Bienvenue à Sott.net
sam., 06 juin 2020
Le Monde pour les Gens qui Pensent

Enfant de la Société
Carte


2 + 2 = 4

Larry Elder pulvérise le mythe du « racisme systémique » aux USA

Le racisme est-il encore un problème majeur aux USA ? Est-il la cause des problèmes dont souffre la communauté noire ? Cette vidéo diffusée en 2018 met les points sur les I, et vaut vraiment d'être regardée en cette période où la propagande médiatique diffusée dernièrement dépasse l'entendement en marge de l'affaire George Floyd.

Larry Elder

L'animateur Larry Elder
Tous les chiffres et statistiques que présentent Larry Elder (animateur de talk-show et auteur à succès américain) proviennent des rapports annuels du FBI.


Whistle

Une courageuse Américaine interpelle les « antiracistes » : « Où sont les militants de #BLACK_LIVES_MATTER quand des Noirs tuent d'autres Noirs ? »

black lives matter

Magic Wand

Et c'est ainsi que le virus meurtrier à la mode, décidé par les libéraux, ne fut plus un problème

Vous vous souvenez de cette chose pour laquelle vous avez passé 3 mois à hurler et à réclamer la fin de l'État policier ?

protesters

"La Distanciation sociale" c'est fini ?
Des personnes incapables de respirer au Colorado pendant une "pandémie" respiratoire :

Combien y a-t-il de suiveurs du COVID hurlants dans cette foule ?

C'est de plus en plus hypocrite :

Robot

Microsoft remplace des journalistes par des programmes d'intelligence artificielle

Depuis l'émergence de la robotique et de l'intelligence artificielle, de plus en plus d'emplois sont en train de disparaître. Aussi étonnant que cela puisse paraître, le journalisme est l'un des secteurs nouvellement affectés par cette automatisation des emplois. Et Microsoft est l'une des premières entreprises qui semblent vouloir remplacer les journalistes par des robots.
Robot journaliste
© Ilya Lukichev - Getty Images/iStockphoto
Ce jeudi 28 mai, 27 journalistes ont été limogés au Royaume-Uni, à la suite de la décision de Microsoft de les remplacer par des programmes d'intelligence artificielle, selon des informations du média britannique The Guardian.

En charge d'actualiser la page d'accueil sur le site d'actualités de MSN et le navigateur Edge, les journalistes ont appris qu'ils n'étaient plus utiles, puisque des robots sont désormais en capacité de réaliser leur travail.

Employés par l'agence de presse britannique PA Media, les journalistes vont perdre leur emploi dans un délai d'un mois. « J'ai passé mon temps à lire des articles sur la façon dont l'automatisation et l'intelligence artificielle allaient prendre nos jobs, et maintenant j'y suis, l'intelligence artificielle m'a piqué mon travail », a commenté l'un des journalistes licenciés, avec sarcasme.

Un risque éditorial ?

Les journalistes étaient chargés de sélectionner des articles parus dans les médias et assurer des missions d'édition et de curation. Ils devaient suivre « une charte de recommandation éditoriale », excluant les articles avec des « contenus violents ou inappropriés » pour les jeunes utilisateurs du navigateur de Microsoft.

Eiffel Tower

3 faux policiers arrêtés à Paris : ils s'apprêtaient à procéder à une interpellation raciste pour un tournage sauvage

Trois faux policiers ont été interpellés et placés en garde à vue ce dimanche à Paris. Habillés avec de vraies tenues d'uniforme, ils participaient à un tournage sauvage pour mettre en scène une attitude et une interpellation à caractère raciste.
police

Trois hommes habillés avec de vraies tenues d'uniforme ont été interpellés à Paris ce dimanche. (DR)
INFO ACTU17. La vidéo devait finir sur les réseaux sociaux et faire le buzz. Les policiers de la Brigade anticriminalité (BAC) ont eu leur attention attirée par un groupe d'individus au 104 rue Saint-Charles à Paris (XVe) ce dimanche après-midi. Parmi ces personnes, les fonctionnaires ont aperçu trois policiers avec de véritables tenues d'uniforme, débraillées, et une attitude suspecte. Ils ont décidé de s'approcher du groupe et ont rapidement compris qu'ils avaient affaire à de faux policiers.

L'ensemble des individus ont fait l'objet d'un contrôle. Après quelques échanges, les policiers de la BAC ont découvert qu'il s'agissait en fait d'un tournage sauvage, réalisé sans aucune autorisation, avec des policiers, des figurants et un homme se présentant comme le réalisateur.

Attention

Des migrants sans-papiers défilent illégalement à Paris - 92 interpellations

Une manifestation de solidarité en faveur des migrants clandestins, pourtant interdite par la préfecture de police de Paris en vertu des règles sanitaires, s'est élancée dans la capitale, rassemblant plusieurs milliers de personnes. Des heurts ont fini par éclater.

manif migrants
© Twitter : @CharlesBaudry
Manifestation interdite en faveur de la régularisation des sans-papiers, le 30 mai 2020, place de la République à Paris
Les règles sanitaires en vigueur ne concernent-elles que les Français ? Alors que le pays se déconfine progressivement et que l'Île-de-France demeure l'un des foyers les plus actifs de l'épidémie dans l'Hexagone, une manifestation de solidarité aux migrants sans-papiers a été lancée, samedi 30 mai, dans les rues de la capitale, au mépris des précautions sanitaires. La préfecture de police de Paris l'avait pourtant interdite, en vertu de l'interdiction des rassemblements de plus de 10 personnes.

Light Sabers

Tucker Carlson sur les émeutes de Minneapolis : « Les médias attisent les tensions raciales. Ils ne font rien pour apaiser la situation »

minneapolis
© Julio Cortez, AP
Fox News, 28 mai 2020 :


Transcription :

Tucker Carlson [sur un ton ironique] : Si vous avez regardé les reportages en provenance de Minneapolis sur ce qui s'est passé mercredi soir, vous savez parfaitement que ce que à quoi nous assistons là-bas - malgré les apparences - est en fait une quête de justice.

C'est une quête de réponses qui se font attendre depuis longtemps de la part de manifestants légitimement frustrés qui, si nous voulons être honnêtes, sont opprimés depuis si longtemps qu'ils ne peuvent plus rester passifs. Ce que vous voyez à Minneapolis, c'est la démocratie dans sa forme la plus pure. Dans les faits, c'est un rassemblement politique. Comme l'illustre cette scène hier soir :

Cross

Ariège : quatre tombes, dont celle d'un prêtre, vandalisées à Saint-Pierre-de-Rivière

cimetière
Après un long sacerdoce accompli dans le diocèse de Créteil, le Père Émile Genès est revenu dans son Ariège d'origine en 2007. Il y est décédé, à l'âge de 80, et a été inhumé dans son village natal de Saint-Pierre-de-Rivière en octobre de l'année dernière. Un lecteur, que je remercie, me signale que sa tombe a été profanée dans la nuit du 26 au 27 mai. Trois autres tombes ont également été vandalisées. Le maire a déposé plainte et la gendarmerie enquête.

Cheesecake

Faites ce que je dis, pas ce que je fais ? Les huîtres de Castaner passent mal

Faites ce que je dis, pas ce que je fais ? Une nouvelle photographie montre Christophe Castaner ne respectant pas les gestes barrières et la distanciation physique. Un cliché où il déguste des huîtres n'a pas manqué de faire réagir sur internet.

cccc
© Inconnu
Une photographie du ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner, prise le 26 mai 2020 au bord de la plage de la station balnéaire de Veules-les-Roses (Seine-Maritime), a été partagée et commentée plusieurs dizaines de milliers de fois, notamment sur Facebook, et a suscité l'ire de bon nombre d'internautes.

Sur cette photographie, Christophe Castaner, venu inspecter la réouverture de la plage de Veules-les-Roses dans le cadre du début du déconfinement en France, se trouve devant un étal d'huîtres et de vin blanc, entouré d'une dizaine de personnes, debout devant une plage.

Toutefois, contrairement aux photographies officielles prises lors de la visite du ministre de l'Intérieur sur ce site, le locataire de l'hôtel de Beauvau ne respecte pas, sur cette photographie, les mesures de distanciation physique et ne porte pas de masque. Autant de manquements aux règles strictes de déconfinement en France qui ont irrité des milliers d'internautes.

Commentaire: Combien de temps les gens vont supporter ce rire malicieux des tout-puissants ?


Fire

Minneapolis à feu et à sang - Du Covid-19 à l'émeute

minneapolis

27 mai 2020, Minneapolis : après deux mois de confinement, retour à la « normale » aux États-Unis
Il semble que l'on puisse avancer l'hypothèse qu'aux États-Unis, où la situation est si spécifique, y compris la crise du Covid-19, on soit peut-être en train de basculer de la crise du Covid-19 à la crise tout court (socio-économique, troubles sociaux, politique, etc.), et cela avec la pression énorme des présidentielles de novembre prochain. Il s'agit des événements de Minneapolis, depuis lundi et la mort d'un Africain-Américain, George Floyd, lors d'un contrôle de police passant par une immobilisation ventrale et une violent prise du cou de la victime, morte d'asphyxie. Le policier qui est intervenu de la sorte, Derek Chauvin, est connu pour sa brutalité et a déjà été impliqué dans plusieurs incidents ayant abouti à la mort de personnes interpellées.


Comment: Coïncidence ? George Floyd et Derek Chauvin ont travaillé dans le même club de Minneapolis.

« L'ancienne propriétaire d'un club dans le sud de Minneapolis affirme que l'officier de police et l'homme noir dont il a causé la mort ont tous deux travaillé dans son club, y assurant la sécurité jusqu'à la fin de l'année dernière.

George Floyd et l'ancien officier de police Derek Chauvin ont tous deux travaillé comme agents de sécurité au club El Nuevo Rodeo sur Lake Street, selon Maya Santamaria. Maya Santamaria a été propriétaire de l'établissement pendant près de vingt ans, avant de le vendre il y a quelques mois.

"Chauvin a été notre agent de police en dehors de ses heures de service pendant la quasi-totalité des 17 ans où nous avons été ouverts", a déclaré Santamaria. "Ils travaillaient ensemble en même temps, c'est juste que Chauvin travaillait à l'extérieur et que les agents de sécurité étaient à l'intérieur."

(...) Santamaria ne peut pas dire avec certitude qu'ils se connaissaient, car il y avait souvent une vingtaine d'agents de sécurité qui travaillaient au club, y compris des agents de police assurant la sécurité en-dehors de leurs heures de service. »

Il y a eu dès lundi soir des réactions populaires, d'abord dans le calme et portant sur le seul cas de cet Africain-Américain tué par la police, avec les connotations sociétales (racisme/antiracisme) qu'on devine mais sans que la forme de la manifestation ait cette connotation raciale puisque de nombreux Blancs (c-à-d, Caucasiens-Américains) y participaient. Les manifestations se sont poursuivies les jours suivants et, surtout hier, ont pris une toute autre allure, tournant à l'émeute et surtout au pillage de certains magasins. Cela tend, dans les conditions économiques très difficiles actuelles où de très nombreux citoyens sont brusquement au chômage et sans revenus, et où l'on a déjà constaté que nombre d'entre eux peinent à seulement se procurer de la nourriture, à justifier de les assimiler à des « émeutes de la faim ».


Comment: Notons également que, d'après de nombreux témoignages et vidéos qui circulent sur Internet, des antifas et des agents provocateurs seraient également impliqués dans ces émeutes :


Le 29 mai 2020, le Procureur général du Minnesota Keith Ellison - membre du parti démocrate, ancien membre de la Chambre des représentants du Minnesota et ex vice-président du Comité national démocrate - a supprimé un selfie tweeté en 2018 où, le sourire narquois, il tient à la main un exemplaire d' "Antifa: The Anti-Fascist Handbook" [Antifa : le manuel anti-fasciste - NdE]. Avec en légende : « Je viens de trouver le livre qui fera trembler de peur @realdonaldtrump. »


Réponse du berger à la bergère :

trump antifa

Les États-Unis vont désigner les ANTIFA comme organisation terroriste.

C'est donc un cocktail explosif, - argument sociétal et argument économique, - qui risque de faire tache d'huile dans les conditions crisiques, sociales et politiques que l'on connaît aujourd'hui. Hier, alors que les incidents se poursuivaient à Minneapolis, une foule d'un millier de personnes bloquaient des voitures de police sur une voie express à Los Angeles, directement en référence aux événements de Minneapolis. Bien entendu, tout le monde songe à l'élection présidentielle et à l'atmosphère crisique extrêmement tendue entre l'administration [Trump] et les gouverneurs de certains États, et diverses organisations progressistes, etc., et à l'explosion qui couve par conséquent. ZeroHedge.com note, à la fin de son article du jour (« Minneapolis Is Burning »), toujours sur la suite en continu des événements :