Bienvenue à Sott.net
sam., 06 juin 2020
Le Monde pour les Gens qui Pensent

Enfant de la Société
Carte

Magic Wand

Coronavirus, Phase Deux : élargir arbitrairement la définition de la maladie

panick
Comme je l'ai expliqué dans de précédents articles, le CDC et l'OMS déploient actuellement plusieurs stratégies pour gonfler le nombre de cas COVID. Par exemple, les tests de dépistage, qui donnent de très nombreux faux positifs.

Après tout, les autorités doivent d'une manière ou d'une autre convaincre le public crétinisé que l'« épidémie » est plus active que jamais et qu'elle se propage.

Prochaine étape : de nouveaux symptômes seront ajoutés à la liste des indicateurs COVID. En 1987, j'ai assisté à la fabrication éhontée de maladies prétendument liées au SIDA. Dans mon livre AIDS INC., je reprenais la définition du SIDA selon le CDC. Elle faisait 15 pages. Après que le CDC était passé par là, il ne restait plus qu'une seule maladie non liée au SIDA : l'infection par des aliens de la Ceinture d'Orion.

Aujourd'hui, c'est reparti pour un tour.

Le Washington Post, 25 avril : « Des jeunes et des personnes d'âge moyen qui avaient souffert de formes bénines du COVID-19 meurent d'AVC ».

Attention

Pr. Perronne : « C'est criminel de dire que la chloroquine ne marche pas »

Perronne

X

Québec : la prison s'assouplit mais on conseille aux grands-parents de ne pas serrer leurs petits-enfants dans leurs bras cet été

Malgré la réouverture progressive de la société, d'un début de retour à l'école, et la remise en marche de l'économie, les grands-parents ne pourront pas serrer leurs petits-enfants dans leurs bras cet été.

gggg
© MICHÈLE BOISCLAIR
« Malheureusement, je ne conseille pas aux gens de plus de 60 ans de serrer leurs petits-enfants dans leurs bras pour un certain temps. Je sais que c'est dur, c'est triste. Est-ce qu'on sera capable dans les prochaines semaines à ce qu'ils se voient à deux mètres de distance ? C'est peut-être plus envisageable », a expliqué François Legault lors du point de presse de vendredi.

Commentaire: Et se déprogrammer de la propagande qui a été utilisée jusqu'ici pour faire peur aux citoyens afin de les enfermer chez eux. Les médias sont en partie les coupables de ceci.


Alarm Clock

La plupart des Américains ne prennent plus au sérieux le COVID-19

Outre les plages bondées de monde en Californie ( cf. Vidéo ci-dessous concernant Orange county ), un nombre croissant d'Américains ne prend pas du tout au sérieux la menace du COVID-19. Ils sont loin d'être les seuls. Un peu partout à travers le monde, de plus en plus de voix s'élèvent pour dénoncer cette immense opération psychologique menée par les bellicistes de l'empire afin de frapper trois oiseaux d'un seul coup de pierre :
cccc
Masquer l'effondrement d'un système économique international totalement intenable ; Renforcer le contrôle des populations qui adhérent de moins en moins à la narration de la propagande universelle ; Provoquer un conflit mondial de grande envergure.

Health

Performance du Pr Christian Perronne démolit qui la politique de santé du gouvernement

Peronne

Bulb

Adopter la bonne attitude dans les moments difficiles

Cette époque apparemment orwellienne met chacun d'entre nous à l'épreuve d'une manière ou d'une autre. Il est impossible d'échapper à la peur croissante que beaucoup ressentent face à l'épidémie actuelle de Coronavirus, que ce soit en raison de la menace de la maladie elle-même ; du « confinement » imposé à la population dans le monde entier pour « assurer leur sécurité » ; du nombre croissant de chômeurs et de malades dû au confinement ; des attaques systématiques contre les droits de la personne visant à renforcer la « distanciation sociale » ou des discussions sur l'imposition éventuelle d'un programme d'identification digitale utilisant la vaccination généralisée comme plate-forme pour l'identité numérique. (1)
Réseau de groupe
© Inconnu
Ce que je vais partager ici provient de la lecture et de la synthèse d'un grand nombre d'articles de presse et de divers blogs, et surtout de messages personnels provenant des forums de ces même sites Web concernant l'actuelle épidémie de Coronavirus et ses ramifications. Presque tous les participants à ces forums ont contribué à la cristallisation d'informations qui peuvent être utiles à d'autres personnes. Je tiens à remercier toutes ces personnes anonymes pour avoir partagé des parties de leur âme et de leurs luttes qui ont très profondément résonné en moi.

Il y a une question que beaucoup de personnes sur ces forums se sont dernièrement posées : si on en arrive vraiment à ce qui précède et que les choses sont poussées jusqu'aux limites de la raison ou au-delà , ai-je une « limite » que je ne m'autoriserais pas à dépasser, quel qu'en soit le prix ?

Lorsque cette question s'est posée à moi la première fois, j'ai eu une réaction très viscérale : j'ai d'abord ressenti une colère écrasante, puis de la tristesse ; puis j'ai ressenti à travers des frissons une libération physique, accompagnée de larmes, et suivie de ce que je ne peux décrire que comme une résolution viscérale selon laquelle il y a vraiment quelque chose, ou certaines choses, auxquelles je ne consentirai pas, même si la punition pour avoir résisté impliquerait de mourir. Mais rien de concret ne s'étant alors présenté à moi, j'ai médité sur les causes de mes réactions.

Eye 1

Pourquoi collectent-ils nos données ?

Virginie Vota
Installer une application de traçage numérique sur son mobile afin de suivre vos déplacements et vos contacts est le projet annoncé du gouvernement d'ici le 11 mai 2020. Et ce avec la collaboration des GAFAM (Google, Amazon, Facebook, Apple, Microsoft), qui travaillent déjà avec les Etats pour proposer des solutions de surveillance de masse des population. Nos communications, nos réseaux et nos données médicales sont déjà collectées.

Mais le Covid-19 fournit à ces multinationales ainsi qu'aux gouvernements un prétexte tout trouvé pour renforcer cet espionnage en toute légalité, et sans notre consentement éclairé... Quel est l'enjeu derrière cette surveillance de masse ? La guerre économique et l'influence sociale, deux piliers du mondialisme...

Attention

Le vice-directeur de la télévision par satellite de Hong Kong déclare que Kim Jong Un est mort

Kim Jong-un
© 93.1 WIBC
Le leader nord coréen Kim Jong-un.
Ce serait d'une opération du cœur qui a mal tournée que Kim Jong Un est décédé. Il y avait des rumeurs persistantes sur le fait qu'il se trouvait dans un état de mort cérébral depuis quelques jours.

Kim Yo-jong

Kim Yo-jong
Sa sœur, Kim Yo-jong, prendrait sa place. Le mois dernier, elle est apparue dans le haut de la hiérarchie nord-coréenne en faisant des déclarations d'importance politique.

Le Tweet :

Arrow Up

Le Bureau national des statistiques Britannique rapporte un plus grand nombre de décès de la grippe et pneumonie que le Covid-19

De nouveaux chiffres du Bureau national des statistiques du Royaume-Uni montrent que le nombre de décès dus à la grippe et à la pneumonie est trois fois plus élevé que le nombre total de décès dus aux coronavirus cette année.
sssss
Les chiffres montrent qu'il y a eu 18 500 décès au total en Angleterre et au Pays de Galles dans la semaine qui a précédé le 10 avril, soit environ 8 000 de plus que ce qui serait considéré comme « normal » à cette époque de l'année. Environ un tiers de ces 18 500 décès sont liés au coronavirus.

Commentaire: Lire aussi :


Light Saber

USA : Une poignée de policiers résistent avec la population à la tyrannie

Certains policiers ont pris conscience du monde qui les attend pour leurs enfants et se tiennent aux côtés du peuple contre la tyrannie. Bien que ces cas soient encore peu nombreux, c'est un bon signe qu'au moins quelques-uns se rendent compte de la nature du monde qu'ils imposent à ce stade de l'histoire de l'humanité.

cops
Pendant longtemps, les policiers et les militaires n'ont fait qu'obéir aveuglément aux ordres des hommes politiques et imposer au public les lois les plus immorales. Cela semble changer, et nous pouvons toujours espérer que cela changera plus rapidement dans les jours à venir.

Selon un rapport du Fédéraliste, les chefs de police du Texas à Washington s'opposent aux ordres drastiques des tyrans locaux avides de pouvoir qui exigent une stricte adhésion à des mesures extrêmes de distanciation sociale pour freiner la propagation du nouveau coronavirus. Même avec des statiques manipulées conçues pour semer la peur dans la population, dont les médias se font l'écho, il n'y a aucune excuse à la tyrannie que nous voyons se propager sur toute la planète à un rythme bien plus rapide que ce que ce virus pourrait jamais espérer. Les gens, dans l'ensemble, ont commencé à regarder au-delà des "faits" falsifiés fournis par ceux qui ne se soucient pas de votre santé, mais seulement de vous contrôler.

Voici quelques exemples de la position de la police contre la tyrannie :

Commentaire: