Bienvenue à Sott.net
ven., 30 sept. 2016
Le Monde pour les Gens qui Pensent

Histoire Secrète
Carte

Magnify

Une étrange sphère géante découverte en Bosnie

© CEN/Piramidasunca.ba
Une sphère suscitant toutes les interrogations a été mise au jour dans une forêt située dans le centre de la Bosnie-Herzégovine. Des phénomènes similaires ont déjà été observés, mais cette nouvelle sphère est bien plus imposante que les autres.

Il s'agit de la troisième découverte récente de sphère sortie de nulle part. En novembre 2015, trois sphères de 20 kilogrammes ont été trouvées dans le sud-est de l'Espagne. En janvier 2016, trois autres boules de ce genre ont été décelées au Vietnam, pesant respectivement 250 grammes, 6 kilogrammes et 45kg. Les scientifiques pensent que ces sphères sont tombées du ciel, en provenance de l'espace, comme semblaient l'indiquer les traces d'impact au sol.

Concernant la nouvelle sphère, l'information a été dévoilée par Radio Sarajevo le 3 avril 2016. Découverte par l'archéologue bosniaque Semir Osmanagic dans une forêt de Podubravlje (centre du pays), il s'agit cette fois d'une sphère géante. En effet, son poids est évalué à 30 tonnes et son diamètre se situe entre 1,2 et 1,5 mètre.

Bizarro Earth

L'éruption du Tambora en 1815 : les conséquences climatiques de la plus puissante éruption volcanique jamais répertoriée par l'Homme

Cette éruption volcanique a été la plus puissante jamais répertoriée par l'Homme. L'année suivant l'éruption n'a pas été marquée par une saison d'été, un dérèglement général qui aurait causé de nombreux dégâts dans tout l'hémisphère nord.
Le 5 avril 1815, le volcan Tambora a donné lieu à une éruption qui dura 33 heures. Après quelques jours de basse activité, une colonne éruptive de 44 km de haut monta dans le ciel le 10 avril, et ce pendant une durée de trois heures. L'éruption en général s'était arrêtée seulement le 15 avril, donnant lieu à des chutes de cendres jusqu'au 17 avril, s'étalant jusqu'à une distance de 1300 km. Ces cendres, si elles avaient pu être rassemblées, auraient pu recouvrir Paris intramuros sur une épaisseur d'un kilomètre.

Cette incroyable activité volcanique a été jugée 8 fois plus intense que l'éruption du Vésuve en l'an 79 après J.C, et 10.000 fois plus puissante que les bombes d'Hiroshima et de Nagasaki réunies, lancées en 1945 sur le Japon par les États-Unis. À la suite de l'éruption du Tambora, la montagne s'est effondrée sur elle-même formant une caldeira, une dépression limitée par une falaise verticale circulaire. Aujourd'hui, le Tambora culmine à 2850 m d'altitude, mais avant l'éruption de 1815, le volcan était estimé à une altitude de 4000 mètres.

Eye 1

Les Américains, le dollar, Mai 68 et De Gaulle

« La seule chose que les Américains ne lui ont jamais pardonné, m'a dit Pierre Messmer peu avant sa mort, ça n'est pas sa sortie de la défense intégrée de l'OTAN (où Sarkozy veut nous faire reentrer), ni son fameux discours de Pnom-Penh dénonçant la guerre au Vietnam, mais c'est sa remise en cause du « privilège exorbitant du dollar ». Monnaie de réserve mondiale, encore liée à l'or à l'époque, du moins symboliquement, le dollar permettait aux USA de vivre à crédit sur le dos du monde en faisant marcher à tour de bras la planche à billets (ça continue aujourd'hui en mille fois pire !)...

© Google

Commentaire: Lire aussi: Écoutons l'ironique De Gaulle pour comprendre aussi pourquoi l'Empire souhaitait sa "disparition":






Bell

Retour sur mai 68

1968, sous l'impulsion des étudiants parisiens, la France s'agite soudainement pendant un mois. Lassés d'une société autoritaire et paternaliste, les jeunes dénoncent pêle-mêle le capitalisme, l'austérité morale gaulliste, les arrestations de leurs camarades, tout en prônant la libération sexuelle, plus de droits pour la femme, le tout avec parfois le Petit Livre rouge à la main. D'abord désemparés par ces « gauchistes » qui couvrent les murs parisiens de slogans libertaires, travailleurs et syndicats prennent le relais en moins de quinze jours. La France est paralysée et le régime menacé. Le pays connaît en quelque sorte son dernier épisode insurrectionnel.


Mai 68 à Denfert Rochereau, París
Au sein des grandes démocraties occidentales, mais aussi de certains pays de l'Est, l'année 1968 coïncide avec une effervescence de la jeunesse et des mouvements de contestation. Aux Etats-Unis, le mouvement hippie fait parler de lui, les étudiants manifestent contre le Vietnam tandis que la lutte pour les droits civiques des noirs connaît des épisodes tragiques, notamment avec l'assassinat de Martin Luther King en avril 1968. L'Italie, l'Allemagne et dans une moindre mesure l'Angleterre connaissent des troubles étudiants parfois violents. Le Zengakuren (une ligue étudiante) lance également des mouvements très suivis au Japon. Grèce et Espagne connaissent des mouvements radicaux contre les régimes dictatoriaux en place. Enfin, la Tchécoslovaquie connaît le Printemps de Prague, qui termine dans la répression. En France, les étudiants sont les premiers à manifester leur mécontentement au printemps 68 et ils le diffusent dans une bonne partie de l'opinion.

Commentaire: Les Français ont-ils changé ? Mai 68 aurait-il été un mouvement populaire manipulé par les politiciens ? Où en sommes-nous, aujourd'hui, dans cette société qui, au lieu de proposer de meilleures conditions de travail, une meilleure qualité de vie et une vraie liberté ne propose au contraire que des injustices et des inégalités toujours plus prononcées ? Le passé se rappelle au présent, pourrait-on dire, en coup de vent, comme les paroles de Aron semblent le signifier, en France.


Blackbox

Île d'Öland : un mystérieux et antique massacre

© Inconnu
En français on parle d'affaire non résolue, de crime non élucidé. En anglais on utilise l'expression plus imagée de « cold case », un dossier froid, classé sans suite, que l'on rouvre des années après pour tenter de reprendre l'enquête avec un œil neuf. Mais dans le cas de l'île suédoise d'Öland, le dossier est plus que froid : plus de 1 500 ans se sont écoulés depuis le massacre aussi brutal que mystérieux que des archéologues mettent lentement au jour, massacre qui pourrait inspirer un des nombreux auteurs de polars que la Scandinavie a enfantés...

Comme le relate un long reportage qui vient de paraître dans le magazine Archaeology, tout a commencé en 2010 sur le site du « borg » de Sandby, à quelques dizaines de mètres de la mer Baltique, le mot « borg » désignant un village fortifié antique dont l'île d'Öland compte 18 exemplaires. A Sandby, on ne devine plus que la base de la muraille ovale qui, à l'époque de sa construction, au Ve siècle, devait mesurer entre 4 et 5 mètres de haut et délimiter un espace d'environ un demi-hectare, aux dimensions d'un terrain de football : la cinquantaine d'habitations a aujourd'hui disparu.

Magnify

Découverte depuis l'espace d'un nouveau site viking en Amérique du Nord

Grâce aux techniques d'imagerie satellitaire, des archéologues ont pu découvrir un nouveau site viking situé en Amérique du Nord, le deuxième seulement. C'est au Canada qu'est situé cet ancien site scandinave.

C'est à Point Rosee, sur le littoral sud-ouest de Terre-Neuve au Canada, qu'un nouveau site viking vient d'être mis au jour par des archéologues. Il s'agit seulement du deuxième site viking découvert en Amérique du Nord, et celui-ci devient par la même occasion le plus austral connu.

Ce site a été repéré durant l'été 2015 grâce aux techniques d'imagerie infrarouge satellitaire, qui ont permis de détecter des objets probablement créés par l'Homme et recouverts de végétation. Des fouilles y ont ainsi été réalisées, permettant de mettre au jour un foyer en pierre probablement destiné au travail du fer, des traces de minéral fondu ayant été retrouvées sur ces pierres, une technique que ne maîtrisait pas la population autochtone de l'époque. De plus, les chercheurs ont également découvert des tranchées qui ressemblent beaucoup à celles qu'utilisaient les Vikings.

Snakes in Suits

Chavez a-t-il été empoisonné par son garde du corps lié à la CIA ?

Traduit par Poolan Devi, vérifié par Wayan, relu par Diane pour le Saker Francophone.


Leamsy Salazar
La journaliste Eva Golinger (États-Unis - Venezuela) s'est interrogée à plusieurs reprises sur les circonstances suspectes entourant la mort du président vénézuélien Hugo Chávez. Le site aporrea.org cite sa déclaration: «Tout ce que Washington cherchait à atteindre au cours de l'administration de Hugo Chávez est aujourd'hui en train d'être réalisé en son absence. La maladie cancéreuse dont Chávez a souffert était inhabituellement agressive et suspecte, et chaque jour apporte plus de preuves qu'il est possible que Chávez ait été assassiné.»

Les premiers signes de cancer ont été trouvés chez Chávez en mai 2011. En juin, il a subi deux interventions chirurgicales dans un centre spécialisé à La Havane. Ses chirurgiens cubains ont trouvé et enlevé une tumeur maligne qui avait métastasé avec une persistance sinistre, en dépit de toutes les mesures préventives. De nouvelles opérations ont été nécessaires. Cet homme athlétique, qui était plein de force et physiquement robuste, est décédé le 5 mars 2013 à l'âge de 58 ans.

En s'étendant sur ce sujet, Eva Golinger écrit, «Il suffit de savoir qu'un homme qui avait été, depuis plusieurs années, l'un de ses plus proches collaborateurs, qui était souvent seul avec lui et lui a apporté sa nourriture, du café et de l'eau, est maintenant un témoin protégé aux États-Unis. Bientôt les actions secrètes de Leamsy Salazar et sa collaboration étroite avec les agences de renseignement à Washington seront dévoilées ».

Magnify

Une guerre de l'âge de Bronze oubliée pendant des millénaires

Sur les rives d'un fleuve près de la mer Baltique, des archéologues allemands ont trouvé des traces d'une bataille d'envergure survenue il y a environ 3.200 ans.

Le journal Science note que cette découverte pourrait changer toute notre perception de l'histoire de l'Europe.

"Si notre hypothèse est vraie et que tous ces artefacts se rapportent au même événement, nous voyons les traces d'un conflit d'une ampleur telle que nous n'en avons jamais trouvé au nord des Alpes. Il est bien possible que ce soit la première trace de +guerre mondiale+ de l'ancien monde", a déclaré le scientifique allemand Thomas Terberger.

Jusqu'à cette découverte sensationnelle, il était communément admis qu'il n'y avait jamais eu de guerres à grande échelle menées sur les territoires d'Europe centrale et d'Europe du Nord, explique le journal.

Sherlock

Les plus anciens vestiges archéologiques d'Amérique centrale découverts au Costa Rica


Les objets exhumés fournissent des informations sur les modes de vie et la culture des anciens habitants de la région du versant Atlantique du Costa Rica, et sur les évolutions de cette culture au fil des millénaires.
Cette présence de colonies humaines serait la plus ancienne en Amérique centrale.

«Les trouvailles suggèrent la présence de colonies humaines vieilles de 12'200 ans, ce qui est corroboré par la datation par le radiocarbone», a déclaré à l'AFP le coordinateur des fouilles, Luis Hurtado.

Les spécialistes du projet hydroélectrique, qui se situe à proximité de l'un des principaux fleuves du pays, le Reventazon, ont localisé 66 sites archéologiques avec des objets funéraires, des fondations d'habitations, des ustensiles de cuisine et des outils de chasse.

Pyramid

Des chambres secrètes dans le tombeau de Toutankhamon

© Dmitry Korobeinikov
L'étude du tombeau de Toutankhamon à l'aide d'un radar spécial a confirmé leur présence. L'examen du tombeau du pharaon Toutankhamon à l'aide d'un radar spécial a permis de confirmer la présence de locaux secrets ou de cavernes situés derrière l'un des murs de la construction, rapportent les médias se référant au ministère égyptien chargé des monuments de l'antiquité et de l'héritage culturel.

Il s'agit de deux pièces secrètes derrière la sépulture du pharaon. L'étude y a révélé la présence d'objets d'origine organique, probablement d'os ou de bois, ainsi que d'objets métalliques. Mamdouh Al-Damati, ministre des Antiquités, devrait décider de lancer une étude au radar supplémentaire pour confirmer les résultats de la première étude.

Selon la théorie de l'archéologue britannique Nicholas Reeves, l'un des murs du tombeau de Toutankhamon pourrait cacher l'entrée du tombeau de la fameuse reine égyptienne Néfertiti, dont le tombeau n'a jamais été découvert. L'entrée pourrait être savamment dissimulée derrière le plâtre et les fresques dans un mur du tombeau du jeune pharaon, considéré comme son fils adoptif. Le scientifique est arrivé à cette conclusion après avoir étudié en détail les images laser en 3D du tombeau ainsi que de ses plans.