Bienvenue à Sott.net
jeu., 23 mar. 2017
Le Monde pour les Gens qui Pensent

Enfant de la Société
Carte

Black Cat

Guerre magique contre Trump

© Inconnu
Des groupes wiccans et lucifériens ont lancé, en début de semaine, l'idée d'une « résistance magique » contre le 45e président des États-Unis sur les réseaux sociaux. Dis-moi qui sont tes ennemis, je te dirai qui tu es. Le président Trump s'était déjà attiré l'hostilité des féministes, de l'intelligentsia, de Hollywood, de l'industrie du X, des grandes multinationales et des militants antiracistes. Il manquait les sorciers et les satanistes. C'est chose faite.

Des groupes wiccans et lucifériens ont lancé, en début de semaine, l'idée d'une « résistance magique » contre le 45e président des États-Unis sur les réseaux sociaux. L'événement Facebook « Un sort pour contrer Donald Trump et ceux qui le soutiennent » a ainsi été créé. « La nuit de la lune décroissante, à minuit, un rituel massif sera effectué devant la Trump Tower mais aussi dans le monde entier, et sera renouvelé à chaque lune décroissante jusqu'au départ de Donald Trump du bureau ovale » pouvait-on y lire. Un événement aimé par plus de 1,3 million de personnes sur Facebook et soutenu par la chanteuse Lana Del Rey, qui a posté sur Twitter une photo où elle apparaît en tenue de sorcière.

Plusieurs centaines de personnes, fortement encadrées par la police, ont participé au sabbat donné devant la Trump Tower dans la nuit de vendredi à samedi dernier. La liste des « ingrédients » à apporter pour le rituel avait été communiquée sur la page Facebook de l'événement : du sel, des plumes, des os, une bougie orange, une carte de tarot, une pierre minérale et une photo « peu flatteuse » de Donald Trump.
Ceux qui ne pouvaient se rendre à New York ont dû se contenter de cérémonies domestiques dont ils ont ensuite publié les photos sur les réseaux sociaux : on y voit des pentacles, des formules maléfiques en faux latin, des images et effigies du président états-unien brûlées ou offertes en sacrifice au « Dieu Cornu »... Les sorciers du monde entier se sont joints à cet événement international organisé pour « vaincre Donald J. Trump afin qu'il ne fasse plus jamais de mal » (sic).

Les participants à ce sabbat anti-Trump n'ont, toutefois, pas précisé le sens accordé aux termes « vaincre » et « contrer ». S'agit-il seulement de nuire politiquement au président des États-Unis ou est-ce l'intégrité spirituelle et physique de Donald Trump lui-même qui était visée par ces invocations et ces brûlages d'effigies ? Car il n'aura échappé à personne que, derrière l'ambiance bon-enfant et le décorum digne de la saga Harry Potter, c'est bel et bien un rituel de magie noire qui a été opéré en connaissance de cause par des personnes désireuses d'attirer le mal sur un homme.

Donald Trump a, toutefois, pu compter sur le soutien de plusieurs groupes chrétiens (décrits comme « intégristes » et « fondamentalistes » par les médias) qui ont appelé, sur les réseaux sociaux, à « contrer cette initiative » par des prières pour la protection du président des États-Unis.

Commentaire: L'info peut prêter à sourire mais il n'y a sans doute pas de quoi. Nous assistons à une « guerre magique » ouvertement déclarée, avec d'un côté, un rituel de magie noire en bonne et due forme, et de l'autre, un rituel de protection pour contrer les effets du premier. L'existence de procédés occultes en vue de nuire à l'intégrité d'une personne ou d'un groupe de personne est une réalité : en nier ou en ignorer l'existence nous y rend probablement plus vulnérable. Ici, un pas est franchi avec la médiatisation de l'évènement ; il devient amusant, normal et, n'en doutons pas pour certain, légitime de pouvoir afficher ainsi au grand jour l'expression de sa haine pour autrui. Et interférer aussi ostensiblement avec le libre-arbitre de ses semblables.

Inutile de dire que ce type de pratique peut générer la mobilisation d'énergies difficilement contrôlables, avec pour conséquences, entre autres conséquences, les effets inévitables de choc en retour que ce genre d'expérience entraîne.


Health

Une autre voiture fonce sur les passants : Londres, cinq blessés

Un véhicule a foncé sur un groupe de piétons à Londres faisant cinq blessés, dont trois sont en état critique, selon un représentant de Metropolitan Police, cité par le Telegraph. Un hélicoptère médical a été envoyé sur les lieux. Les blessés, quatre hommes et une femme, ont été transférés à l'hôpital.

© REUTERS/ Neil Hall
Un chauffeur fonce sur des passants à Londres
L'incident est survenu ce matin, aux environs de 8h20 heure locale. La voiture roulait le long de la Bromley Road lorsque le conducteur a présumément perdu la maîtrise de son véhicule qui est monté sur le trottoir et a fauché les piétons avant de finir sa course en s'écrasant contre un mur.

Commentaire: Lire aussi :


Ambulance

Nouvelle Orléans: un véhicule fonce dans la foule, une trentaine de blessés

Un pickup a foncé cette nuit dans des gens rassemblés pour assister à un défilé du Mardi gras à La Nouvelle-Orléans, aux États-Unis. Le véhicule a renversé 28 personnes. Apparemment ivre, le conducteur d'un pickup a percuté des gens venus pour regarder une parade de Mardi gras à la Nouvelle-Orléans, en Louisiane (sud des États-Unis).

© AP
Un pickup a foncé sur la foule pendant une parade en Nouvelle Orléans
L'incident est survenu vers 19h00 heure locale samedi (01h00 GMT dimanche). On dénombre actuellement 28 blessés, dont un enfant en bas âge. Après avoir percuté trois véhicules, le pickup a roulé sur un trottoir où se trouvaient à ce moment-là de nombreuses personnes assistant à la fête populaire.

Bullseye

Essais nucléaires français dans le Sahara en 1960, la LADDH prête à porter plainte

Cette semaine l'Algérie commémore le 57e anniversaire des essais nucléaires français dans le Sahara. Pour la Ligue algérienne de défense des droits de l'homme (LADDH), c'est aussi l'occasion d'évoquer le sujet des indemnisations qui devraient être versées par la France aux victimes des essais nucléaires. Accusant cette dernière de crime contre l'humanité, la LADDH se dit déterminée à porter plainte auprès de la Cour pénale internationale de La Haye.

© Inconnu
Photo prise le 27 décembre 1960 près de Reggane dans le sud algérien, pendant la 3è explosion de la bombe A française dans le cadre des essais nucléaires aériens.C'est à Reggane que fut expérimentée la 1ère bombe atomique française le le 13 février 1960.
« Il était temps pour notre ONG d'utiliser des armes juridiques pour défendre les droits des victimes algériennes. La LADDH porte plainte contre la France pour crimes contre l'humanité pour plusieurs raisons: les conséquences sur l'environnement et les populations, et les conséquences morales. Nous voulons que toute la lumière soit faite sur ces répercussions.

Commentaire: Lire aussi :


Attention

L'armée ukrainienne s'empare d'une station de filtration d'eau dans le Donbass

L'armée ukrainienne a mis la main sur une station de filtration d'eau dans le Donbass et pilonne depuis cette position la République populaire de Donetsk (RPD), a déclaré aux journalistes le porte-parole du commandement militaire de la RPD. « Cette nuit, l'armée ukrainienne a capturé la station de filtration d'eau en dépit des Accords de Minsk. Elle mène depuis cette position une attaque », a déclaré Édouard Bassourine le porte-parole du commandement militaire de la RPD.
© Inconnu
La guerre au Donbass
D'après lui, les locaux de la station abritent des militaires ukrainiens qui tirent à la mitrailleuse lourde et au mortier sur les positions des milices et les zones résidentielles de Iassinovataïa et de Spartak. M. Bassourine a également souligné que les éclaireurs de la RPD avaient identifié plus de 10 chars et pièces d'artillerie sur la ligne de contact dans le Donbass.

Commentaire: Lire aussi :


Propaganda

Decod-excommunication : rebiffade du « fake World »


Comment: La tentative du Monde pour nous imposer son interprétation de la réalité, via le Saint Decodex, tombera sans doute à plat. Celui-ci n'est que le reflet du mépris, de la condescendance et du paternalisme que le "journalisme" moderne entretient le citoyen. Et fait parti du mécanisme propagandiste bien connu qui consiste, encore une fois, à accuser l'autre de pratiques et d'intentions dont on se rend soi-même coupable.

De façon plus spécifique, n'oublions pas que cette technique a la grande faveur des psychopathes :

© Inconnu
C'est la tendance lourde du moment ! La traque aux « fake news », ces « fausses nouvelles » qui inonderaient les réseaux sociaux et tromperaient des citoyens trop crétins pour faire le tri ; qui auraient déjà permis l'élection de Trump et menaceraient désormais les bonnes et vertueuses démocraties de la Vieille Europe, la plupart du temps sous l'impulsion coupable de hackeurs ricanant sur des claviers forcément cyrilliques. Toute la volaille médiatique, les géants du web et l'establishment politique ont donc sonné une charge transatlantique de manière parfaitement synchrone (je dis ça je ne dis rien) pour tenter de conserver le monopole de la Vérité. Tout le sel de la chose vient du fait que, globalement, ceux qui jouent ici les vierges outragées sont justement les principaux fournisseurs officiels de fake news planétaires. Le « fake World » se rebiffe.

Du bottom-up au top-down

En décembre 2012 nous écrivions :
« Face à la montée en puissance prévisible de la contestation, la réaction du Système sera sans surprises : guerres pour les ressources à l'extérieur, criminalisation de la contestation à l'intérieur avec développement de technologies sécuritaires et répressives, contrôle accru des individus ; offensive contre la Toile dissidente par la multiplication de lois restrictives ; bunkerisation des élites prédatrices et, bien sûr, offensive généralisée de la machine à enfumer du Système pour reprendre le contrôle de l'information globale.» (1)
C'est peu dire que de constater aujourd'hui que l'offensive du Système pour reprendre le contrôle de l'information globale bat son plein.

Arrow Up

La Russie demande à la Syrie de suspendre ses raids lors des négociations de Genève

La Russie a demandé à la Syrie de suspendre les raids aériens contre les terroristes pendant toute la durée du nouveau volet d'entretiens sur la crise syrienne qui débutent le 23 février à Genève, en Suisse, a annoncé mercredi l'envoyé spécial du secrétaire général de l'ONU pour la Syrie Staffan de Mistura. « La Russie a informé mercredi tous les pays avoir formellement invité le gouvernement syrien à cesser les frappes aériennes sur les territoires où le cessez-le-feu est en vigueur, le temps des négociations intersyriennes », a indiqué M. de Mistura lors d'une conférence de presse.

© Sputnik. Mikhail Voskresenskiy
Pourparlers pour la paix à Genève
Il a appelé les parties en conflit à rejoindre l'initiative russe et à arrêter toutes les opérations aériennes pendant les négociations. « Nous appelons tous ceux qui peuvent influer sur l'opposition à essayer de faire de même. Ils n'ont pas d'avions, mais ils peuvent prendre des mesures appropriées pour donner plus de chances aux discussions intersyriennes », a indiqué M. de Mistura.

Passport

TES : Le méga-fichier comportant les données des Français commence à prendre vie

La généralisation à toute la métropole du mégafichier qui doit regrouper à terme les données biométriques de tous les Français a commencé le 21 février à Paris. Ce dernier est très controversé depuis l'annonce de sa création. Ses détracteurs peuvent commencer à trembler, le très controversé fichier des «Titres électroniques sécurisés» (TES) va entrer en service sur l'ensemble de la métropole. Après une expérimentation dans les Yvelines et en Bretagne, il va être d'abord déployé à Paris, puis dans le Val-d'Oise, les Hauts-de-Seine et dans toute l'Ile-de-France avant d'être généralisé à tous les départements français d'ici au 28 mars.

© RT
Identification s.v.p.
Pour rappel, le TES est une base de données censée regrouper les informations personnelles des titulaires d'un passeport ou d'une carte d'identité. Soit environ 60 millions de Français. Cette initiative d'une ampleur sans précédent a pour but de sécuriser la délivrance ou le renouvellement des titres et de prévenir et détecter les falsifications et contrefaçons. Cependant, il ne pourra pas être utilisé pour identifier les individus notamment au cours d'une enquête.

Commentaire: Ne vous y méprenez pas : nous sommes déjà contrôlés par nos I phones, par Internet, par Skype, par Google, par vos cartes Visa, par vos comptes bancaires, par les GPS, etc. Cette nouvelle mesure s'y ajoute à toutes les autres. Bientôt toute la planète y passera parce que le Nouvel Ordre Mondial ne veut pas seulement s'apprivoiser des ressources de la terre mais aussi des ressources humaines : vous. Cependant, ce contrôle n'empêche pas le terrorisme, le trafic humain, le trafic des drogues, les vols, les meurtres, les coups d'état. Ces mesures de contrôle existent pour vous faire peur. Et elles nous rappellent, malheureusement, un autre temps pas si lointain, où tout le monde était contrôlé par des papiers et où on envoyait des gens dans des camps grâce à ce contrôle. On oublie qu'au delà de ce contrôle bureaucratique il y a un contrôle mental, le vrai objectif peut-être ?


Fire

L'Europe agitée : des émeutes en Suède (VIDEOS)

Dans la nuit du 20 au 21 février, le quartier de Rinkeby à Stockholm a été le théâtre de graves violences quand émeutiers et policiers se sont affrontés. Voitures brûlées et policiers attaqués ont rythmé la soirée. Tout aurait démarré à la suite d'une arrestation. Selon la police, les forces de l'ordre suédoises ont appréhendé un individu recherché à la station de métro de Rinkeby dans la banlieue de Stockholm aux alentours de 20h00 le 20 février.

© RT
Une Europe qui est totalement impuissante à faire face à sa propre violence
S'en est suivi un déferlement de violences dans le quartier qui a impliqué entre 30 et 50 personnes d'après la police. Rinkeby se situe dans la banlieue de la capitale suédoise. Si le quartier abrite une forte population immigrée, les auteurs n'ont, pour l'instant, pas été identifiés.

Handcuffs

L'ONU se demande si le fils aîné de Kadhafi est toujours en vie

En l'absence d'informations sur le sort du fils aîné du colonel Kadhafi, l'ONU commence à exprimer sa préoccupation. L'ONU ne dispose d'aucune information concernant le fils aîné du colonel Kadhafi, Seïf al-Islam Kadhafi, et ne peut être sûre qu'il est toujours en vie, a déclaré lors d'un point de presse par téléphone Claudio Cordone, conseiller du secrétaire général de l'ONU pour la Mission d'appui des Nations Unies en Libye.

© Inconnu
Seïf al-Islam Kadhafi
« Il est évident que nous ne pouvons être sûrs de rien. Parce que personne n'a vu ni rien entendu de la part de Seïf al-Islam. On ne veut pas croire qu'il lui est arrivé quelque chose de mauvais seulement parce que nous ne savons rien sur son sort. Mais il est évident que nous serions intéressés d'obtenir un accès à sa personne », a indiqué le responsable.

Commentaire: Lire aussi :