Bienvenue à Sott.net
sam., 04 juil. 2020
Le Monde pour les Gens qui Pensent

Histoire Secrète
Carte

Brick Wall

Le roi Hérode n'aurait pas supervisé toute la construction du Temple de Jérusalem

Une découverte archéologique tendrait à prouver que la reconstruction du temple a été achevée bien après son règne.
Image
© AP/Sebastian Scheiner
Une des 17 pièces anciennes découvertes près du Mur occidental de Jérusalem.
Les archéologues qui travaillent au pied du Mur occidental, à Jérusalem, ont retrouvé, dans un mikve (bain rituel juif) des pièces de monnaie datant de l'an 15 après Jésus-Christ. Cette découverte laisserait penser que les travaux de reconstruction entrepris par le roi Hérode, y compris le gros œuvre, n'étaient pas achevés à sa mort, en 4 avant Jésus-Christ (aujourd'hui, les historiens s'accordent à penser que Jésus est né en 6 avant notre ère).

En soi, cette nouvelle, qui a été annoncée mercredi par le département israélien des Antiquités, n'est pas une surprise. On savait que la spectaculaire reconstruction du Temple, entreprise par Hérode dans le but de se concilier les juifs - l'esplanade fut élargie aux dimensions actuelles, ce qui obligea à édifier des murs de soutènement à l'est et au sud - , avait pris du temps.

Ne serait-ce que parce qu'il s'était engagé à ne pas interrompre le culte durant le chantier. La découverte de ces pièces montre cependant que même le gros œuvre aurait été, en partie, réalisé après sa mort.

Magnify

Un hameçon vieux de plus de 16.000 ans découvert au Timor Oriental

Une équipe d'archéologues australiens a retrouvé au Timor Oriental le plus vieil hameçon jamais découvert à ce jour, ainsi que des fossiles prouvant que les hommes préhistoriques maîtrisaient la pêche en eau profonde.

C'est une découverte record qu'ont faite des chercheurs de l'Australian National University. Une trouvaille qui permet également d'en apprendre un peu plus sur nos ancêtres. En effet, dans la grotte de Jerimalai au Timor Oriental, les archéologues ont mis au jour le plus vieil hameçon connu à ce jour. Taillé dans un coquillage, celui-ci daterait selon les estimations, d'entre 16.000 et 23.000 ans. Mais ce n'est pas tout puisque que ce précieux objet était aussi accompagné de plus de 38.000 arêtes appartenant à 2.843 poissons issus de la pêche, et vieux de 42.000 ans.

Cette découverte de taille suggère ainsi que les hommes préhistoriques maîtrisaient tout à fait la pêche en eau profonde, plusieurs des espèces de poissons identifiées vivant précisément en eau profonde. L'hameçon "atteste que nos ancêtres étaient de bons artisans et de bons pêcheurs", a commenté le professeur Sue O'Connor qui a participé aux recherches. Cependant, l'outil ne semble pas conçu pour la pêche pélagique et aucun élément n'a permis de deviner les méthodes employées au paléolithique pour capturer des poissons en eau profonde. Outre le recours au filet, "il est possible que des hameçons d'un autre type aient été fabriqués à la même époque", a ainsi ajouté Sue O'Connor.

Attention

1961 : Discours de John F. Kennedy sur les sociétés secrètes

Discours de John F. Kennedy devant l'Association Américaine des Editeurs de Journaux (American Newspaper Publishers Association), le 27 avril 1961.
Le 22 novembre 1963, John F. Kennedy était assassiné.


Pistol

Le Mossad et l'assassinat de JFK

Image
"Israël ne doit pas s'excuser pour l'assassinat de ceux qui cherchent à la détruire. Le premier ordre du jour pour tous les pays est la protection de son peuple. " Washington Jewish Week, October 9, 1997 !

En Mars 1992, le Représentant de l'Illinois Paul Findley disait dans le rapport de Washington sur les affaires du Moyen-Orient, "Il est intéressant - mais pas surprenant - de noter que dans tout ce qui fut écrit et prononcé au sujet de l'assassinat de Kennedy, l'agence de renseignement israélien, le Mossad, n'a jamais été mentionnée."

Considérant que le Mossad est sans doute l'agence de renseignement la plus efficace et cruelle dans le monde, il est plutôt singulier qu'il n'ait jamais été investigué en relation avec l'assassinat de Kennedy, surtout quand pratiquement toutes les autres entités dans le monde (à court d'imitateurs d'Elvis) ont été mis en cause.

Mais tout cela a changé en Janvier 1994 avec la sortie du livre de Michael Collins Piper: Final Judgment. Dans ce livre, Piper dit, "le Mossad israélien a été un joueur de première importance (et critique) dans les coulisses de la conspiration d'assassinat de JFK. Grâce à ses ressources très vastes et à ses contacts internationaux dans la communauté du renseignement et du crime organisé, Israël avait les moyens, il avait l'opportunité, et il avait le motif de jouer un rôle de premier plan dans l'un des plus grands crimes du siècle - et il l'a fait ".

Leur motivation? Le renommé Premier ministre israélien David Ben-Gourion, qui a gouverné ce pays depuis sa création en 1948 jusqu'à sa démission le 16 Juin 1963, était tellement furieux que John F. Kennedy n'ait pas permis à Israël de devenir une puissance nucléaire que dans ses derniers jours au pouvoir, affirme Piper, il a commandé le Mossad d'élaborer un complot pour assassiner le président américain

Magnify

L'homme de Néandertal, victime de son succès ?

Des chercheurs américains ont modélisé sur ordinateur diverses informations liées à la période de cohabitation entre Néandertaliens et Hommes modernes, il y a 30 à 40 000 ans. Ils en concluent que les premiers, loin d'avoir été surpassés, ont simplement été 'absorbés' génétiquement par les seconds, bien plus nombreux, les deux espèces, tout aussi compétitives, s'étant métissées.

Néandertal, évincé par un sapiens bien plus intelligent, avant de disparaître 'dans son coin', il y 30.000 ans, en Eurasie ? Pas du tout, selon des chercheurs américains, qui ont 'mouliné' les données disponibles sur cette période dans leur ordinateur. Les deux espèces auraient été tellement proches, notamment sur le plan intellectuel et comportemental, qu'elles auraient tout simplement fusionné, d'après les travaux publiés dans la revue Human Ecology,

"Nous avons conçu des cadres théoriques et méthodologiques qui incorporent des données sur trois systèmes évolutifs : biologique, culturel et environnemental. Le résultat scientifiquement intéressant de cette recherche, qui a étudié les changements (...) survenus dans les comportements d'utilisation des territoires, c'est qu'elle montre comment les Néandertaliens pourraient avoir disparu non pas parce qu'ils étaient (...) moins doués (...), mais parce qu'ils étaient aussi sophistiqués, sur le plan comportemental, que l'homme moderne", commence le Pr Michael Barton, de l'Arizona State University.

Magnify

La plus ancienne gravure chrétienne au monde montre de surprenants éléments païens

Image

Les chercheurs ont identifié ce qui semble être l'une des toutes premières inscription Chrétienne au monde, datant du deuxième siècle.
La découverte de la plus ancienne gravure chrétienne au monde révèle les liens d'une secte païenne avec la religion la plus orthodoxe.

Des chercheurs des Musées Capitolins à Rome ont finalement traduit et daté le "NCE 156": une inscription gravée en grec dans la pierre.

Cette pierre, logée aux Capitolins, date de la seconde moitié du deuxième siècle, lorsque l'Empire romain était dans sa période faste; des enseignements païens sont apparemment mêlés à la doctrine chrétienne.

Gregory Snyder, un étudiant chercheur du Collège Davidson en Caroline du Nord, a révélé les détails de son travail dans la dernière édition du Journal of Early Christian Studies: «Si cela est bien une inscription du IIe siècle, comme je le pense, il s'agirait donc du plus ancien objet chrétien que nous possédons».

Bad Guys

Sabra et Chatila

La guerre de 60 ans ! La guerre qui oppose depuis la fin du second conflit mondial Juifs et Arabes en Palestine... Et peut-être faudrait-il plutôt parler de guerre de 100 ans puisque les premiers incidents ont éclaté au début du siècle dernier lorsque les premiers colons sionistes sont arrivés... Aujourd'hui, moins que jamais, la paix ne semble possible. Israël, diplomatiquement et géographiquement isolé, risque de vivre les heures les plus dangereuses de son Histoire tandis que la condition des Palestiniens des territoires occupés ne cesse de se dégrader...

Monsieur X revient aujourd'hui sur un épisode tragique de cet affrontement centenaire : en 1982 « l'Opération Paix en Galilée » qui porte si mal son nom et qui a débouché sur l'un des pires massacres d'une région pourtant si peu économe en vies humaines, la tuerie de Sabra et Chatila... Mais derrière cette offensive militaire israélienne sans précédent qui a conduit Tsahal jusqu'au cœur de Beyrouth, il y avait un grand dessein qui visait tout simplement à procéder à un vaste redéploiement des populations de la région...


Magnify

Les chevaux tachetés peints dans les grottes préhistoriques existaient bel et bien

Image
Publiant leurs travaux dans la revue scientifique PNAS, des chercheurs allemands ont analysé l'ADN de chevaux préhistoriques fossilisés, et montré que la couleur de leur pelage coïncidait bien avec les représentations rupestres faites par nos ancêtres.

Lors de travaux antérieurs, le Dr Arne Ludwig, de l'Institut Leibniz de recherche zoologique de Berlin, et ses collègues, avaient analysé l'ADN récupéré sur des os fossilisés de chevaux préhistoriques. Ceci leur avait alors permis d'établir que ces animaux arboraient des robes de couleur noire ou marron, mais une question subsistait : pourquoi certaines peintures rupestres, comme celles de la grotte de Pech Merle (dans le Lot en France) représentent-elles des chevaux tachetés, un peu à la façon des léopards ?

Pour en avoir le cœur net, la même équipe à retravaillé sur l'ADN d'une trentaine de spécimens de chevaux fossilisés, venant de plusieurs régions situées entre la Sibérie et la Péninsule ibérique. Résultats : 18 de ces équidés devaient être bruns, 6 noirs, et... 6 portaient la mutation génétique qui donne, chez les chevaux modernes, des taches blanches et noires.

Magnify

Cro Magnon européen depuis 45.000 ans !

Deux articles paraissent ce matin dans la revue Nature qui vieillissent l'arrivée de Cro Magnon en Europe.

A l'aide de dents dénichées il y a longtemps en Grande Bretagne et en Italie, mais datées de manière plus précise et plus fiable, les archéologues datent désormais d'il y a 42.000 à 45.000 ans l'arrivée de "l'Homme anatomiquement moderne" - l'expression en vigueur dans les laboratoires pour désigner les populations d'Homo sapiens semblables à nous, Cro Magnon n'étant plus qu'un terme journalistique ou de chansons - en Europe.(Photo © Dr. Stefano Benazzi).

Cette datation implique que la co-existence en Europe des populations de Néandertaliens et de Cro-Magnon a duré plusieurs milliers d'années.

Ces deux articles viennent alimenter un débat intense sur les relations entre nos ancêtres directs et les hommes de Néandertal qui peuplaient l'Europe depuis 200.000 ans, descendants des Homo erectus présents, eux, depuis plusieurs centaines de milliers d'années. Relations génétiques (des relations sexuelles fécondes) ? Relations culturelles ? Et pourquoi les Néandertaliens ont-ils disparu ?

Magnify

La « pierre de soleil », le secret des Vikings pour orienter leur navire

Image
La légendaire "pierre de soleil" qui aurait permis, selon les sagas scandinaves, aux navigateurs vikings de s'orienter même par temps couvert n'est pas une simple légende, assurent des chercheurs dans une étude publiée aujourd'hui.

Les Vikings étaient connus pour être des navigateurs émérites, capables de parcourir des milliers de kilomètres en mer en direction de l'Islande et du Groenland. Ils ont même très certainement découvert l'Amérique du Nord vers l'an 1000, bien avant Christophe Colomb. Mais leur capacité à naviguer sans boussole sur d'aussi longues distances, et même dans des conditions météorologiques très défavorables (nuit polaire, neige, etc.), restait mystérieuse.

Outre leurs excellentes et indéniables connaissances astronomiques et maritimes, ils auraient ainsi utilisé des "pierres de soleil". En regardant à travers celles-ci, les marins auraient alors pu détecter la position exacte de l'astre solaire, invisible à l'œil nu et en déduire ainsi le cap à suivre. Mais bien qu'elles soient mentionnées dans de nombreuses légendes, aucune précision n'a jamais été apportée quant à la nature de ces pierres fabuleuses. De même, aucun de ces mystérieux objets n'a jamais été formellement identifié dans les vestiges archéologiques.

Mais selon Guy Ropars, chercheur au Laboratoire de physique des lasers de l'Université de Rennes-1, cette "pierre de soleil" ne serait autre qu'un "spath d'Islande", un cristal de calcite transparent relativement courant en Scandinavie et qui est encore actuellement utilisé dans certains instruments optiques. Ce cristal a en effet la propriété de "dépolariser" la lumière du Soleil, c'est-à-dire de la filtrer différemment selon la façon dont on oriente la pierre, rapporte l'AFP.