Bienvenue à Sott.net
sam., 06 juin 2020
Le Monde pour les Gens qui Pensent

Enfant de la Société
Carte

Heart - Black

RDC : Plus de 1100 femmes violées par jour

Image

Plus de 400 000 femmes et jeunes filles de 15 à 49 ans auraient été violées en RDC en l'espace d'un an, entre 2006 et 2007.
Photo: Gwenn Dubourthoumieu, Archives AFP
Plus de 1100 femmes sont victimes de viol chaque jour en République démocratique du Congo (RDC), soit une fréquence de ce type de violences multipliée par 26 par rapport à ce qui était précédemment estimé, selon les conclusions d'une étude publiée mardi aux États-Unis.

Plus de 400 000 femmes et jeunes filles de 15 à 49 ans ont été violées dans ce vaste pays d'Afrique centrale ravagé par les conflits sur une période de 12 mois entre 2006 et 2007, selon cette étude publiée dans le Journal américain de santé publique (American Journal of Public Health).

C'est 26 fois plus que les 15 000 femmes violées comptabilisées par l'ONU au cours de la même période.

Commentaire: Pour un « aperçu » des horreurs que subissent les femmes au Congo, lire Congo : l'homme qui sauvait des femmes laissées pour mortes


Display

Une erreur de Facebook dévoile encore des données personnelles

Image

Encore une fois, Facebook a échoué à protéger les données de ses utilisateurs. © Armin Weizel / Maxppp
Le réseau social a donné à ses annonceurs l'accès à des profils, des photos, des conversations et autres données privées.

Facebook a laissé par erreur des annonceurs publicitaires avoir accès à des profils, des photos, des conversations et autres données privées de ses utilisateurs, affirme, mardi, la société de sécurité informatique Symantec. Celle-ci dit avoir découvert que certaines applications de Facebook avaient laissé fuiter des mots-clés de sécurité, donnant ainsi accès à des profils ou à la lecture de messages sur le réseau social.

Star of David

Israël a révoqué le droit de résidence de 140.000 Palestiniens

Image
Israël a révoqué le droit de résidence de 140.000 Palestiniens de la Cisjordanie occupée, a indiqué mercredi le quotidien Haaretz en citant des documents du ministère de la Justices déclassifiés.

Du début de l'occupation de la Cisjordanie après la guerre de 1967 jusqu'au début de l'application des accords d'autonomie palestinienne en 1994, les Palestiniens qui souhaitaient se rendre à l'étranger via la Jordanie devaient laisser leur carte d'identité au poste frontière situé sur le pont d'Allenby.

En échange, ils obtenaient une carte les autorisant à passer. Mais la validité de ce document était limitée à trois ans et ne pouvait être renouvelée que trois fois.

Les habitants qui ne revenaient pas en Cisjordanie dans les délais impartis entraient dans la catégorie de ceux qui "ne sont plus résidents", a ajouté le journal qui précise que les documents du ministère de la Justice n'évoquent aucune information qui aurait pu être fournie aux Palestiniens sur cette procédure.

Laptop

Le film de Thierry Meyssan « The 9/11 Black Box » au Festival de Cannes

La direction du 64e Festival de Cannes a décidé de mettre à l'honneur deux films d'opposants iraniens : Ceci n'est pas un film, de Panahi et Mirtahmasb, sera présenté en séance spéciale, tandis que Au Revoir, de Mohammad Rasoulof, s'ajoute à la sélection d'Un Certain Regard.

Conformément à sa ligne politique, le Festival a accepté cinq films présentés par l'Iran, mais a décidé de leur donner le moins d'importance possible.

Parmi ceux-ci, The 9/11 Black Box (La Boîte noire du 11-Septembre) de Mohamedreza Eslamloo, avec Thierry Meyssan dans le rôle principal.

Le titre du film fait référence à une interview de Mahmood Ahmadinejad, en marge de la dernière Assemblée générale des Nations Unies. Il avait alors déclaré que l'on ne doit pas avoir peur d'ouvrir la boîte noire du 11-Septembre pour comprendre les guerres d'Afghanistan et d'Irak.

Dollar

Réforme de l'ISF: la CGT et FO dénoncent un « nouveau cadeau aux plus riches »

Cher Monsieur,

vous n'êtes pas hébergeur mais éditeur, votre site est éditorialisé, je
vous invite donc à faire vous-même une recherche sur vos propres pages.

la publication sans accord ni autorisation d'articles de notre fond
constitue un acte de contrefaçon. Ces activités peuvent faire l'objet de
poursuites pénales sanctionnées par deux ans d'emprisonnement et 150 000
Euros d'amende.

Par ailleurs, l'usage non autorisé de notre marque constitue de la même
manière une contrefaçon de nos droits de propriété intellectuelle.
La publication de nos articles ne vous étant pas autorisée, nous vous
demandons expressément de cesser immédiatement toute utilisation de nos
contenus, et d'enlever toute référence à nos marques sur tous les
documents émanant de vos services.

Il nous semble toutefois préférable, avant d'entamer de quelconques
poursuites judiciaires, que nous tentions de trouver ensemble les base
d'un accord économiquement viable pour les deux parties, dans le strict
cadre des dispositions légales en vigueur et comprenant l'antériorité.
Vous voudrez bien vous mettre en rapport avec moi sans délai afin de
discuter des termes d'un tel accord.

A défaut de réaction de votre part dans un délai de une (1) semaine à
compter de la réception de la présente, nous reprendrons notre entière
liberté d'action de manière à faire cesser cette violation de nos droits
de propriété intellectuelle.

En tant que de besoin, nous vous précisons que la présente vaut mise en
demeure au sens notamment des dispositions de l'article 1153 du Code
civil, et fait donc courir les intérêts légaux sur les sommes que nous
serions amenés à vous réclamer à titre de réparation du préjudice que
nous subissons.

Je vous prie d'agréer, chère Monsieur, l'expression de mes salutations
distinguées.

Extinguisher

Gaz de schiste : risques de pollution de l'eau potable par le méthane

Cher Monsieur,

vous n'êtes pas hébergeur mais éditeur, votre site est éditorialisé, je
vous invite donc à faire vous-même une recherche sur vos propres pages.

la publication sans accord ni autorisation d'articles de notre fond
constitue un acte de contrefaçon. Ces activités peuvent faire l'objet de
poursuites pénales sanctionnées par deux ans d'emprisonnement et 150 000
Euros d'amende.

Par ailleurs, l'usage non autorisé de notre marque constitue de la même
manière une contrefaçon de nos droits de propriété intellectuelle.
La publication de nos articles ne vous étant pas autorisée, nous vous
demandons expressément de cesser immédiatement toute utilisation de nos
contenus, et d'enlever toute référence à nos marques sur tous les
documents émanant de vos services.

Il nous semble toutefois préférable, avant d'entamer de quelconques
poursuites judiciaires, que nous tentions de trouver ensemble les base
d'un accord économiquement viable pour les deux parties, dans le strict
cadre des dispositions légales en vigueur et comprenant l'antériorité.
Vous voudrez bien vous mettre en rapport avec moi sans délai afin de
discuter des termes d'un tel accord.

A défaut de réaction de votre part dans un délai de une (1) semaine à
compter de la réception de la présente, nous reprendrons notre entière
liberté d'action de manière à faire cesser cette violation de nos droits
de propriété intellectuelle.

En tant que de besoin, nous vous précisons que la présente vaut mise en
demeure au sens notamment des dispositions de l'article 1153 du Code
civil, et fait donc courir les intérêts légaux sur les sommes que nous
serions amenés à vous réclamer à titre de réparation du préjudice que
nous subissons.

Je vous prie d'agréer, chère Monsieur, l'expression de mes salutations
distinguées.

Red Flag

Tunisie : rien de réjouissant en perspective

Image
Un financier revenant de Tunisie il y a quinze jours confiait à une source de LIESI: « Là-bas rien n'est fini mais tout commence. Cela va être un grand désordre ! » Aujourd'hui, la Tunisie de l'après Ben Ali est en proie à des désordres croissants, le pays s'enfonce dans l'incertitude alors que le chef du gouvernement provisoire a pour la première fois évoqué l'éventualité d'un report de l'élection de l'Assemblée constituante.Dans un discours télévisé à la nation dimanche soir, le Premier ministre Béji Caïd Essebsi, dont le gouvernement est chargé de gérer le pays jusqu'à cette échéance a fait planer le doute sur le respect de la date prévue du 24 juillet, arguant de « lenteur » dans les travaux préparatoires. « Le gouvernement s'est engagé en choisissant la date du 24 juillet et on tient à cette date, mais si le comité des réformes dit qu'il y a des empêchements techniques et logistiques, ce sera une autre probabilité à discuter », a-t-il déclaré.

Gear

« C'est pas Bin Laden, c'est mon voisin »

Orla Guerin, journaliste de la BBC est allée à Abbottabad pour interviewer les gens au sujet du prétendu assassinat de Bin Laden... tous témoignent qu'il s'agit d'un fake, rien de tout cela ne s'est passé. L'un d'eux connait même le fameux personnage de la video devant sa télé: C'est son voisin Akbarchan...

Je répète ma question : pourquoi les mensonges sont ils de plus en plus flagrants, les mises en scène de plus en plus mauvaises ? Dans quel but ?
Même la BBC n'y croit pas ! Grave !


Nuke

Ça fume à Fukushima !

Image
Alors que, jour après jour, la terre ne cesse de trembler au Japon, le 7 mai, le feu a manifestement pris à Fukushima, dans une indifférence provisoirement générale.

Dans 2 jours, 2 moisse seront écoulés depuis la catastrophe, et il faut toute la persévérance des internautes pour grappiller ici ou là des informations sur ce qui se passe sur le site nucléaire dévasté au Japon et dans le monde.

La pollution radioactive est, rappelons le, inodore et invisible, et force est de constater qu'elle est en constante augmentation dans le Monde lien

En effet on constate des pics au Bangladesh, au Botswana, sur la cote Est des Etats Unis, dans le Golfe du Mexique, et que des tremblements de terre viennent d'avoir lieu en Californie, en Grèce, en Nouvelle Zélande en Alaska, et bien sur au Japon.

Brick Wall

Ces cinglés qui veulent nous soigner sans notre consentement

Image
La loi sur la réforme de la psychiatrie est examinée par le Sénat aujourd'hui, avec un vote prévu demain. Une loi tellement ouf qu'une partie de la majorité s'est rebellée, et a proposé en commission sénatoriale un retour à la pensée cartésienne. Insupportable affront pour le groupe UMP, accro aux sensations du délire collectif, avec une Nora Berra, cheftaine outrée dans le rôle de la mère castratrice, devenue rempart du si vulnérable surmoi de notre Bien-Aimé-De-Sa-Dame Président. Aussi le groupe UMP a joué au SAMU politique, votant contre les travaux de la commission, ce qui élimine tout le travail préparatoire du Sénat. C'est donc l'œuf de l'Assemblée nationale qui arrive en direct live en séance publique au Sénat.

Tout ceci serait assez drôle si ces funestes encravatés ne gouvernaient pas le pays, et n'assouvissaient leurs fantasmes électoraux en niant les réalités de la connaissance scientifique et de la pratique.

La psychiatrie a toujours fricoté avec la loi car le trouble psychique pose la question de l'étiage social, pour parvenir à une prise en charge globale, et celle de l'ordre public, car l'extériorisation de la souffrance psychique peut venir le troubler. Il a toujours été admis que la loi devait se doter de processus vigoureux pour prendre le relais quand l'être humain chancelle. Personne ne conteste le principe de la contrainte, mais tout se joue dans les modalités.