Bienvenue à Sott.net
mar., 15 oct. 2019
Le Monde pour les Gens qui Pensent

Histoire Secrète
Carte

Magnify

Un fabuleux trésor découvert sous un temple hindou en Inde

Image

L'entrée du temple de Sre Padmanabhaswamy, datant du XVIe siècle.DR
Des sacs remplis de diamants, des émeraudes, des rubis, des saphirs, des perles, des centaines de milliers de pièces d'or et d'argent, des répliques de noix de coco en or pur, des couronnes, des chaînes en or de plus de cinq mètres de long, des statuettes en or massif...

Le synopsis du dernier Indiana Jones ? Pas tout à fait. Ce genre de découverte miraculeuse n'arrive en général que dans les contes pour enfants et les histoires de pirates. C'est pourtant cet incroyable trésor, d'une valeur estimée à 900 milliards de roupies (14 milliards d'euros), que des chercheurs viennent de trouver dans les sous-sols d'un temple hindou du sud de l'Inde, rapporte CNN. "Appelez-le 'la mère de toutes les chasses au trésor'", s'extasie le Times of India.

Palette

Salvator Mundi : un Léonard de Vinci retrouvé

New York, le 1er juillet 2011, Art Media Agency (AMA).

Un Léonard de Vinci perdu pendant des siècles, ou plutôt non authentifié vient d'être reconnu par un comité de scientifiques et d'universitaires européens et américains. Il sera prochainement exposé à Londres à la National Gallery lors de l'événement « Leonardo da Vinci: Painter at the Court of Milan » programmé du 9 novembre 2011 au 5 février 2012.

L'oeuvre redécouverte porte le titre Salvator Mundi et dépeint sur un panneau en bois le Christ. Les propriétaires du tableau ne sont autres que des marchands qui s'étaient associés pour l'achat de l'oeuvre lors d'une vente aux enchères il y a environ sept ans. Personne ne veut communiquer le lieu de la vente et le prix du tableau qui reste pour le moment secret.

Sherlock

Homo erectus n'aurait jamais été contemporain d'Homo sapiens

Image
Mise en ligne sur le site scientifique PLoS ONE, une nouvelle étude détaillée et une redatation du gisement préhistorique de Ngandong, sur l'île de Java, vieillit à au moins 150.000 ans de nous la présence, à cet endroit, de notre ancêtre Homo erectus, que n'aurait donc pas pu côtoyer les premiers sapiens à fréquenter le site, il y a 40.000 ans. Controverse...

Surnommé l'Homme de Solo, cet hominidé dont les fossiles furent trouvés il y a bien longtemps sur le site de Ngandong, au bord du fleuve Solo, dans l'île de Java, divise depuis la communauté scientifique : à quelle espèce humaine (ou pré-humaine) appartenait-il, et quand vivait-il ? Dernier épisode en date, une redatation récente de ce site par l'équipe internationale du projet archéologique Solo River Terrace (SORT) indique que les fossiles remontent finalement à 143.000 ans minimum, et 550.000 ans maximum - les différentes méthodes utilisées donnant des dates très différentes sur ce gisement aux caractéristiques particulièrement complexes.

Magnify

Les secrets d'une tombe maya dévoilés grâce à une mini caméra

Image
Une tombe datant de 1.500 ans qui se trouve sur le site archéologique de Palenque, au Mexique, dans une pyramide maya, a été dévoilée en images pour la première fois grâce à une minuscule caméra.

Un tombeau maya très ancien du site archéologique de Palenque, découvert en 1999, suscite la curiosité des archéologues depuis tout ce temps. En effet, en raison de l'état précaire de la structure de la pyramide dans lequel il se trouve, aucun chercheur n'a encore pu y pénétrer. Il aurait en outre été dommage d'abîmer l'intérieur.
Alors pour pouvoir explorer ce lieu énigmatique, une équipe affiliée à l'Institut national mexicain d'anthropologie et d'histoire a pensé à se doter d'une petite caméra, de 4 par 6 centimètres. Celle-ci a été descendue dans la tombe grâce à un trou de 15 centimètres de large réalisé à l'étage supérieur de la pyramide. Une rare fenêtre sur le passé.

Les premières images dévoilent une chambre intacte comprenant des offrandes et des fresques murales peintes en rouge. Le plancher du tombeau occupe environ cinq mètres carrés, avec une arche maya en pierres qui se chevauchent. Les experts disent qu'il date probablement entre 431 et 550 après J-C. L'archéologue Martha Cuevas a affirmé que des fragments de jade et de coquillage ont été aperçus sur la vidéo. Ceux-ci faisaient partie d'un costume funéraire, selon elle.

Magnify

Des Hommes modernes vieux de 32 000 ans découverts en Crimée

Des chercheurs ont découvert en Crimée l'un des plus anciens témoignages directs de la présence de l'Homo sapiens au sud-est de l'Europe. Des restes humains vieux de 32.000 ans ont été mis au jour dans le sud montagneux de la presqu'île ukrainienne.

Une équipe de chercheurs européens, du CNRS et du département de Préhistoire du Muséum national d'Histoire naturelle notamment, a mis au jour des restes humains sur le site de Buran-Kaya, en Crimée, dans l'une des couches de terrain correspondant à l'ère Paléolithique supérieure. Dans un communiqué, le CNRS explique que 162 fragments d'ossements humains, appartenant à au moins cinq individus : un enfant, deux adolescents et deux adultes. Ils ont été découverts près d'outils en pierre taillées et d'os d'animaux, pour la plupart des antilopes saïga, des renards et des lièvres. Des objets de parure ont également été mis au jour. Les archéologues ont par exemple trouvé des perles en ivoire de mammouth et des coquillages troués. Les fragments d'os humains trouvés sont principalement des morceaux de crâne, de côtes, de phalanges et de dents.

Magnify

Un crâne de cristal découvert à Berlin

Un crâne de cristal authentique aurait été retrouvé.

Image
.

Le photographe Bux Dean a fait une étonnante découverte au marché aux puces à Berlin. Si cela est confirmé, ce crâne de cristal nouvellement découvert pourrait une fois avoir été la propriéité de l' eminent historien de l'art allemand et conservateur Arnold Wilhelm von Bode.
Image
.


Sun

Pyramide de Khéops : prochaine mise à jour d'une barque solaire

Khéops
© RIA Novosti
Le sarcophage hermétique enterré au pied de la plus grande pyramide (celle de Khéops) dans la région de Gizeh au Caire, qui contient la seconde barque solaire âgée d'environ 4.500 ans, sera ouvert par les archéologues égyptiens et japonais, a déclaré mardi le ministère égyptien des Antiquités.

Deux sarcophages triangulaires, dont chacun est hermétiquement recouvert par des dalles de calcaire ajustées, ont été découverts pendant les travaux de nettoyage du territoire près du mur Sud de la pyramide de Khéops en mai 1955.

Magnify

Nous sommes devenus plus petits avec l'agriculture

Il y a 10 000 ans de cela, dans la région nommée le « croissant fertile », les humains ont commencé à se sédentariser et à faire pousser des plantes. Auparavant, ils se contentaient de chasser et de cueillir. Cela s'est répandu ensuite, par apprentissage ou par découverte indépendante. Les humains ont alors mangé moins de choses variées ; quelques céréales. Ils ont eu ainsi des déficiences nutritionnelles et plus de difficultés pour s'adapter au stress.

La densité de population s'est accrue de manière importante : les conditions sanitaires ont souvent été pitoyables, avec une proximité accrue des animaux d'élevage qui permettaient des contaminations bactériennes et virales. Pendant longtemps, les hommes n'ont fait que rapetisser. Ce n'est que depuis 75 ans principalement, depuis la mécanisation de l'agriculture, que les tailles moyennes s'accroissent.

Palette

Lascaux, le ciel des premiers hommes

Des scènes de chasses ?
Des cérémonies chamaniques ?

L'art rupestre découvert dans les grottes de Lascaux et d'autres lieux ne pourrait-il pas représenter bien plus que ce qu'il est communément admis de penser ?
Une chercheuse indépendante, Chantal Jègues-Wolkiewiez, a fondé une théorie innovante, élevant l'homme préhistorique bien au dessus de son simple statut de chasseur-cueilleur-gribouilleur.

Le site de Chantal Jègues-Wolkiewiez :
http://www.archeociel.com/

Sherlock

Giotto aurait fabriqué le Saint Suaire de Turin

C'est en tout cas ce qu'un expert italien, Luciano Buso, fait valoir. Le Saint Suaire de Turin serait, un faux, créé par Giotto en 1315.

Luciano Buso explique sa théorie : il y a un tissu d'origine, qui s'est détérioré, l'Église catholique a donc demandé à Giotto, l'artiste le plus célèbre de son époque, de faire une copie. Giotto est l'un de ceux qui inspireront le mouvement de la Renaissance à partir du siècle suivant : architecte, peintre, sculpteur, italien du Trecenti, Giotto était un génie.

On lui doit notamment les fresques de la basilique Saint-François d'Assise, le Campanile de la cathédrale de Florence, la Vierge d'Ognissanti.