Bienvenue à Sott.net
dim., 17 nov. 2019
Le Monde pour les Gens qui Pensent

Enfant de la Société
Carte

Pistol

100 chiens de traîneau abattus à Whistler

La Gendarmerie royale du Canada (GRC) et la Société pour la prévention de la cruauté envers les animaux (SPCA) enquêtent sur l'abattage d'une centaine de chiens de traîneau à Whistler, en Colombie-Britannique.
Image
© La Presse Canadienne

House

L'immobilier, la bulle qui ne crève jamais

Image
© Inconnu
Au moment où les instances internationales souhaitent un rebalancement de l'économie mondiale, la France regonfle sa bulle immobilière. On aurait pu penser que les effets pervers et destructeurs des bulles immobilières freineraient cette dynamique infernale. Le caractère irrationnel du subventionnement public à la rente ? La nature improductive d'un surinvestissement dans un actif non productif ? L'approfondissement des inégalités intergénérationnelles ? Le désastre américain, irlandais ou espagnol (sans parler du Japon depuis vingt ans) ? Non. Rien n'y fait.

Yoda

Égypte : Un face-à-face dramatique

De Tunis au Caire, des peuples luttent pour se défaire de leurs chaînes

Image
© AFP
Les manifestants mettent le feu au siège du Parti national démocratique (PND) au Caire
Lorsque, le 17 décembre 2010, un jeune diplômé tunisien, Mohamed Bouazizi, en proie au désespoir s'est immolé par le feu, après qu'une policière ait séquestré les maigres légumes qu'il vendait pour subvenir dignement aux besoins de sa famille, qui aurait imaginé que son geste allait bouleverser le cœur de millions de gens, embraser la Tunisie, conduire un mois plus tard à la fuite de Ben Ali et à la chute de son régime, libérer des peuples entiers de leurs peurs et les conduire à la révolte ?

Bouazizi n'est plus de ce monde. Il ne souffre plus. Paix à son âme. Mais son immense sacrifice a ouvert les portes de l'espérance à des millions de gens dans des pays où l'horizon paraîssait totalement cadenassé. Des gens qui, en Algérie, en Jordanie, au Yémen, en Egypte, ont trouvé en Bouazizi, en son geste tragique, la force d'exprimer avec courage la colère longuement accumulée contre des dirigeants honnis...

Arrow Up

L'augmentation «très prononcée» des prix agricoles provoque des «troubles politiques inimaginables»

C'est l'avis du directeur général de l'OMC, Pascal Lamy...

La hausse des prix des produits agricoles a provoqué des «troubles politiques d'une proportion que nous aurions pu difficilement imaginer», a estimé lundi le directeur général de l'Organisation mondiale du commerce (OMC), Pascal Lamy.

«La hausse des prix des aliments provoque une inflation mondiale, sans compter des troubles politiques d'une proportion que nous aurions pu difficilement imaginer», a déclaré M. Lamy, à l'ouverture d'une conférence de deux jours organisée par l'ONU sur la volatilité des marchés agricoles. Il n'a toutefois pas fait d'allusion directe à la situation en Tunisie et en Egypte, mais a expliqué que cette hausse des prix était une «préoccupation très grande dans le monde».

Che Guevara

La révolution égyptienne en images

Le soutien apporté officiellement hier à Moubarak par Mahmoud Abbas en dit long sur le camp dans lequel se place l'Autorité palestinienne. On lui souhaite juste de connaître le même sort que les dictateurs dont sont en train de se débarrasser les Tunisiens et les Egyptiens. Voir cette vidéo réalisée hier, qui montre la formidable détermination du peuple égyptien face à la répression qui aurait déjà fait plusieurs centaines de victimes.


Info

Placés au régime sec, les CRS font la grève de la faim

Ils refusent le terme de « grève de la faim », mais ça y ressemble fortement. Plusieurs compagnies de CRS, dont la 54 basée à Marseille, ont décidé de ne plus s'alimenter jusqu'à nouvel ordre pour protester contre l'annonce de la fermeture de plusieurs compagnies, a-t-on hier appris de sources syndicales.

Arrêts maladie

Plusieurs autres compagnies, dont la CRS 53 de Marseille, ont opté pour une multiplication des arrêts maladies. Une unité basée à Perpignan, chargée d'assurer samedi la sécurité du match ACA-PSG, s'est ainsi portée pâle, remplacée in extremis par une compagnie de Saint-Laurent du Var, entrée à son tour en grève de la faim à l'issue du match en signe de protestation.

Vader

L'Egypte au bord du sang

Les grands médias se passionnent pour les manifestations en Egypte et prédisent l'avènement de la démocratie à l'occidentale dans tout le Proche-Orient. Thierry Meyssan s'inscrit en faux contre cette interprétation. Selon lui, des forces contradictoires sont en mouvement et leur résultante est dirigée contre l'ordre états-unien dans la région.

Image
.Depuis une semaine les médias occidentaux se font l'écho des manifestations et de la répression qui agitent les grandes villes égyptiennes. Ils établissent un parallèle avec celles qui ont conduit au renversement de Zine el-Abidine Ben Ali en Tunisie et évoquent un vent de révolte dans le monde arabe. Toujours selon eux, ce mouvement pourrait s'étendre à la Libye et à la Syrie. Il devrait profiter aux démocrates laïques et non pas aux islamistes, poursuivent-ils, car l'influence des religieux a été surestimée par l'administration Bush et le « régime des mollah » en Iran est un repoussoir. Ainsi s'accomplira le voeux de Barack Obama à l'université du Caire : la démocratie règnera sur le Proche-Orient.

Cette analyse est fausse en tous points.

- D'abord les manifestations ont commencé en Egypte depuis plusieurs mois. Les médias occidentaux n'y faisaient pas attention parce qu'ils pensaient qu'elles ne déboucheraient sur rien. Les Egyptiens n'ont pas été contaminés par les Tunisiens, mais ce sont les Tunisiens qui ont ouvert les yeux des Ocidentaux sur ce qui passe dans cette région.

Pistol

Plus de 100 morts en Egypte

Image

Les manifestants réclament le départ du président Hosni Moubarak © Maxppp
Malgré le couvre-feu, des milliers de personnes ont manifesté. Un mouvement réprimé dans le sang.

Les heurts sont de plus en plus sanglant. Au moins 125 personnes ont trouvé la mort en Egypte depuis le début des manifestations hostiles au président Hosni Moubarak, selon les bilan établis par des sources médicales. Ces chiffres n'ont cependant pas été confirmés par les autorités.

Les manifestants ont bravé le couvre-feu samedi dans tout le pays. Dans le gouvernorat de Beni Souef, au sud du Caire, la police a abattu 17 personnes qui tentaient de s'attaquer à deux commissariats de police et huit personnes ont été tuées dans les manifestations. Huit autres ont été tuées dans des affrontements qui ont entouré une tentative d'évasion à la prison d'Abou
Zaabal au Caire.

Sheriff

Deux momies du Musée égyptien endommagées lors d'une tentative de vol

LE CAIRE - Deux momies de l'époque pharaonique entreposées au Musée égyptien au Caire ont été sévèrement endommagées lors d'une tentative de vol pendant les manifestations anti-gouvernementales, a indiqué dimanche à l'AFP le patron des antiquités égyptiennes Zahi Hawass.

Profitant de l'incendie du siège, voisin, du Parti national démocrate (PND) du président égyptien Hosni Moubarak, des inconnus ont escaladé les grilles, cassé une vitre et se sont introduits dans le musée pour y dérober deux momies, selon M. Hawass.

"Mais les manifestants ont arrêté les voleurs en collaboration avec les forces de sécurité et elles ont été rendues au musée, mais ont été endommagées", a-t-il ajouté. "Seules les têtes sont intactes", a-t-il précisé.

Butterfly

Des colombes de la paix lancées par le pape refusent de quitter le Vatican

Image

Deux colombes symbolisant la paix libérées par le pape Benoît XVI dimanche lors de la prière de l'Angelus ont refusé de s'envoler et se sont aussitôt engouffrées dans une fenêtre ouverte du Vatican, a constaté un photographe de l'AFP.
Deux colombes symbolisant la paix libérées par le pape Benoît XVI dimanche lors de la prière de l'Angelus ont refusé de s'envoler et se sont aussitôt engouffrées dans une fenêtre ouverte du Vatican, a constaté un photographe de l'AFP.

Y voyant peut-être un mauvais présage, les responsables ont essayé de les rattraper et ont réussi à en relancer une.