Bienvenue à Sott.net
jeu., 24 juin 2021
Le Monde pour les Gens qui Pensent

Enfant de la Société
Carte

Heart - Black

Espagne : le scandale des 300 000 bébés volés

Image

L'affaire des bébés volés et confiés à des familles adoptantes à l'époque du franquisme prend de l'ampleur en Espagne.
La société espagnole a été ébranlée par les accusations de vol et de trafic de milliers d'enfants auxquels se seraient livrés des bonnes sœurs, des prêtres et des médecins. Ce trafic aurait commencé sous Franco et se serait poursuivi jusque dans les années 1990.

Manoli Pagador, une habitante de Getafe qui est un faubourg ouvrier de Madrid, assistait à une réunion sur cette affaire des « niños robados » (les enfants volés) quand elle a expliqué avoir eu trois filles et de nombreux petits-enfants mais ne s'être jamais remise de la perte de son premier-né, un garçon, il y a presque 40 ans. La simple idée de le croire en vie, et non pas mort et enterré comme les médecins de la maternité le lui avaient dit, la rend folle.

Commentaire: L'Église catholique, toujours dans les bons coups : protection des pédophiles et trafic d'enfants. Comment n'importe qui de sensé pourrait-il rester affilié à une organisation aussi corrompue ?


Arrow Down

Comment suivre l'effondrement du système monétaire en temps réel ?

Comme expliqué dans le livre éblouissant et très documenté de Michael Maloney "Guide To Investing In Gold And Silver", la création de devises par la Réserve Fédérale est l'échange de "IOU" (I Owe You: Morceau de papier où est écrit "Je te dois"). En clair, la FED échange des billets électroniques contre une promesse de remboursement (obligation d’État) du gouvernement fédéral majorée d'intérêts. En observant aujourd'hui le "US National Debt Clock", j'ai découvert que nous pouvons suivre l'effondrement du système monétaire en temps réel...

Tout d'abord, un petit rappel vidéo du fonctionnement de la Réserve Fédérale :


Vous trouverez l'ensemble de cet excellent reportage sur Youtube en tapant les mots clés "système bancaire et la Réserve Fédérale".

Le business idéal : gagner de l'argent à partir de rien. Le business de la Réserve Fédérale est de prêter une masse monétaire électronique dont elle a le monopole de la production en demandant à ses clients (banques centrales, banques privées, gouvernement fédéral) de lui verser des intérêts.

Dollar

La dette des USA dépassera 100% du PIB pour Halloween

Image
Le graphique ci-dessous est surnommé "le plus effrayant graphique jamais conçu"car il confirme que dans très peu de temps, la dette américaine dépassera le PIB comme jamais auparavant.

Les États-Unis ont une dette totale de 14'942 milliards de dollars (source).

La plus élevée de tous les temps.

Le Bureau d'Analyses Économiques US (BEA) a rapporté que pour le 2ème trimestre 2011, la dette serait en réalité de 15'012 milliards de dollars en dollars courants.

En d'autres termes, l'écart entre le PIB et la dette totale a maintenant chuté dans un creux de 70 milliards. Alors que ce chiffre était de 1,8 milliards de dollars début 2010.

Star of David

Les colons appellent au meurtre des prisonniers palestiniens libérés, grosses récompenses à l'appui

Traduction : Chantal C. pour Alterinfo

Image
En Israël, le terrorisme est à la fois une affaire publique et privée. On le savait, et personne ne s'y indigne donc des annonces que viennent faire des colons et colonies promettant des centaines de milliers de d'euros à qui assassinera des prisonniers palestiniens qui viennent d'être libérés dans le cadre de l'échange contre Gilad Shalit.

Wolf

Un père porte plainte contre Jack Lang pour avoir violé sa fille en réunion

La vidéo fait le buzz depuis quelques jours, mais elle est en ligne depuis le mois de juin 2011. Dans ladite vidéo qui a été postée sur Youtube, un père, qui se fait appeler Emmanuel Verdin, explique qu'il a porté plainte contre Jack Lang, pour la 2e fois, pour la mémoire de sa fille.

Il explique dans une vidéo très courte et mal coupée, que Jack lang a violé sa fille de 4 ans entre 1999 et 2001. Les faits se seraient produits sur une péniche qui aurait appartenu à un député du Var, mise à quai à Paris, aujourd'hui face à la tour Eiffel et baptisée le Makaï. 50 personnes peuvent y festoyer sans problème, et ladite péniche est aujourd'hui louée pour des évènements.

Emmanuel Verdin explique que son ex, la mère de sa fille Laureen, fréquentait des personnes qui connaissaient Jack Lang pour l'avoir accompagné lors de voyages pédophiles, notamment au Maroc et en Thaïlande. C'est assez intéressant, car les affaires qui n'existent pas concernant Jack lang au Maroc datent précisément de cette période. Et tout ce petit monde aurait donc violé la fille de Verdin.

Commentaire: Il y a quelques années, nous commentions déjà, sur notre ancien blog Pouvoir et Psychopathie :
Rappelons, pour rafraîchir la mémoire des lecteurs, que les illustres modèles Lang et Kouchner prônaient il n' y a pas si longtemps la "libération" du tabou que constitue la "sexualité infantile". Florilège :

"pédophilie douce ... Dans les années soixante-dix,... ,des pétitions circulaient avec, parmi les signataires, Bernard Kouchner, Jack Lang, le philosophe Scherer, Philippe Sollers. ... , tous ont compris qu'il n'était plus question de se poser en victimes des lois archaïques d'une société qui opprimerait la sexualité des enfants."

Source : Boite à pandore n°44 d'après le journal internet de l' "Humanité".

Jack Lang en remet une couche en 1991 :

"La sexualité puérile est encore un continent interdit, aux découvreurs du XXIe siècle d'en aborder les rivages."

Source : Boite à pandore n°21 d'après le journal "Gay Pied" du 31 Janvier 1991.

et en suivant un lien donné par M. Charlton, on trouve :

Publié en 1976 dans un journal allemand, le député Vert Daniel Cohn-Bendit narrait ses relations avec des enfants dans le cadre d'un programme écolo-baba "anti-autoritaire".

"Mon flirt permanent avec les enfants" écrivait-il, "prit bientôt un tour érotique. Je pouvais parfaitement sentir comme les petites filles de cinq ans avaient appris à m'exciter (...) il m'est arrivé que plusieurs fois des enfants m'ont ouvert la braguette et ont commencé à me caresser. Selon les circonstances, j'ai réagi de façons diverses. Quand ils le voulaient, je les ai caressés alors on m'a accusé de perversion."

Source : Blod Dbminos d'après l'hebdomadaire britannique The Observer, et National Hebdo.



Sheriff

La police de New York a inventé des preuves contre des innocents pour « respecter les quotas d'arrestation »

Un scandale qui éclate au département de police de New York après les déclarations d'un ancien agent de police qui a reconnu qu'il était courant de fabriquer de fausses preuves dans les affaires de drogues afin de pouvoir accuser des personnes innocentes, le but étant de respecter les quotas d'arrestation.

Image

Info

Alain Soral - entretien d'octobre

Partie 1 : Procès Dantec, les antifa bretons, Kemi Seba, le PIR.


Handcuffs

Occupy Wall Street : arrestations à NY

Une trentaine de personnes ont été interpellées hier à New York, dont l'intellectuel Cornel West, lors d'une manifestation à Harlem à laquelle participaient des membres d'Occupy Wall Street (OWS).

Un porte-parole de la police a précisé que les manifestants avaient été arrêtés parce qu'ils "bloquaient l'entrée" d'un commissariat à Harlem. Ils ont été inculpés pour avoir porté atteinte à l'ordre public, a-t-il ajouté.

Les manifestants étaient plusieurs centaines à s'être rassemblés à Harlem, selon l'Union des libertés civiles de New York, pour dénoncer une pratique policière controversée consistant à arrêter et palper des personnes pour vérifier qu'elles n'ont pas d'armes. Cornel West, professeur à Princeton et défenseur des droits civiques, a été rapidement libéré, selon une vidéo d'OWS.

Family

Des plaintes en série à l'école maternelle

Image

L'enquête judiciaire a été confiée aux gendarmes de Nogaro. photo Archives n. L.-L.
Une maîtresse de l'école maternelle de Nogaro est accusée de mauvais traitements par les parents de quatre enfants.

Climat de défiance à l'école maternelle de Nogaro où une institutrice, forte d'une vingtaine d'années d'expérience, jouissant de renseignements « très positifs » et de la confiance de l'Éducation nationale, est accusée par plusieurs parents d'élèves de mauvais traitements sur des écoliers de moyenne section.

D'après ce que les petits ont confié à leurs parents, la maîtresse leur administrerait des fessées déculottées, les pincerait et leur tirerait les cheveux. L'affaire est en tout cas prise très au sérieux, puisque parallèlement à l'enquête interne diligentée par l'Inspection d'académie auprès de laquelle l'enseignante incriminée n'avait jamais fait parler d'elle en dix-huit ans d'exercice, le parquet a ouvert une enquête judiciaire.

Informée des accusations portées contre elle et qu'elle a d'ailleurs fermement démenties devant la directrice de l'école, la psychologue et une représentante des parents d'élèves, l'institutrice nogarolienne a devancé la plainte que les parents comptaient déposer hier, en portant plainte dès mercredi matin pour dénonciation calomnieuse.

Attention

Cinq français d'origine marocaine complètement ivres ont été pris pour des terroristes par le FBI


Etre français d'origine marocaine, en goguette au Texas, et grisés par une soirée un peu trop arrosée, déambuler aux abords ou dans le tribunal du comté de Bewar, coiffés de sombreros et munis d'un maillet de juge, cela a fait cinq bonnes raisons pour cinq de nos concitoyens de faire souffler un vent de panique et de se voir suspecter de terrorisme. Dans la nuit de mercredi dernier, ces jeunes touristes hexagonaux, âgés de 21 à 25 ans, qui avaient l'humeur farceuse, ont pu tester à leur corps défendant la puissance des stéréotypes, quand un quadrillage du quartier s'est déployé sous leurs yeux, bloquant les rues, et que des chiens renifleurs ont cherché des engins explosifs dans le tribunal de leur flagrant délire...

Il faut dire que se tenait, non loin de leur virée nocturne, une convention sur le renseignement militaire.

Interpellés et placés derrière les barreaux, les cinq amis d'infortune, disculpés par des témoignages et une vidéo de surveillance qui corroborent leur blague de potache, font néanmoins l'objet d'une enquête diligentée par le FBI pour cambriolage et infraction fédérale.