Bienvenue à Sott.net
mer., 16 oct. 2019
Le Monde pour les Gens qui Pensent

Histoire Secrète
Carte

Chess

6 juin 1944, le Jour J: La falsification politique de l'Histoire

juin
© Inconnu
« Vous croyez que les Américains et les Anglais ont débarqué en Normandie pour nous faire plaisir ? Ce qu'ils voulaient, c'était glisser vers le nord le long de la mer et, de là, donner l'assaut à l'Allemagne. Paris et la France ne les intéressaient pas. Leur stratégie, c'était d'atteindre la Ruhr, qui était l'arsenal, et de ne pas perdre un jour en chemin ». Charles de Gaulle

Books

Frédéric Bastiat sur la spoliation légale

Bastiat, brillant économiste français du 19e siècle, a théorisé au fil de ses ouvrages la spoliation de l'État, dénonçant avec brio les travers de l'action étatique et de ceux qui la dirigent.

Par David Hart.

Un article de l'Institut Coppet

Si Frédéric Bastiat l'avait rédigée, son Histoire de la spoliation se serait rangée sans peine parmi les plus grands ouvrages libertariens jamais écrits, aux côtés de l'Histoire de la Liberté de Lord Acton et du troisième volume de la Perspective autrichienne sur l'histoire de la pensée économique de Murray Rothbard. Si, de fait, il avait atteint un âge respectable plutôt que de mourir à 49 ans d'un cancer de la gorge, il aurait sans doute achevé sa grande œuvre, Harmonies économiques, une véritable histoire de la spoliation. Il faut noter que Marx publia le premier volume de son magnum opus, Das Kapital (1867), alors qu'il était âgé de 49 ans, mais qu'il vécut 16 ans de plus que Bastiat. En mettant à profit ce laps de temps, qui sait si Bastiat n'aurait pas réalisé son prodigieux potentiel en tant que théoricien de l'économie et historien, se hissant dès lors à la stature d'un Karl Marx du libéralisme classique.

Frédéric Bastiat
© Inconnu
Durant les six brèves années où Bastiat fut actif en tant qu'écrivain et homme politique (1844-1850), il produisit pas moins de six grands volumes composés de correspondances, de pamphlets, d'articles, de livres, que le Liberty Fund s'emploie d'ailleurs actuellement à traduire sous le titre Collected Works of Frédéric Bastiat (2011-2015). Ce qui émerge d'un examen chronologique de ses écrits, c'est sa compréhension graduelle que l'État (écrit le plus souvent L'ÉTAT) se résume à une vaste machinerie conçue délibérément dans le but de s'emparer de la propriété de certaines personnes, sans leur consentement, afin de la transférer à d'autres. L'autre mot qui revient sous sa plume avec une fréquence croissante durant cette période, toujours pour décrire l'action de l'État, c'est celui de spoliation.

Commentaire: voir aussi :

Une brochure française de 1850 prévoit l'Amérique d'aujourd'hui (en anglais) : French pamphlet from 1850 predicted today's America

La Loi, Frédéric Bastiat - Extrait de l'édition originale en 7 volumes (1863) des œuvres complètes de Frédéric Bastiat, tome IV, pp. 342-393.
Originellement mis sur le ouèbe par Patrick Madrolle, remis en hypertexte et annoté par François-René Rideau pour Bastiat.org.


Magnify

À l'automne 1944, Français et troupes américaines au bord de l'affrontement

« Des scènes de sauvagerie et de bestialité désolent nos campagnes. On pille, on viole, on assassine, toute sécurité a disparu aussi bien à domicile que par nos chemins. C'est une véritable terreur qui sème l'épouvante. L'exaspération des populations est à son comble. »
normandie

Trois mois après le jour J, les Normands n'en peuvent plus des exactions des soldats qui les ont libérés.
Le 17 octobre 1944, quatre mois et demi après le Débarquement en Normandie, La Presse cherbourgeoise, quotidien local de Cherbourg, publie cette mise en garde sous le titre « Très sérieux avertissement ».

Book 2

Les États-Unis vainqueurs militaires de la Seconde Guerre Mondiale en Europe ? Vous le croyez vraiment ?

www2, woman

Combattante de l'Armée Rouge à Berlin, 1945.
En ce 9 mai, jour historique de célébration pour tous les russes de la victoire contre l'Allemagne nazie, à l'heure où les commémorations de Moscou sont honteusement boycottées par Hollande et les chefs d'états occidentaux soumis au diktat américain, je reprends ici, l'analyse historique de mon ami Ni Ando, initialement publiée en 2009, qui remet les choses à leur place en ce qui concerne la vérité historique :

Les États-Unis vainqueurs militaires de la Seconde Guerre Mondiale en Europe ?

Cette question peut être abordée sous trois angles:

- celui de la contribution militaire aux pertes (critère imparfait certes).
- celui de la chronologie des opérations.
- celui du poids respectif des fronts.

Nous citons Omer Bartov, historien dont la notoriété et la qualité des travaux sont incontestables.

1- Contribution militaire aux pertes.

S'agissant du niveau de ces pertes, une évaluation étasunienne donne 400.000 pour les pertes de l'US Army dont sans doute 230.000 en Europe et Afrique du Nord. Les pertes de la Wehrmacht ont été revues à la hausse ces dernières années (de 4.000.000 initialement à 5.533.000 aujourd'hui). Les pertes soviétiques ont été recalculées à trois reprises entre 1945 et 1991. Les tués au combat de l'Armée rouge représentent près de 5.000 morts par jour, soit des pertes journalières quatre fois plus élevées que celles subies par l'armée impériale russe sur ce même front de 1914 à 1917.

La commission d'historiens constituée en 1987 en Fédération de Russie évalua le bilan des pertes à 26,6 millions dont près de 10 millions de tués pour l'Armée rouge, 10 millions pour les pertes civiles directes et 7 millions pour les pertes civiles indirectes (surmortalité). Les chiffres donnés pour l'extermination de civils concernent des civils abattus individuellement ou collectivement par le Reich dans les territoires soviétiques conquis et occupés en 1941, 1942 et jusqu'en 1943.

TV

Game of Thrones, le Moyen Âge, vraiment ?

games
© Inconnu
Adaptée des romans de George R. R. Martin, la série télévisée Game of Thrones dévoile en avril 2019 sa 8e et dernière saison. Diffusée dans 186 pays, plus personne ne peut y échapper, du moins à condition d'avoir accès au canal adhoc (en France, la série est diffusée sur les chaînes cryptées Canal+ et OCS ). Produite depuis 2011 par l'Américain HBO ( groupe Warner ), elle réunit depuis plusieurs années des millions de téléspectateurs à travers le globe et les plonge dans un imaginaire médiéval.

Candle

« C'était semblable à un film d'horreur »: les Serbes accouchaient sous les bombes de OTAN

Violant le droit international, L'OTAN a bombardé la Yougoslavie du 24 mars au 10 juin 1999, et la frappe du 20 mai contre le centre hospitalier Dragisa Misovic à Belgrade a sans doute été un épisode des plus cruels de cette campagne de l'Alliance. Deux femmes qui ont vécu cette horreur s'en souviennent au micro de Sputnik.
bombe
© Inconnu
Il y a 20 ans, l'infirmière Ruzica Dimic travaillait à la maternité qui fait partie du centre hospitalier Dragisa Misovic. Elle y travaille toujours. Le 20 mai 1999, elle se remettait après une césarienne au service des soins intensifs, alors que Sandra Trailov, enceinte de deux enfants, était hospitalisée à cette même maternité pour éviter une fausse couche. Au moment de l'explosion, elle était sous perfusion.

Commentaire: Qui peut avoir l'esprit sain pour s'allier avec une organisation criminelle comme l'est l'OTAN ?


Magnify

L'impact d'une météorite sur l'amulette de Toutânkhamon a été dévoilé par les chercheurs

La provenance d'une amulette pectorale de verre jaune, qui avait été enterrée avec le pharaon Toutânkhamon, a enfin été établie par des chercheurs d'une université australienne. Ils ont déclaré que le matériau dont l'amulette était fabriqué s'était formé sous l'impact d'une météorite qui avait frappé la terre il y a 29 millions d'années.
Amulette
© Wikipédia
Toutânkhamon
Ils ont étudié les minuscules particules de zircon formées il y a 29 millions des années sur le territoire de l'Égypte occidentale. Les archéologues ont découvert que le matériau avait conservé des traces de reidite, un minéral qui se forme à haute pression lors de la collision d'un météorite avec la Terre.

Commentaire: Lire aussi : Et puis aussi :


Bullseye

Escroquerie médiatique : le conte de fées nauséabond du « héros de l'Hyper Cacher »

Je vais revenir dans le présent article sur le parcours de l'homme qui fut présenté comme le « héros de l'Hyper Cacher » début janvier 2015 : un Malien sans papiers de 25 ans, à peu près analphabète, du nom de Lassana Bathily. Comme je me trouve en train de compiler toutes les attaques en France attribuables à et/ou revendiquées par l'EI depuis 2014, je suis fatalement tombé sur le morceau de bravoure de Lassana Bathily dans l'Hyper Cacher de la Porte de Vincennes, le musulman qui a sauvé des vies juives.

hyper
© Inconnu
Il s'avère finalement qu'il s'agit pour sa partie la plus essentielle d'une histoire qui a été promue, déformée, et amplifiée pour les besoins d'un certain storytelling que médias et politiques, et les organisations communautaires juives qui les influencent, souhaitaient diffuser dans l'opinion mondiale, alors que l'émotion était à son comble.

Pistol

Des documents de la CIA révèlent le fonctionnement du Plan Condor

Le siège central était Condor 1, Argentine. Les frais de mission des assassins étaient de 3500 dollars par jour. Le Commando Central prenait deux heures pour le déjeuner et s'arrêtait à sept heures et demie. Chaque délégué proposait une cible et on votait l'envoi d'un groupe commando.
condor
© Inconnu
Opération Condor : assassinats des dissidents
Au pire moment des dictatures latino américaines, un petit espace existait où l'on votait. Les délégués de l'Argentine, de l'Uruguay, du Chili, du Paraguay et de la Bolivie débattaient au siège central du « Plan Condor » et choisissaient à la majorité simple leurs victimes.

Heart - Black

Le testament du Kosovo

l y a vingt ans jour pour jour, le 25 mars 1999, l'OTAN débutait, à l'encontre de l'ex-Yougoalsvie ( alors composée de la Serbie et du Monténégro ), une intense campagne de bombardements, d'où naîtra la république du Kosovo. A sa tête, le chef de la guérilla kosovare (UCK), Hashim Taci, que la procureure du TPIY considérait pourtant comme un "criminel de guerre".

kosovo
© Inconnu
A ce paradoxe s'ajoutèrent des milliers de blessés graves et de morts civils Serbes et Kosovars confondus. Seul intellectuel occidental à avoir été témoin de cette inhumaine tragédie, je livre ici, à ce propos, un extrait de mon "journal de guerre".