Bienvenue à Sott.net
lun., 25 juil. 2016
Le Monde pour les Gens qui Pensent

Enfant de la Société
Carte

Passport

Comment vivre quand on n'existe pas : la tragique situation des zonbi en République dominicaine

Le soleil écrasant de l'après-midi s'est adouci au batey Canutillo. Ses habitants sortent graduellement de leur torpeur. Les jeunes hommes se dirigent vers le terrain de basketball, les enfants, vers les gradins. Les plus vieux, revenus des plantations de canne à sucre ou de leur potager, font claquer les dominos dans l'air frais du soir. Du magasin près de la place, deux gigantesques haut-parleurs inondent le village de merengue, lui imposant un air de fête même quand il n'y a rien à fêter.
© Jonathan Boulet-Groulx
210,000 Dominicains vivent dans un limbo administratif
En septembre 2013, le tribunal constitutionnel a annulé la nationalité de tous les Dominicains nés de parents étrangers « en situation irrégulière ». Un coup bas dans ce pays qui a toujours profité de l'extrême vulnérabilité de la main-d'œuvre haïtienne, d'abord dans les plantations de canne à sucre, maintenant dans la construction, l'agriculture et le tourisme.

Commentaire: Vous pouvez lire aussi :


Megaphone

Euro-2016 : la propagande silencieuse


Commentaire : On le sait depuis un moment, avec l'exemple du politicien-parasite : professionnaliser une activité qui n'a pas lieu de l'être est un bon moyen pour couvrir les incompétences, nourrir les pathologies comportementales, les justifier, les propager. Violences physiques et psychologiques, corruption, manipulation, tricherie, trucage, dopage : voilà la réalité sportive, concrète, celle qui fait la Une des journaux depuis des décennies. Et ce n'est certainement pas un hasard si le monde du sport et de la politique se côtoient si souvent. De quoi pourrait bien être le sport moderne si ce n'est le reflet parfait d'une époque malade ? « Imposer », « dominer », « écraser », « régner », pour « conquérir » et « couronner », c'est le langage sportif moderne. N'est-il pas assez parlant ? Rajoutons-en une couche avec Zlatan Ibrahimovic, grand promoteur des valeurs sportives qui épanouissent harmonieusement, on n'en doute plus, la puissance du corps et de l'esprit :
Quand on demande à Zlatan Ibrahimovic si, à 20 millions d'euros par an, il a le sentiment de gagner beaucoup d'argent, l'attaquant chevelu du Paris Saint-Germain prétend la jouer libéral plutôt que libéro :

« Si c'est beaucoup ou pas, ce n'est pas mon problème. Mon souci, c'est de voir ce que dit le marché.
Le marché dit : ça c'est votre prix, voici ce que dit le marché ».
Voici les héros de notre temps, ceux dont les valeurs frelatées qui servent d'exemples à nos gamins résonnent en harmonie avec le discours de la classe dirigeante, des hommes de pouvoir, des conquérants. Quelle surprise donc de constater que Présidents, Ministres et consorts saisissent une fois de plus l'opportunité d'endormir la populace avec des manifestations sportives absurdes mais qui savent entretenir l'illusion d'un accomplissement, d'une fraternité, d'une humanité.

Le Championnat d'Europe des Nations de football (dit Euro 2016) se dispute en France de 10 juin au 10 juillet. Une fois encore, le sport à travers l'une de ses compétitions importantes, reste un impensé. Les rares analyses économiques et sociologiques sont noyées dans le flot incessant des petites histoires et des faits divers (sextape de Valbuena par exemple) qui font diversion.

Bien sûr, quelques trouble-fête dénoncent l'argent fou du sport, le coût de la compétition pour la collectivité nationale en infrastructures et cadeaux fiscaux, s'alarment de l'imposant et coûteux déploiement policier, s'étonnent de voir le sport le plus populaire ne jamais être ou presque confronté à des affaires de dopage (l'omerta règne) et évoquent du bout des lèvres la corruption et les magouilles, la complicité régulière des hauts dirigeants du sport avec les régimes les moins fréquentables, les filières de l'exil qui touchent de nombreux jeunes sportifs souvent exploités, le racisme, le sexisme, l'homophobie.

Mais la plupart de ces rabat-joie qui parlent des « dévoiements » de l'idéal sportif, de ses « déviations » alimentent depuis un siècle le mythe d'un âge d'or et assurent finalement le déminage de l'institution en présentant une vision du sport humaniste, généreuse, soucieuse de justice. Dans leur grande majorité, ils font corps avec le sport dont ils diffusent l'idéologie qu'ils ont intériorisée. Leurs politiques antidopage, anti violence, anti corruption, leur désir d'éthique et de fair play - financier ou non - sont autant de bouées de sauvetage du système sportif.

Le monde des évidences

Eiffel Tower

Euro-2016 : des poubelles sous les toits de Paris... les éboueurs sont en grève

« Dans ma rue, les poubelles jaune et gris ne sont plus ramassées depuis le début de la semaine, elles vont bientôt déborder. » Comme Cédric, résidant à Vanves, dans les Hauts-de-Seine, de plus en plus d'habitants sont affectés par la grève des éboueurs qui protestent contre la loi travail. Le mouvement prend de l'ampleur à Paris, en Ile-de-France et dans diverses villes du pays. La CGT a annoncé des actions surprises en région dès jeudi 9 juin.
© CHARLES PLATIAU / REUTERS / REUTERS
Paris commence a sentir mauvais
A cela s'ajoute le blocage de certains sites de traitement des déchets et ordures ménagères. En région parisienne, l'usine d'Ivry-sur-Seine, la plus importante d'Ile-de-France, est bloquée depuis dix jours par des éboueurs et agents de la Ville de Paris. Et la CGT services publics a annoncé jeudi que les personnels ont décidé de reconduire la grève jusqu'à mardi, journée de manifestation nationale contre la loi El Khomri.

Boat

Conséquences des criminels de guerre : 2 000 réfugiés secourus au large de la Libye en une seule journée

Environ 2000 migrants ont été secourus aujourd'hui par des navires de guerre et d'ONG au large de la Libye, ont annoncé les garde-côtes italiens, qui coordonnent ces opérations de secours. "Les garde-côtes coordonnent 15 opérations de secours : environ 2000 migrants sains et saufs", ont-ils affirmé, précisant que des navires de la marine italienne et des opérations européennes Frontex et Sophia étaient intervenus.

© moas_eu
Et que fait l'UE pour pallier à cette crise ?
Hier, plus de 800 migrants avaient été secourus, essentiellement par les navires affrétés par Médecins sans frontières (MSF), SOS Méditerranée, Moas ou encore SeaWatch. Selon le comptage établi par le Haut commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR) avant les opérations de secours de ces derniers jours, plus de 48.000 migrants, presque tous originaires d'Afrique subsaharienne, sont arrivés en Italie depuis le début de l'année, soit à peu près comme l'année dernière.

Commentaire: Vous pouvez lire aussi :


Eye 1

Washington veut créer un « ministère de la Vérité » pour créer des mensonges

Les législateurs américains ont introduit discrètement au Congrès un projet de loi controversé, visant à créer un "ministère américain de la Vérité", équivalent du ministère de la propagande de 1984, la célèbre dystopie de George Orwell. Présenté par les membres du Congrès Adam Kinzinger et Ted Lieu, la Loi sur la lutte contre la propagande et la désinformation étrangère de 2016 (Countering Foreign Propaganda and Disinformation Act of 2016), sous couvert de menace extérieure, cherche une "approche pan-gouvernementale sans restrictions bureaucratiques" pour contrer "la désinformation et la manipulation étrangères", lesquelles, selon les parlementaires américains, menacent "la sécurité et la stabilité" du monde entier, informe le site Zero
© Google
Extrait du film 1984 de Michael Anderson (1956)
« De l'Ukraine à la mer de Chine du Sud, des campagnes étrangères de désinformation font plus que répandre des sentiments anti-occidentaux, ils manipulent la perception du public en changeant les faits sur le terrain et en subvertissant la démocratie et les intérêts des Etats-Unis » a déclaré M. Lieu, soulignant l'importance de ces dernières paroles.

Commentaire: Lire aussi :


Newspaper

De la propagande russophobe dans le métro londonien

Une grande maison d'édition anglaise, Penguin Book, a lancé une campagne publicitaire assez étrange dans le métro londonien. Jouant sur la russophobie de bazar et réécrivant les classiques russes à l'occasion. Mais ce ne serait qu'un effet marketing nous explique-t-on. Just business.

La maison d'édition Penguin Book a toute une série de classiques de la littérature russe en version poche, série qui, selon cette édition, se vend très bien. Et pour continuer à intriguer des acheteurs potentiels, l'édition a décidé de lancer cette affiche publicitaire dans le métro:


"Aristocratie, libéraslime, progrès, principes ... des mots inutiles! Un russe n'en a pas besoin"

X

Tragique : des enfants esclaves assemblent des uniformes pour Daesh 12 heures par jour... en Turquie.

Le propriétaire d'un atelier de confection situé dans la ville turque d'Antakya a confié dans une interview à MailOnline qu'il employait des jeunes réfugiés syriens pour coudre les uniformes qui sont ensuite vendus aux combattants de Daesh en Syrie. Agés de 9 à 13 ans, de jeunes syriens, des garçons pour la plupart, touchent un salaire de 40 livres turques (12 euros) par jour pour leur labeur qui consiste à mesurer, couper et coudre du tissu motif camouflage et aider leurs collègues plus âgés à assembler les uniformes qui passent ensuite la frontière sous le manteau vers les groupes armés.

© Reuters
Où est l'ONU ?
« La seule raison pour laquelle ces enfants travaillent avec moi, c'est l'argent, s'il n'y avait pas de guerre en Syrie, ces enfants seraient à l'école et l'école serait une bien meilleure chose pour eux », a expliqué le propriétaire de l'atelier Abou Zakour depuis son bureau dans la ville turque d'Antakya, voisine de la frontière syrienne, ajoutant que ce sont leurs parents dans le besoin qui les envoient travailler.


Commentaire : La guerre est un business, pour tout le monde et même pour ceux qui ont des ateliers de confection. La guerre a toujours été une bonne excuse pour exploiter ses semblables, même si pour cela il faut détruire conscience et humanité. Saint-Saint-Exupéry disait que la guerre permettait de voir le vrai visage des humains, ou de ceux qui le sont moins. Et s'exprime alors la bonté, l'avarice, la folie ou la psychopathie. C'est la fin qui justifie les moyens, puisqu'il faut survivre... en s'autorisant les "Ah ,s'il n'y avait pas la guerre !" pour pouvoir continuer en toute bonne conscience ses méprisables besognes. C'est scandaleux.


Commentaire: UNICEF, ONU... Ces organismes de façade qui disent travailler pour aider les plus fragiles et les plus démunis font-ils réellement quoi que ce soit pour changer quelque chose ? Dénoncer n'est pas suffisant et l'on se demande, puisqu'elles ne semblent être bonnes qu'à ça, pourquoi ces organisations existent encore. Et pourquoi l'UE a t-elle marchandé avec la Turquie, à propos des réfugié... Y aurait-il encore des profits à faire ? Pendant ce temps-là, ces jeunes syriens vivent une enfance inévitablement tragique. D'un cynisme à toute épreuve.

Lire aussi :


Heart - Black

Méditerranée : 10 000 réfugiés morts depuis 2014


Comment: Un nombre de morts à rajouter à la liste interminable des victimes des politiques occidentales, initiées et entretenues par la longue chaine de psychopathes sévissant à tous les niveaux, des passeurs sans scrupules aux gouvernants sans conscience.


© afp.com/ARIS MESSINIS
10 000 migrants ont perdu la vie en tentant de rejoindre l'Europe par la Méditerranée.
En 2014, il y a eu 3500 morts, l'an dernier 3771, auxquels s'ajoutent 2814 décès depuis le début de 2016, selon le Haut-commissariat de l'ONU pour les réfugiés.

Un chiffre "horrible". Depuis 2014, plus de 10 000 migrants ont perdu la vie en Méditerranée, en tentant de rejoindre l'Europe, selon un porte-parole du Haut-commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR). Ce seuil, a-t-il ajouté, a été "dépassé au cours des derniers jours".

En 2014, il y a eu 3500 morts, l'an dernier 3771, auxquels s'ajoutent 2814 décès depuis le début de 2016, toujours selon la même source.

De son côté, l'OIM (Organisation internationale pour les Migrations), qui ne dépend pas de l'ONU, mais qui est basée à Genève, estime que depuis le début de l'année 2016 il y a eu 2809 morts en Méditerranée, à comparer avec 1838 morts durant le 1er semestre 2015.

"Le nombre de décès en Méditerranée en 2016 dépasse de presque 1000 personnes le bilan du 1er semestre 2015, alors qu'il reste encore 3 semaines avant la fin du 1er semestre 2016", a indiqué l'OIM dans un communiqué.

Books

Non, toutes les opinions ne sont pas égales : un article d'opinion sur les opinions

Traduction : SOTT
« Parfois, les gens détiennent une croyance fondamentale qui est très forte. Quand ils sont confrontés à des preuves qui vont à l'encontre de leurs croyances, celles-ci ne peuvent pas être acceptées. Cela créerait un sentiment qui met extrêmement mal à l'aise, qu'on appelle la dissonance cognitive. Et parce qu'il est si important de protéger la croyance fondamentale, ils vont rationaliser, ignorer et même nier tout ce qui ne rentre pas dans ces croyances de base. »

~ Frantz Fanon
© Inconnu
Eh bien, tu sais, ça n'est que ton opinion, mec !
M. Fanon n'aurait pas pu être plus juste, parce qu'il ne se passe pas un jour sans que quelqu'un sur le Net ne rationalise, ignore, et démente toute chose qui va à l'encontre de ses croyances. Je vois constamment des personnes qui rejettent catégoriquement toutes informations contraires à leurs propres vues politiques et du monde avec des répliques comme « Eh bien, c'est juste ton opinion et moi j'ai la mienne » — comme si, les opinions avaient un rapport quelconque avec les faits. Souvent, ces sages paroles viennent de personnes connues pour leur manque de lecture substantielle, comme une littérature. Vous savez ces piles de papier avec des mots dessus, reliées par une couverture.

Peu de choses m'irritent autant que d'entendre une personne dire : « eh bien, c'est ton opinion. » Ce sont ces personnes qui visiblement croient que leur opinion est aussi valable que celle de quelqu'un d'autre, ce qui n'est pas le cas — selon mon opinion (jeu de mots voulu). Bien sûr, chacun a droit à son opinion, tout autant qu'une autre personne a le droit d'y répondre avec des données factuelles y compris des informations qui la réfutent. Mettons une chose au clair : toutes les opinions ne sont pas égales. En fait, toutes les opinions ne sont pas vraiment des opinions. Qui que ce soit qui a dit cette absurdité, n'a pas compris le sens de l'éducation. C'est le travail de collecter et évaluer les faits, données, et informations qui valide une opinion donnant à certaines plus de valeur qu'à d'autres ou même en les traitant non plus comme des opinions, mais comme des faits concrets.
« La terre tourne autour du soleil. »

« Ça, c'est juste ton opinion ! »
Dire que toutes les opinions sont égales est une insulte à toute personne instruite dans le domaine de l'histoire et qui a dû si souvent être dans le tort avant d'approcher la vérité.

Bomb

Istanbul frappée par un attentat : 11 morts

Une explosion à Istanbul, en Turquie, a fait au moins 11 morts ce mardi matin, selon un dernier bilan du gouverneur de la ville Vasip Sahin. Les victimes seraient sept policiers et quatre civils. 36 personnes ont par ailleurs été blessées, trois se trouvent dans un état critique. Une bombe a été actionnée à distance au passage d'un bus transportant des policiers anti-émeute dans le quartier de Beyazit, a rapporté la chaîne étatique TRT.


Une explosion qui a fait 11 morts et 36 blessés
L'explosion s'est produite à une heure de pointe au deuxième jour du ramadan près de la station de métro de Vezeciler, une zone proche du Grand Bazar, important site touristique de la mégapole turque et de l'Université d'Istanbul, la plus grande de la ville.