Bienvenue à Sott.net
dim., 25 sept. 2016
Le Monde pour les Gens qui Pensent

Enfant de la Société
Carte

Black Cat

En avez-vous marre des Jeux Olympiques ? Vous n'êtes pas le seul et vous avez raison d'en avoir marre

Des jeux ? Non ! une machine à décerveler et à faire gagner des millions aux riches. La coupe du monde de foot, la coupe d'Europe, les jeux olympiques d'hiver et les JO d'Été... et j'en passe des évènements sportifs continentaux et mondiaux... Les dirigeants de tous les pays veulent avoir les jeux chez eux... C'est une question de prestige et des retombées économiques pour les grands groupes. Pour le peuple et la ville d'accueil, c'est un coût énorme et un prix à payer.
© Google
Ces corps décharnés et squelettiques supportant les cinq anneaux, emblème du CIO, au siège de l'organisation.
Les grenoblois ont payé pendant 24 ans, les Montréalais pendant 30 ans, quant aux brésiliens ils commencent à payer une note qui sera salée. Cela risque de coûter 30 milliards, contre 9 milliards 500 millions annoncés. A l'initiative du DAL, « Les mal logés en France, ont décidé de marquer leur solidarité avec les habitants des favelas de Rio et d'ailleurs au Brésil, expulsés souvent avec violences pour laisser la place surtout aux promoteurs, aux touristes, aux profits privés ».

Commentaire: Lire aussi :


Cow

Alerte à l'anthrax en France


Bacillus anthracis
Selon un communiqué de presse relayé par le site La France Agricole les résultats d'analyses de trois élevages bovins des communes de Saint-Jean-de-Bassel et Fénétrange (Moselle) ont été déclarés atteints de la fièvre charbonneuse. Causée par la bactérie Bacillus Anthracis présente dans les sols cette maladie est infectieuse mais non contagieuse. Elle touche principalement les animaux mais aussi les hommes si la viande d'animaux contaminés a été consommée.

« Pas de dangers pour les gens »

Françoise Moreau-Lalanne , directrice départemental de la protection des populations aurait déclaré : « il n'y a pas de dangers pour les gens. La bactérie vit dans le sol ». Néanmoins en prévision, toutes les personnes exposées (éleveurs, vétérinaires...) « ont été placées sous antibiotiques ». La mise en place d'évacuations des cadavres d'animaux et de vaccinations des autres bêtes a été mise en place.

Commentaire: On appréciera le « il n'y a pas de danger pour les gens » qui nécessite malgré tout une antibiothérapie...


Shoe

Philippe Lucas sur le dopage : « Arrêtez de prendre les gens pour des cons »

© JB Autissier/JB Autissier / Panoramic
L'ancien entraîneur de Laure Manaudou a poussé un coup de gueule sur le dopage, affirmant qu'il ne touchait pas seulement la Russie ou la Chine, souvent pointés du doigt.

Consultant pour France Télévisions aux Jeux olympiques de Rio, Philippe Lucas a réagi aux propos de Camille Lacourt sur le dopage avec des accusations du nageur français concernant Sun Yang, notamment. Comme souvent, lorsque l'ancien mentor de Laure Manaudou décide de se lâcher, les oreilles de certains se mettent à siffler.

Candle

Douleur au Pakistan : les terroristes font exploser une bombe à l'entrée d'un hôpital, plus de 60 morts

Une explosion à l'entrée d'un hôpital a fait au moins 63 morts et plus d'une cinquantaine de blessés lundi à Quetta, capitale de la province du Balouchistan, dans le sud-ouest du Pakistan. L'attentat s'est produit lors d'un rassemblement pour la levée du corps d'un avocat reconnu, président de l'association du barreau de la province. L'homme avait été tué par des inconnus armés alors qu'il quittait son domicile pour aller travailler lundi matin.

© ARSHAD BUTT - AP
Plus de 60 morts dans un attentat terroriste au Pakistan
Des corps jonchaient le sol, dans une mare de sang et de verre brisé, alors que des survivants choqués tentaient de se réconforter, a constaté un journaliste de l'AFP. L'auteur de l'attaque a visé un rassemblement de plus de 100 personnes, en majorité des avocats et des journalistes. Ni l'assassinat ni l'attentat n'ont pour l'instant été revendiqués.

Commentaire: Lire aussi :


Cow Skull

Zika : tout est sous contrôle, puisqu'on nous le dit...


Comment: Quelle aubaine que Zika pour les sociétés de biotechnologie. Entre les nouveaux vaccins qui vont générer des millions de profit et ces moustiques génétiquement modifiés qu'on relâche dans la nature au petit bonheur la chance, il faudrait donc que la populace fasse confiance à une catégorie d'individus (scientifiques, businessmen et politiciens ) sans grande conscience et possiblement responsables du problème auquel nous sommes confrontés.

© ASSOCIATED PRESS
L'Agence américaine des aliments et des médicaments (FDA) vient de donner son aval à un test destiné à vérifier l'efficacité de moustiques transgéniques pour combattre le Zika, un virus qui fait des ravages depuis plusieurs mois dans les pays d'Amérique latine et qui a fait son apparition aux États-Unis.

Ce test sera réalisé dans les Keys, en Floride, par la compagnie britannique de biotechnologies Oxitec, rachetée l'an dernier par sa rivale américaine Intrexon. S'il est concluant, il pourrait permettre de diminuer la population de moustique Aedes aegypti, une espèce dont la piqûre peut potentiellement transmettre le Zika, mais aussi la dengue, la fièvre jaune et le chikungunya.

Selon le communiqué émis vendredi par la FDA, ce test n'aura pas d'impact significatif sur l'environnement.


Comment: Heureusement que la FDA l'affirme. On peut maintenant dormir sur nos deux oreilles. Accessoirement :
Un des risques est que ces plantes de la famille des Brassicacées, contaminées par ces larves génétiquement modifiées mortes, soient consommées par de nombreuses espèces, dont les humains, intentionnellement ou non. Or, il n'y a aucune donnée dans le dossier concernant le devenir de ces larves dans la chaîne alimentaire. En revanche, il existe des études qui montrent que la protéine exprimée par ce papillon GM peut avoir des effets nocifs sur les souris [3], notamment au niveau neurologique.

Cette annonce survient alors que les autorités de la Floride doivent composer avec leurs premiers cas de transmission locale du virus Zika ; 16 personnes ont été infectées jusqu'à maintenant dans la seule ville de Miami.

Dimanche, le gouverneur de l'État, Rick Scott, a assuré sur les ondes de NBC que le quartier de Miami où ces personnes ont été contaminées était sous contrôle. Il a toutefois renouvelé son appel à l'aide aux autorités fédérales, à qui il demande la livraison urgente de 10 000 trousses de prévention (moustiquaires, produits antimoustiques, etc.).

« Nous faisons du très bon travail pour éliminer les moustiques. Les autorités sanitaires locales et de l'État sont sur le terrain », selon Rick Scott, gouverneur de la Floride (républicain). Le quartier touché est celui de Wynwood, un secteur populaire auprès des jeunes et des touristes. Il s'étend sur un peu moins de deux kilomètres carrés, à proximité du centre-ville de Miami. La date exacte à laquelle débutera le test n'a pas été révélée.

Le moment venu, des millions de moustiques transgéniques (OX513A) seront lâchés dans la nature, tous des mâles de l'espèce Aedes aegypti. Modifiés génétiquement, ces mâles ne piqueront pas, mais ils s'accoupleront avec les femelles. Celles-ci engendreront ensuite une progéniture qui, elle, ne pourra pas se reproduire.


Comment: Ce qui est totalement faux. Une partie, certes minime, arrive malgré tout à se reproduire. Négligemment :
Selon un document confidentiel rendu public par l'ONG anglaise GeneWatch - qu'elle a pu obtenir grâce aux lois britanniques sur la liberté d'information - , les moustiques génétiquement modifiés par Oxitec ne sont pas aussi stériles que prévu. La tétracycline, le fameux antibiotique dont dépendent ces insectes génétiquement modifiés, est très largement présente dans les eaux usées et dans la viande issue d'élevage industriel. « Or, les moustiques qui transmettent la dengue se reproduisent dans des environnements largement pollués par les eaux usées, souligne Christophe Noisette, d'Inf'OGM. En présence de cet antibiotique, leurs progénitures ont un taux de survie de 15 % environ et leur descendance sont capables d'atteindre l'âge adulte ».

Des tests quant à l'utilisation de moustiques génétiquement modifiés ont déjà été menés au Brésil, au Panama et aux îles Caïmans, a souligné Oxitec par voie de communiqué vendredi. Ces expériences auraient permis de diminuer la population locale de moustiques Aedes aegypti d'au moins 90 %, « un niveau de contrôle exceptionnel comparé à ceux des méthodes conventionnelles, comme les pesticides ». En juin, un rapport des Académies américaines des sciences estimait que cette méthode était prometteuse. Ses auteurs affirmaient cependant qu'il était encore trop tôt pour lâcher ces moustiques transgéniques dans la nature.

Commentaire: Donc :


Bad Guys

Chomsky, « face au moment le plus critique de l'histoire de l'humanité... »


Comment: Puisqu'il est question, encore une fois, des États-Unis et du danger qu'ils représentent pour le monde entier, on pourra tenter de comprendre la psychologie des gens, d'un peuple et d'une nation devenue si dangereuse. Cela semble essentiel. Comprendre, aussi et surtout, la psychologie des élites qui gouverne un tel pays. N'est-ce pas là se donner aussi la possibilité de prendre conscience que le dysfonctionnement perçu chez les autres résonne toujours comme une mise en garde vis-à-vis de soi-même ? Quand à nos chères élites...

Traduit pour Le Grand Soir par Luis Alberto Reygada

© Inconnu
Entretien réalisé par Augustín Fernández Gabard et Raúl Zibechi pour le quotidien La Jornada (Mexique). Dans un long entretien, Noam Chomsky aborde les principales tendances du scénario politique international actuel, l'escalade militariste de son propre pays et les risques croissants de guerre nucléaire. Il avance aussi quelques réflexions sur les espoirs de paix en Colombie.

Noam Chomsky est l'un des plus grands intellectuels vivants selon le New-York Times ; philosophe et professeur au MIT, il est une référence mondiale dans le domaine de la linguistique et un connaisseur très critique de la politique étrangère de son propre pays, les États-Unis.

"Les États-Unis ont toujours été une société colonisatrice, qui a commencé à éliminer ses populations indigènes avant même de se constituer en tant qu'État ce qui a provoqué la destruction de beaucoup de peuples autochtones", synthétise le linguiste et activiste étasunien Noam Chomsky lorsqu'il lui est demandé de décrire la situation politique mondiale. Virulent critique de la politique étrangère de son pays, il soutient que celle-ci s'est tournée vers le monde à partir de 1898 avec le contrôle de Cuba, pays qui s'est littéralement transformé "en colonie". S'ensuivit l'invasion des Philippines avec "l'assassinat de quelques centaines de milliers de personnes".

Chomsky continue à parler en tissant le récit d'une sorte de contre-histoire de l'empire étasunien : "Les États-Unis ont ensuite volé Hawaï à sa population indigène, 50 ans avant de l'incorporer comme un état de plus". Juste après la Seconde Guerre Mondiale, les États-Unis deviennent une puissance internationale. "Dotée d'un pouvoir sans précédents dans l'histoire, avec un système de sécurité incomparable, ils contrôlent l'hémisphère occidental et les deux principaux océans, et naturellement ils planifient l'organisation du monde à leur convenance".

Chomsky reconnait que le pouvoir de la super-puissance a diminué par rapport à ce qu'il était en 1950, époque de splendeur durant laquelle les États-Unis accumulaient 50% du PIB mondial (25% aujourd'hui). Même ainsi, il lui paraît nécessaire de rappeler que les États-Unis restent encore le pays le plus riche et puissant du monde, dont le niveau de développement militaire n'a pas d'égal.

HAL9000

Des Jeux Olympiques sur un fond de misère : des milliers de personnes manifestent à Copacabana

Des milliers de manifestants protestaient vendredi sur la célèbre plage de Copacabana contre le président brésilien par intérim, Michel Temer, qui donnera le coup d'envoi des jeux Olympiques de Rio dans le mythique stade Maracana en soirée. «Non aux JO !" et "Dehors Temer !», pouvait-on lire sur les banderoles des manifestants massés devant l'hôtel Copacabana Palace, à proximité de l'arène olympique de beach-volley montée sur la plage et sous les yeux de centaines de touristes.

© Reuters
Non aux Jeux Olympiques qui tuent les pauvres
Les protestataires déploraient le caractère exclusif des Jeux et voulaient montrer que l'événement allait se dérouler dans un pays qui a vécu un «coup d'Etat». «Le putsch au Brésil balaie l'esprit olympique», pouvait-on lire encore sur des affiches en anglais et en français.

Commentaire: Lire aussi :


Bell

Rouen : un incendie accidentel dans un bar fait 13 morts

Un incendie dans un bar à Rouen a provoqué la mort de treize personnes selon le bilan effectué officiellement par les pompiers. L'embrasement est lié à un accident, durant une fête privée d'anniversaire. Dans la nuit du vendredi 5 au samedi 6 août, vers minuit, un incendie a ravagé un bar, «Le Cuba Libre», à Rouen, rapporte le journal Paris-Normandie.
© MATTHIEU ALEXANDRE / AFP
Le Cuba Libre, le 6 août où un incendie s’est declare
Le drame a fait au moins 13 morts et six blessés, selon un communiqué du ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve. L'un des blessés se trouve en état d'urgence absolue, a précisé à l'AFP le secrétaire général de la préfecture.

Health

La police britannique se militarise un peu plus après un mort et plusieurs blessés dans une attaque au couteau à Londres

La police britannique semble écarter progressivement le soupçon de terrorisme concernant l'attaque au couteau à Londres mercredi 3 août au soir, qui a fait un mort et cinq blessés. Après avoir initialement évoqué cette piste, elle dit désormais « se concentrer » sur l'hypothèse de l'acte d'un déséquilibré.Ce constat ressort de l'audition du suspect et de sa famille ainsi que de perquisitions, a rapporté Mark Rowley, le chef adjoint de Scotland Yard.

© Google
Attaque au couteau dans le métro de Londres
Dans son dernier communiqué, la police n'évoque plus expressément la piste terroriste, même si elle dit garder « l'esprit ouvert » quant au mobile du crime. M. Rowley a insisté, à la mi-journée : « Jusqu'ici, nous n'avons pas trouvé de preuve de radicalisation suggérant que l'homme en garde à vue a agi pour un motif terroriste. Tout le travail que nous avons réalisé jusqu'ici montre que ce tragique incident a été déclenché par des troubles mentaux. »

Commentaire: Lire aussi :


Cult

Pour certains américains, Hillary Clinton a réellement des liens avec Lucifer

Bien que la plupart des démocrates ne croient pas aux déclarations de Trump affirmant qu'Hillary Clinton est le Diable, un nouveau sondage montre que certains des partisans de Clinton ne sont pas si sûr qu'elle n'ait pas vraiment quelque liens avec Lucifer.

Une enquête publié cette semaine montre que, parmi ses partisans, 12 % ne sont pas sûr qu'elle n'ait pas de liens avec le Diable et 2 % pensent que ces liens sont réels. Ces chiffres sont plus élevés lorsque seuls les républicains sont interrogés : 33 % disent qu'il y a effectivement un lien, et 31 % n'en sont pas sûr.

Le sondage posait la question aux électeurs de savoir si Clinton "a des liens avec Lucifer ou non." En faisant la moyenne des résultats des électeurs républicains et démocrates, 18 % pensent qu'elle doit avoir des liens, et 21 % n'en sont pas sûr. Trump a déclaré lundi que l'ancien candidat démocrate à la présidentielle Bernie Sanders "avait fait un pacte avec le diable" en approuvant Clinton plutôt que de simplement mettre fin à sa campagne et rester silencieux.

« Elle est le diable », a déclaré Trump à un meeting de campagne en Pennsylvanie. "Elle a fait un pacte avec le diable.C'est vrai."

Commentaire: Cela peut prêter à sourire, mais à la réflexion, pas du tout. Qui sait si la folie qui anime certains politiciens ne porte pas le sceau de forces occultes auxquelles certaines personnes et certains enseignements, à travers le temps et les civilisations, ont toujours fait allusion ? Clinton, avec son cerveau endommagé, en est peut-être le bon réceptacle. Et si ce n'est pas la cas, elle possède malgré tout des traits psychopathiques manifestes, ce qui est déjà la meilleure des raisons pour s'en méfier.