Bienvenue à Sott.net
ven., 21 fév. 2020
Le Monde pour les Gens qui Pensent

Enfant de la Société
Carte

Fire

Feux en Australie : 24 personnes arrêtées pour incendie volontaire

Alors que les incendies dévastent un peu plus chaque jour l'Australie, la police a annoncé que 24 personnes avaient été arrêtées pour avoir mis le feu volontairement.

Australie, pompier
© PETER PARKS / AFP
Un pompier en train d'éteindre le feu en Australie en janvier 2020.
Depuis août 2019, ces incendies qui ravagent l'Australie sont incessants. Mais alors que la catastrophe naturelle a déjà brûlé des millions d'hectares et d'animaux, certains individus auraient eux-mêmes déclenché des incendies. La police locale a donc annoncé l'arrestation de 24 Australiens depuis novembre 2019, selon BFMTV.

Au total, la police comptabilise 183 personnes qui sont potentiellement exposées à des poursuites. Parmi elles, 53 le sont car elles n'ont pas respecté l'interdiction de faire un feu prescrite par les autorités et 47 pour avoir jeté un mégot encore allumé ou bien une allumette. Si jamais le caractère intentionnel de leur action venait à être établi, ces personnes risqueraient jusqu'à 21 ans de prison.

Arrow Down

Ça se passe en France ! Interpellation du livreur à scooter, mort après son arrestation musclée à Paris

Trois vidéos montrant comment s'est déroulée l'interpellation du livreur à scooter, mort après son arrestation musclée à Paris, ont été obtenues par Mediapart. Sur les images, on voit l'homme casqué plaqué au sol, avec ses jambes en mouvement devenir immobiles.
paris

Des images de l'interpellation à Paris du livreur à scooter de 42 ans, mort deux jours après les faits, ont été rendues publiques par Mediapart et par la suite relayées sur les réseaux sociaux.

Commentaire: C'est connu, les politiciens parlent pour ne rien dire.


Jet5

Un haut responsable iranien : « Nous réduirons Tel-Aviv en poussière en cas d'attaque américaine »

iran
© ATTA KENARE / AFP
Un haut responsable iranien a menacé de s'en prendre à Israël et de réduire «en poussière» Tel-Aviv et Haïfa si Washington mettait à exécution les dernières menaces de leur président Donald Trump, qui dit être prêt à frapper 52 sites iraniens.

Attention

Plusieurs attaques en Irak, y compris près de l'ambassade US, des blessés

Plusieurs attaques se sont produites sur le sol irakien samedi 4 janvier. Concrètement, ont été visés quasi-simultanément la Zone verte et le quartier d'Al-Jadriya de Bagdad, ainsi que la base aérienne irakienne de Balad abritant des soldats américains, au nord de la capitale.
irak
© Inconnu
Une roquette a explosé dans le centre de la Zone verte de Bagdad, a appris Sputnik d'une source au sein des forces de sécurité, qui n'a pas donné d'informations sur d'éventuelles victimes.

Arrow Up

Gazés par les forces de l'ordre, des grévistes parviennent à bloquer un dépôt de bus

Des grévistes de la RATP, rejoints par d'autres manifestants, dont des personnalités de la gauche, ont bloqué ce 2 janvier un dépôt de bus situé rue Belliard à Paris. La police a fait usage de gaz au poivre, mais n'est pas parvenue à les repousser.
greve
© Sputnik
Mais les manifestants ont tenu bon, et ont poursuivi le blocage, obtenant même gain de cause puisque certains conducteurs ont alors exercé leur droit de retrait.

Jet4

Une invasion qui n'en finit pas : le Pentagone a annoncé le déploiement immédiat de 750 soldats à Bagdad

Après l'attaque de l'ambassade des Etats-Unis à Bagdad par des milliers de manifestants, le Pentagone a annoncé le déploiement immédiat de 750 soldats « dans la région », soulignant qu'il s'agissait d'une « action de précaution ».

Iral
© Robert Gavaldon / DOD / AFP
Le secrétaire américain à la Défense Mark Esper a annoncé le 1er janvier dans un communiqué que le Pentagone allait envoyer « immédiatement» environ 750 soldats supplémentaires au Moyen-Orient « en réponse aux événements récents en Irak ». Des « forces additionnelles » sont prêtes à être déployées « dans les jours qui viennent », a-t-il ajouté.

Commentaire: Mais l'Empire se rend-t-il compte que ses jours sont comptés ? N'a-t-il rien appris au Vietnam ?


Ambulance

Strasbourg ; Plusieurs fonctionnaires ont été blessés lors de violences urbaines dans la nuit de la Saint-Sylvestre

strass
© MEHDI FEDOUACH/AFP via Getty Images
La nuit de la Saint-Sylvestre a été « très chargée » pour les forces de l'ordre à Strasbourg (Bas-Rhin), selon une source policière citée par l'AFP ce 1er janvier, qui fait état de « plusieurs fonctionnaires blessés ». Leurs blessures, précise cette source, n'ont pas de caractère de gravité. En outre, le nombre de véhicules incendiés dans la ville et de personnes interpellées est supérieur à l'année précédente, sans que les chiffres soient précisés par la police.

Commentaire: Puisque c'était la Saint-Sylvestre et qu'il y a déjà eu de la violence de rue à Strasbourg, et qu'il devait y avoir un bon nombre de policiers, comment se fait-il que la situation ait pris un telle ampleur ? Est-ce dire que les forces de l'ordre ne sont pas préparées pour contrer la violence dans les rues de France ? Pourtant elles sont bien organisées pour frapper les Gilets Jaunes quand ceux-ci manifestent pacifiquement. C'est le monde à l'envers.


Attention

Après les frappes aériennes USA effectuées le 29 décembre, l'ambassade US de Bagdad attaquée par des manifestants

irak
Des centaines d'Irakiens ont tenté de pénétrer le 31 décembre dans l'ambassade des États-Unis à Bagdad après les frappes aériennes meurtrières américaines effectuées le 29 décembre contre 5 bases du groupe armé chiite irakien Kataeb Hezbollah. Des manifestants ont par ailleurs tenté d'incendier l'enceinte du bâtiment et brûlé des drapeaux étoilés.

Commentaire: Un pays à feu et a sang depuis l'invasion des USA.


Binoculars

La bombe à retardement du Burkina Faso est sur le point d'exploser, et elle pourrait faire sombrer l'Afrique de l'Ouest

burkina
© Inconnu
Le Burkina Faso, pays enclavé d'Afrique de l'Ouest, est une bombe à retardement sur le point d'exploser, comme en témoigne l'augmentation drastique de la violence liée au terrorisme dans ce pays au cours de l'année écoulée et ses conséquences humanitaires. Pourtant, la région et le reste du monde dans son ensemble semblent impuissants à empêcher ce qui selon les mises en garde de l'ONU pourrait devenir « une autre Syrie ».

Commentaire:




Stormtrooper

Julian Assange « meurt à petit feu » et « est souvent sous sédatif » à la prison de Belmarsh

La veille de Noël, le fondateur de WikiLeaks et journaliste primé Julian Assange a téléphoné à un ami pour alerter le monde que sa vie est en danger dans la tristement célèbre prison de haute sécurité de Belmarsh à Londres.

Vaughan Smith, un journaliste indépendant qui a donné refuge à Julian Assange en 2010 alors qu'il luttait juridiquement contre les tentatives d'extradition vers la Suède, a tweeté qu'Assange avait appelé sa famille la veille de Noël. Smith a écrit: «Il nous a raconté, à ma femme et à moi, qu'il mourait à petit feu à Belmarsh où, bien que seulement en détention provisoire, il est maintenu en isolement pendant 23 heures par jour et est souvent sous sédatif. Sa procédure d'extradition aux États-Unis commence en février...»

Assange

Julian Assange, fondateur de WikiLeaks, est transporté dans un véhicule de police pour une audience [Source: AP Photo/Matt Dunham]
L'appel téléphonique d'Assange souligne le danger qu'il puisse mourir en prison aux mains du gouvernement britannique de Boris Johnson, qui agit de concert avec l'administration Trump et le gouvernement australien, qui a refusé d'intervenir en faveur d'Assange, un citoyen australien.

On ne sait toujours pas en vertu de quelle autorité, ni sous quel prétexte, on administre des sédatifs à Assange et on le maintient en isolement. Malgré l'indignation croissante du public, les demandes d'explications restent sans réponse.