Bienvenue à Sott.net
dim., 28 nov. 2021
Le Monde pour les Gens qui Pensent

Enfant de la Société
Carte

Handcuffs

Des « équipes » chez les « récalcitrants » : Christophe Barbier rêve de dictature absolue

La folie furieuse des personnalités (imposées) du lobby médiatico-politique est l'un des effets secondaires du covidisme, qui n'est que la transformation de la grippe saisonnière en instrument de soumission des peuples.
fghj
Dans le genre atteint, Christophe Barbier fait figure de champion de France. Même Véran, qui pourtant trompe et désinforme du matin au soir, ne lui arrive pas à la cheville.

Commentaire:

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Evil Rays

À tous ceux qui se font encore des illusions

Il est toujours nécessaire de prendre de la hauteur afin d'observer dans leur ensemble les choses que nous voulons comprendre et ici il s'agit du désastre social, politique, sanitaire, économique, survenu ces dernières années non seulement en France mais dans tout l'Occident livré à une bande de prédateurs criminels s'étant emparée partout du pouvoir avec les mêmes procédures de tromperie et de falsification des pratiques électorales.

macron psychopathe
L'insurrection des Gilets jaunes en France était bien nécessaire, car elle a pu démontrer comment la caste des élites au pouvoir, celle qu'Emmanuel Todd appelle « Stato-financière », procède habituellement pour assassiner la vérité, imposer à toute la machine médiatique 100% de mensonges ! D'aucuns penseront peut-être que je caricature, que mon langage est outrancier, que mon parti pris est subjectif, et pourtant je n'exagère en rien le trait, car c'est la réalité objective, fondée sur la factualité et l'expérience de nombreux témoins...

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Hammer

Vaccination de masse et logique sacrificielle

Quinze ans pour faire reconnaître les droits d'une infirmière vaccinée par obligation professionnelle, probablement autant pour pouvoir peut-être recevoir la compensation financière de celle-ci ? Mais alors, si les victimes des vaccins ne peuvent ni préjuger de leurs effets indésirables possibles au moment des injections ni toucher leurs indemnisations en temps utile, comment peut-on éthiquement défendre le principe de la vaccination obligatoire ?
ghjk
© KENZO TRIBOUILLARD / AFP
Les blessés de guerre ont une place définie dans la société. Leur terrible malheur est transmuté en Honneur par la « Nation reconnaissante ». S'ils y perdent un membre ou la santé, ils gagnent une pension, une médaille, voire une statue, bref un statut. Et même une place réservée dans le métro.

Commentaire:

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Che Guevara

Marcel D. reçoit Damien, infirmier en pédiatrie : « Ma cadre m'a convoqué pour ne pas avoir fait de PCR, être antivax et complotiste. »

Pour cet « Appel à Témoins », j'ai reçu Damien, infirmier en pédiatrie. Ce dernier a décidé de ne pas se soumettre à l'injection anti-covid et de quitter son métier par la force des choses. Damien est considéré dans le milieu où il travaille comme un complotiste. Son méfait ? Se poser des questions sur la vaccination : « Ma cadre m'a convoqué pour ne pas avoir fait de PCR, être antivax et complotiste. »
ghjk
Droit dans ses bottes, notre infirmier ne compte pas se soumettre à la vaccination, une vaccination toujours en expérimentation. A savoir que cet entretien s'est tenu avant l'obligation et depuis, le taux d'efficacité du vaccin a chuté de 98 % à 30 %. On peut dire que Damien a fait le bon choix. Depuis nous avons des nouvelles de Damien. Actuellement il travaille en usine. Concernant les échos de l'hôpital où il travaillait, la situation est préoccupante : manque de personnel, absence de lits pour les urgences...

Heart - Black

Tous ces sportifs vaccinés qui meurent jeunes ou qui deviennent cardiaques...

sportif mort covid
Voici un petit tour du monde des grands et moins grands sportifs morts ou atteints après s'être fait vacciner sous la pression de leurs fédérations et des gouvernements qui les chapeautent. On se souvient tous de Kylian Mbappé qui se fait shooter pour Macron devant la France entière, et qui foire lamentablement son Euro 2020. Évidemment, les journalistes mainstream et Tristan Mendès diront qu'il n'y a aucun lien. Les liens et l'amalgame existent uniquement quand il s'agit de dénoncer les conspirationnistes ou « l'extrême droite », l'expression méprisante pour « la France ».

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Syringe

Propagande : Pfizer lance un clip où il explique aux enfants que s'ils se vaccinent, ils auront des super pouvoirs

pfizer enfants
Dans un clip promotionnel, l'entreprise Pfizer met en scène de très jeunes enfants pour vanter le vaccin anti-covid. Une voix d'enfant explique pourquoi le vaccin est super :
« Nous voulons tous être des super héros. Les super héros les plus importants sont ceux qui aident les autres. Cette année des milliers d'enfants comme nous à travers le monde ont rejoint l'essai du vaccin (covid-19 vaccine Trial) et quand il l'ont fait, ils sont tous devenus des super-héros. »

Commentaire: Et si jamais la vidéo disparaissait de Youtube, alors la voici sous une autre plateforme :


Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Target

Billet du jour : Le discours covidien, la figure de l'ennemi non-vacciné et le QR Code

Le discours politico-médiatique dans une société est à la fois porteur et créateur de la norme sociale, existante ou voulue. Le discours covidien est focalisé sur la figure du non-vacciné comme ennemi, mais pas comme ennemi à abattre, plutôt comme figure devant porter la responsabilité et de l'échec sanitaire des expérimentations développées, et des dérives liberticides des nouvelles pratiques politiques. Il est alors soumis à un statut à part, qui défi toute logique juridique. Cela dépasse les frontières nationales pour suivre les contours politico-géographiques du monde global. Le péché originel, dans ce monde, du non vacciné n'est même pas qu'il ne soit pas vacciné, mais qu'en raison de son absence de vaccination, il n'a pas de QR Code ... et que de ce fait, il n'entre pas dans le marasme technologiste de surveillance et de production de données.

passvaxx
Avec le discours covidien, nous sommes dans le cas d'un discours créateur d'une nouvelle norme sociale, devant légitimer les expérimentations liberticides (et dangereuses pour la santé), auxquelles les populations sont soumises depuis deux ans. Le discours est ainsi constitué : si ces mesures sont nécessaires, c'est parce que 250% de la population n'est pas vaccinée - tous les six mois; les non-vaccinés sont donc responsables des mesures adoptées et non pas nous, gentils gouvernants, qui vous protégeons, pendant qu'eux vous mettent en danger. Et comme nous vous protégeons, même si vous êtes vaccinés, vous devez continuer à porter le masque et à garder vos distances : l'homme est un danger pour l'homme. Et pour être certains que vous êtes en sécurité, nous devons pouvoir contrôler votre accès à l'espace social, n'oubliez pas vos QR Codes ... qui doivent survivre au virus, car il y aura toujours un danger contre lequel nous devrons vous protéger.

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Question

Réflexions sur l'agressivité

agressivité
À l'origine en latin, a-gressus signifie le pas vers. Que faisons-nous de ce potentiel dynamique sis en nous? Tout dépend à chaque instant de notre MOI, autrement dit nos Motivations, nos Objectifs et nos Intentions. Ainsi, cet élan peut nous animer pour aller en direction de, vers quelqu'un ou contre quelqu'un.

Le sujet de ce jour m'a été inspiré par un article : L'augmentation de l'agressivité inquiète Gerhard Pfister. Selon lui, la Suisse se caractérise par une grande diversité, de nombreuses minorités et différences, pour autant que ces différences ne conduisent pas à des divisions. De tels propos illustrent bien comment on peut passer d'un mouvement vers autrui à un mouvement contre autrui. Il souligne que de nombreux critiques ne cherchent plus à convaincre les autres mais seulement à se rassurer en se disant qu'ils ont raison. Dans cette logique, tous ceux qui pensent différemment sont des ennemis. Ainsi, chercher à convaincre resterait dans les limites de l'agressivité saine. Et sa façon de se défendre est de décréter qu'ils cherchent seulement à se rassurer en se disant que...., relève d'une accusation interprétant ce que les autres se disent et ne relève pas d'une réelle approche d'autrui, en limitant de plus la compréhension de leurs arguments qui ne serviraient qu'à se rassurer.

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Syringe

La malversation derrière le feu vert de la FDA pour les vaccins destinés aux enfants

Janet Woodcock
Le 27 octobre, le groupe consultatif sur les vaccins de la Food and Drug Administration américaine a recommandé à l'agence d'autoriser Pfizer à modifier son autorisation d'utilisation d'urgence pour son vaccin COVID afin d'inclure les enfants de 5 à 11 ans. Deux jours plus tard, la FDA a officiellement approuvé le lancement du vaccin. Les principaux médias traitent cette décision comme un développement positif pour la protection des jeunes enfants. En y regardant de plus près, c'est tout sauf cela. La FDA est aujourd'hui scandaleusement corrompue sous la direction du directeur par intérim et n'est guère plus qu'une chambre d'enregistrement pour Big Pharma, et en particulier Pfizer, où l'ancien chef de la FDA siège au conseil d'administration.

Le comité consultatif de la FDA sur les vaccins et les produits biologiques connexes a voté par 17 voix contre 0, avec une abstention, pour donner son feu vert à l'autorisation d'utilisation d'urgence du vaccin à ARNm expérimental de Pfizer-BioNTech pour les enfants âgés de 5 à 11 ans. L'expert qui s'est abstenu a expliqué plus tard qu'il l'avait fait en raison des données limitées fournies en matière de sécurité et d'efficacité. Auparavant, la FDA avait approuvé le vaccin pour les enfants de 12 ans et plus. Pour ajouter à l'odeur de corruption qui entoure le dernier vote, l'administration Biden avait annoncé une semaine auparavant qu'elle avait déjà acheté suffisamment de vaccins Pfizer pour vacciner les 28 millions d'enfants de 5 à 11 ans aux États-Unis. Savaient-ils que le problème était réglé ?

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Attention

Les pires dégâts du Covid-19 ne sont pas sanitaires

Le Covid-19, s'il avait été soigné par des traitements qui ne coûtent rien, n'est qu'une banale maladie - même si son agent, le coronavirus, n'est probablement pas qu'une banale mutation mais plutôt un artefact de laboratoire. Mais obtenir une autorisation de mise sur le marché (AMM) est impossible pour un médicament (un vaccin est un médicament au sens des textes en vigueur) qui n'a pas terminé les protocoles de tests obligatoires et au parcours dûment fléché. Reste l'AMM conditionnelle qui, comme son nom l'indique, est aussi conditionnée par l'inexistence de toute alternative thérapeutique. C'est bien pour cela qu'il fallut qu'il n'existât point de traitement, jamais.
dfgh
On ne le répétera donc jamais assez, mais cette conditionnalité est la preuve, le canon encore fumant de l'arme du crime - le smoking gun des anglophones -, que la finalité de toute cette mythologie autour du SARS-CoV-2 était dès l'origine, le vaccin. Bien sûr d'autres raisons ont motivé le projet ou tout simplement, d'un point de vue moins complotiste, sont venues s'agréger à l'inespéré virus : fichage des citoyens, numérisation du monde, flicage, contrôle des populations, etc.

Commentaire:

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :