Bienvenue à Sott.net
jeu., 20 jan. 2022
Le Monde pour les Gens qui Pensent

Enfant de la Société
Carte

Syringe

L'aberration des injections géniques à risque de myocardites chez les enfants innocents du Covid

Refusez l'injection inutile et dangereuse ! Les enfants ne font pas de formes graves et ne transmettent pas la maladie, ni aux enfants, ni aux adultes malgré les mensonges gouvernementaux et la multiplication des tests PCR non fiables et inutiles. Le réseau sentinelle montre que les enfants ne sont toujours pas malades de ce petit virus de moins en moins dangereux avec l'arrivée du gentil OMICRON.
kiujhy

LES ENFANTS NE RISQUENT RIEN DU COVID MAIS PEUVENT MOURIR DE L’INJECTION ANTICOVID
Le bénéfice attendu pour les enfants sans comorbidité est NUL et le bénéfice collectif nul également. Qu'attend-on de cette nouvelle maltraitance des enfants ? Conditionnement politique à la chinoise, mise en carte-pass de toute la population en attendant le puçage ?

Commentaire:

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Gift 3

L'excellente nouvelle de l'arrivée d'Omicron : le cadeau du Père Noël

pere noel lettre
Nos dirigeants veulent continuer de gouverner par la peur pour prolonger des mesures contraires au simple bon sens, aux données de la science et aux droits de l'homme pour leurs profits et ceux de Big Pharma. Mais leur dernier croquemitaine (Omicron) que le gouvernement et les médias montent en épingle risque fort de les décevoir en mettant définitivement fin au coronacircus.


Commentaire : Il ne faut surtout pas sous-estimer leur créativité à maintenir la peur . Et comme le dit si bien le proverbe : il ne faut pas vendre la peau de l'ours avant de l'avoir tué


En effet, la plus grande contagiosité d'Omicron va progressivement le rendre dominant partout dans le monde et en France (vraisemblablement dès le début de l'année prochaine).

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Brain

Covid 19 : interventions du Pr Perronne, Dr Toubiana et Dr Fouché

madame écoutez-moi
Parce que c'est Noël, et que pleuvent les cadeaux sur nos chères têtes blondes, voici non pas une ni deux, mais trois vidéos de trois hommes courageux qui ont parlé d'une voix dissidente depuis le premier jour de cette gigantesque escroquerie sanitaire mondiale.

Pendant ce temps, le gouvernement (et les gouvernements du monde entier - au moins occidental -, indiquant tout de même comme une sorte de coordination) continue d'affoler les populations : plus d'un million de tests ont été effectués dans les journées du 23 et 24 décembre, saturant le site de résultats des tests !

On imagine l'atmosphère du réveillon chez certaines familles, rappelant les guerres fratricides pro et anti-dreyfusards. En attendant, nos lecteurs éclairés écouteront le court extrait du Dr Toubiana chez CNews qui parle du « plus grand mensonge de tous les temps » (ou le second - NDLR), puis le Pr Perronne toujours aussi courageux et enfin le médecin philosophe Louis Fouché.

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


X

Une véritable bombe : Aux États-Unis le CDC ne reconnaît plus le test PCR comme une méthode valide pour détecter les « cas confirmés de Covid-19 »

« Le test PCR est un processus. Il ne vous dit pas que vous êtes malade ». Dr. Kary Mullis , lauréat du prix Nobel et inventeur de la RT- PCR, décédé en août 2019.
vgghyuj
« Cette utilisation abusive de la technique RT-PCR est employée comme une stratégie implacable et intentionnelle par certains gouvernements, appuyés par des conseils scientifiques de sécurité et par les médias dominants, pour justifier des mesures excessives comme la violation d'un grand nombre de droits constitutionnels (...) sous prétexte d'une pandémie qui se base sur un nombre de tests RT-PCR positifs, et non sur un nombre de malades réels... » Dr Pascal Sacré, médecin belge spécialisé en soins intensifs et analyste réputé en santé publique.

Commentaire:

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Syringe

Les premières analyses des effets secondaires du vaccin Pfizer dévoilées par la FDA

pfizer paris
© F. Froger / D6 / FRANCESOIR
Le siège de Pfizer à Paris
Les documents hautement confidentiels de Pfizer ont conduit de grands scientifiques comme les professeurs Peter McCullough ou Harvey Risch à demander les données à la Food and Drug Administration (FDA). Les premières pages qui concernent les effets secondaires survenus entre le 1er décembre 2020 et le 28 février 2021 ont été publiées. Au-delà des effets secondaires graves et non graves, on peut s'étonner de voir figurer certaines catégories de populations, notamment les enfants de moins de 12 ans, qui n'étaient pas censées recevoir un vaccin à cette époque-là.

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Syringe

Le Vietnam suspend les injections de Pfizer chez les adolescents, quatre décès et 120 hospitalisations déjà recensés

vaccin enfant vietnam
L'administration des vaccins Pfizer contre le Covid-19 a été interrompue à Hanoi, au Vietnam, suite à une série de décès et l'apparition de différents troubles indésirables. Le quatrième décès vient d'être signalé.

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Cloud Precipitation

Déluge de ténèbres

darkness
La frénésie qui entoure les fêtes de fin d'année dissimule des courants plus profonds qui traversent les sociétés techno-industrielles avancées, comme l'écume à la surface d'une rivière en furie qui se jette sur de dangereuses épaves cachées. On nous informe que le prochain James Bond pourrait être un transsexuel. Mais, voyez-vous, ce n'est pas seulement que Hollywood est à court de gadgets pour ses « franchises » en difficulté, mais plutôt qu'il n'y a plus de place pour les hommes de nos jours dans la lutte pour empêcher la civilisation de se noyer. Les sauveteurs ont été supprimés. Tout ce qui reste dans l'agitation de l'inondation, ce sont les cris des femmes.

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Syringe

95 cas du variant Omicron identifiés à Montréal, presque tous vaccinés

Mylene Drouin
© Photo: Josie Desmarais/ Métro
La directrice régionale de santé publique de Montréal, Dre Mylène Drouin, et Sonia Bélanger, présidente-directrice générale du CIUSSS du Centre-Sud-de-l'Île-de-Montréal, ont fait le point sur la situation de la COVID-19 à Montréal.
Alors que les cas de COVID-19 continuent d'augmenter, la Santé publique de Montréal a identifié 95 cas du variant Omicron, incluant les cas suspects, liés et criblés. Le variant semble trois fois plus transmissible que la souche originale.

La directrice régionale de santé publique de Montréal, Dre Mylène Drouin, en a fait l'annonce mercredi après-midi alors qu'elle faisait le point sur la situation entourant la COVID-19 à Montréal. Elle était accompagnée de la PDG du CIUSSS du Centre-Sud-de-l'Île-de-Montréal, Sonia Bélanger.

« Ce n'est pas la situation qu'on espérait deux semaines avant Noël », a déclaré d'emblée la Dre Mylène Drouin.

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Smiley

Et maintenant le « code couleur Covid-19 » en entreprise !

bracelet couleur
Une jeune femme de mon entourage, de retour d'un voyage professionnel à Amsterdam, dans l'une des succursales de son entreprise, m'a rapporté récemment sa stupéfaction devant les procédures mises en place là-bas pour « lutter contre la pandémie » : des bracelets de couleur pour indiquer ce que chacun est prêt à accepter ou non de la part de ses collègues de travail.

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Black Magic

Toxicité des vaccins ARN contre la Covid-19 : une investigation chez les thanatopracteurs

ENQUÊTE — L'épidémie du Covid-19 a été le théâtre des plus grandes escroqueries intellectuelles de notre époque. Cela a déjà été évoqué : un dénigrement organisé de l'IHU, du professeur Raoult et de l'hydroxychloroquine, une promotion éhontée d'un médicament, le Remdesivir, une focalisation exclusive sur un vaccin d'efficacité décevante, pourvoyeur d'effets indésirables extrêmement mal évalués, et une récidive : la refocalisation sur un nouvel anti-viral tout aussi dangereux, le Molnupiravir.

thanato
Le vaccin est, en effet, loin d'avoir une efficacité de plus de 90 %, tel que propagandé par les articles scientifiques sponsorisés par les laboratoires, (le professeur Raoult l'a estimé aux environs de 50 à 60 % sur les infections symptomatiques) et n'entrave pas l'infection, ni la propagation du virus, rendant le concept de passe sanitaire absurde.

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :