Bienvenue à Sott.net
mar., 28 fév. 2017
Le Monde pour les Gens qui Pensent

Enfant de la Société
Carte

Handcuffs

La « chasse » aux Russes est commencée ? Un informaticien russe détenu en Espagne sur demande du FBI

Alors qu'il passait ses vacances en famille en Espagne, un informaticien russe a été arrêté et jeté en prison par la police espagnole. Celle-ci affirme avoir agi sur demande du FBI, mais n'a pas communiqué les charges retenues contre le programmeur. La question de son extra diction sera examinée par la Cour national.

© Reuters / Heino Kalis
Un informaticien russe arrêté en Espagne. On ignore les raisons exactes du pourquoi
Les autorités espagnoles ont arrêté à la demande du FBI le programmeur russe Stanislav Lisov, soupçonné d'être impliqué dans les attaques de pirates. La femme de Stanislav Lisov, Dariya, a déclaré à la chaîne RT que son mari avait été arrêté à l'aéroport de Barcelone, alors que le couple était en vacances.

Commentaire: Lire aussi :


Star of David

L'ancien chauffeur de Netanyahu condamné à 27 ans de prison pour viols sur mineures

© Yonatan Sindel/Flash90
Ilan Shmuel, au centre, ancien chauffeur du Premier ministre Benjamin Netanyahu, devant la cour du district de Jérusalem, le 15 janvier 2017.
Ilan Shmuel, qui a travaillé jusqu'en 2014 pour le Premier ministre, avait été jugé coupable en septembre de crimes sexuels commis sur six fillettes

Un ancien chauffeur du Premier ministre Benjamin Netanyahu a été condamné dimanche à 27 ans de prison pour viol, abus sexuels et « actes indécents » de nature sexuelle sur six mineurs.

Ilan Shmuel, 54 ans, qui habite à Zacharia, un village agricole proche de Beit Shemesh, avait été jugé coupable en septembre. Les procureurs avaient annoncé en octobre qu'ils demanderaient une peine de 40 ans de prison.

Le père de l'une des victimes, qui fait partie de la famille de Shmuel, a déclaré dimanche matin à la radio militaire qu'après le verdict, la famille, « déchirée » par les actes de Shmuel, avait « bouclé la boucle » avec la condamnation.

Pistol

Un journaliste allemand qui a dénoncé la CIA retrouvé mort

L'ancien rédacteur en chef du Frankfurter Allgemeine Zeitung, l'écrivain Udo Ulfkotte est décédé à l'âge de 56 ans. Alors qu'il avait été interdit aux médias allemands d'évoquer sa personne ces dernières années, ils ont été obligés maintenant de constater que le journaliste avait succombé à une « crise cardiaque ».

© Inconnu
Udo Ulfkotte
Sa mort éveille d'autant plus de questions parce qu'il était surtout connu pour son livre-dénonciateur « Journalistes qui s'achètent » (« Gekaufte Journalisten »). Là, Udo Ulfkotte a dévoilé comment la CIA payait des journalistes en Allemagne, en France, au Royaume-Uni, en Australie et en Nouvelle-Zélande pour qu'ils publient de fausses informations.

Commentaire: Il est dangereux de dire la vérité dans un système qui vit entièrement dans le mensonge.

Lire aussi :


Camera

Pourquoi il ne faut plus faire le V avec ses doigts sur les selfies ?

Des scientifiques japonais alertent les adeptes de ce geste des possibilités qu'ont aujourd'hui les voleurs d'identité de capturer leurs empreintes digitales.

Peut-être avez-vous vu votre adolescent(e) faire le signe "peace" (le "v" de victoire, en Français) avec ses doigts, sur les images qu'il (ou elle) poste sur les réseaux sociaux ? Ou bien peut-être en êtes-vous adepte sur vos propres photos de vacances ? Selon des scientifiques de l'Institut national de l'informatique (NII) du Japon, où ce geste est très à la mode chez les jeunes utilisateurs de smartphones, mieux vaudrait éviter de le faire à l'avenir.

Ils estiment en effet qu'il est désormais possible, à partir de ce simple geste, d'usurper l'identité des amateurs de selfies, rapporte le site anglais spécialisé ibtimes. Les "voleurs d'identités", comme les appelle Isao Echizu, professeur au NII, peuvent désormais capturer les empreintes digitales des personnes à partir des images.

Ils peuvent ensuite s'en servir pour déjouer les systèmes biométriques de protection auxquels nous avons de plus en plus recours pour nos smartphones notamment, certains ordinateurs portables ou encore des portes d'entrée d'immeubles (assez fréquent au Japon particulièrement) et certains services financiers.

Magnify

Un journaliste décrit les centres pour réfugiés en Allemagne comme des lieux de recrutement pour les terroristes

Le journaliste allemand d'origine pakistanaise Shams Ul-Haqa a mené une enquête d'infiltration dans les centres de réfugiés en Allemagne, en Autriche et en Suisse pour découvrir le quotidien des migrants qui y séjournent. Son article est accablant.

Un journaliste s'est infiltré dans 35 centres d'asile répartis entre l'Allemagne, l'Autriche et la Suisse. Au terme de son enquête, il a déclaré que les conditions de sécurité déplorables qui y règnent facilitent l'infiltration de terroristes qui embrigadent les réfugiés.

Des conditions d'accueil complètement anarchiques

Dans son article, il fait remarquer que l'enregistrement bâclé des demandeurs d'asile et les mauvaises conditions de sécurité qu'il a constatées dans les centres d'accueil pourraient, à terme, provoquer une situation chaotique à travers toute l'Europe.

Shams Ul-Haqa réussi à pénétrer dans 35 centres d'asile situés en Allemagne, en Autriche et en Suisse durant l'été 2015. Pour cela, il s'est fait passer pour un réfugié : « Il m'a suffit de ne pas me raser quelques jours et d'enfiler des vêtements sales pour rentrer dans les centres sans aucun problème », raconte-t-il.

Il raconte que dans certains d'entre eux, ses empreintes digitales ont été enregistrées sans qu'aucune vérification de son identité n'ait jamais été effectuée pour savoir s'il était une personne recherchée. Au centre d'accueil de réfugiés de Traiskirchen, dans l'état autrichien de Basse-Autriche, il a simplement eu à franchir la clôture, sans aucun contrôle pour y pénétrer.

Commentaire: Est-ce différent en France ?


Airplane

Un avion cargo Turc s'écrase sur des habitations au Kirghzstan: 36 morts

Un avion cargo de Turkish Airlines s'est écrasé dans un quartier résidentiel près de Bichkek, faisant des dizaines de morts. Une erreur de pilotage serait à l'origine de l'accident. Trente-sept personnes, dont six enfants, sont décédées dans le crash d'un avion sur des immeubles d'habitations non loin de Bichkek.

© Tim Wimborne / Reuters
Écrasement d'un cargo Turc
Le vol faisait la liaison Hong Kong - Bichkek avant de devoir redécoller pour Istanbul un peu plus tard. Le crash a eu lieu avant l'atterrissage de l'appareil, à seulement 1,5-2 kilomètres de la piste de l'aéroport, selon le ministère kirghize des Transports.

Bad Guys

Scolarisation et machine industrielle, où l'esclavagisme de l'éducation moderne


Commentaire : Nous avons encore notre lot de guerres "classiques" provoquées çà et là par les décisionnaires malades qui sont au pouvoir : cela semble parti pour durer aussi longtemps que cette démente "stratégie du chaos" fonctionnera. Une autre guerre, bien moins visible, se déroule dans le même temps. Elle semble avoir pour enjeu la conscience des êtres humains qui habitent cette terre et qui, bon gré mal gré, composent les rouages du Système que nous connaissons tous. Les enfants sont bien sûr la cible privilégiée dudit Système puisque c'est par eux que son avenir est assuré. Les attraits de la technologie, les distractions médiatiques, les promesses d'un avenir qui étanche toute soif de satisfaction matérielle : en faut-il tellement plus pour empoisonner l'esprit de ceux qui viennent de naitre au monde ? Et éteindre la force de vie et la créativité "menaçante" qui les habitent ? On pourrait sans doute répondre par oui si l'on se force à prendre conscience de la réalité pédophile. Qui semble parachever cette œuvre de destruction massive de l'être humain à laquelle nous assistons.

La bataille est rude pour qui veut faire comprendre à sa progéniture que la vie n'est pas ce qu'on nous fait croire et qu'il existe des manières différentes de vivre et de penser. Pourtant, le cœur de l'homme est souverain ; peut-être est-il possible de nous rappeler que nous étions cet enfant qui se tient en face de nous, à présent, et qu'il convient d'aider à devenir meilleur que nous-même ?

Dans Le postimpérialisme : esquisse d'un nouvel ordre social
« Ainsi, l'enfant reçoit beaucoup d'attention et de soins de la part de sa mère. En raison d'heures de travail limitées, le mari est également très présent. Remarquez également que la famille et la communauté jouent un rôle important dans l'éducation des enfants. » ...

« Les enfants ont une semaine de vacances tous les trois mois et ne vont pas à l'école lorsque leurs parents sont en vacances. Ce rythme de travail concorde en fait parfaitement avec ce qui prévalut pendant des millénaires dans les sociétés humaines, de l'époque des chasseurs-cueilleurs au Moyen-Âge. En période de déclin, le progrès consiste peut-être simplement à défaire les changements récemment instaurés. En fait, on peut retrouver nombre de caractéristiques du postimpérialisme dans les sociétés qui prospéraient jadis : membres d'une même famille vivant sous le même toit, prédominance du travail manuel, rôle central du village/de la communauté, monnaie indexée sur l'or, absence de banque privée, artisanat centré sur la beauté/fonctionnalité/durabilité, préservation des ressources naturelles, taille limitée des villages et des entreprises... »

« Au delà de la présentation de faits et de données, le système éducatif est axé sur le profil des élèves : il encourage la curiosité, la pensée critique, la créativité, la confiance en soi, le partage en réseau. Remarquez aussi que le homeschooling (« école à la maison ») constitue une part importante du système éducatif. À nouveau, il met l'accent sur le rôle central joué par la famille et la communauté, toutes deux impliquées dans l'éducation et l'instruction des enfants. L'environnement culturel stimule fortement l'impulsion d'apprendre, bien au-delà du cadre limité de l'école. La vie est une école, chaque expérience est une opportunité d'apprentissage lorsqu'elle est abordée de la bonne manière. »

© Inconnu
Nous ne sommes pas faits pour ça. Nous sommes faits pour vivre et aimer, et jouer et travailler, ou même pour haïr, plus directement et plus simplement. Ce n'est qu'en raison d'une violence inacceptable que nous en venons à percevoir cette absurdité comme normale, ou à ne pas la percevoir du tout. Chaque nouvel enfant se fait arracher les yeux afin qu'il ne voit pas, les oreilles afin qu'il n'entende pas, et la langue afin qu'il ne parle pas ; son esprit est broyé afin qu'il ne pense pas, et ses nerfs sectionnés afin qu'il ne ressente pas. On le relâche alors dans un monde brisé en deux : d'un côté d'autres qui lui ressemblent, et de l'autre ceux à utiliser. Il ne réalisera jamais que tous ses sens sont encore là, puisqu'il n'essaiera même pas de les utiliser. Si vous lui rappeliez qu'il a toujours ses oreilles, il ne vous entendrait pas. S'il entendait, il ne penserait pas. Et, peut-être est-ce là le plus dangereux, s'il pensait il ne ressentirait pas. Et ainsi de suite, encore et encore.

- Derrick Jensen, The Culture of Make Believe

Yoda

Sandra Bertin maintient ses accusations de pressions

Au lendemain de l'attentat du 14 juillet à Nice, Sandra Bertin, à la tête de la vidéosurveillance de la ville, avait affirmé avoir subi des pressions de la part du ministère de l'Intérieur dans le cadre de la rédaction de son rapport sur le dispositif de sécurité déployé sur la Promenade des Anglais, où avait eu lieu l'attaque. Une déclaration qui avait provoqué une vive polémique puisque Bernard Cazeneuve avait porté plainte pour diffamation. Le procès se tiendra le 7 juin prochain. Mais la policière vient d'apprendre que la plainte qu'elle avait déposée pour abus d'autorité a été classée sans suite par le procureur de Nice. Entretien.

Comment jugez-vous la décision du procureur de Nice de classer sans suite votre plainte pour abus d'autorité ?

Je ne suis guère surprise. Nous savons tous que si la magistrature assise dispose d'une liberté quasi-totale, concernant la magistrature debout, c'est un peu plus délicat. C'est pourquoi dans les plus brefs délais nous saisirons un juge d'instruction qui pourra instruire à charge et à décharge avec toute la latitude que cette enquête devrait nécessiter.

Commentaire: épisode précédent : Attentat de Nice : La plainte de Sandra Bertin pour abus d'autorité classée sans suite


Battery

La vague de froid fait craindre des pannes d'électricité en France

METEO. La baisse des températures va mettre sous tension le réseau d'électricité. Pour éviter des coupures de courant, les Français pourraient être appelés à réduire leur consommation dès mardi.

© Colourbox.de
La grosse panne de courant tant redoutée, au beau milieu de l'hiver, aura-t-elle finalement lieu ? La semaine prochaine, la vague de froid annoncée par Météo France devrait pousser les Français à augmenter leur consommation électrique pour se chauffer. Au point que, jeudi, le pic atteint en 2012 sera frôlé, selon les estimations de RTE, qui gère le réseau de transport de courant. Une situation d'autant plus sensible que le système de production d'électricité français est sous tension. Face à ces craintes, tous les opérateurs du marché de l'énergie ont été convoqués vendredi au ministère de l'Environnement.

Mais RTE s'empresse d'éviter tout vent de panique avant la chute des températures. Selon un porte-parole, la situation « est préoccupante, mais des coupures ne sont pour l'instant pas programmées. » Les journées de mercredi et jeudi s'annoncent pourtant glaciales, le thermomètre devrait chuter jusqu'à - 11 °C, soit beaucoup moins que les normales saisonnières. « La situation météo peut changer rapidement, il ne faut pas s'avancer concernant la fin de la semaine prochaine », maintient RTE.

Stop

Meurtres à sang froid : la coalition menée par les Saoudiens a tué 1 400 petits enfants et détruit 2 000 écoles au Yémen

« Depuis l'escalade du conflit, les Nations unies ont pu vérifier que près de 1 400 enfants ont été tués et plus de 2 140 blessés » lors de raids menés par la coalition dirigée par l'Arabie saoudite, a déclaré à la presse la représentante au Yémen de l'Unicef, Meritxell Relano. « Près de 2 000 écoles au Yémen ne peuvent plus servir parce qu'elles ont été détruites, endommagées, servent à accueillir des familles de déplacés ou sont utilisées à des fins militaires », a-t-elle ajouté.

© Inconnu
Des petits enfants au Yémen victimes de la barbarie
Meritxell Relano a notamment confirmé la mort d'un enfant près d'une école au nord de Sanaa lors d'un raid aérien qui en a blessé quatre autres le 10 janvier. Un responsable militaire et une source médicale yéménites ont donné un autre bilan de ce raid attribué à la coalition sous commandement saoudien, parlant de cinq morts, dont deux enfants, et de 13 blessés.

Commentaire: On se demande : quand est-ce que ce massacre à sang froid va cesser ? Pourquoi tant d'enfants sont tués au Yémen ?

Vous pouvez lire aussi :