Bienvenue à Sott.net
lun., 05 déc. 2016
Le Monde pour les Gens qui Pensent

Enfant de la Société
Carte

Caesar

Sondage sur la Syrie, les américains préfèrent Poutine à Hillary et Obama

© Kremlin.ru
De gauche à droite : le ministre des affaires étrangères russe Sergueï Lavrov, Vladimir Poutine et John Kerry, secrétaire d’État des États-Unis
On a ici un sondeur déçu par le résultat d'une enquête réalisée par son institut. En effet, alors même que le souhait profond de cet universitaire est que l'opinion publique américaine mette dans un même sac le président syrien Bachar al-Assad et Daesh, il se trouve la dite opinion publique, même exposée aux arguments classiques de l'impérialisme, préfèrent placer en tête de ses priorités la défaite de Daesh. Et pire encore, cette opinion publique américaine aimerait que son gouvernement se rapproche de celui de la Russie pour une lutte plus efficace. Le sondage est fait par un institut universitaire, ce qui a sans doute empêché l'auteur de ce papier d'en manipuler les résultats. [MD]

Les Américains détestent davantage l'Etat Islamique que Poutine ou Assad. Voici comment sont structurées leurs préférences politiques

Par Shibley Telhami, The Washington Post (USA) 1ernovembre 2016

Même si l'élection présidentielle aux Etats Unis n'a guère porté sur de réelles questions politiques, le conflit en Syrie et la lutte contre l'Etat Islamique ont figuré parmi les problèmes politiques sensibles souvent débattus pendant l'année écoulée par Donald Trump et Hillary Clinton. Si tous deux ont souligné la menace que représente l'Etat Islamique, ils ont divergé sur la manière concrète de lui faire face.

Brain

Lindsay Lohan victime d'une programmation mentale ?

Lindsay Lohan, une célèbre actrice et chanteuse américaine ayant fait plusieurs cures de désintoxication, a déclaré dans un documentaire de télé-réalité qui lui était consacré : "Tout va bien et puis j'entends une voix dans ma tête qui me dit: oh oh, il est temps de tout saboter !" ("Lindsay" OWN). L'actrice a en effet de sérieuses tendances à l'auto-destruction, que ce soit par la scarification, les drogues et l'alcool. Sa vie est plutôt chaotique, comme beaucoup de célébrités...

Des médecins l'ont diagnostiqué avec un Trouble de la Personnalité Narcissique caractérisé pour un égocentrisme disproportionné, un manque d'empathie et un sens exagéré de sa propre importance. Dans un article de Bill Zwecker pour le Chicago Sun-Times en 2010, il est noté à propos de Lindsay Lohan que des "personnalités multiples agitent l'actrice, qui par moments se transforme en "Diane" ou en "Margot". Une associée de longue date de Lindsay Lohan a déclaré à la presse qu'elle pensait que l'actrice avait un trouble de la personnalité multiple et que c'est peut-être une des raisons pour laquelle elle souffre de ces addictions récurrentes : "Certains d'entre nous se sont demandé si Lindsay n'était pas bipolaire en raison de ses sautes d'humeur récurrentes. Mais je pense que cela va bien plus loin car Lindsay se nommait parfois elle-même Diane ou Margot."

Commentaire: A mettre en rapport avec les articles suivants :


Control Panel

Des robots postent des messages anti-russes personnalisés dans les forums Internet

Surprenante révélation d' Arte: des réponses automatiques anti-russes sont générées par des logiciel sur les forums, dès qu'ils détectent le mot « Ukraine », selon des révélations d'une société allemande de robotique, qui a découvert plus de 15 000 programmes-robots dont les adresses proviennent de serveurs du Royaume-uni, lesquels interviennent dans les discussions des forums: blogs et les réseaux sociaux (Facebook, Twitter...).

Dès qu'ils détectent le mot « Ukraine » ils envoient automatiquement des messages anti-russes, de l'ordre de 60 000 par jour rien que pour Twitter. Ces robots possèdent des profils « vivants » : photos, noms, abonnés, activités, ils paraissent aussi vrais que n'importe quel intervenant lambda, qui leur répond ingénument sans savoir qu'il a affaire à des messages robotisés par quelque savant fou, dans l'objectif de les tromper...

Ainsi certains blogueurs qui interviennent systématiquement dés qu'un article de MPI concerne l'Ukraine, mais qui n'apparaissent jamais sur d'autres sujets du site, comme certains qui ne répondent jamais directement aux objections qui leur sont faites, par exemple « Greg », ne seraient-ils pas des personnages artificiels ? La question mérite réflexion après avoir pris connaissance de la vidéo ci-dessous.

Arrow Up

Nucléaire : EDF reporte le redémarrage de cinq réacteurs, le prix de l'électricité flambe sur les marchés

A la veille de l'annonce des prévisions hivernales du gestionnaire du réseau d'électricité RTE, EDF a annoncé le report du redémarrage de cinq réacteurs. Conséquence : une nouvelle flambée des prix sur le marché de gros.

Forte tension sur le marché de l'électricité. Déjà inquiets des capacités de production électrique du parc nucléaire à l'approche de l'hiver, les acteurs du marché de gros de l'électricité n'ont pas eu de quoi se rassurer ce jeudi. EDF a en effet communiqué aux fournisseurs le report au 31 décembre prochain du redémarrage de cinq de ses réacteurs, dont les installations Bugey 4 et Gravelines 2 qui devaient initialement reprendre le 30 novembre. Sont également concernés les réacteurs Tricastin 1, 3 et 4, dont les redémarrages étaient prévus fin décembre.

Ces sites, comme sept autres, sont concernés par des problèmes de concentrations excessives de carbone au niveau des générateurs de vapeur, pièces essentielles au fonctionnement d'une centrale. Le 18 octobre dernier, EDF, sur demande de l'Autorité de sureté nucléaire (ASN), avait déjà annoncé l'arrêt de cinq réacteurs en plus des sept prévus initialement.

Whistle

Lamentable gouvernement : 4 000 migrants dont on ne sait pas quoi faire à Paris

© afp.com/PHILIPPE LOPEZ
Les tentes igloo des migrants se multiplient ces derniers jours à Paris.
Depuis le démantèlement de cette honte humanitaire qu'était la jungle de Calais, un afflux de migrants est venu grossir les campements des 1000 déjà installés au M° Stalingrad et ses environs. Il y a donc actuellement 4000 migrants à Paris, dont personne ne sait quoi faire. Le seul centre d'accueil prévu porte de la Chapelle prévoit un camps de transit de 400 places !

« Allo, quoi ! » Il ne s'agit pas ici de débattre de la question de l'immigration et de son traitement politique ultra-léger par l'UE, ni du rôle de garde-chiourme de l'Angleterre que la France accepte en empêchant les déplacés de traverser la Manche. Quel est le chantage en jeu ? On se le demande..

Il est question de comprendre que notre État est dans l'incapacité de gérer un problème de quelques milliers de personnes sans être totalement débordé ! Imaginez le foutoir que ce serait dans un cas de désastre naturel ou nucléaire, par exemple, qui impliquerait plusieurs départements !

Je vous rappelle que la jungle de Calais ne s'est pas bâtie en 24 h, pas plus que sa démolition n'a été décidée d'un claquement de doigt. Par conséquent, les événement actuels auraient dû être prévus, analysés, et des solutions, même temporaires, trouvées.

Candle

Les morts de la Méditerranée

L'année 2016 est la plus mortelle pour les réfugiés en détresse qui traversent la Méditerranée vers l'Europe pour échapper aux guerres au Moyen-Orient et en Afrique. « Nous pouvons confirmer qu'au moins 3800 personnes sont décédées, ce qui fait de 2016 l'année avec le plus haut taux de mortalité», a déclaré William Spindler, un porte-parole du Haut-commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) mercredi. Le nombre record précédent de victimes, 3771, a été enregistré en 2015. Les décès augmentent considérablement malgré un déclin important dans le nombre de réfugiés qui fuient par la mer Méditerranée, de 1,01 million l'année dernière à 327.800 d'après les dernières données.

© Google
Les victimes de la Méditerranée
«Pour une mort par 269 arrivées l'année dernière, en 2016 la probabilité de mourir a augmenté à 1 pour 88», a déclaré Spindler lors d'une conférence de presse à Genève mardi dernier. « Sur le trajet central méditerranéen entre la Libye et l'Italie, les chances de mourir sont encore plus élevées, soit une mort pour 47 arrivées », a dit Spindler. « C'est le pire que nous ayons vu jusqu'à présent », a-t-il ajouté.

Snakes in Suits

La nouvelle façon de procéder pour licencier sans en avoir l'air

© AP Photo/ Thibault Camus
Notre lecteur Mr Boudissail nous rappelle à juste titre (suite à la Commerz Bank allemande qui vend son siège social) que la SG a en effet annoncé l'an passé son intention, non pas de vendre, mais de déménager une partie de son siège social de La Défense ainsi que les 4.000 salariés (sur 20.000) concernés qui y travaillent...

Wouaa... Bon plan ça. Sur les 4.000, vous pouvez être certains qu'au moins 400 ou 500 ne suivront pas la banque à... Fontenay-sous-Bois.

Il faut savoir que Fontenay est A L'EXACT OPPOSE de La Défense !!!

C'est très sioux de la part de la DRH car cela lui évitera de licencier tous ceux qui ne voudront pas suivre (beaucoup de salariés ont acheté dans les Yvelines le long de la A14 qui les mène direct dans le parking de la SG à La Défense, sans parler de ceux à Neuilly, Asnières, Levallois et Paris). Le déménagement à l'opposé géographique, en province, et même en Pologne ou Roumanie est devenu une technique de base de licenciements à moindre frais, pour le plus grand bonheur des déménageurs.

Magnet

Les liaisons dangereuses entre Que Choisir et la politique

La revue consumériste Que Choisir a publié dans son numéro de septembre 2016 un article d'un journaliste, Erwan Seznec, intitulé « Traitements bio - Toxiques naturellement » qui explique des faits bien connus des agriculteurs et des spécialistes : l'agriculture biologique (AB) utilise aussi des pesticides, agréés par leur cahier des charges, et que ceux-ci ne sont pas forcément exempts de toxicité.
© Inconnu
Ces faits sont généralement occultés par les lobbies pro-AB, qui communiquent sur l'AB comme « alternative aux pesticides » et tendent à propager l'idée que AB = produits non-traités. Le tout généralement sans susciter beaucoup de critiques...

Cet article de Que Choisir n'a pas, bien sûr, été apprécié dans les milieux de l'écologie politique, soutiens inconditionnels de l'AB.

C'est bien sûr leur droit, chacun étant libre de croire ce qu'il veut, même des choses fausses. Sauf que cette liberté n'entre pas dans la vision du monde de l'écologie politique. Certains activistes sont donc intervenus auprès de Que Choisir. C'est aussi leur droit de s'exprimer. Ils ne s'en privent d'ailleurs pas, ces adeptes du lobbying frénétique (y a-t-il une seule commune, par exemple, même la plus petite, qui ne l'a pas subi ?).

Sauf que cette affaire révèle plus que du lobbying à visée politique : la volonté de faire virer Seznec, journaliste pigiste à Que Choisir.

Chess

Immigration et crime organisé. Le rapport choc qui accable

Le mouvement pour la remigration, dirigé par Laurent Ozon, a traduit un rapport accablant rédigé sur le site Global initiatives against transnational organized crimes.
Et si la fabrication de réfugiés n'était qu'un secteur de la criminalité comme les autres ?

C'est en substance la conclusion de ce document explosif. Que les motivations soient politiques, religieuses ou purement crapuleuses, les convergences d'intérêts entre les groupes armés de la moitié nord de l'Afrique et du Moyen-Orient sont au cœur du problème migratoire. Faisant feu de tous les trafics ; cigarettes, armes, drogues et surtout migrants, les criminels répartissent et élargissent leurs zones d'action.

Loin des insinuations journalistiques, ce rapport tisse également les liens entre le trafic migratoire et le terrorisme qu'il finance, anéantissant par-là même les considérations humanitaires de ceux qui veulent nous imposer toujours plus de clandestins, alors que survivent, seulement en France 150 000 SDF et plus de 8 millions de précaires.

Les réseaux criminels sont en réalité les premiers bénéficiaires de la générosité européenne, car chaque point de passage est l'occasion de rançonner les candidats à l'exil. Sous des mots pudiques, se dessine la violence à laquelle sont soumises ces poules aux œufs d'or : racket, traite d'êtres humains, exploitation sexuelle.

Par une stratégie de dominos, les groupes armés « recrutent » ainsi toujours plus de réfugiés. Ces « migrants » deviennent à leur insu les banquiers du crime et du terrorisme, finançant du matériel, des hommes, et des armes. Et ceux qui les encouragent, les « associés » de ces trafics.

Ce rapport prouve que l'approche politique de la crise migratoire doit radicalement changer et l'on distingue pour ce faire deux solutions à mettre en oeuvre simultanément. D'une part, il faut anéantir tous les espoirs d'accueil en Europe pour tarir les routes migratoires tenues par les criminels. D'autre part, il est également crucial de réaffirmer l'ancrage des réfugiés sur leur propre territoire pour ne pas céder de terrain aux terroristes.

Le rapport ne vise pas à mesurer les responsabilités politiques dans le chaos libyen mais à tracer une ébauche des voies d'action offertes aux politiques qui veulent vraiment agir. Preuve est ainsi faite que toute manœuvre gouvernementale ne suivant pas ces prescriptions ne fait que se rendre complice de ces trafics, y compris humains.

Face à l'inaction de dirigeants englués dans les bons sentiments et le marketing à visée électorale, il revient donc aux citoyens de réagir vigoureusement pour briser les pompes aspirantes migratoires qui ne servent que les mafias ; et aux élus et représentants du peuple fidèles à l'intérêt collectif, de s'associer à ce sursaut vital en partageant et en faisant connaître ce travail.

Le véritable courage, c'est de ne plus les accueillir ici pour les aider là-bas. Il fallait le démontrer, c'est maintenant fait !

Snakes in Suits

Aux Etats-Unis, les cols blancs menacés par la fin du travail

© DARCY PADILLA / AGENCE VU POUR LE MONDE
Adam Gregory, 31 ans, agent de sécurité à Las Vegas. « Ne sommes-nous pas tous pas en colère ? J’ai un BA (Bachelor Degree, diplôme universitaire de premier cycle) et à cause de l’état de l’économie, les employeurs ne veulent pas me payer à ma juste valeur. »
La raréfaction de l'emploi due aux avancées technologiques ne touche plus seulement les ouvriers. Et l'idée d'un revenu universel fait son retour, notamment pour compenser la perte d'activité.

Au début des années Obama, Andrew Stern, le président de l'Union internationale des employés de service (SEIU), était le syndicaliste le plus puissant des Etats-Unis. Sous sa direction, le SEIU était devenu le syndicat qui monte, le seul à gagner des adhérents dans un environnement en déclin. Avec ses 2 millions de membres, il avait déployé une force de mobilisation qui n'avait pas été pour rien dans la réélection de Barack Obama.

En 2010, après s'être consacré pendant trente-huit ans à la défense des employés de fast-food, des vigiles et des salariés du nettoyage, Andrew Stern a créé la surprise en quittant le syndicalisme. A quoi sert de défendre l'emploi quand c'est la nature du travail elle-même qui est en jeu ? « Les bons emplois disparaissaient, explique-t-il, interrogé à San Francisco. Et je n'avais pas de réponse. »