Bienvenue à Sott.net
lun., 09 déc. 2019
Le Monde pour les Gens qui Pensent

Enfant de la Société
Carte

Binoculars

Bolivie : l'opposition conteste la victoire de Morales, scènes d'émeutes dans les rues

boli
© Inconnu
Après la victoire du président bolivien Evo Morales à l'élection présidentielle, des manifestations de l'opposition, qui refuse de reconnaître les résultats, ont viré à l'émeute. Des bâtiments gouvernementaux ont été incendiés ou saccagés.

Commentaire: Mais que se passe-t-il ? Qu'il-y-a-t-il dans l'air pour que soudain en même temps il y ait tant de violence de la part de la population dans les rues de leur villes ? Chili, Catalogne, Bolivie, Liban, Hong Kong ... Que signifie tout ça ?

Est-ce que ces foules sont manipulées ? Veut-on créer le chaos en Bolivie ? Qui voudrait créer le chaos ? Est-ce une tentative d'un coup d'état ?

Lire aussi :


Attention

La grève générale paralyse la Catalogne avec plus d'un demi-million de manifestants à Barcelone

Vendredi, au cinquième jour de manifestations et d'émeutes après le jugement draconien qui a condamné neuf politiciens nationalistes catalans à des peines de neuf à treize ans de prison, des centaines de milliers de manifestants ont défilé à Barcelone et une grève générale a paralysé la Catalogne. De larges couches de jeunes et de travailleurs se sont mobilisés pour protester contre l'État policier qui émerge en Espagne et plus largement en Europe.
manif
© Inconnu
Au cours de la matinée, cinq colonnes de milliers de manifestants, organisées par les associations l'Assemblée nationale catalane (ANC) et Omnium culturel sous le slogan « Marche pour la liberté », ont bloqué les autoroutes menant à Barcelone. Les colonnes ont commencé à Vic, Berga, Tàrrega, Girona et Tarragone et ont convergé vers Barcelone dans l'après-midi, où des dizaines de milliers d'autres personnes s'étaient rassemblées. Les manifestants portaient une banderole géante, en anglais: « Free Catalan Prisoners Now » ( Libérez les prisonniers catalans maintenant ).

Che Guevara

Les soutiens d'Assange affluent devant la Cour royale de justice de Londres

Les soutiens de Julian Assange se rassemblent devant le tribunal de première instance de Westminster, à Londres, lundi 21 octobre, alors qu'une audience est organisée pour déterminer si le fondateur de WikiLeaks peut être libéré de prison.
assange
Le lanceur d'alerte a été sommé de comparaître devant le tribunal en personne. Âgé de 48 ans, il est détenu à la prison de Belmarsh de Londres depuis son arrestation à l'ambassade d'Équateur en avril dernier. Il est menacé d'extradition vers les États-Unis où il risque une peine de 175 ans de prison s'il est reconnu coupable. Les soutiens d'Assange ont appelé à un rassemblement devant le tribunal.

Yellow Vest

Gilets jaunes, acte 49

Gilets
© Inconnu
La France a connu ce 19 octobre d'importantes mobilisations sociales. Des Gilets jaunes aux pompiers, en passant par les cheminots de la SNCF ou les employés de General Electric (GE) à Belfort, tous avaient organisé des opérations aux quatre coins du pays.

Megaphone

Chili : l'état d'urgence après des manifestations violemment réprimées

Incendies, dégradations, affrontements, la situation a brutalement dégénéré à Santiago, au Chili, après qu'une augmentation du prix des tickets de métro a entraîné d'importantes manifestations. Le président a décrété l'état d'urgence.
chili
© Inconnu
Le président du pays, Sebastián Piñera, a décrété l'état d'urgence et fait appel à l'armée dès la fin de journée face au chaos qui s'est abattu sur la capitale. Il a annoncé à cet égard avoir nommé un général de division à la tête de la défense nationale.

Candle

60 morts dans un attentat en Afghanistan

Malgré les tensions récurrentes en Afghanistan, cibler une mosquée reste peu fréquent, et donc très marquant. Ce vendredi, l'attentat du lieu de culte du village de Jaw Dara, dans le district d'Haska Mina ( province de Nangarhar ), fera forcément date.

afganistan
© Farzana Shah
Le bilan des victimes ne cesse en effet d'augmenter depuis l'explosion d'une bombe qui a provoqué l'effondrement du toit sur plusieurs centaines de fidèles. Mais pour l'instant, aucun groupe terroriste actif dans cette zone n'a revendiqué l'acte.

Yellow Vest

Policiers contre pompiers: « C'est hallucinant, la prochaine étape c'est le tir à balles réelles »

pompiers
© Sputnik
Alors que des milliers de pompiers professionnels défilaient le 15 octobre à Paris, des affrontements ont éclaté entre une partie des manifestants et les forces de l'ordre. Des images qui ont choqué au sein de l'opinion publique. Rémy Chabbouh, secrétaire national de Sud, craint une radicalisation du mouvement. Il s'est confié à Sputnik.

Commentaire: Lire aussi :


Post-It Note

Lettre à notre fils qui se bat « pour le climat »

climat
Mon chéri,

Vendredi, plutôt que d'aller au lycée, tu as participé à la manifestation pour la défense du climat et le sauvetage de la planète. Tu n'imagines pas combien nous avons été fiers de te voir engagé dans une cause aussi essentielle. Profondément émus par tant de maturité et de noblesse d'âme, nous avons été totalement conquis par la pertinence de ton combat.

Aussi, je t'informe que ta mère et moi avons décidé d'être indéfectiblement solidaires et, dès aujourd'hui, de tout faire pour réduire l'empreinte carbone de notre famille.

Alors pour commencer, nous nous débarrassons tous les smartphones de la maison. Et puis aussi de la télévision. Tu ne verras aucune objection, naturellement, à ce que ta console subisse le même sort : on dit qu'ils contiennent des métaux rares que des enfants, comme toi, extraient sous la terre dans des conditions honteuses.

Évidemment, nous avons entrepris de résilier aussi tous les abonnements téléphoniques et la box d'accès à l'internet. Nous avons pris conscience que tous ces gigantesques data-centers qui stockent les données des réseaux sociaux et des films en « steaming » sont des gouffres énergétiques. J'ai aussi contacté un plombier pour faire retirer le système de climatisation particulièrement énergivore. Nous nous le remplacerons par des ventilateurs basse consommation dont nous nous efforcerons de ne pas faire une utilisation abusive.

Fire

Grosse manifestation des pompiers à Paris émaillée de colère et d'incidents avec les forces de l'ordre

pompiers, Paris
© capture écran vidéo Line Press
Des milliers de pompiers manifestent ce mardi à Paris.
Plusieurs milliers de sapeurs-pompiers manifestent ce mardi entre la place de la République et la place de la Nation à Paris. Ces derniers réclament entre autres, une revalorisation salariale mais également des garanties face aux agressions qu'ils subissent régulièrement.

Ils ont décidé d'exprimer leur colère ce mardi. Les pompiers sont des milliers à défiler dans les rues de la capitale. Parmi leurs motifs de ras-le-bol : les agressions et les violences en hausse dont ils sont victimes, mais également le nombres d'interventions en constante augmentation alors qu'ils souffrent d'un problème de sous-effectifs.

Les syndicats de pompiers réclament des recrutements mais également une revalorisation de leur « prime de feu » à hauteur de 28% de leur salaire de base, contre 19% actuellement. Autre revendication des soldats du feu, le maintien de leur régime de retraite, alors que le gouvernement souhaite reformer tous les régimes spéciaux afin qu'un seul et même régime soit mis en place.

Commentaire: Il y avait entre 7 000 et 10 000 pompiers professionnels qui ont manifestés (source Le Monde) ! Les pompiers ayant à leur disposition tout le matériel nécessaire pour se protéger des moyens mis en œuvre par les forces de l'ordre pour réprimer (masques, casques, combinaisons, chaussures, voir camions), on peut imaginer que cela pourrait aboutir à une véritable guerre civile. Sans oublier que ce sont des hommes en très bonne condition physique.

Lire aussi : « Les pompiers n'en peuvent plus, le système craque ».


TV

« Les pompiers n'en peuvent plus, le système craque »

pompiers
© Sputnik
Entretien avec Yaël Lecras, vice-président du Syndicat des pompiers professionnels. Il était invité sur le plateau de RT France pour commenter la manifestation des pompiers du 15 octobre. Ils défilent à Paris pour dénoncer leurs conditions de travail et réclamer notamment une revalorisation de leur prime de feu.