Bienvenue à Sott.net
ven., 09 déc. 2016
Le Monde pour les Gens qui Pensent

Enfant de la Société
Carte

Megaphone

Les manifestations anti-Trump dérapent, un homme touché par balle

© reuters.
On s'y attendait, les manifestations anti-Trump qui mobilisent les Américains scandalisés par son élection ont fini par mal tourner. A Portland, des coups de feu ont été tirés, un homme serait touché.

Pacifistes pour la plupart, quelques manifestations anti-Trump sont plus tendues dans certaines villes américaines, au surlendemain de la victoire indiscutable de Donald Trump contre Hillary Clinton.

A Portland, des coups de feu ont été tirés ce matin et un homme a été touché, selon les premières informations données par plusieurs médias américains. L'incident s'est produit lorsque des manifestants ont traversé le Morrison Street Bridge pour rejoindre le centre-ville. Les policiers ont alors utilisé des gaz lacrymogènes et des grenades à main incapacitantes pour contenir les perturbateurs.


Commentaire : Ces gens donnent une bonne image des supporters de Trump. Qui l'aurait pensé ?


Fire

Le milliardaire George Soros recrute des activistes partout en Amérique pour mettre le feu aux poudres


George Soros
Des panneaux de recrutements surgissent partout autour des États-Unis et proposent un emploi à temps plein ou à temps partiel pour « manifester » contre la présidence Trump.

En général, l'histoire a presque toujours montré que tous ces groupes violents sont payés et recrutés par un seul homme... George Soros.

Une des dernières annonces de recrutement, à Seattle :


Battez-vous contre les intentions de Trump ! Nous embauchons des activistes à plein temps ! (Seattle)

Stop

Explosion dans la plus grande base américaine d'Afghanistan, des victimes

Une explosion a frappé tôt samedi matin la plus grande base militaire américaine d'Afghanistan située à Bagram, près de Kaboul, faisant des victimes, a annoncé l'Otan. « Nous pouvons confirmer qu'il y a eu une explosion sur la base aérienne de Bagram ce matin juste après 05H30 (01H00 GMT). Il y a des victimes », a déclaré la coalition militaire dans un communiqué, sans préciser le nombre de blessés et de tués.

© Google
Une explosion dans la plus grande base américaine en Afghanistan
Personne n'a revendiqué la responsabilité de l'explosion pour le moment, alors que les talibans intensifient leurs attaques dans tout le pays avant l'arrivée de l'hiver, qui est généralement l'occasion d'une trêve des combats, indique l'AFP.

Binoculars

Pendant ce temps ... Nouvelle pause humanitaire à Alep, la Russie énonce ses conditions

Le ministère russe de la Défense se dit prêt à examiner la possibilité de nouvelles pauses humanitaires à Alep, à condition que les Nations unies s'engagent à livrer de l'aide humanitaire aux habitants de la ville et à les évacuer en cas de nécessité, a déclaré samedi le porte-parole du ministère Sergueï Konachenkov. « Il s'agit notamment des quartiers est d'Alep », a-t-il précisé. Selon lui, l'expérience des trêves humanitaires ultérieures démontre clairement que toutes les allégations de l'Onu concernant ses accords « préliminaires » avec les rebelles ne sont que « des paroles ».

© Google
Sergueï Konachenkov.
Il a également ajouté que toutes les tentatives visant à livrer de l'aide humanitaire à Alep par le biais des corridors humanitaires mis sur place auparavant s'étaient soldées par un échec, les rebelles tirant sur les convois chaque fois qu'ils s'en approchaient.

Play

Schizophrénie totale, le vrai visage des supporters de Clinton


J'ai besoin qu'Hillary se dresse maintenant et attaque en justice les Etats-Unis d'Amérique
Les supporters d'Hillary Clinton manifeste contre les résultats de l'élection. Paul Joseph Watson analyse ces agissements.

Commentaire: Voir aussi :


Laptop

Mensonge versus réalité : le mauvais réveil de ceux qui vivent dans leur bulle, manipulés par Internet, durant les élections US

Au cours de l'élection présidentielle américaine, nombre sont ceux qui ont regardé les sondages à la sortie des urnes indiquant l'avance plus ou moins forte de Clinton face à Trump. La victoire de la candidate démocrate s'avérait une chose sûre .Ensuite, avant de connaître le score final, Hillary Clinton a remporté des États qui lui étaient favorables, à l'instar du New Jersey, et Donald Trump a gagné dans d'autres États habituellement républicains, comme l'Indiana.

© Google
La réalité peut faire mal quand on n'a pas les pieds sur terre
Les Européens, eux, n'avaient presque aucun doute sur le fait que les Américains ne voteraient pas pour un personnage aussi vulgaire. De plus, même le Comité national républicain était convaincu que son candidat avait échoué.

Commentaire: Savoir perdre, de plus, est un signe de maturité et de bonne confrontation avec la réalité. Ce qui n'est pas le cas présentement pour ceux qui ont oublié que les médias et certaines nouvelles par Internet ont servi à la manipulation pure et simple et au mensonge. Le mensonge est une barrière limitant la vision de la réalité telle qu'elle est et qui ouvre la porte à la dissociation cognitive chez les individus.

Lire aussi :


War Whore

Paris : un homme abattu en pleine rue

Un homme a été abattu en pleine rue samedi 5 novembre vers minuit, dans le XXe arrondissement à Paris. Selon les premiers éléments de l'enquête, confiée aux policiers de la brigade criminelle, la victime âgée de 25 ans se trouvait avec un ami lorsqu'elle a été prise pour cible à l'angle de la place Henri Krasucki et de la rue des Envierges. Le meurtrier présumé a tiré à deux reprises sur ce jeune homme, avant de prendre la fuite.

Conduit à l'hôpital Tenon, il est décédé des suites de ses blessures après avoir notamment été touché d'une balle dans le ventre. «Les premiers témoignages recueillis indiquent que la victime aurait eu une altercation avec son meurtrier présumé, confie une source proche de l'affaire. Ce dernier s'est ensuite emparé d'une arme avant de lui tirer dessus. Il est activement recherché ».

USA

Qui est derrière ce brouhaha? Aux US manifestations qui dégénèrent contre l'élection du nouveau Président

Des actions de protestations se sont déroulées dans plusieurs villes à travers les États-Unis suite à la victoire de Donald Trump à la présidentielle, se soldant par des affrontements avec les forces de l'ordre et des blocages d'autoroutes. À New York, des stars de pop américaines, dont Madonna et Cher, se sont joint aux manifestants, les encourageant à « se battre ».


Commentaire : Un début de réponse quant à savoir qui est derrière ce brouhaha peut se trouver dans cet article :

Le président-Trump face au triomphe du candidat-Trump et face à une révolution de couleur anti-Trump payée par George Soros


© Google
Est-ce que ces manifestants sont manipulés ?
À Oakland, la police a dû recourir à des gaz lacrymogènes pour disperser les protestataires, dont certains avaient jeté des bouteilles sur les policiers. Un véhicule de police a également été incendié et un immeuble de bureaux attaqué et couvert de graffitis « kill Trump », selon les médias locaux.

Commentaire: Des mauvais perdants qui insultent, emploient des mots grossiers, incitent à la violence, sont incapables de réfléchir et de se regarder dans le miroir. Qui est derrière ces manifestations ? Et dans quel but ?

Lire aussi :


Clipboard

Exemples de sondages qui ont menti pour manipuler les élections

Le candidat républicain, plus connu pour ses milliards que pour ses orientations politiques avant la campagne présidentielle américaine, est en passe de l'emporter face à l'ancienne secrétaire d'Etat et ex-première dame, Hillary Clinton.Des mois durant, les sondages prédisaient que la victoire irait à sa rivale, estimant qu'il ne dépasserait pas les 40%, d'après l'institut PPP (Public Policy Polling). Après le premier débat entre les deux candidats, en septembre, 62% des sondés avaient donné l'avantage à la démocrate. A l'issue du deuxième round, en octobre, selon l'enquête de CNN/ORC, 57% des personnes interrogées avaient jugé que l'ancienne secrétaire d'Etat avait remporté son duel face au candidat républicain

© David Gray/Reuters
Trump a gagné malgré les sondages
Une autre enquête, réalisée par YouGov en octobre dernier, donnait aussi la victoire à Hillary Clinton, même si YouGov prédisait des résultats plus serrés : 47% des Américains ayant regardé le débat estimaient que la démocrate l'avait emporté, alors que Trump avait les faveurs de 42% du public. A la veille des élections, selon le modèle statistique du Huffington Post américain qui intègre les sondages menés dans chacun des États du pays, la probabilité d'une victoire de Hillary Clinton était de 98,3% contre 1,4% pour Donald Trump.

Light Sabers

Pour quel président américain voterait le monde entier ?

Les résultats du vote Trump/Clinton au niveau mondial sur Internet à J-1 : Trump 56%