Bienvenue à Sott.net
jeu., 24 mai 2018
Le Monde pour les Gens qui Pensent

Histoire Secrète
Carte

Info

L'idole de Shigir est deux fois plus vieille que les pyramides

Shigir idol
© YouTube
Qu'est-ce qui est plus effrayant qu'une vieille momie desséchée ou un squelette avec un couteau en guise de prothèse de main ? Que diriez-vous d'une sculpture en bois de 3,3 m de haut, couverte de visages étranges, sculptée avant l'histoire enregistrée et tirée d'une tourbière en Russie ?

Bien sûr, les momies sont effrayantes (surtout quand elles sont enfermées dans une tombe qui promet de maudire quiconque les dérange), mais elles sont moins intimidantes quand on se rend compte que leurs naissances et leurs morts étaient plus proches de nous qu'elles ne l'étaient de l'ancienne idole de Shigir.

Découverte en 1894 par des mineurs d'or dans les montagnes de l'Oural en Russie, l'idole de Shigir était à l'origine datée d'environ 9 900 ans.

On estime qu'elle mesurait à l'origine environ 4,5 m de haut, bien qu'il en manque des morceaux, et les anthropologues ont noté qu'il y avait cinq visages gravés sur différentes parties de son "corps" semblable à celui d'un homme, y compris celui sur sa tête.

Blue Planet

Chaos et dissimulations : Quelles sont les preuves à l'appui d'un ancien basculement des pôles ?

Ancient Pole Shift
© NASA
Le basculement des pôles magnétiques fait beaucoup parler de lui récemment parce que notre pôle Nord magnétique se rapproche de la Russie alors que l'intensité du champ magnétique terrestre diminue rapidement. L'Agence spatiale européenne a déclaré que cela pourrait être le début d'un basculement des pôles magnétiques. L'évidence suggère que l'axe de rotation se déplacera également pour rester aligné avec le champ magnétique. Ces déplacements catastrophiques de pôles s'inscrivent dans un cycle périodique de cataclysmes récurrents et prévisibles impliquant d'énormes tremblements de terre, de tsunamis, des changements de latitude et d'altitude, des extinctions massives et la destruction de civilisations - les réduisant au rang de mythe et de légende.

La plupart des gens ne veulent pas savoir que cela peut se produire. Ils ne veulent pas savoir que l'Amérique pourrait prendre la place de l'Atlantide dans les légendes des civilisations perdues. Votre gouvernement censure les preuves pour s'assurer que vous continuerez à travailler et à financer leurs préparatifs jusqu'à ce que cela se produise. Mais pour ceux qui sont prêts à regarder, les preuves existent.

Magnify

Les origines surprenantes des juifs ashkénazes

Ashkenazi Jews
© 1878 painting by Maurycy Gottlieb
Détail de'Juifs ashkénazes priant dans la synagogue de Yom Kippour.
Les Juifs ashkénazes sont un groupe ethnique juif qui ont leurs premiers ancêtres issus des tribus indigènes d'Israël....au moins d'un côté de l'arbre généalogique. Une étude publiée en 2013 dans Nature Communications a montré que leur lignée maternelle provient d'une source différente et peut-être inattendue.

La recherche montre que l'origine de la lignée matrilinéaire pour les juifs ashkénazes vient d'Europe. Cela va à l'encontre de la croyance commune selon laquelle le peuple juif est arrivé en Europe centrale après la guerre byzantine-sasanienne de 602-628 et n'a commencé à s'installer en Allemagne qu'à l'époque médiévale.

Juifs ashkénazes est le terme utilisé aujourd'hui pour décrire ce peuple juif - des individus qui ont construit des communautés religieuses des siècles plus tard en Europe centrale et orientale. L'une des choses pour lesquelles ils sont reconnus est l'utilisation du yiddish - une langue allemande de haut niveau écrite dans l'alphabet hébreu et influencée par l'hébreu classique et l'araméen.

Commentaire: Étude génétique : Les juifs ashkénazes sont essentiellement d'origine européenne occidentale
Richards et ses collègues ont analysé l'ADN mitochondrial, contenu dans le cytoplasme de l'œuf et transmis uniquement par la mère, de plus de 3 500 personnes dans tout le Proche-Orient, le Caucase et l'Europe, y compris les juifs ashkénazes.

L'équipe a découvert que quatre fondateurs étaient responsables de 40 % de l'ADN mitochondrial ashkénaze, et que tous ces fondateurs étaient originaires d'Europe. La majorité des personnes restantes pourraient être tracées vers d'autres lignées européennes.

Au total, plus de 80 % des lignées maternelles des Juifs ashkénazes ont pu être tracées jusqu'en Europe, avec seulement quelques lignées originaires du Proche-Orient.

Pratiquement aucun ne venait du Caucase du Nord, situé le long de la frontière entre l'Europe et l'Asie, entre la mer Noire et la mer Caspienne.



Info

Jackie pensait que Lyndon B. Johnson avait fait assassiner John F. Kennedy

Jackie and JFK
Dans les sensationnelles cassettes enregistrées par la Première Dame dans les mois après la mort du Président, diffusées par ABC, Jackie Kennedy a révélé sa croyance dans le fait que Johnson ainsi qu'une cabale de magnats du Texas ont orchestré le meurtre de son mari perpétré par le tireur Lee Harvey Oswald. Jackie Kennedy, qui est devenu plus tard Jackie Onassis, a prétendu que le meurtre de Dallas faisait partie d'un complot plus vaste visant à permettre à Johnson de devenir président américain de son propre chef.

Johnson, qui a servi en tant que membre du Congrès, a terminé le mandat de Kennedy après l'assassinat et a été élu président. L'historien Arthur Schlesinger Jnr a enregistré les bandes avec Jackie Kennedy dans les mois qui ont suivi la mort de son mari. Elles ont été entreposées dans une chambre forte scellée à la bibliothèque Kennedy de Boston, après que Mme Kennedy a ordonné qu'elles resteraient secrètes pendant 50 ans après sa mort.

Commentaire: Jackie Onassis n'était pas loin de la vérité. Voir : L'ancien assistant de Nixon : Lyndon B. Johnson a organisé l'assassinat de John F. Kennedy.

Et pour une vision encore plus large des assassinats de JFK, RFK et MLK, regardez la vidéo étonnante et complète Preuves de Falsification : L'assassinat de l'Amérique.

Evidence of Revision



Archaeology

Saint-Etienne : Mystère dans les Monts du Pilat autour d'un site « mégalithique »

Thomas de Charentenay
© france-tv
Des promeneurs pensent avoir découvert un site dont l'origine remonte au fond des âges. Chacune de leurs explorations soulève de nouvelles énigmes: pour eux, il s'agit d'un site "mégalithique" aussi important que celui de Carnac. Ils l'ont baptisé « Le Cadran du Pilat ».

Il y a deux ans, Thomas de Charentenay se balade en forêt à 1200 mètres d'altitude près de la Pierre des Trois Evêques, dans le massif du Pilat.
Curieux, Thomas s'aventure au-delà du sentier, longe une série de rochers, et machinalement, se met à compter ses pas. Surprise: c'est le même écartement entre chaque pierre : 12 pas exactement, soit 10 mètres à chaque fois, et le tout aligné plein Est.

Comme à Carnac ou Stonehenge !

Voilà qui rappelle le Yard Mégalithique : la mesure qui aurait été utilisée à la préhistoire, pour ériger des sites comme Carnac ou Stonehenge !
Alors Thomas contacte Eric Charpentier, un ami passionné de mathématiques qui décèle dans certains alignements entrecroisés des formes géométriques, basées sur le triangle de Pythagore.

Le mystère s'épaissit : la Pierre des Trois Evêques semble bien être l'épicentre d'un large cadran, aligné sur les solstices d'hiver et d'été, et pointant sur les principaux sommets alpins des Ecrins et de la Meije !

Book 2

L'Affaire Sankara : un roman noir sur une conspiration réelle

L'Affaire Sankara se centre sur la personnalité et l'œuvre de Thomas Sankara qui fut président du Burkina Faso entre 1983 et 1987. Le quinze octobre de cette même année, Sankara fut assassiné par les hommes de son meilleur ami et compagnon d'armes, Blaise Compaoré, qui prit le pouvoir dès ce moment.

sankara
© Inconnu

Commentaire: Lire aussi :


Info

Des preuves attestent qu'une race d'humains géants a arpenté la Terre

geant skull
© Cudahynow
Il y a quelques années, je suis tombé sur des articles de journaux du Wisconsin (image plus bas) qui proclamaient "Des squelettes géants mis au jour".

A première vue, on pourrait penser qu'il s'agit du journal l'Oignon, mais c'était le New York Times.

J'ai commencé à creuser plus profondément et en cherchant, j'ai trouvé plus d'un millier d'articles de journaux exposant des squelettes humains géants mis au jour. Donc la conclusion logique était que si ces géants étaient réels, il y a des preuves ici bas.

Jim Vieira, chercheur et écrivain pour Ancient American Magazine, m'a contacté après que j'ai rédigé un article sur les géants du Wisconsin pour SouthMilwaukeeNow.

Commentaire: Voir aussi :
géant Mururoa



Archaeology

Construites pour durer ! Les routes de la Rome antique

Roman Empire

L'empire romain à l'époque d'Hadrien (reigne de 117 à 138), montrant le réseau des principales voies romaines.
Les Romains étaient reconnus comme étant de grands ingénieurs, ce qui est évident dans les nombreuses structures qu'ils ont laissées derrière eux. Un type particulier de construction pour lequel les Romains étaient célèbres était leurs routes. Ce sont ces routes, que les Romains appelaient viae, qui leur permettaient de construire et d'entretenir leur empire. Comment ont-ils créé cette infrastructure qui a mieux résisté au passage du temps que la plupart de ses homologues modernes ?

Des routes de toutes sortes

Il a été calculé que le réseau de routes romaines couvrait une distance de plus de 400 000 km, dont plus de 120 000 km de routes publiques. S'étendant à travers le vaste Empire romain, de la Grande-Bretagne au nord au Maroc au sud, et du Portugal à l'ouest à l'Irak à l'est, ils permettaient aux personnes et aux marchandises de voyager rapidement d'une partie de l'empire à l'autre.

Les Romains classaient leurs routes en plusieurs types. Les plus importantes étaient les viae publicae (routes publiques), suivies par les viae militares (routes militaires), puis les actus (routes locales), et enfin les privatae (routes privées). Les premiers étaient les plus larges et atteignaient jusqu'à 12 mètres de largeur. Les routes militaires étaient entretenues par l'armée et les routes privées étaient construites par des propriétaires fonciers individuels.

Commentaire: La Rome antique était inégalée en son temps, non seulement en raison de sa puissance militaire et de ses conquêtes sanglantes, mais aussi en raison de son ingéniosité technologique qui a permis à l'ancien empire de s'étendre au-delà de la portée de ceux qui l'ont précédé.
pour en savoir plus sur une partie de l'histoire de Rome, voir aussi :


Footprints

Des empreintes humaines préhistoriques déterrées sur les rives du Canada appuient la théorie de la migration humaine de l'Asie à l'Amérique

Calvert Island.
© Grant Callegari/Hakai Institute
"Nous étions à la recherche de sites archéologiques le long de ce rivage inférieur lorsque nous sommes tombés sur les empreintes de pas."
Duncan McLaren (au centre) et Daryl Fedje (à gauche) sur l'île Calvert.
S'il s'agissait d'une journée familiale à la plage, avec l'équivalent préhistorique d'un seau et d'une pelle, nous ne le saurons jamais, mais une chose est sûre : il y a environ 13 000 ans, une petite bande d'humains s'entassaient sur un rivage dans l'Ouest canadien.

Des chercheurs ont mis au jour 29 empreintes de pas dans une couche de sédiments sur le littoral de l'île Calvert, en Colombie-Britannique. Entre 11 000 et 14 000 ans, alors que le monde arrivait à la fin de la dernière période glaciaire, le niveau de la mer était de 2 à 3 m plus bas qu'aujourd'hui.

Bien que l'on ne sache pas exactement combien d'humains sont responsables des traces de pas, l'équipe a indiqué qu'il existe au moins trois tailles différentes d'empreintes, dont une série qui semblait appartenir à un enfant.

Commentaire: Il devient clair que nous avons encore beaucoup à apprendre sur le grand voyage de l'humanité.


Info

Des outils en os vieux de 115 000 ans découverts en Chine

Ancient Bone Tools
© Univerity of Montreal
Marques sur le long fragment osseux d'un grand mammifère.
L'analyse d'outils en os vieux de 115 000 ans découverts en Chine suggère que les techniques de fabrication d'outils maîtrisées par les humains préhistoriques étaient plus sophistiquées qu'on ne le pensait auparavant.

Les marques trouvées sur les fragments d'os excavés montrent que les humains vivant en Chine au début du Pléistocène supérieur connaissaient déjà les propriétés mécaniques de l'os et savaient comment s'en servir pour fabriquer des outils en pierre taillée. Ces humains n'étaient ni des Néandertaliens ni des sapiens.

Cette découverte majeure, à laquelle a participé Luc Doyon du département d'anthropologie de l'UdeM, vient d'être publiée dans la revue scientifique PLOS ONE.

"Ces artefacts représentent le premier exemple de l'utilisation de l'os comme matière première pour modifier les outils en pierre trouvés sur un site du Pléistocène supérieur en Asie de l'Est", a déclaré M. Doyon. "Ils ont été trouvés dans le reste de l'Eurasie, l'Afrique et le Levant espagnol, donc leur découverte en Chine est une occasion pour nous de comparer ces artefacts à l'échelle mondiale.