Bienvenue à Sott.net
mar., 14 juil. 2020
Le Monde pour les Gens qui Pensent

Enfant de la Société
Carte

Gingerbread

Ecoles... La balle aux prisonniers, avec que des prisonniers !

école, prisonniers
Aujourd'hui c'était la rentrée des classes.

Une bien triste rentrée des classes.

Pour beaucoup d'enfants l'école c'est synonyme de copains retrouvés, d'amies et autres camarades de classe.

L'école c'est parfois des soucis d'enfants mais, nous le souhaitons tous, également de la joie et beaucoup d'apprentissages.

Ces dernières années le côté apprentissage laissait beaucoup à désirer. Il restait au moins le plaisir de voir les gamins avoir envie d'aller à l'école le matin.

Puis le SRAS-Cov 2 est arrivé.

La balle aux prisonniers est devenue la réalité.

Wolf

Hérault : la croix de fer au sommet du pic Saint-Loup saccagée et coupée en deux

Croix du Pic Saint Loup

La croix de 900 kg a été sciée.
Cet acte de vandalisme suscite un vif émoi auprès notamment des amoureux de ce lieu, à Saint-Cazevieille, au sommet du célèbre pic dominant le nord de Montpellier. Son accès a été fermé ce mardi 12 mai au matin.

Le crucifix en fer de 900 kg et de 9,50 mètres de haut, qui trône à 628 mètres d'altitude, vestige du chemin de croix qui se termine au sommet du pic Saint-Loup, a été scié en deux. La partie haute se balance dangereusement dans le vide, retenue par un seul morceau de métal.

Un acte de vandalisme qui choque de nombreux amoureux de ce lieu et qui fait le tour de la toile. En plus de sa découpe, l'ouvrage a été tagué, avec des inscriptions étranges : "witch power", "hérétiques".


Commentaire: D'autres images :






Hearts

La véritable victime du coronavirus : les relations humaines

Certains disent que le monde va changer. Pour moi, il a déjà changé en mars 2020. Un monde « coronavirus ». Un monde meilleur ? Cela dépend.
rrrr
© Inconnu
« Seuls le toucher, le remède et la parole peuvent véritablement guérir. »

– Hippocrate, 5è siècle avant J-C

Pour moi, le monde ne change pas en mieux. Ce n'est jamais qu'un point de vue, mon point de vue, car pour les fabricants de futurs médicaments et vaccins [1], bien sûr, c'est un changement en mieux.

Target

« Propos inacceptables » sur le Covid-19 : vers le flicage des parents dissidents ?

covid

L'Éducation nationale s'apprête à « désinfecter » le cerveau de nos chères têtes blondes.
Le ministère de l'Education nationale a publié plusieurs fiches de recommandations à l'intention des enseignants, parmi lesquelles il leur est notamment demandé de détecter les élèves tenant des propos critiques à l'égard de l'Etat et même d'inciter ces derniers à dénoncer les « dérives » de leurs parents.

La fiche Eduscol intitulée « Ecouter la parole des élèves en retour de confinement » évoque le cas d'enfants qui pourraient « tenir des propos manifestement inacceptables ». A partir de quand un propos devient-il inacceptable ?


Comment:
Contacté par franceinfo, le ministère de l'Éducation nationale assure que les « propos inacceptables » mentionnés dans l'une des fiches peuvent être de « plusieurs natures » comme ceux « manifestant le refus des gestes barrières » ou encore « relayant des théories complotistes ». (...) « Le problème de ces fiches, c'est qu'elles sont de nature très différentes. Et certaines posent problème idéologiquement », regrette Frédérique Rolet, secrétaire nationale et porte-parole du Snes-FSU, syndicat national des enseignements de second degré, auprès de franceinfo. « On a l'impression que toute forme de critique est interdite ». La Voix du Nord

Commentaire: Nicolas Dupont-Aignan sur les fiches « pédagogiques » de la Stasi l'Éducation nationale :




Evil Rays

Des oiseaux détruisent une antenne 5G

oiseaux, antenne 5G

Whistle

Délire totalitaire : se toucher le visage en public peut-il valoir une amende ? Ce décret inquiète beaucoup

Le juriste Nicolas Hervieu commente le décret qui a été publié ce lundi 11 mai au Journal Officiel. Ce dernier concerne l'épidémie de Coronavirus et la manière dont nous devons y faire face pendant le déconfinement. Pour lui, il y a un point essentiel dont les Français n'ont pas conscience.
masque amende
Les gestes barrières face au Coronavirus

Depuis le début de l'épidémie de Coronavirus, c'est la première fois qu'un texte publié au Journal Officiel évoque les gestes barrières. En effet, ce nouveau décret résume « les mesures générales pour faire face à l'épidémie de Covid-19 dans le cadre de l'état de l'urgence sanitaire », relate le Huffington Post. Ainsi, on trouve l'importance de la distanciation sociale, le fait de « tousser et d'éternuer dans son coude », de se laver régulièrement les mains à l'eau et au savon et jeter son mouchoir à usage unique à la poubelle.

Le juriste Nicolas Hervieu a minutieusement étudié ce texte avant de pointer les failles du doigt. Le non-respect de ces gestes barrières n'a pas été sanctionné jusqu'à maintenant, mais le fait d'avoir écrit ces règles d'hygiène, noir sur blanc change la donne.

Yellow Vest

10 000 personnes manifestent en Allemagne contre les règles obligatoires pour le coronavirus

demonstration
© MARKUS RIEDLE/ AFP
"Stopper Gates", "Tomber la muselière", "Résistance" : Dans plusieurs villes allemandes, les citoyens ont protesté contre les restrictions concernant le coronavirus. Tout le monde n'a pas respecté les règles de distanciation.

Dans plusieurs villes allemandes, des milliers de personnes ont manifesté samedi contre les restrictions visant à contenir la pandémie de coronavirus. L'un des points de convergence était Stuttgart. Des manifestations ont également eu lieu à Berlin, Munich et Francfort.

À Stuttgart, plusieurs milliers de personnes ont défilé au Cannstatter Wasen. Un porte-parole de la police a déclaré qu'il y avait beaucoup de monde. Il n'a pas donné le nombre exact de participants. Il a déclaré que les mesures de protection avaient été pour la plupart respectées.

Les autorités avaient autorisé un maximum de 10 000 participants. Derrière la protestation se trouve une initiative appelée "pensée latérale". Les critiques craignent que les théoriciens de la conspiration et les populistes de droite ne s'en emparent.

Commentaire: D'autres images :

Allemagne, manifestation, coronavirus

Berlin
Le 10 mai :


Le 9 Mai :





V

Sitôt déconfinés, des militants manifestent dans toute la France malgré les restrictions

manifestation, France, déconfinement
© Capture d'écran Twitter/@CharlesBaudry
Gilets jaunes assis sur la place de la République à Paris, le 11 mai.
Un certain nombre de manifestants, dont des Gilets jaunes et des activistes de gauche, ont bravé l'interdiction de se rassembler à plus de 10 personnes dès le premier jour du déconfinement. Certaines mobilisations ont conduit à des interpellations.

Après deux mois de pause forcée, les manifestations ont repris dans certaines parties du territoire français le 11 mai, premier jour du déconfinement. Et ce, malgré le maintien de certaines règles de restrictions des libertés de déplacement et de rassemblements.

Ainsi, des manifestants parmi lesquels des écologistes, des défenseurs du service public ou des Gilets jaunes, ont enfreint l'interdiction de rassemblement à plus de 10 personnes dans l'espace public. En conséquence, cela a provoqué plusieurs face-à-face avec les forces de l'ordre qui se sont soldés par des interpellations.

Des Gilets jaunes sur la Place de la République à Paris

Alors que la capitale reste une des zones du territoire où le virus circule le plus, des protestataires se revendiquant du mouvement des Gilets jaunes (sans être vêtus de gilets jaunes) se sont rassemblés sur la place de la République à Paris... vite rejoints par les policiers de la BRAV-M.

Eiffel Tower

Déconfinement : Le métro ligne 13 bondé

Paris, ligne 13, métro
1er jour de déconfinement et les gens sont les uns sur les autres, comme d'habitude sur la ligne 13 qui est une ligne très fréquentée. Le métro n'a pu circuler normalement pendant un moment suite à des problèmes, soi-disant, d'infiltration d'eau dans les tunnels. Il est vrai que Paris a subi de forts orages le jour précédent.


Les vidéos :

Blackbox

Forte odeur à Paris : une désinfection du coronavirus en cause ?

Une très forte odeur de "pourri" s'est fait ressentir cette nuit à Paris. Parmi les explications évoquées : la marée rouge à Los Angeles ( mais peu probable à Paris ), ou encore l'odeur des égouts suite aux intempéries.
nnnn
© Inconnu
Mais une autre hypothèse troublante agite la toile. Celle d'une tentative de désinfection du coronavirus par le gaz dans les rues et l'air, via le dioxyde de souffre. En effet, lors de l'épisode de forte odeur, le taux de NO2 (Dioxyde d'Azote), était anormalement élevée en région parisienne :

Commentaire: S'il s'agit vraiment d'un désinfectant, pourquoi ne l'ont-ils pas annoncé aux gens, leur dire de fermer les fenêtres, etc. ? Et pourquoi ne l'ont-ils pas fait avant ?