou qu'ils seraient contraints de sortir pour être interrogés, torturés et exécutés".

Pocket Knife

Washington, Londres et Tel-Aviv empêtrés en Palestine

Suite à l'intervention de Washington, Israël a cessé de massacrer les gazaouis afin de nettoyer ethniquement la Palestine et d'y étendre ses colonies. En outre, Israël a accepté le passage d'une aide humanitaire aux civils qu'il a piégé.
Cependant rien n'est résolu à la fois du fait des sionistes révisionnistes de Benjamin Netanyahu et de celui du Hamas d'Ismail Haniyeh.
kjhg
Benny Gantz s’est rendu à Londres rencontrer le conseiller national de sécurité, Tim Barrow. À sa grande surprise, le Premier ministre, Rishi Sunak, a tenu à discuter avec lui pour lui dire qu’il n’était pas question qu’Israël devienne un État comme les autres. Le projet colonial britannique continue toujours à faire obstacle à la paix.
Ces deux groupes, qui prétendent défendre respectivement les juifs et les arabes, poursuivent en fait le projet colonial britannique, formulé en 1915 par lord Spencer, d'une région incapable de se défendre elle-même.
Depuis 1948, la seule solution, toujours repoussée, est celle d'un seul État binational, tel qu'énoncé par la résolution 181 des Nations unies.

Heart - Black

Conquête, Guerre, Famine et Mort

Les quatre cavaliers de l'apocalypse décrits dans le livre de la Bible — conquête, guerre, famine et mort — galopent désormais d'un bout à l'autre de la bande de Gaza. Le commissaire général de l'Office de secours et de travaux des Nations unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient (UNRWA), Philippe Lazzarini, a présenté son rapport alarmant sur la situation à Gaza (Palestine) à l'Assemblée générale des Nations Unies le 4 mars.
gaza
Des enfants meurent de faim à Gaza
En 150 jours seulement, les forces israéliennes ont tué plus de 30 000 Palestiniens, dont près de la moitié sont des enfants. Ceux qui ont survécu continuent à faire face aux attaques d'Israël et sont affligés par les traumatismes de la guerre. "La faim est partout", a déclaré M. Lazzarini.

Cowboy Hat

Les « bons » arrivent à Gaza : après les bombes, les ONG

"Biden et Netanyahu en désaccord sur Gaza" titre le New York Times. Biden ne doute pas que "Netanyahu a le droit de défendre Israël", mais dit qu'il "doit prêter une plus grande attention aux vies innocentes perdues comme conséquence des actions entreprises". Netanyahu répond que ses "positions ont le soutien de la très grande majorité des Israéliens, laquelle ne veut pas d'un État palestinien".
dfgh
World Central Kitchen
Ainsi se poursuit — avec le soutien total politique et militaire des USA, de l'OTAN et de l'UE - la guerre par laquelle Israël est en train d'effacer les Territoires appartenant à l'État de Palestine, dans l'intention d'effacer la nation palestinienne même.

Attention

Ukraine : des agents du SBU arrêtent des journalistes orthodoxes passibles de réclusion à perpétuité

L'Union des journalistes orthodoxes d'Ukraine a lancé un appel — désespéré - à la communauté internationale, qui regarde ailleurs. Les droits des croyants sont bafoués en Ukraine, les églises orthodoxes canoniques sont victimes de raids et les personnes, qui en parlent, sont menacées — désormais arrêtées. Est-ce cela, les valeurs communes en l'Occident et l'Ukraine, que Macron veut nous envoyer défendre les armes à la main ?
ghjk
Depuis plusieurs années, les répressions contre l'Église ukrainienne orthodoxe canonique (UOC) s'intensifient, surtout avec l'instauration d'Église ukrainienne orthodoxe renégat, du Patriarcat de Constantinople. Un projet de loi est d'ailleurs en discussion, afin d'interdire purement et simplement l'Église orthodoxe canonique, historique en Ukraine.