Bienvenue à Sott.net
mar., 07 juil. 2020
Le Monde pour les Gens qui Pensent

Enfant de la Société
Carte

Cow Skull

Statues déboulonnées : aux États-Unis, des Latinos « horrifiés par les "groupes radicaux" »

Aux États-Unis, toute la communauté hispanophone ne s'est pas rangée derrière le mouvement « antiraciste ». À Miami en particulier, les Latino-Américains sont nombreux à s'opposer au déboulonnage de statues de personnages liés à l'histoire espagnole. Un manque de solidarité envers les Afro-Américains ? Le compte rendu de Sputnik.
cccc
© Inconnu
On saute de joie après avoir vandalisé une statue de Colomb à Miami
Plus grande minorité aux États-Unis, les Latino-Américains semblent se sentir pour la plupart très concernés par les événements liés à la mort de George Floyd, ce citoyen noir de Minneapolis asphyxié durant une interpellation. De nombreuses personnalités de la communauté hispanophone, forte de 50 millions d'Américains, ont vivement dénoncé le « racisme systémique » et le profilage racial au pays de l'Oncle Sam. Parmi elles, le chanteur populaire Ricky Martin:

Arrow Down

L'Université de Cambridge soutient une universitaire qui affirme que « les vies des Blancs ne comptent pas » - et lui offre une chaire de Professeur

Cambridge University, Dr Priyamvada Gopal
© PA
L'Université de Cambridge défend le Pr Priyamvada Gopal après que l'universitaire s'est fait étriller sur les raiseaux sociaux suite à la publication de tweets anti-blancs.
Priyamvada Gopal, qui enseigne la littérature postcoloniale à l'Université de Cambridge, a été promue à une chaire professorale malgré le lancement d'une pétition sur Change.org réclamant son éviction de l'Université. Cette pétition, qui a déjà recueilli plus de 13 000 signatures, a été lancée après que Priyamvada Gopal a affirmé sur les médias sociaux que « les vies des Blancs ne comptent pas », et a appelé à « abolir la blancheur ».



Ambulance

Ecosse : une attaque au couteau fait plusieurs blessés à Glasgow

Le 26 juin, plusieurs personnes ont été poignardées dans la cage d'escalier d'un hôtel situé dans le centre-ville de Glasgow ( Ecosse ), d'après une information initiale de la BBC. La police a annoncé que six personnes avaient été blessées dans l'attaque. Pour l'heure, le mobile terroriste n'a pas été retenu.
gggg
© Inconnu
Un policier fait également partie des personnes poignardées. L'assaillant a été neutralisé par la police écossaise.

Rainbow

Black Lives Matter soutient l'avortement, l'homosexualité et l'agenda anti-familial

black lives matter
Beaucoup sont surpris de découvrir le manifeste anti-famille de Black Lives Matter.

Alors que Black Lives Matter nous est présenté par les médias du système comme une organisation de justice sociale qui vise à promouvoir les droits des Afro-Américains - et maintenant des Afro-Européens -, beaucoup sont surpris de découvrir que cette nébuleuse a un programme pro-avortement, promeut l'homosexualité et l'idéologie du genre et tient un discours anti-famille.

Dans leur manifeste en ligne intitulé "What We Believe", les organisateurs de Black Lives Matter Patrisse Khan-Cullors, Alicia Garza et Opal Tometi disent qu'eux et leurs partisans « perturbent » la famille « prescrite par l'Occident ». Ils disent également qu'ils se sont libérés de la «pensée hétéronormative» et exigent «la justice reproductive».

Commentaire: Les militants de Black Lives Matter - de l'aveu même d'une des cofondatrices du mouvement - sont des marxistes-post-nihlistes radicaux :


« Nous avons un cadre idéologique... nous avons été formés au marxisme », déclare Patrisse Cullors, cofondatrice de Black Lives Matter.

Par conséquent, rien d'étonnant à ce qu'un de leurs objecifs soit la destruction du modèle familial traditionnel, via la promotion de l'idéologie LGBT et l'éviction du père de la cellule familiale. Or comme le souligne Larry Elder, le plus grand problème auquel sont confrontés les Afro-Américains n'est pas le racisme prétendument systémique qui sévirait aux États-Unis, mais le fait qu'un pourcentage significatif d'enfants noirs sont élevés sans père - un facteur de risque majeur de la délinquance.


Megaphone

« J'en ai marre de vos con****** ! » : une Américaine dénonce l'« hypocrisie » du mouvement Black Lives Matter (Vidéo)

« J'en ai marre de vos conneries ! » Alors que le mouvement Black Lives Matter répand ses théories racialistes à travers le monde depuis la mort de George Floyd, une jeune Américaine anonyme a tapé du poing sur la table et exprimé tout haut ce que tout le monde pense tout bas. Dans une vidéo publiée sur les réseaux sociaux et devenue virale, la jeune femme s'insurge, drapeau américain en fond, du deux poids deux mesures accordés aux militants antiracistes et dénonce l'« hypocrisie » du mouvement Black Lives Matter aux Etats-Unis.

white shame

Dominoes

Chaos à Stuttgart : « C'est la guerre ». Graves émeutes en Allemagne qui ressemblent à celles des USA

L'Allemagne commente les émeutes de Stuttgart de ce week-end. Cinq cents émeutiers ont attaqué le centre de la capitale du Land du Bade-Wurtemberg en s'en prenant à des magasins, rappelant les émeutes récentes des Etats-Unis.
eeee
© Prise d'écran, Youtube
Dans la nuit de dimanche, il y a eu de graves émeutes à Stuttgart. Des dizaines de petits groupes violents ont dévasté le centre-ville. Selon le vice-président de la police, Thomas Berger, les émeutes ont commencé avec le contrôle d'un jeune de 17 ans pour de la drogue vers 23h30. Environ trois cents personnes ont montré leur solidarité envers le jeune.

Caesar

« 10 ans de prison » : Donald Trump menace les manifestants qui s'en prennent aux statues

Le président des Etats-Unis a averti sur Twitter qu'il avait autorisé les autorités fédérales à interpeller les manifestants qui s'en prennent aux statues ou aux monuments américains, rappelant que ce délit était passible de 10 ans de prison.
cccc

Une statue de Cervantes, vandalisée
Alors que les destructions, dégradations et remises en question de statues et monuments commémoratifs de l'espace public se multiplient depuis fin mai et la naissance du mouvement de réaction à la mort de George Floyd, Donald Trump a menacé leurs auteurs de poursuites, y compris de façon « rétroactive ».

Commentaire: Il est temps que cette folie de détruire pour le seul fait de détruire s'arrête. L'ignorance est la base de toute cette folie, ignorance du passé, de l'histoire, de la culture que beaucoup voudraient effacer. Un peuple qui ignore son passé est un peuple sans racines, sans colonne vertébrale, et facilement, comme nous en sommes témoins, manipulable.


Attention

Ceux qui soutiennent le mouvement Black Lives Matter sont des crétins ou des crapules

12 morts, 86 blessés par balles à Chicago - une ville Démocrate dans un Etat Démocrate avec un maire Démocrate, un gouverneur Démocrate, et un chef de la police Démocrate, pendant le week-end de la fête des Pères ; un petit garçon de 3 ans se trouve parmi les victimes.

aaaa
© Inconnu
Douze personnes ont été tuées, dont quatre de moins de 18 ans, et 86 autres ont été blessées lors de fusillades dans tout Chicago le week-end de la fête des Pères, a déclaré la police (6).

Deux adolescents, un petit garçon de 3 ans et une fille de 13 ans font partie des personnes tuées, ont déclaré des responsables à la chaîne ABC7 (1).

La mort de l'enfant de 3 ans a également été confirmée par le maire de Chicago, Lori Lightfoot, qui a écrit (2) que « le cœur collectif de notre ville se brise en entendant la nouvelle insondable d'un garçon de 3 ans qui a été tué par balle ce soir dans le West Side de Chicago », mais qui ne veut strictement rien faire pour mettre fin aux tueries qui atteignent presque exclusivement les noirs de la ville.
« Il n'y a tout simplement pas de mots pour décrire un acte de lâcheté aussi odieux et inadmissible que de tirer sur un bambin », a écrit cette hypocrite de Lightfoot.
Selon le Chicago Sun-Times (3), les officiels ont déclaré que le bambin a été identifié comme étant Mekay James, qui a été frappé dans le dos lorsqu'un suspect s'est approché du 4×4 noir de son père avant de tirer plusieurs coups de feu.

Apple Green

Gaz lacrymogène et matraques : la police disperse des fêtards rassemblés pour la Fête de la musique

A Paris, ce 21 juin, plusieurs milliers de personnes se sont rassemblées pour la Fête de la musique. A proximité du canal Saint-Martin, notamment, des DJs ont pris place devant des riverains qui ne respectaient pas toujours la distanciation sociale. Les rassemblements de plus de 10 personnes restant, du moins en théorie, interdits, la police est intervenue pour tenter de disperser l'attroupement.
fete
© Inconnu
Les forces de l'ordre ont notamment fait usage de leurs matraques.

Chalkboard

Californie : un prof de fac suspendu pour avoir refusé de relever les notes des étudiants noirs

La lutte pour l'égalité raciale s'invite donc maintenant jusqu'à la faculté. Le 6 juin, des étudiants de l'Université de Californie appartenant à un groupe se définissant comme « non Noirs, mais alliés » avaient commencé par demander à leurs professeurs d'annuler ou de reporter les examens de fin d'année pour les élèves issus des « minorités ».
cccc
© Alex Segura/EFE/SIPA
Des manifestations à l'Université de Californie à Los Angeles
Une demande à laquelle Gordon Klein, professeur de comptabilité, a immédiatement répondu par la négative, argumentant dans un mail qu'il ne pouvait pas « identifier » ses élèves en fonction de leur race. Mais le groupe à l'origine de la demande n'a pas souhaité en rester là... Dénonçant le ton « moqueur » du professeur, ses membres ont lancé une pétition demandant purement et simplement l'éviction de celui-ci.

Commentaire: On est a l'ère de la destruction : on détruit des statues qui représentent l'Histoire ( en bien ou en mal ), on détruit la notion d'apprentissage, on détruit la notion de l'éducation, on détruit la connaissance et ceux qui la transmettent. Bientôt il ne restera que des cendres, dans une société idiotisée, ignorante de son passé, de son present et évidemment ignorante des conséquences de ses actes. Un très beau panorama de l'humanité.