Bienvenue à Sott.net
sam., 25 fév. 2017
Le Monde pour les Gens qui Pensent

Enfant de la Société
Carte

Ambulance

Le pain de tous les jours : double attentat à Bagdad, une trentaine de morts, plus de 40 blessés (vidéo)

Au moins 21 personnes sont mortes et plus d'une quarantaine ont été blessées suite à deux explosions dans la capitale irakienne, rapporte la chaîne Al-Jazeera. D'après les données actualisées, les deux explosions ont fait au moins 21 morts et plus de 40 blessés.

© AFP
Ce double attentat a eu lieu sur le marché de mi-gros d'Al-Sinek, dans le centre de Bagdad, à une heure matinale où vendeurs et acheteurs sont nombreux.
Deux explosions se sont produites dans un quartier commerçant du centre de Bagdad, en Irak, a annoncé la chaîne Al-Jazeera. La deuxième bombe a explosé quand les gens se sont rassemblés pour secourir les blessés après la première explosion.

Heart - Black

Un des fondateur du blog à succès « Les moutons enragés » est décédé

Un billet a été posté sur le site mercredi pour annoncer le décès de « Benji ». Il était l'un des fondateurs et l'un des contributeurs principaux des billets postés sur le site les « Moutons enragés ». Sott rend hommage à cette personne qui savait naviguer dans la masse d'informations qui nous parvient chaque jour et qui, à travers le blog, était arrivé à intéresser de nombreuses personnes à l'actualité alternative en réalisant un énorme travail d'agrégation et de mise en valeur. Condoléances à la famille de Benji, pensées à lui et courage à ses proches.
Adieu mon ami Benji...

C'est une bien triste nouvelle que j'ai à vous annoncer. Je n'aurais jamais pensé, écrire un tel message. Vous savez que Benji avait des soucis de santé. Malgré sa volonté, la maladie a eu raison de lui, il nous a quitté à l'âge de 44 ans. Toutes mes pensées vont vers l'Amour de sa vie, Cissou sa femme, ses enfants et sa maman qui est une amie très chère. Vous pouvez si vous le voulez, laisser un message pour sa famille. Merci.

Tu es parti rejoindre un monde meilleur, tu étais celui qui dénonçait toutes les injustices, les crapuleries, tu aimais sans réserve, accordais ta confiance et ton amitié. Tu as donné autant que tu a pu. J'ai perdu un ami très cher, un complice qui savait me faire rire, et qui aujourd'hui me fait pleurer. Tu m'as fais prendre des colères mémorables, tu avais enfin choisi le changement, tu voulais le meilleur pour les tiens. Le destin en a décidé autrement. Fais un bon voyage mon ami! Je ne t'oublierai jamais......

Voltigeur

Red Flag

Plus de la moitié des français serait favorable à la torture

Plus de la moitié des français serait favorable à la torture ! Les résultats du dernier sondage CSA pour Amnesty International montrent une population française bien plus encline à l'autorisation de la torture qu'il y a une quinzaine d'année.

© Google
La torture est inacceptable
La pratique de la torture est revenue sur le devant de la scène depuis les attentats du 11 septembre 2001. Au nom de la sécurité, toutes les violences sont permises, et même justifiées. Certes, tout régime politique s'adonne à l'exercice de la violence pour protéger son intégrité ou la sécurité de ses citoyens. Face aux actes de terrorisme les principes de moralité fluctuent-t-ils inévitablement sous pression de la peur, de crainte d'autrui, de l'inconnu tout simplement ?

Commentaire: Lire aussi :

La torture est inacceptable et si elle est acceptable par la société il faut vraiment se poser des questions sérieuses sur le genre humain. Voir ce petit extrait du film « I Comme Icare » qui traite de l'Expérience de Milgram :






Newspaper

L'« indépendante » chasse aux « fake news » sur Facebook ne sera menée que par des groupes americains

Les US ne cessent d'évoquer la propagande et les «fake news» contre lesquels il faut lutter. Pour faire du fact-cheking, Facebook a choisi... les plus grands donateurs d'Hillary Clinton et du establishment américain. Découvrez l'analyse de RT.

Les «fausses nouvelles» est un phénomène qui envahit des réseaux sociaux, comme nous le disent sans cesse les médias américains. Le Facebook comment propose-t-il de lutter contre un tel fléau ? C'est très simple : vous choisissez un organisme de vérification des faits, de préférence celui qui a les liens les plus étroites avec l'establishment américain et le faites passez pour un mécanisme indépendant et impartial. Les résultats ne vont pas se faire attendre...


Eye 1

Surveillance totale - Pour voyager aux États-Unis, veuillez déclarer vos comptes de réseaux sociaux

Twitter, Facebook, LinkedIn, Instagram... Depuis le 20 décembre, les voyageurs souhaitant se rendre aux Etats-Unis sont « invités » à fournir leurs noms d'utilisateurs sur les réseaux sociaux.
© AFP / Joshua LOTT
ILLUSTRATION. Les voyageurs concernés par cette nouvelle requête sont les ressortissants de 38 pays (dont la France) bénéficiant du programme d'exemption de visa pour un voyage de moins de 90 jours.
Depuis une semaine, une requête, discrètement ajoutée dans le système électronique d'autorisation de voyage (ESTA) américain, invite les voyageurs se rendant aux Etats-Unis à renseigner leurs noms d'utilisateurs sur les réseaux sociaux, révèle le site d'information Politico. Cette toute nouvelle demande d'information demeure facultative, certes, mais a de quoi étonner quand on connaît l'intransigeance de la douane américaine et le goût de Washington pour la collecte d'informations personnelles.

Les Français concernés

Les voyageurs concernés par cette nouvelle requête sont les ressortissants de 38 pays (dont la France) bénéficiant du programme d'exemption de visa pour un voyage de moins de 90 jours. Ces derniers sont alors contraints d'effectuer une demande en ligne via le système électronique d'autorisation de voyage (ESTA).

De Twitter à Google+, en passant par Facebook, Instagram ou LinkedIn, l'administration américaine propose donc depuis le 20 décembre de renseigner vos identifiants sur au moins 13 réseaux sociaux. « Cette nouvelle mesure intervient alors que Washington tente d'améliorer sa capacité à cibler et refouler des individus ayant des liens avec des groupes terroristes tel que l'Etat islamique », explique Politico.

Commentaire: Clairement, les terroristes vont déclarer leurs comptes, on y croit.


Biohazard

La « fabrique du diable », ou l'être humain malade de son environnement


Commentaire : En faisant un petit pas de côté, nous savons éviter le ballon que nous avons lancé au-dessus de notre tête ; celui qui aurait dû nous retomber sur le coin de la figure. Mais de petits pas, nous n'avons plus trop la place d'en faire. De nos jours, la dégradation de notre environnement est telle que nous pouvons ressentir les conséquences d'une pollution à l'autre bout du monde. Notre espace vital, au niveau individuel, est saturé de choses plus ou moins néfastes, dangereuses. Il devient périlleux de respirer, de boire, de se nourrir. Si l'on comprend bien, par une amusante réflexion, que « la vie est un risque », on aimerait bien que celui-ci ne soit pas provoqué par ces scientifiques et ces industriels sans conscience pour qui le profit passe avant la Vie et son infinie diversité ; par ces politiciens psychopathes qui ne se soucient pas du bien-être des populations ; par ces médias menteurs aux influences hypnotiques qui initient cette soif inextinguible de consommation, celle qui endort notre conscience, nous empêchant au final de réaliser pleinement que nous sommes nous aussi, et après eux, les ultimes responsables du délabrement de notre monde.


© Inconnu
Cancérologue bien connu et président de l'Association pour la recherche thérapeutique anti-cancéreuse (Artac), le Pr. Dominique Belpomme estime que l'accroissement du nombre de maladies graves (dont les cancers ainsi que des maladies dégénératives) vient de la dégradation accélérée de l'environnement dans les pays fortement industrialisés - donc « a priori pollués »...

Ainsi, nos pathologies peuvent s'expliquer par notre exposition à des polluants variés comme les perturbateurs endocriniens (ces « substances étrangères produisant dans l'organisme des effets délétères en raison d'une modification du système hormonal »), les pesticides, les particules fines et nanoparticules dans les poussières ou les métaux lourds comme le mercure des amalgames dentaires ou le plomb dans l'eau de boisson. Sans oublier les vaccins avec leurs adjuvants aluminiques dont l'utilisation a été rendue obligatoire « alors même que leur efficacité et leur innocuité n'avaient pas été sérieusement éprouvées ». Et que dire du « rôle mutagène et cancérigène des champs électromagnétiques », mis en évidence dès 1984 par les travaux du Dr. Roger Santini ?

Health

Syrie - Des charniers de civils découverts dans des quartiers libérés d'Alep

Des charniers de civils, torturés et massacrés par des combattants, ont été découverts à Alep libéré, annonce le ministère russe de Défense. Le ministère russe de la Défense évoque de nombreux charniers de civils syriens découverts dans les quartiers d'Alep contrôlés auparavant par des combattants. « Des charniers à grande échelle contenant des dizaines de Syriens torturés et massacrés ont été découverts. Pour beaucoup, il manque des parties du corps, la plupart ont été tués d'une balle dans la tête », annonce le porte-parole du ministère Igor Konachenkov.
© Google
Des charniers trouvés à Alep
En outre, on a trouvé à Alep sept immenses entrepôts avec des munitions. Le ministère russe de la Défense souligne notamment que ces munitions seraient suffisantes pour armer plusieurs bataillons d'infanterie.

Commentaire: Il n'y a pas d'« opposition modérée ». Il s'agit de terroristes et d'un groupe d'envahisseurs qui tuent de sang froid, torturent et détruisent. À nous faire penser que l'histoire se répète, que ceux qui gouvernent cette planète n'ont absolument rien appris et que quand ils ont affirmé, à la fin de la Seconde Guerre mondiale devant les charniers des camps de la mort des Nazis : « Plus jamais » ... ils nous ont menti.

Vous pouvez lire aussi :


Candle

Un Noël bien triste pour la Russie : le pays est en deuil et pleure les victimes de la tragédie

Le président russe Vladimir Poutine a annoncé qu'une journée de deuil national serait observée en hommage aux victimes du crash d'un avion militaire russe en mer Noire avec 92 personnes à bord. Selon l'ordonnance du président, les drapeaux d'État seront abaissés dans l'ensemble du territoire russe. En outre, les institutions culturelles et les médias ont annulé des événements et programmes de divertissement consacrés au Nouvel An.

© НТВ
La Russie et non seulement la Russie pleure les victimes de l'accident
Toutes les cathédrales et églises de l'Église orthodoxe russe tiendront des cérémonies en mémoire de 92 victimes du crash. Les Moscovites continuent à apporter des fleurs et des bougies devant le bâtiment de l'Ensemble Alexandrov pour rendre hommage aux 64 membres du célèbre chœur Alexandrov, qui auraient dû se produire devant le contingent russe en mission antiterroriste en Syrie.

Commentaire: Lire aussi :


Attention

Crash du Tu-154 : on n'écarte pas « une situation extrême » à bord avant la tragédie

Pour l'heure, l'enquête privilégie trois pistes principales - une défaillance technique, une erreur de pilotage et un attentat. Comme le juge un expert russe, une situation extrémale aurait pu se produire à bord de l'appareil. Le crash au large de la mer Noire tout de suite après le décollage aurait pu être provoqué par une situation extrême survenue au bord de l'appareil, considère Vitaly Andreïev, ex-responsable au Centre de gestion du trafic aérien de Russie.

© Google
Que s'est-il passé ?
« Après le décollage et une brève durée de vol — deux minutes — l'avion a perdu tout contact et n'a envoyé aucun signal de détresse. Ceci peut témoigner de l'avènement d'une situation d'urgence à bord : soit un facteur qui a agi de l'extérieur, soit un obstacle rencontré, ce qui est peu probable », estime l'expert riche de 47 ans d'expérience dans l'aviation.

Commentaire: Lire aussi :


Heart - Black

La mort d'une bonne personne : Crash du Tu-154, disparition d'une philanthrope qui transportait des médicaments en Syrie

Médecin et philanthrope russe, Elizavéta Glinka se trouvait à bord de l'appareil qui s'est écrasé ce dimanche matin en mer Noire. « Docteur Liza », comme on l'appelait en Russie, transportait en Syrie des médicaments pour l'hôpital universitaire de Lattaquié.

© Google
Elizavéta Glinka avec Poutine
« Elle y acheminait des médicaments et des fauteuils roulants pour les civils syriens. En Russie, beaucoup de gens l'aidaient à recueillir du fret (destiné aux Syriens, ndlr) et elle envoyait les marchandises en Syrie et dans la Donbass », a fait savoir le maire d'Ekaterinbourg Evgueni Roïzman, ami du célèbre médecin, cité par les médias russes.

Commentaire: Lire aussi: