Bienvenue à Sott.net
mer., 05 août 2020
Le Monde pour les Gens qui Pensent

Enfant de la Société
Carte

Pistol

GB/émeutes: pas de preuve que l'homme tué par la police ait ouvert le feu

LONDRES - Il n'y a pas de preuve à ce stade que l'homme tué jeudi par la police à Londres, et dont la mort est à l'origine des émeutes actuelles, ait d'abord ouvert le feu sur les forces de l'ordre, a indiqué mardi la commission indépendante chargée de l'enquête, au vu des expertises balistiques.

Mark Duggan, 29 ans, se trouvait dans un taxi lorsqu'il a été tué lors d'une opération de police contre la criminalité au sein de la communauté noire, dans des circonstances mal éclaircies. Les premiers incidents ont éclaté samedi soir à Tottenham, dans le nord de Londres, après une manifestation à l'origine pacifique organisée par ses proches.

A ce stade, il n'y a pas de preuve que le pistolet trouvé sur place ait été utilisé lors de cet incident, a indiqué la commission indépendante (IPCC), dans une allusion à une arme retrouvée sur les lieux du drame et n'appartenant pas à la police.

Che Guevara

Les émeutes s'étendent à plusieurs quartiers de Londres

Image

La BBC a filmé un groupe de jeunes attaquant des voitures de police, en fin d'après-midi dans le quartier de Hackney, à l'est de Londres.BBC
Londres, sous le choc, a connu une troisième journée consécutive de violences et de pillages, qui ont gagné plusieurs quartiers de la capitale ainsi que la ville de Birmingham. Les médias, stupéfaits par ces troubles inédits depuis plus de vingt ans, couvrent les événements en direct, à travers des "live" comme le Guardian ou la BBC.

Le premier ministre, David Cameron, a interrompu ses vacances lundi soir pour rentrer à Londres et va tenir une réunion de crise sur les émeutes dans la capitale, annonce Downing Street.
Image

Handcuffs

Le bourreau de la prison irakienne d'Abou Ghraïb a été libéré

Image

Le caporal Charles Graner posant cyniquement derrière les corps dénudés de prisonniers irakiens
Les photos dégradantes d'images de prisonniers irakiens dénudés et entassés les uns sur les autres, ou tenus en laisse avaient en 2004 déclenché un scandale ébranlant durablement l'armée américaine.

L'auteur d'une de ces photos, mais également leader de cette sordide mise en scène, le caporal Charles Graner a été libéré samedi 6 août 2011 après avoir été condamné à dix ans de prison. Ce dernier ne sera donc resté que 6 années dans sa cellule de Fort Leavenworth, au Kansas. Une libération pour bonne conduite qui a littéralement scandalisé les irakiens.

Pistol

La collection morbide d'un soldat britannique

Un soldat britannique est soupçonné d'avoir coupé des doigts de talibans morts lors de sa mission en Afghanistan.

Ce membre du 5e bataillon du régiment royal d'Écosse, les Highlanders d'Argyll et de Sutherland, est actuellement interrogé par la police militaire royale, selon le journal The Sun. Le ministère de la Défense a confirmé cette enquête dans un communiqué.

« Il semble qu'il ait tranché les doigts de combattants talibans morts. Il y a une rumeur selon laquelle il aurait voulu les garder comme souvenirs, ce qui est des plus macabres », a raconté une source au tabloïd The Sun.

Che Guevara

Chili : Police et étudiants s'affrontent lors d'une manifestation non autorisée pour l'éducation

Traduit par Audrey Lambert

Des centaines d'étudiants chiliens, mobilisés pour la restructuration de leur système éducatif [en anglais], ont affronté un très important déploiement de policiers tandis qu'ils manifestaient sans autorisation le jeudi 4 août 2011 dans le centre de la capitale Santiago.

La Confédération des étudiants du Chili (CONFECH) avait appelé les étudiants de l'ensemble du pays à manifester en avril [en français] un mois après la reprise des cours. Les étudiants en avaient assez [en anglais] de la tendance croissante à la privatisation de l'enseignement au Chili, qui s'est amorcée sous la dictature d'Augusto Pinochet dans les années 1980.

Che Guevara

Londres connaît sa pire nuit d'émeutes depuis des années

Image
© AFP/Leon Neal
Un commissariat de police éventré, un bus à impériale réduit à une carcasse fumante, des magasins d'électronique et de sports saccagés, des bâtiments rasés par les flammes : le quartier de Tottenham, dans le nord de Londres, ressemble à un champ de bataille. De violentes émeutes ont secoué, dans la nuit de samedi 6 à dimanche 7 août, ce quartier pauvre du nord de Londres, lors des pires incidents que la capitale britannique ait connus depuis des années.

Les troubles ont éclaté dans la foulée d'une manifestation organisée samedi soir pour réclamer "justice" après la mort d'un homme de 29 ans, Mark Duggan, tué jeudi par la police à Tottenham. Les émeutiers ont incendié plusieurs véhicules et un bus à impériale, dont il ne restait quelques heures après que les carcasses. Plusieurs bâtiments ont totalement été ravagés par les flammes, et les pompiers s'activaient encore dimanche en fin de journée pour venir complètement à bout des incendies. Les affrontements ont cessé au petit matin seulement.

Nuke

Fukushima, début août : la situation continue à empirer

Image
Comme annoncé, la situation à Fukushima et dans la région ne s'arrange pas et, à en juger par les derniers développements du délabrement des réacteurs accidentés, cet accident pourrait dépasser en gravité, dans le temps et dans l'espace, celui de Tchernobyl. Car non seulement les trois réacteurs restent pratiquement hors d'atteinte pour les ouvriers et les ingénieurs, mais trois des quatre piscines endommagées ne sont toujours pratiquement pas refroidies. Seule celle liée au réacteur numéro quatre est équipée depuis la fin du mois de juillet d'un système de refroidissement de secours qui « ne donne pas entièrement satisfaction ». Traduit en langage de profane cela signifie que cette piscine relâche toujours de la radioactivité dans l'air. Ce qui est évidemment le cas des carcasses des bâtiments et de réacteurs un, deux et trois. Donc, n'en déplaise aux « docteurs tant mieux » qui s'agitent aussi bien au Japon qu'en France chez Areva, la situation des rejets et des risques à venir reste exactement la même que le 13 mars dernier, quand la fusion a commencé. Un accident dont il faut quand même rappeler, car les partisans du nucléaire sont en train d'essayer de le faire oublier à l'opinion publique internationale, qu'il n'a pas été provoqué par le tsunami mais par l'arrêt automatique des réacteurs provoqué par le tremblement de terre. Il se trouve, les experts le savent mais ne le crient jamais sur les toits, que les conséquences de l'arrêt brutal d'un réacteur nucléaire, qu'elles qu'en soient les causes, sont toujours imprévisibles : cela peut fort bien se passer normalement ou au contraire déstabiliser définitivement un réacteur sans que les spécialistes sachent vraiment pourquoi.

Che Guevara

Les huit raisons pour lesquelles les jeunes aux États-Unis ne se révoltent pas : comment les États-Unis ont annihilé tout esprit de résistance

Traduit par blog.emceebeulogue.fr

Image
Ce sont les jeunes qui ont toujours dynamisé les mouvements démocratiques. et donc, c'est un sacré exploit qu'ont réalisé les classes dirigeantes en créant des structures sociétales qui ont assujetti les jeunes en Amérique et brisé leur esprit de résistance à la domination.

Les jeunes aux Etats-Unis -plus encore que les autres générations - semblent avoir intégré l'idée que la "corporatocratie" peut les arnaquer complètement et qu'ils sont impuissants à réagir face à cela. Un sondage Gallup réalisé en 2010 demandait: "pensez-vous que le système de Sécurité Sociale pourra vous verser une pension quand vous partirez à la retraite? Parmi les 18-34 ans, 76 % ont répondu non. Pourtant, bien qu'ils pensent qu'ils n'auront pas accès à la Sécurité Sociale, peu d'entre eux ont manifesté pour que cette institution soit renflouée en imposant les riches plus équitablement; la plupart semblent résignés à se voir prélever davantage de cotisations sociales, même s'ils pensent qu'ils n'en bénéficieront pas.

Comment donc la société a-t-elle réduit la jeunesse américaine au silence?

Arrow Down

Israël: les échanges reprennent à la Bourse de Tel-Aviv après une chute de 6,3%

La bourse israélienne était la première place boursière importante à ouvrir de nouveau après la dégradation de la note américaine vendredi soir.
Image

Une trader à la bourse de Tel Aviv, le 13 octobre 2010. (REUTERS)
Les échanges de la Bourse de Tel-Aviv ont repris dimanche en fin de matinée après une suspension de 45 minutes consécutive à une importante baisse enregistrée dans le sillage de la dégradation de la qualité du crédit des Etats-Unis.

Selon la radio publique israélienne, l'indice TA-100 des cent premières valeurs de la Bourse de Tel-Aviv a plongé de 6,3% avant la suspension des échanges, au début de la semaine boursière.

Cult

GB  - Un responsable de la protection de l'enfance pour l'Église catholique arrêté en possession de 4000 photos pédopornographiques

Traduction : SOTT


Commentaire : La plus grande secte au monde a encore frappé :


Image

Christopher Jarvis à sa sortie du Tribunal
Un responsable de la protection de l'enfance pour l'Église catholique a été arrêté en possession de 4000 photos pédopornographiques.

Christopher Jarvis, marié et père de 4 enfants, a été arrêté après avoir téléchargé des photos d'enfants abusés sur un site Internet.

Cet ex-travailleur social de 49 ans avait été engagé par l'Église à la suite de scandales concernant des prêtres pédophiles.