Bienvenue à Sott.net
lun., 27 jan. 2020
Le Monde pour les Gens qui Pensent

Enfant de la Société
Carte

Wolf

Suivez la propagation du nouveau coronavirus grâce à cette carte

coronavirus map
Une carte créée par des chercheurs américains suit en temps réel la progression du virus en Chine, qui a rendu des centaines de personnes malades et a causé au moins 17 décès. Le nouveau coronavirus, qui est lié à une épidémie de pneumonie, inquiète les responsables de la santé publique mondiale quant à son potentiel de propagation dans le monde entier.

Mercredi après-midi, heure de l'Est, les rapports officiels chinois indiquent que 444 personnes ont été hospitalisées et qu'au moins 17 sont mortes à cause du nouveau coronavirus. Mais la carte lancée mercredi par les chercheurs du Center for Systems Science and Engineering de l'université Johns Hopkins suggère que ces chiffres pourraient augmenter plus rapidement que ce que les sources nationales ont indiqué.

"Nous pensons qu'il est important que le public comprenne la situation telle qu'elle se présente, avec des sources de données transparentes" a déclaré Lauren Gardner, professeur associé en génie civil et des systèmes à l'Université Johns Hopkins, qui a dirigé l'équipe ayant produit la carte.

Wolf

Le marché chinois au centre de l'épidémie de coronavirus vendait des loups et des rats à manger

Wuhan Huanan Wholesale Seafood Market
© AP
Le marché de gros des fruits de mer de Wuhan Huanan à Wuhan, en Chine.
Le marché chinois, au centre de l'épidémie mortelle de coronavirus, vendait des animaux vivants - y compris des louveteaux, des renards, des rats et des paons - à manger, selon un nouveau rapport.

Les animaux sauvages faisaient partie des 112 produits vendus au marché des fruits de mer de Huanan, dans le centre de la ville de Wuhan, a rapporté l'Agence France-Presse.

Parmi les autres animaux sauvages vendus sur le marché, qui a depuis été fermé, figuraient des crocodiles, des salamandres géantes, des serpents, des porcs-épics et de la viande de chameau.

"Fraîchement abattus, congelés et livrés à votre porte" indiquait dans sa liste de tarifs, le vendeur. "L'élevage du gibier sauvage pour les masses".

La liste inquiétante a circulé largement sur Internet en Chine mais n'a pas pu être vérifiée de manière indépendante par l'AFP.

Commentaire: Lire aussi :


Stop

Ex-officier de la CIA - Le transpondeur de l'avion ukrainien abattu a été piraté par les USA

Philip Giraldi, ex spécialiste du contre-terrorisme et officier de renseignement militaire de la CIA, a écrit un article dans l'American Herald Tribune dans lequel il spécule sur le fait que les États-Unis ont lancé plusieurs cyber-attaques, une sur un système de défense anti-missiles iranien, et une autre sur le transpondeur de l'avion ukrainien abattu en Iran le 8 janvier.
iran
© Inconnu
Philip Giraldi
Giraldi explique que l'opérateur iranien de missiles a subi un « brouillage » extrême et que le transpondeur du vol 752 d'Ukraine International Airlines a été éteint plusieurs minutes avant le lancement des deux missiles Tor de fabrication russe.

Ambulance

Corona virus : Une pandémie mondiale est désormais évoquée

coronavirus spread
© AFP / Anthony Wallace
Conférence de presse à Hong Kong sur l'étendue de l'épidémie de coronavirus de Wuhan en Chine le 21 janvier 2020.
La pneumopathie mortelle qui a rendu malades des centaines de personnes et en a tué neuf à Wuhan et dans ses environs, en Chine, a fait son apparition aux États-Unis, malgré les précautions prises, alors que les voisins de la Chine intensifient leurs efforts de dépistage pour prévenir une pandémie mondiale.

Un homme du comté de Snohomish, dans l'État de Washington, est devenu le premier cas de nouveau coronavirus officiellement confirmé aux États-Unis. Les autorités locales n'ont pas nommé l'homme, qui serait très malade. Il a été hospitalisé pour une pneumonie la semaine dernière après son retour de la région de Wuhan, où la maladie a déjà fait neuf morts, selon les autorités chinoises.

On ne sait pas immédiatement combien d'autres Américains ont pu être exposés au virus, qui aurait son origine dans un marché de fruits de mer et de volaille de la ville de Wuhan, qui compte 11 millions d'habitants.

Plus de 440 cas avaient été confirmés mercredi en Chine, dans des villes comme Pékin, Shenzhen et Shanghai ; des cas ont également été signalés en Thaïlande, en Corée du Sud, au Japon, à Taïwan et - maintenant - aux États-Unis. Les experts en maladies infectieuses de l'Imperial College de Londres ont estimé que le bilan de la maladie était beaucoup plus lourd, mais ils ont laissé entendre samedi qu'au moins 1 723 personnes pourraient être infectées.

Commentaire: Supplément de Vitamine C : nécessaire en cas de cancer et de maladies infectieuses


Heart - Black

Une attaque terroriste sur deux villages dans le nord du Burkina Faso a fait 36 morts et trois blessés

Le nord du Burkina Faso a une nouvelle fois été endeuillé : 36 civils ont été tués le 20 janvier dans une attaque terroriste contre deux villages au nord du pays. Dans un communiqué au lendemain de l'attaque, le ministre burkinabé de la Communication, Remis Fulgance Dandjinou, rapporte qu'un groupe terroriste « a fait irruption dans le marché de Nagraogo, y a abattu 32 [civils], brûlé le marché et, dans son repli, [en] a abattu quatre autres au niveau du village d'Alamou. Cette attaque a également fait trois blessés ».
burkina
© Inconnu
Une attaque terroriste sur deux villages dans le nord du Burkina Faso a fait 36 morts et trois blessés. Celle-ci intervient alors que le pays vient d'adopter une loi portant sur le recrutement de volontaires dans le cadre de la lutte antiterroriste.
Un deuil national de 48 heures allant du 22 au 23 janvier, a été décrété par le président Roch Marc Christian Kaboré.

Commentaire: Qui est le promoteur de ces ataques terroristes au pays le plus pauvre de l'Afrique Noire ? Ah, il est vrai, il y a des mines d'or au Burkina Faso ...

Lire aussi :


Pistol

Important arsenal de guerre découvert à Paris

guns
© CC0 / worldspectrum
Fusils d'assaut, fusil à pompe, carabine 22 Long Rifle, pistolets automatiques, gilets pare-balles et stock de munitions: sept personnes ont été interpellées le 14 janvier à Paris pour trafic d'armes et de drogue. Une perquisition a mené à la saisie d'un véritable arsenal destiné à la vente.

Les policiers de l'Office central de lutte contre le crime organisé (OCLCO) ont interpellé sept personnes mardi 14 janvier sur commission rogatoire d'un juge. Parmi elles, les deux frères Samir et Mohamed R., bien connus des services de police, livraient des armes et de la drogue dans la capitale depuis plus d'un an, a rapporté Le Parisien. Ils ont été mis en prison vendredi 17 janvier avec l'un de leurs complices.

Au cours d'une perquisition au domicile d'une nourrice (ici, une personne qui cache des armes et de la drogue), les forces de l'ordre ont saisi deux fusils d'assaut, un fusil à pompe, une carabine 22 Long Rifle, trois pistolets automatiques, deux gilets pare-balles, une cagoule et un important stock de munitions.

Caesar

Poutine veut « fermer l'ignoble bouche qu'ouvrent certains » sur la Seconde Guerre mondiale

Souhaitant faire taire plusieurs hauts responsables politiques de différents pays à propos de la Seconde Guerre mondiale, Vladimir Poutine a annoncé, à l'occasion d'une rencontre à Saint-Saint-Pétersbourg avec des vétérans et des représentants d'organisations patriotiques le 18 janvier, la création d'un centre de documents d'archives qui sera entièrement dédié à ce conflit.
guerre
© Alexei Druzhinin / Sputnik Source: AFP
Selon le président russe, cette fondation retraçant le plus meurtrier des conflits armés européens devrait permettre de répondre à ceux « qui tentent de réécrire l'Histoire ».

Commentaire:




Stormtrooper

Vidéo d'un manifestant frappé au sol par un policier: une enquête judiciaire ouverte à Paris

manifestrant tabassé
© AFP, -, HANDOUT
Montage de photos créé le 19 janvier 2020 à partir d'une vidéo d'un manifestant et montrant un policier frappant un homme, en marge de la manifestation des "gilets jaunes" à Paris, le 18 janvier 2020.
Une enquête judiciaire a été ouverte dimanche après la diffusion de vidéos montrant un homme au visage ensanglanté se faire frapper au sol par un policier lors de son interpellation en marge de la manifestation des "gilets jaunes" samedi, a appris l'AFP auprès du parquet de Paris.

L'enquête du parquet a été ouverte pour "violences volontaires par personne dépositaire de l'autorité publique" et confiée à l'IGPN, la police des polices.

"Le préfet de police a demandé à la direction de l'ordre public et de la circulation (DOPC) de faire toute la lumière sur cette action", a déclaré la préfecture de police à l'AFP.

Une "enquête administrative interne a été confiée au service d'évaluation et de contrôle" afin "de faire toute la lumière sur cette action", a-t-elle ajouté.

Sur les images diffusées sur les réseaux sociaux, le manifestant est allongé au sol devant l'armurerie de la gare de l'Est, le visage ensanglanté, quand le policier qui le maintient lui assène au moins deux coups de poing.

Yellow Vest

Plus de 400 gilets jaunes, condamnés à de la prison ferme, purgent ou ont purgé leurs peines.

En plus d'un an près de 440 gilets jaunes ont été incarcérés pour des peines de un mois à trois ans. Cette répression, menée sur le plan judiciaire et carcéral, a bouleversé leurs vies et celles de leurs proches, et affecté l'ensemble du mouvement.
gilets
© LP/Frédéric Dugit
À Montpellier, Perpignan, Narbonne, Le Mans et d'autres villes, Bastamag a rencontré plusieurs prisonniers et leurs soutiens, qui nous ont raconté leur expérience.

Cross

Un enfant battu brutalement dans son école à cause d'une croix portée autour du cou

collège Marx Dormoy
Un acte horrible s'est déroulé à Paris, ville d'un pays reconnu pour sa démocratie, sa mixité et qui condamne sévèrement le racisme. Au sein du collège Marx Dormoy, dans le 18ème arrondissement de Paris, un jeune garçon d'origine serbe, âgé de 12 ans, s'est fait agressé de manière brutale pour n'avoir pas voulu ôter une chaîne à laquelle était suspendue une croix, qu'il portait autour du coup. Les agresseurs présumés sont 5 jeunes âgés de 11 ans et ils ont insisté pour que celle-ci enlève sa chaîne et son pendentif. Cette scène d'horreur s'est déroulée ce Mardi matin dans la cours du collège.

Malgré que la croix que le jeune garçon portait se trouvait sous ses vêtements, 5 jeunes l'ont abordé en lui demandant de l'enlever. Celui-ci ne voulant pas obtempérer, les agresseurs présumés l'ont encerclé en faisant pression sur lui pour le faire. N'ayant pas réussi à le forcer, l'un des jeunes qui se trouvait derrière son dos l'a poussé au sol, et tous se sont mis à lui asséner des coups de pied là où ils le pouvaient. Le jeune garçon a été rué de coups sur tout le corps. Des blessures graves au niveau du visage lui ont été assénés ainsi qu'au niveau de ses partis génitales. Les 5 agresseurs ont été d'une violence sans égal à son égard et ce devant d'autres élèves. Cette scène, ayant durée un certain temps, n'a été stoppée qu'au moment où certains élèves ont commencé à hurler en appelant au secours.

Commentaire: Les Attaques Anti-Chrétiennes ont Battu Tous les Records en Europe pour 2019