Bienvenue à Sott.net
mer., 27 oct. 2021
Le Monde pour les Gens qui Pensent

Enfant de la Société
Carte

Padlock

Antonio Guterres : le covid est un prétexte pour réduire les libertés

U.N. chief Antonio Guterres
© Omar Messinger-Pool/Getty
Antonio Guteres, secrétaire général de l'ONU
Antonio Guterres, secrétaire général de l'ONU, dénonce l'utilisation du covid, comme prétexte pour réduire les libertés fondamentales et faire taire les médias indépendants

Alarm Clock

Entretien avec le rappeur Mysa : « Il fut un temps, ils pouvaient nous ignorer. Maintenant ils sont obligés de nous combattre idéologiquement. »

Cela fait plus de quinze ans que Mysa utilise son rap pour nous alerter sur l'émergence d'un nouvel ordre mondial, sur l'ingénierie sociale que nous subissons ou encore la guerre en cours contre les peuples. Il n'a donc pas été surpris quand un virus a déboulé dans nos vies... Artiste totalement libre de ses paroles, il vient de revenir avec Dystopie-19, nouveau morceau où les vérités sur cette pandémie s'enchaînent sous une plume aiguisée. Il n'en fallait pas plus pour nous donner envie d'évoquer la situation actuelle à travers les paroles de ce morceau.
Accrochez-vous : ça décape.

mysa
« Les concerts, je ne souhaite pas en faire tant que le pass sanitaire est en vigueur. »

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Dreamsicle

Le covidisme à la suisse : persuadez quelqu'un et recevez un bon de 50 francs !

Une nouvelle étape vient d'être franchie dans la folie et l'hystérie covidiste : le gouvernement suisse a décidé de donner 50 francs à toute personne qui pourrait persuader un citoyen à se faire vacciner ! Est-il possible d'être aussi stupide franchement ? Certainement pas.
kiuj
Gratuité des tests, âge limite et encouragement à la vaccination: le gouvernement dévoile ses nouvelles décisions pour la lutte contre la pandémie en Suisse.

C'est la fin

Après ces belles paroles, plus aucun journaliste ne souhaite poser de question et le porte-parole du Conseil fédéral André Simonazzi clôture cette conférence de presse. Nous vous remercions de l'avoir suivie en notre compagnie.

Commentaire:


Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Airplane Paper

Lettre ouverte aux assassins d'enfants

Officiellement tout enfant de 12 ans ou plus devra être vacciné pour pouvoir avoir une vie d'ado.

J'imagine que quelques crétins manipulateurs, corrompus ou de mauvaise foi pourraient rajouter « mais non ils peuvent faire un test PCR ! »

masks
Un test PCR invasif et dangereux tous les 48 heures et qui sera facturé 44 euros dès le 15 octobre, vous appelez cela un choix ?!

Notez que je n'aborderai pas ici l'aspect légal ou illégal de la vomissure (il n'y a pas de décret d'application pour les mineurs à ce jour mais cela n'empêche pas la propagande).

Pourquoi obligez-vous la « vaccination » des enfants ?

Si l'on en croit votre incessante propagande que vous matraquez depuis des mois, c'est pour mettre fin à la fameuse « pandémie ».

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Syringe

Le vaccin ou le cercueil social

Ca y est, nous y sommes. Pour se divertir, travailler ou se cultiver, les derniers bataillons de résistance seront bientôt acculés à devoir piocher dans leurs finances. La liberté a un prix, mais qui pourra encore le supporter, et pour combien de temps, alors que tout augmente ? Le cabinet du ministre des Solidarités et de la Santé Olivier Véran vient de confirmer à Capital qu'à compter du 15 octobre, les tarifs des tests de dépistage contre le Covid iront d'au moins 22 euros, pour un antigénique (25 euros par les pharmacies, sauf le week-end, où ils seront facturés 30 euros), et jusqu'à 44 euros pour un test PCR. Et les autotests réalisés devant le pharmacien ne seront plus gratuits. Prendre un café en terrasse deviendra un luxe pour les personnes non vaccinées, travailler et se rendre régulièrement en réunion dans des lieux où le passe est imposé ne laissera plus guère le choix.
vaccin

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Attention

Avertissement — Effondrement imminent de la chaîne d'approvisionnement mondiale : famine généralisée, pannes de réseau électrique et ruine économique sont les fléaux à notre porte

Les mondialistes non élus profiteront de chaque crise pour exercer leur influence sur les politiciens, les chefs d'entreprise et la société civile. Peu importe que la crise soit liée à la cybersécurité, au changement climatique, à la pauvreté ou à une pandémie mondiale - chaque solution proposée par le FEM appelle à des collaborations public-privé - une fusion plus étroite de l'entreprise et de l'État.

Le grand programme de réinitialisation est un moyen pour parvenir à une fin. La fin est le pouvoir et le contrôle centralisés sur la société par le biais de la pression sociale et économique imposée par les technologies de la quatrième révolution industrielle qui alimentent l'Internet des corps, le transhumanisme, les identités numériques, la finance mondiale, les chaînes d'approvisionnement alimentaire et bien plus encore. Avec Cyber ​​Polygon 2021, nous voyons le FEM et ses partenaires viser à immuniser Internet, diaboliser les crypto-monnaies et surdimensionner leur centralisation du pouvoir sans jamais soumettre leur programme à un vote par la volonté du peuple.

Guy Boulianne: « Cyber Polygon : Le désir d'immuniser Internet, de diaboliser les crypto-monnaies et de soutenir des systèmes de gouvernance centralisés ». — 22 juillet 2021.
chaos

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Document

Lettre ouverte aux présidents des conseils de l'Ordre et à tous mes confrères cliniciens

Chers amis,

Lettre ouverte aux autorités que mon papa (médecin retraité et chercheur vivant en France et vacciné à regret) a rédigée après avoir enfin creusé les sujets Covid-19 et vaccins. Ces sujets ne l'avaient pas fort intéressé jusque-là, puis il a décidé d'ouvrir les placards... et gloups.

6 pages qui valent la peine d'être lues et diffusées intelligemment je trouve.

Amicalement, Julie

Julie STEVENS

À La Hulpe
médecin
Marsac le 01/10/2021

Cher Confrère,

Je suis médecin, retraité depuis 5 ans et fort de 45 ans d'une expérience clinique particulièrement éclectique : médecine hospitalo-universitaire, médecine interne, médecine générale (en Belgique) et cardiologie (en France). Depuis ma retraite, je ne n'avais suivi que de loin l'épidémie de Covid-19 jusqu'à ce que, il y a quelques mois, suivant les conseils des « autorités » politiques et sanitaires, je reçoive, la seconde injection du Vaccin Astra-Zeneca. Or, depuis lors, je souffre de douleurs musculaires diffuses et de transpirations à l'effort qui me donnent le sentiment d'avoir vieilli de 10 ans. Ces effets secondaires invalidants ainsi que l'émergence évidente, dans mon entourage proche, d'autres effets secondaires nullement bénins et d'une défiance croissante vis-à-vis des contraintes imposées par ces « autorités » m'ont poussé à tenter d'éclairer au mieux ma lanterne. Et si j'écris cette lettre, c'est parce que je sors atterré de ce que j'ai découvert.

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Георгиевская ленточка

« Je n'en peux plus »

Dans une lettre ouverte, un collaborateur d'ARD critique un an et demi de reportages sur la Covid-19. Ole Skambraks travaille depuis 12 ans comme collaborateur éditorial et rédacteur en chef de la radio publique.

cameraman
© shutterstock
Je ne peux plus me taire. Je ne peux plus accepter sans mot dire ce qui se passe depuis maintenant un an et demi chez mon employeur, la radiodiffusion de service public. Les statuts et les traités d'État sur les médias consacrent des éléments tels que « l'équilibre », la « cohésion sociale » et la « diversité » dans la couverture médiatique. C'est tout le contraire qui se pratique. Il n'y a pas de véritable discours et d'échange dans lequel toutes les composantes de la société se retrouvent.

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Take 2

Psychose collective — Un petit tour de magie pour mieux comprendre !

Plusieurs d'entre nous se posent la question de savoir pourquoi il n'y a pas désormais plus de gens qui comprennent réellement les événements en cours : à savoir que nos gouvernements non seulement nous mentent mais nous manipulent de manière cynique. La question est légitime et peu importe les études que nous citons, les arguments scientifiques que nous présentons, les « vrais » experts dont nous partageons les informations, rien n'y fait.
magie
Alors, essayons une autre approche et allons-y avec un peu de magie1.

Voilà deux vidéos qui, à l'aide d'un tour de magie, nous expliquent comment le magicien peut manipuler notre esprit et nous amener à croire ce qui n'est qu'illusion. Il couronne le tout en faisant un parallèle avec ce que nous vivons actuellement.

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Chess

Covid-19 et agenda totalitaire — Psychose collective, campagne massive d'injections mortelles et délires paranoïaques

L'avancement au rouleau-compresseur de l'agenda totalitaire laisse nombre de citoyens désemparés. Alors même que l'épidémie n'existe plus (en tout cas selon les standards en la matière), que la campagne d'injection génique s'avère bel et bien inutile et dangereuse comme nous l'avions pressenti, que l'inutilité et la brutalité des mesures dites « sanitaires » choquent aussi bien les juristes que les experts en santé gardant quelque bon sens, nos gouvernements restent engagés à tombeau ouvert — littéralement — dans une fuite en avant mortifère.
Psychose
© Inconnu
Comment comprendre que les faits et chiffres, les données probantes, les analyses comparatives, les rappels des bonnes pratiques, de l'éthique et même des lois contraignantes ne soient apparemment d'aucun effet ni sur le psychisme collectif ni sur les cognitions de nos dirigeants ? Si nous sommes nombreux à avoir compris qu'il y a une convergence d'intentions malveillantes derrière l'agencement de cette dérive totalitaire (à quoi accessoirement suffit a minima le concept de corruption systémique sans exclure qu'il y en ait d'autres), comment expliquer qu'autant de personnes ordinairement sensées, éduquées, et capables de réfléchir soient à ce point disjonctées mentalement ?

Comment expliquer que les autorités jouissent d'un pareil blanc-seing auprès des décideur et de la population, malgré la somme d'erreurs, de décisions absurdes, de mensonges et même de violence arbitraire exercée sans le moindre scrupule ? Alors que les rares lanceurs d'alerte se font quant à eux attaquer avec une hargne irrationnelle...

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :