Bienvenue à Sott.net
mer., 29 mar. 2017
Le Monde pour les Gens qui Pensent

Enfant de la Société
Carte

Fire

Explosion dans la centrale nucléaire de Flamanville : cinq blessés

Une explosion a eu lieu à 9h40 dans la salle des machines du réacteur 1 de la centrale nucléaire de Flamanville (Manche). L'incendie a été maîtrisé, mais cinq personnes ont été légèrement intoxiquées, d'après la préfecture de la Manche. Les secours se sont rendus sur place.


Commentaire : La France pérore dans le monde entier avec son fameux « savoir-faire nucléaire » ; elle vend sa technologie mortifère à coup de « sureté nucléaire » inscrite dans ses gros contrats juteux . Un monopole et un pouvoir qui permettent tous les discours, celui notamment de la sécurité des procédés. A écouter le président de l'Autorité de sûreté nucléaire, on redescend vite sur terre. Une centrale défaillante suffirait à contaminer un pays, un continent. Nous en avons une cinquantaine. Quels esprits inconscients ou criminels peuvent encore promouvoir l'exploitation d'une énergie qui recèle en elle un tel potentiel de destruction et de pollution ?

Quelques articles concernant le nucléaire :

© Inconnu
Un départ de feu, entraînant une détonation, s'est produit dans la centrale nucléaire de Flamanville (Manche). L'incident a eu lieu ce jeudi 9 février à 9h40 dans la salle des machines du réacteur 1 de la centrale nucléaire site, indique EDF dans un communiqué. « Ce départ de feu a été immédiatement maîtrisé par les équipes de la centrale », assure le groupe.

La préfecture de la Manche déplore cinq blessés légers. Ces personnes ont été légèrement intoxiquées par les fumées, liées au début d'incendie.

Commentaire: Ce n'est pas le premier incident à Flamanville :

A Flammanville, sureté nucléaire et savoir-faire à la française, à tous les niveaux...
Un réacteur nucléaire de Flamanville s'est mis en arrêt
France : la sûreté nucléaire moyennement sûre...


Bell

Nouvelles de la guerre à Donetsk

Depuis le 29 janvier les Ukrainiens ont repris leurs bombardements massifs sur le secteur de Donetsk, de façon méthodique et exponentielle, tandis que leurs unités d'assaut reprennent des actions offensives à Yasinovataya, à la sortie Nord-Est de la ville, mais aussi au Nord vers Debalsevo et au Sud vers Kominternovo (voir les articles précédents).
© AFP
Guerre à Donetsk
Ce soir peu après 21h45, l'artillerie lourde de Kiev a tiré sur le quartier résidentiel près de la gare ferroviaire de Donetsk une demi douzaine d'obus de 152mm. Au moment des arrivées: sifflements, explosions et bris de verre se sont enchaînés pendant environ 1 minute, suivis d'un silence presque palpable et rapidement interrompu par des claquement de portes et des hurlements...

Commentaire: Lire aussi :


Bell

Selon une étude 55% des Européens veulent interdire aux musulmans d'immigrer en Europe

Une étude d'opinion menée dans 10 pays européens par la fondation britannique Chatham House montre que 55% des Européens ne veulent plus de colons musulmans en Europe et que le mécontentement social de l'immigration en provenance des pays musulmans ne se limite pas à l'électorat de Donald Trump.

© Inconnu
La peur des réfugiés en Europe

Commentaire : Le langage a changé : ce ne sont plus des réfugiés ni de migrants mais des « colons ». Voyons un peu la définition du mot colon par le Larousse :
« Personne qui a quitté son pays pour aller exploiter une terre, faire du commerce, etc., dans une colonie ; descendant de ces immigrés, installé à demeure dans ce pays et cohabitant avec les autochtones. » (Source)
Pourquoi employer le mot colon alors que ce sont des réfugiés qui fuient la guerre ? Les mots, comme tout le reste, sont aussi un outil de manipulation et de propagande. Est-ce le mot colon qui aurait été employé dans le questionnaire ?


Commentaire: Ces enquêtes, statistiques, questionnaires sont juste cela et nous savons pertinemment quel est un de leurs objectifs : manipuler l'opinion publique. Cependant ils peuvent nous donner un regard sur la perception que les gens ont des réfugiés, des peurs et des malentendus. Néanmoins, il est à constater que l'islamophobie gagne du terrain en Europe.




Bomb

Un magasin d'armes dévalisé et des dizaines de fusils volés en Isère

Est ce un banal cambriolage? Les vols d'armes se multiplient en Isère, d'autres braquages en perspective ou la préparation d'un malfaisant projet ? En plein état d'urgence, ne l'oublions pas, ces vols sont inquiétants. Pour le vol des armes militaires quatre personnes ont été interpellées.

Ils ont fait main basse sur de nombreux articles du magasin. Dans la nuit de dimanche à lundi, une boutique de chasse et de pêche de Passins, en Isère, a été cambriolée. Le ou les malfaiteurs ont pénétré dans l'armurerie entre 2 heures et 3 heures du matin et ont dérobé des dizaines de fusils et de carabines ainsi que des milliers de munitions.

Une enquête a été confiée aux hommes des sections de recherches de Grenoble et de La Tour du Pin pour retrouver ces voleurs et éclaircir les circonstances de cette affaire qui n'est pas sans rappeler le vol d'armes survenu jeudi à la Verpillière, à une trentaine de kilomètres de Passins.
> A lire aussi : Isère: Des militaires se font voler des fusils d'assaut pendant leur pause déjeuner
Des armes volées jeudi à des militaires pendant leur pause déjeuner

Ce jour-là, alors que des militaires déjeunaient dans un fast-food, leur véhicule banalisé stationné sur le parking du restaurant, avait été fracturé. Les voleurs avaient alors dérobé deux fusils d'assaut Famas et des munitions laissés dans le fourgon, avant de prendre la fuite. Leur véhicule avait été retrouvé un peu plus tard dans un quartier de Villefontaine.

L'enquête sur ce vol, confiée à la section de recherches de la gendarmerie de Grenoble, est toujours en cours.

Source 20Minutes

Robot

Une entreprise chinoise remplace 90 % des employés de l'atelier par des robots

...Et voit sa production augmenter de 250 %

Pendant le mois de décembre, des scientifiques et des conseillers de l'ancien président des États-Unis Barack Obama ont publié un rapport sur les effets de l'automation sur le marché de l'emploi et l'économie américains. Les experts notent que l'IA présente un potentiel énorme de croissance et de richesse en raison de l'augmentation de la productivité, néanmoins, ils mettent en garde contre les menaces de l'emploi et l'aggravation de l'inégalité des salaires entre les salariés qualifiés et ceux moins qualifiés.

© Issei Kato / Reuters / Reuters
Image d'illustration
Durant les cent dernières années, des millions d'emplois ont été remplacés par des robots. L'automation a conquis de nombreux postes d'emploi comme ceux des standardistes, des agents de voyage ou encore les travailleurs dans la chaine de montage. Aujourd'hui, l'IA menace de remplacer les chauffeurs de taxi et d'Uber et s'en prendra probablement aux chauffeurs de poids lourds durant la prochaine décennie, une industrie de poids aux États-Unis qui fournit plus 3,8 millions d'emplois. Enfin, quelques chaines de restaurants fastfood ont déjà commencé à installer des kiosques et des systèmes de commande automatique.

Mais c'est en Chine que ce phénomène commence à prendre de l'ampleur. Une des premières usines robotisées à Dongguan a récemment remplacé 590 de ses ouvriers avec des robots et les résultats ont été stupéfiants. Seulement 60 employés travaillent encore dans l'usine et leur principale tâche est de s'assurer que les machines sont en bon état et marchent parfaitement. Bien que 60 est un nombre faible d'employés pour superviser une usine, les robots font un si bon travail que le management de l'entreprise a dit que le nombre d'employés humains pourrait être réduit davantage à 20 employés seulement.

Attention

Le Donbass dans l'œil du cyclone - L'accalmie des derniers jours n'est que le calme avant la tempête qui s'annonce

Au vu de la décroissance brutale du nombre de bombardements qui ont frappé la République Populaire de Donetsk (RPD) ces derniers jours (avec « seulement » 524 bombardements entre avant-hier et hier), certains se disaient que Kiev renonçait à poursuivre sa fuite en avant au vu de l'échec de ses tentatives d'attaques de la semaine écoulée. Mais cette vision optimiste des choses n'est pas conforme à la réalité.

© DONi News Agency
La guerre au Donbass
Les chiffres des bombardements des dernières 24 h, ne laissent pas de doute sur la future reprise de l'escalade, avec 1 229 bombardements menés par l'armée ukrainienne contre la RPD, soit plus du double des 24 h précédentes. Sans compter les informations qui ont été transmises en urgence hier soir par Edouard Bassourine et qui n'ont pas de quoi rassurer sur ce que l'Ukraine réserve à la république populaire.

Commentaire: Lire aussi :


Smoking

Cultiver son tabac ? Bon pour notre santé et celle de notre porte-monnaie


Commentaire : Le tabac est une plante intéressante : elle est d'un usage récréatif, prophylactique, médicinal. Les images sanguinolentes que la propagande nous inflige sur les paquets devenus « neutres » des cigarettes industrielles vendues dans le commerce n'y changeront rien : de solides données scientifiques, non interprétées, non trafiquées, nous prouvent que l'usage du tabac est bénéfique pour la santé. Nous pouvons passer des preuves scientifiques aux preuves empiriques : nombre de peuplades à travers le monde utilisent la plante depuis des centaines ou des milliers d'années sans problèmes particuliers, bien au contraire. Pourquoi donc ne pas cultiver son propre tabac puisque nous en avons le droit ? Nous pourrons alors bénéficier des propriétés curatives d'une plante saine, exempte d'additifs toxiques, de pesticides et de contamination OGM... Un bout de jardin, une culture en rotation (le tabac est une solanacée exigeante) et le tour est joué.

Pour le plaisir :
« Alors comme ça, ils veulent nous coller des images horribles sur les paquets de cigarettes ?? Pourquoi pas des photos d'enfants qui meurent de faim sur les emballages McDonald ? Pourquoi pas des photos d'animaux torturés sur les produits cosmétiques ? Pourquoi pas des photos de victimes de conducteurs ivres sur les bouteilles de bière et de vin ? Pourquoi pas des photos de politiciens voleurs et malhonnêtes, qui font joujou avec notre argent, sur les déclarations d'impôt ? »

- Laura Knight-Jadczyk

© Inconnu
Depuis le 1er janvier, les buralistes français ne vendent uniquement que des cigarettes sous paquets neutres, sans logo ni couleur spécifique et ceux qui auraient encore en stock des paquets non neutres n'ont plus le droit de les vendre aux consommateurs, selon un décret qui avait été publié le 22 mars au Journal officiel. Les paquets de cigarettes en forme de rouge à lèvres sont aussi concernés et ne pourront plus faire référence à la minceur et à l'élégance. Les paquets de cigarettes « slim », parfumés au menthol ou à un fruit, sont aussi devenus neutres et seront même interdits à la vente à partir de 2020. Un arrêté du ministre de la Santé Marisol Touraine a aussi spécifié que tous les paquets neutres « sont de couleur ou nuance Pantone 448C, finition mate », c'est-à-dire vert foncé. On n'a pas encore interdit les étui-cigarettes mais rappelons aussi que l'essentiel du prix des cigarettes est constitué de taxes (plus de 80%), les fabricants touchant moins de 10% du prix des paquets, actuellement vendus entre 6,50 et 7 euros.

Dans tous les domaines de l'existence, nous ne pouvons que constater que nous avons été rendus dépendants de l'industrie, soumis à la consommation de produits de moins en moins éthiques et de plus en plus nocifs. Mais si l'on pousse l'analyse un peu plus loin, on pourrait dire aussi que nous nous sommes laissés mettre dans cet état de dépendance, par facilité et aussi par ignorance. Le tabac en est un bon exemple.

Eiffel Tower

Attaque au Louvre : le père de l'assaillant ne croit pas à la version officielle

Pour le père d'Abdallah El-H., son fils était à Paris pour un «voyage d'affaires».

C'est un garçon simple». Le père d'Abdallah El-H., le principal suspect de l'attaque perpétrée vendredi au Carrousel du Louvre contre des militaires de l'opération Sentinelle, peine à croire que son fils en soit arrivé à de telles extrémités. «La version du gouvernement français n'est pas logique. Il fait 1,65 m et il a attaqué quatre gardes ? Et au bout du compte, ils n'ont rien trouvé dans ses sacs», a estimé ce général de police à la retraite.

© Facebook
Une photo issue du compte Facebook au nom d'Abdalla E-H, le principal suspect de l'attaque du Louvre, à Paris.
Pour lui, son fils était «en voyage d'affaires» à Paris. «A la fin, il est parti visiter le musée (ndlr, du Louvre). Il était censé partir samedi», a-t-il poursuivi. L'assaillant présumé, résidant aux Emirats arabes unis, était entré en France avec un visa touristique le 26 janvier par un vol en provenance de Dubaï, a précisé vendredi soir le procureur de la République de Paris, François Molins.

«Comme si c'était une personne différente»

Commentaire: Bien sûr on ne sait pas si ce père protège son fils ou s'il est sincèrement surpris. Il se peut que le fils ait simplement caché son comportement mais, il faut aussi savoir que des techniques de conditionnement mental ont été développées pour laver le cerveau de victimes :


Pocket Knife

Enquête - Le génocide au Rwanda, la France et le silence des morts

Le 29 novembre dernier, une enquête sur le rôle présumé de la France durant le génocide commis contre les Tutsis au Rwanda en 1994 est ouverte. Peu évoquée dans les médias, cette enquête soulève de nombreux fantômes de l'appareil politique français, et affiche une volonté de comprendre ce qu'il s'est réellement passé cette année là de la part de la nouvelle génération.
© Inconnu
Le génocide au Rwanda
En posant un pied au Rwanda, ce que l'on aimerait avant tout retenir, c'est son incroyable paysage qui casse les mythes d'une Afrique désertique, sans verdure, sans nature luxuriante. On est d'abord frappé par ses montagnes et ses collines verdoyantes, ses forêts à n'en plus finir. Et ses routes interminables, qui nous mènent bien souvent nulle part. Mais comment oublier que ce paysage a été le théâtre d'un important massacre à motivation raciale, sous manipulation politique ?

Commentaire: Voir aussi :


Snakes in Suits

Macron-anisme politique


Commentaire : Et oui, il faut bien qu'on nous fasse le coup, aussi, du candidat presque inconnu qui déboule, qui va tout changer, parce que là, c'est sûr, on y croit, cette fois-ci, ça s'ra différent, fini les dirigeants-fossiles, on a du sang neuf. Avec la fougue de sa jeunesse pas encore corrompue par l'exercice politique, son sourire avenant et son regard honnête, on le croirait presque réglo, le Macron, surtout quand il se promène au bras de sa mère femme, en caleçon, sur le bord de mer : ça inspire confiance, ça ; ça rassure. Ce qui ne rassure pas du tout par contre, c'est ça : « diplômé de l'ENA en 2004, il devient inspecteur des finances avant de débuter en 2008 une carrière de banquier d'affaires chez Rothschild & Cie ». Ou ça : « le nouveau ministre de l'Économie, Emmanuel Macron, a participé en juin à la réunion du Groupe Bilderberg, un des outils du régime oligarchique ».

On a donc bien compris que Macron est un homme bien ancré dans la réalité, celle des élites, qui, on le sait, est tout à fait commune à celle des millions de français qui ont du mal à boucler leur fin de mois. « En marche ! », oui ! Vers ceci :

© Christian Hartmann
La raison pour laquelle le candidat à la présidentielle Emmanuel Macron refuse de révéler entièrement son programme est qu'il n'a, en effet, rien de neuf à proposer aux électeurs, selon l'économiste Dany Lang.

RT France : Emmanuel Macron vient d'annoncer qu'il ne dévoilerait pas son projet avant le mois de mars. Pourquoi en reporte-t-il la publication ?

Dany Lang (D. L.) : Le Gorafi disait il y a quelques jours qu'il révélerait son programme lorsqu'il serait élu. C'est à peu près cela. Cela fait quand même dix ans qu'Emmanuel Macron est à la manœuvre et il réussit à se faire passer pour un homme neuf. Il faut rappeler que Nicolas Sarkozy lui avait proposé un poste de ministre, qu'il a refusé par ce qu'il pensait pouvoir obtenir mieux. Il a ensuite été nommé rapporteur de la Commission Attali pour la libération de la croissance, qui a inspiré des propositions de loi. Sous François Hollande, Macron a été à la manœuvre dans l'ombre, puis en plein jour. Son programme économique me paraît très clair, même si l'annonce n'a rien d'officiel. Son programme est dans la droite ligne de ce qui s'est fait depuis dix ans et, au-delà, lors des trois dernières décennies. Je ne vois pas comment il pouvait rester populaire et continuer d'avoir le programme que l'on connaît, vu la popularité des politiques qu'il a inspirées. C'est une politique de l'offre, un programme en faveur des très grandes entreprises financiarisées, des grandes banques.

Il a suffisamment travaillé sous François Hollande à faire en sorte que la réforme bancaire promise par le candidat soit vidée de tout contenu. La fameuse séparation des banques de dépôts et d'investissement, défavorable aux grandes banques, a été soigneusement enterrée.

RT France : Certaines personnes qui ont rejoint son équipe, comme Jean Pisani-Ferry témoignent-elles d'une certaine stratégie ?

Cela ne m'étonne guère. C'est tout-à-fait cohérent. Jean Pisani-Ferry est depuis longtemps sur cette ligne libérale dure qui est celle d'Emmanuel Macron. Les ralliements concernent des personnes qui sont sur une ligne libérale, mais qui ne partagent pas forcément le conservatisme de François Fillon en matière de mœurs, tout en étant sur la même ligne que lui en matière d'économie.

RT France : Vous avez dit qu'Emmanuel Macron était dans la politique depuis des années et pourtant dans les médias il est présenté comme un homme neuf et hors système. Pourquoi ?

C'est une escroquerie absolue. On s'en rend bien compte en voyant ce qu'est Emmanuel Macron - il n'a rien de neuf. Il a été le rapporteur de la commission Attali sous Nicolas Sarkozy et une partie de ses propositions se sont traduites par des propositions de loi sous Nicolas Sarkozy, puis François Hollande. Les idées libérales défendues par Macron sont de vieilles recettes du XIXe siècle, recyclées, pour être rendues plus attractives et soutenues par les médias qui appartiennent à des grands groupes. Il n'y a absolument rien de surprenant. Donnez-mois une seule idée neuve d'Emmanuel Macron, qui soit neuve par rapport au XIXe siècle ?

Macron défend la vieille loi de Say, l'idée que l'offre crée sa propre demande, une idée complètement décrédibilisée lors de la crise des années 1930. Macron a quand même réussi à faire prononcer cette loi par l'actuel président de la République ! Macron, c'est la politique de l'offre, c'est la continuation des politiques de baisse des salaires, la baisse des cotisations sociales, c'est l'uberisation généralisée de la société. L'exploitation généralisée des gens qui conduisent des bagnoles, cela n'a strictement rien de neuf ! Il s'agit toujours d'accroître les profits des grandes banques et des 0,1 % les plus riches.

Commentaire: Pour le plaisir :