Bienvenue à Sott.net
jeu., 27 jan. 2022
Le Monde pour les Gens qui Pensent

Enfant de la Société
Carte

Cult

Les derniers jours de la secte du Covid

Ça ne va pas être joli, les amis. La chute d'une secte de la mort l'est rarement. Il va y avoir des lamentations et des grincements de dents, des baratins incohérents et fanatiques, des suppressions massives de tweets embarrassants. Il va y avoir un véritable tsunami de rationalisation désespérée, de négation acharnée, de transfert honteux de la responsabilité, et autres formes de mesures pour protéger ses arrières, dès lors que les anciens condottieres de la secte du Covid s'enfuiront à toutes jambes vers la jungle avant que les entièrement vaccinés avec des injections « efficaces et sans danger », rappel(s) compris, ne les attrapent.
Note du traducteur : La phrase qui précède se réfère au suicide collectif des adeptes de la secte du Temple du Peuple qui a entraîné la mort de 914 personnes. Le massacre de Jonestown a fait naître l'expression « don't drink the Kool-Aid » — utilisée par l'auteur de manière inversée dans le contexte des injections Covid (« Safe and Effective Kool-Aid ») — et qui fait référence à la limonade mélangée au poison présentée aux adeptes de la secte ; cette expression signifie « quoi qu'on vous dise, ne le croyez pas trop fort ».
Jonestown
© AP file
La secte Jonestown ou Temple du Peuple
Oui, c'est vrai, comme vous l'avez sûrement remarqué, le récit officiel du Covid s'effondre enfin, peut-être démantelé à la hâte, voire en reconstruisant son historique, là, juste sous nos yeux. Les « experts » et les « autorités » reconnaissent enfin que les statistiques sur les « décès » et les « hospitalisations » liés au Covid sont artificiellement gonflées et totalement peu fiables (ce qu'elles sont depuis le début), et ils admettent que leurs « vaccins » miracles ne fonctionnent pas (à moins de changer la définition du mot « vaccin »), et qu'ils ont tué quelques personnes, ou peut-être plus que quelques personnes, et que les confinements étaient probablement « une grave erreur ».

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Megaphone

Pr Caumes : « Dans le pass vaccinal, on est dans la manœuvre politique [...] L'unique but est d'"emmerder" les non-vaccinés » !

Ils sont tous en train de se réveiller.


Commentaire : Les personnalités comme le Pr Caumes, Blachier & co sentiraient-elles le vent tourner et retournent-elles leur veste pour sauver leur peau quand la vérité sur les injections géniques et sur l'insanité de ce gouvernement qui a perdu les pédales sortira enfin au grand jour ?


caumes
Il a le courage de dire la vérité, ce que l'on dit depuis le début. Il parle d'erreur politique importante commise d'autant que le virus circule un maximum et que tout le monde est déjà contaminé.

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Ambulance

Marc Doyer, dont la femme est actuellement à l'hôpital pour un Creutzfeld-Jakob, explique que 22 personnes ont la même maladie, tous déclarés 15 jours après leur injection Pfizer.

Je dispose d'un écrit d'un grand professeur de l'université de Tel Aviv du département de neurologie qui explique qu'ils constatent aussi en Israël une augmentation des cas de maladie de vache folle.
doter
L'argument du professeur de médecine qui affirme qu'il y a 100 cas de cette maladie est faux, 28 cas de variants de Creutzfeld Jacob sur 27 ans selon Santé Publique France, ça en fait 1 par an. https://www.santepubliquefrance.fr/maladies-et-traumatismes/maladies-infectieuses-d-origine-alimentaire/maladie-de-creutzfeldt-jakob

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


2 + 2 = 4

17.300 morts du Covid-19 en Grande Bretagne selon Nigel Farage et non pas 153.000 !

Depuis le début, tous les chiffres épidémiologiques sont falsifiés par les autorités sanitaires.

farage
Après avoir demandé le nombre exact de décès en Grande-Bretagne - dus uniquement au Covid-19 - au Centre national de statistiques comme le permet la loi, le célèbre politicien britannique Nigel Farage a été très étonné du résultat puisque la mortalité sur 24 mois est d'à peine 17 300 décès, ce qui représente un peu plus de 8600 morts chaque année, moins que la grippe saisonnière. D'un autre côté, les restrictions sanitaires, les plans blancs imposés dans le système hospitalier ont clairement causé beaucoup plus de décès que le Covid-19. Nous sommes du coup très loin des 153 000 morts déclarés officiellement, le chiffre a été multiplié par 9. Encore une fois, c'est la démonstration de la falsification des chiffres épidémiologiques afin de terroriser les populations et leur faire accepter l'inacceptable. C'est exactement la même chose avec le nombre de cas positifs quotidiens, les chiffres des hospitalisations et des réanimations...

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Syringe

Le dernier argument des covidistes vaccinateurs en panique : l'effet nocebo

Des scientifiques américains ont publié des travaux selon lesquels les trois quarts des effets secondaires indésirables après une vaccination contre le Covid-19 sont ressentis parce que le patient s'y attend.
hytg
Il fallait y penser. France Info nous gratifie d'une information majeure, qui va rassurer les triple et quadruple vaccinés, et emporter les sceptiques double dosés vers la 3e et la 4e (dose ou guerre, c'est pareil). En revanche, pour ceux qui sont morts des vaccins, il n'y a pas de repêchage.

L'effet nocebo est la version négative de l'effet placebo. De la même manière que certaines personnes peuvent ressentir un soulagement rien qu'en ingérant un comprimé, même s'il ne contient que du sucre par exemple, d'autres personnes ressentent systématiquement certains effets secondaires inscrits sur la notice ou dont ils ont entendu parler, que le traitement soit réel ou qu'il ne contienne aucune substance active.

Commentaire:

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


SOTT Logo Media

Interview d'Alexandra Henrion-Caude et Anne-Marie Yim

Alexandra Henrion Caude, généticienne, ancienne directrice de recherche à l'Inserm, et Anne-Marie Yim, docteur en chimie, reviennent sur le débat au parlement du Luxembourg, et analysent la situation actuelle.

henrion

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Attention

« Des mesures discriminatoires qui ne sont proportionnées ni à la situation sanitaire, ni à aucune nuisance suscitée par des non-vaccinés »

Ancien haut fonctionnaire, chef d'entreprise, ingénieur de formation (X-Ponts), Jean Mizrahi est l'auteur d'une contribution extérieure adressée au Conseil constitutionnel pour son examen du projet de loi sur le passe vaccinal.

mizrahi
À l'instar du Cercle Droit & Liberté, de BonSens ou encore de Fabrice Di Vizio, il soumet ainsi aux Sages un argumentaire, espérant peser dans leur réflexion.

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Shoe

Sarah Atcho souffre d'une péricardite : la Vaudoise dit avoir ressenti des troubles quelques jours après avoir reçu une troisième dose du vaccin contre le Covid-19

Sarah Atcho l'a annoncé sur les réseaux sociaux, elle souffre d'une péricardite, soit une inflammation de la membrane qui entoure le cœur. Elle va devoir se ménager ces prochaines semaines pour laisser le temps à son cœur de récupérer.
fghy
La Vaudoise explique qu'elle a reçu sa troisième dose de vaccin Pfizer le 22 décembre, parce qu'elle ne voulait pas « s'embêter avec ça, une fois la saison commencée ».

Commentaire:

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Alarm Clock

Comment emmerder les Français avec le pass vaccinal

Le Petit Dictateur nous avait prévenus, il allait nous « emmerder ». Nous, les pur-sang, les bons vivants, les pas-malades, les non-vaccinés, les anti-Bourla, les non-soumis, mais pas les insoumis puisque les Insoumis, par un abus de langage, sont les troupes de Mélenchon qui mettent des masques FFP2 pendant les meetings, acceptant en cela l'humiliation sous forme de muselière proposée par l'oligarchie.

macron

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Megaphone

Mesures Covid « Probablement le plus gros mensonge de tous les temps » : l'interpellation d'un avocat au gouvernement suisse

Reprenant la formule récemment avancée par l'épidémiologiste Laurent Toubiana, l'avocat valaisan Jacques Schroeter a adressé un nouveau courrier au Conseil fédéral et au Conseil d'État valaisan dans lequel il met les gouvernants face à leurs responsabilités. Si cette interpellation a peu de chance d'éveiller dans l'immédiat les consciences de ses destinataires, elle fera date. L'inaptitude des responsables politiques à ouvrir les yeux sur des informations pourtant vérifiables demandera un effort de compréhension collectif dans l'après-coup de cette crise.

covid

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :