Bienvenue à Sott.net
lun., 17 juin 2019
Le Monde pour les Gens qui Pensent

Enfant de la Société
Carte

Stormtrooper

Une compagnie de CRS se met en arrêt de travail lors d'une visite ministérielle

Sarran
La quasi-totalité d'une compagnie de CRS censée encadrer une visite du secrétaire d'État Laurent Nuñez était indisponible ce jeudi en raison de nombreux arrêts de travail. Un délégué syndical évoque la fatigue psychologique et physique de ses confrères.

Leurs arrêts de travail tombaient le même jour. La quasi-totalité d'une compagnie de CRS de Saran (Loiret) était "indisponible" ce jeudi 25 avril, jour de visite ministérielle à Tours, a appris l'AFP de source syndicale. Interrogé sur ce désistement massif, le secrétaire d'État Laurent Nuñez a évoqué pour sa part "un petit problème de gestion locale".

Quarante-huit des 61 CRS de la compagnie de Saran se sont fait porter pâle jeudi matin, a expliqué à l'AFP Christophe Granger, délégué zonal Unsa Police de la région Ouest, confirmant une information du quotidien Ouest-France. "Au lieu d'aller au rassemblement, ils ont appelé le service pour dire qu'ils allaient voir le médecin. Du coup, la compagnie est indisponible", a-t-il précisé.

Toujours selon ce dernier, cette compagnie, la CRS 51, devait effectuer une "mission de sécurisation" dans un quartier sensible de Joué-les-Tours, où se rendait justement le secrétaire d'État auprès du ministre de l'Intérieur, Laurent Nuñez, qui affirme quant à lui que "Ce ne sont pas des CRS qui devaient (l)'accompagner".

Fire

Un incendie ravage l'usine produisant les derniers missiles russes Satan II

Une énorme colonne de fumée noire s'échappe d'une usine produisant des missiles balistiques russes, notamment les RS-28 Sarmat (surnommés Satan 2) et R-29RMU Sineva. Toutefois, les entrepôts d'assemblage de missiles sont situés à un kilomètre du foyer de l'incendie, ainsi il n'y a pas de danger de détonation. De la fumée noire s'échappe de l'endroit où se trouvent les chambres froides.
missile
© Inconnu
Une usine de missiles en feu, en Russie.
Si dans un premier temps le ministère russe des Situations d'urgence a annoncé qu'au moins 5.000 mètres carrés étaient en feu, les dernières informations livrées par l'institution font état de la propagation du feu sur 24.000 mètres carrés.

X

Le prof lui demande d'enlever son bonnet, il lui casse la mâchoire

Beauvais, lycée
© LP/Juliette Duclos
Beauvais, ce mardi. Après l’agression, les cours ont été suspendus.
Pour lui avoir demandé d'enlever son bonnet, un enseignant du lycée professionnel Jean-Baptiste Corot a eu la mâchoire brisée par un élève, ce mardi. Ses collègues ont fait valoir leur droit de retrait.

La matinée vient à peine de commencer au lycée professionnel Jean-Baptiste Corot, situé dans le quartier Saint-Jean, à Beauvais, qu'elle s'arrête brutalement. « Il était environ 9 heures, c'était l'intercours, se remémore Maylis, 16 ans, qui a assisté à la scène. Un élève marchait et le prof lui a dit d'enlever son bonnet. Là, il s'est énervé et lui a donné des coups de poing. » La jeune fille interpelle alors un autre enseignant pour qu'il intervienne et mette fin aux violences.

Gingerbread

Fake news : CNews utilise des images de 2018 pour illustrer le « bain de foule » de Macron au Touquet

Dans une séquence consacrée à la venue d'Emmanuel Macron au Touquet le 21 avril 2019, la chaîne d'information a diffusé des images montrant Emmanuel Macron serrer des mains... aux côtés d'Alexandre Benalla. Une scène datant du début de son mandat.

macron
© FRANCOIS LO PRESTI / AFP
On se trompe ou on fait semblant de se tromper ?
« Même en tenue de sport et en vacances, il se prête au jeu des photos », commence la voix off d'une séquence diffusée par CNews (mais retirée depuis du compte YouTube de la chaîne), consacrée à la venue d'Emmanuel Macron au Touquet, dans le Pas-de-Calais. Sur les images accompagnant le commentaire, présentées comme datant du 21 avril 2019, photographies et poignées de mains. Mais la vidéo utilisée en début de reportage date en réalité de 2018, comme l'a repéré, entre autres, le journaliste et militant Juan Branco.

Commentaire: Mais comment peut-on se tromper à ce point ? Et est-ce la seule nouvelle où un pigiste ou journaliste confond des dates ?


Camcorder

Gaspard Glanz et l'irrépressible désir du martyre...

Gaspard Glanz
Dans le journalisme comme dans bien d'autres professions, on se fait généralement une spécialité : la culture, les chiens écrasés, la politique, les mafias, la cybercriminalité, la conquête spatiale, les zones de conflit, le reportage de guerre... À chacun son domaine et à chaque domaine ses héros.

Celui du jour s'appelle Gaspard Glanz et les professionnels de la profession montent à la une pour lui décerner la palme du martyre.

Le garçon a été interpellé samedi, durant l'acte XXIII des gilets jaunes, à Paris, et embarqué pour « outrage à personne dépositaire de l'autorité publique » : c'est que, au lieu de se diriger dans son nez, son majeur s'était ostensiblement et malencontreusement dressé vers les forces de l'ordre. Sorti lundi de garde à vue, Gaspard Glanz sera jugé à paris le 18 octobre et a interdiction, d'ici là, de paraître aux petites sauteries en jaune du samedi après-midi ainsi qu'aux défilés du 1er mai.

Commentaire: Ange ou démon ? Le fait est que provoquer les forces de l'ordre est forcement sujet à ennuis. Le début de l'affaire :

Gaspard Glanz



Blackbox

Des artisans ayant travaillé à Notre-Dame déclarent ne pas arriver à comprendre l'incendie

Des artisans qui avaient travaillé au sommet de Notre-Dame de Paris en 2013 ont affirmé avoir du mal à comprendre l'origine de l'incendie hors norme qui l'a ravagée. Ces spécialistes avaient œuvré sur la cathédrale pendant trois mois et connaissaient ses faiblesses. Ils ont fait part de leurs sentiments au Parisien.
Notre
© Inconnu
Spécialisés dans l'installation de protections contre la foudre sur le toit des bâtiments historiques, Didier et Anthony Dupuy, père et fils, ont fixé un paratonnerre au sommet de Notre-Dame de Paris en 2013. Et ont été les premiers à alerter les autorités sur les faiblesses du toit qu'il fallait réparer au plus vite. À présent chagrinés, ils avouent leur incompréhension face à cet incendie, dans un entretien avec Le Parisien.

Commentaire: Lire aussi :


X

Incendie à Notre-Dame de Paris : Les tweets d'une membre de l'Unef Lille créent le malaise

Lundi soir, une membre de l'Unef (Union nationale des étudiants de France) Lille a scandalisé certains internautes après des tweets inopportuns sur l'incendie de la cathédrale Notre-Dame de Paris. Après avoir reçu bon nombre d'insultes et de menaces, elle a fermé son compte. Sur Twitter, le syndicat étudiant explique ne pas s'associer à ses propos.

Hafsa Askar

Hafsa Askar a fermé son compte twitter depuis.
C'est un tweet écrit ce lundi soir, pendant l'incendie de la cathédrale Notre-Dame. Un tweet rédigé par Hafsa Askar, ancienne vice-présidente de l'Unef Lille, et aujourd'hui membre du bureau national du syndicat étudiant, en réaction à l'émotion autour du sinistre :
« Les gens ils vont pleurer pour des bouts de bois. Wallah vous aimez trop l'identité française alors qu'on s'en balek objectivement c'est votre délire de petits blancs. » Elle enfonce le clou un peu plus tard : « Je m'en fiche de Notre-Dame, car je m'en fiche de l'histoire de France. »
Dans les commentaires, un autre responsable de l'Unef y va aussi de sa saillie.

Fire

Saint-Omer Ils escaladent l'échafaudage de la cathédrale Notre-Dame pour mettre le feu

Dans la nuit de dimanche à lundi, un groupe de jeunes a escaladé l'échafaudage qui se trouve sur le côté droit de la tour de la cathédrale Notre-Dame à Saint-Omer. Un bidon d'essence et un vêtement d'ouvrier brûlé ont été retrouvés à 50 mètres de hauteur non loin de la cabine de chantier des ouvriers. La police de Saint-Omer a ouvert une enquête.

la cathédrale Notre-Dame à Saint-Omer.

Un groupe de jeunes a grimpé sur l’échafaudage jouxtant la cathédrale Notre-Dame à Saint-Omer. Ils ont tenté de mettre le feu à 50 mètres de hauteur.

HAL9000

Quand les pierres sont plus importantes que nos vies

En une seule journée, près d'un milliard d'euros ont été récoltés pour reconstruire Notre Dame... et pendant ce temps, des centaines de sans-abris, Quasimodos de notre temps, meurent dans l'indifférence quasi générale.
ruee
© Inconnu
Un sans-abri à Paris
Les milliardaires du pays ont tiré les premiers, et dans une quasi surenchère, des dizaines de millions affluent pour sauver le monument historique...

Commentaire: Pour prévoir 5 ans pour la reconstruction de Notre Dame c'est effectivement manquer de discernement, c'est aussi un manque total d'objectivité, c'est montrer son ignorance par rapport a ce que c'est qu'une Cathédrale.


Heart - Black

Le bilan de la série d'explosions au Sri Lanka s'élève à 180 morts

Six fortes explosions se sont produites dans des églises et des hôtels pendant les célébrations de Pâques au Sri Lanka, faisant au moins 180 morts et des centaines de blessés, annoncent des médias de l'île. Aucun groupe terroriste n'a revendiqué pour le moment ces attaques.
attentat
© Vatican News
Au Sri Lanka, de multiples explosions ont frappé dimanche 21 avril au moins trois hôtels et trois églises dans lesquelles était célébrée la messe de Pâques, annonce Reuters en se référant aux médias de l'île.