Bienvenue à Sott.net
sam., 31 oct. 2020
Le Monde pour les Gens qui Pensent

Histoire Secrète
Carte


Cross

Sans le soutien du Vatican aucun coup d'État ne serait possible

Il est important de noter que l'État du Vatican a des évêques, des cardinaux, des prêtres et des religieux dans tous les coins de l'Amérique latine et des Caraïbes. Cette présence lui ouvre la porte pour promouvoir ses enseignements et donner de la créativité aux communautés à travers les pratiques des sacrements. Leur présence leur donne beaucoup de crédibilité, ce qui en fait une force de première ligne auprès de leurs peuples.
opppp
Les États-Unis, empire des Amériques, sont bien conscients de l'importance de l'Église catholique en tant que puissance qui a su s'imposer par la religion et la foi sur les peuples et leurs dirigeants. Tout cela ne veut pas dire qu'il n'y avait pas de vrais missionnaires qui ont fusionné avec leurs peuples, vivant et partageant avec eux la routine quotidienne de la vie.

MIB

Michèle Marchand, agent de la DGSE ?

Michèle Marchand
© Eric FEFERBERG / AFP
Michèle Marchand dit Mimi Marchand
Dans « Mimi », la biographie qu'ils consacrent à cette intime du couple Macron, Jean-Michel Decugis, Pauline Guéna et Marc Leplongeon évoquent ses liens avec les services de renseignement.

Mimi Marchand, amie du couple Macron, visiteuse de l'Elysée, gardienne jalouse des secrets du palais, agent d'influence et en même temps de déstabilisation... Mimi Marchand, reine de la presse people, confidente des stars et des politiques qu'elle protège ou qu'elle utilise pour son business... Mimi Marchand, ex-patronne de boîte de nuit lesbienne qui n'hésite pas à l'occasion à tenir tête aux petits caïds qui voudraient taper l'incruste. « Je peux aussi bien qu'un autre jouer du calibre. Ne venez pas nous emmerder », lance-t-elle crânement à des marlous. Femme sans peur, mais non sans reproche.

Book 2

En direct du mal : le journal d'un correspondant étranger, Berlin 1934-1940

Hitler arrivait au pouvoir en Allemagne le 30 janvier 1933 très exactement. L'édition du Spiegel rappelait qu'aucun des grands diplomates en poste à Berlin n'avait su estimer à chaud l'ampleur de la révolution qui allait de nouveau engloutir le continent européen et mener encore une fois le monde en guerre.
jjjjjjj
Le 3 février, le consul américain George S. Messersmith (surnommé 40-page George à cause de la longueur de ses rapports) envoie un câble rassurant à Washington pour décrire l'accession au poste de chancelier du chef nazi comme « une simple phase transitoire dans le développement de conditions politiques beaucoup plus stables ». Il ajoute que le gouvernement provisoire dirigé par Hitler allait être suivi par un autre « qui s'avérera beaucoup plus stable que tous les autres connus depuis des années par l'Allemagne ».

Heart - Black

L'Ouganda-FPR envahit le Rwanda le 1er octobre 1990 - Pierre-Claver Nkinamubanzi

1er octobre 2020 : Il y a 30 ans, 4000 soldats ougandais, portant l'uniforme ougandais, ont envahit le Rwanda, violant le droit international. Le silence alors était assourdissant, comme il est chaque fois qu'on marque ce triste anniversaire.
rwanda
© Inconnu
les enfants hutus rwandais dans les fôrets congolaises
Pourtant, cette invasion a changé de manière tragique le cours de l'histoire rwandaise mais aussi de la région des grands lacs africains et du monde. Car c'est là que la tragédie rwandaise a commencé.

Dominoes

Hyperinflation, fascisme et guerre, le « déjà vu » qui nous attend

Alors que l'attention du monde est absorbée par les changements tectoniques qui se déroulent à travers l'Amérique comme « une tempête parfaite » de guerre civile, et de coup d'État militaire menaçant d'annuler à la fois les élections et les fondations mêmes de la république, quelque chose de très inquiétant a « échappé au radar » de la plupart des observateurs.
rrrr
© Inconnu
Ce quelque chose est l'effondrement financier des banques transatlantiques qui menace de déclencher le chaos dans le monde. C'est cet effondrement qui sous-tend les efforts désespérés déployés par les néo-conservateurs pour une guerre totale avec la Russie, la Chine et d'autres membres de l'Alliance multipolaire en pleine croissance aujourd'hui.

Book 2

Livre : Gouverner par les fake news

Gouverner avec les fake news

Gouverner par les Fake News - Conflits internationaux : 30 ans d'infox utilisées par les pays occidentaux
Quels sont les faits qui permettent d'affirmer que l'État islamique cherche à créer une guerre civile en France ; que le président syrien Bachar Al-Assad a utilisé des armes chimiques ; que Vladimir Poutine tente de déstabiliser nos démocraties ; que le terrorisme a frappé la France, non pas pour ce qu'elle fait, mais pour ce qu'elle est ; que le génocide au Darfour a fait 400 000 victimes ?... Littéralement aucun, mais ces affirmations suffisent à asseoir la politique étrangère des pays occidentaux.

L'auteur, ex-agent du service de renseignement stratégique suisse, passe ainsi en revue les principaux conflits contemporains, que les pays occidentaux ont géré à coups de fake news, ces trente dernières années.
Auteur : Jacques Baud - 2020
Jacques Baud, colonel, expert en armes chimiques et nucléaires, formé au contre-terrorisme et à la contre-guérilla, a conçu le Centre international de déminage humanitaire de Genève (GICHD) et son Système de gestion de l'information sur l'action contre les mines (IMSMA). Au service des Nations unies, il a été chef de la doctrine des Opérations de maintien de la paix à New York, et engagé en Afrique. À l'Otan, il a dirigé la lutte contre la prolifération des armes légères. Il est l'auteur de plusieurs ouvrages sur le renseignement, la guerre asymétrique et le terrorisme.

Che Guevara

11 Septembre 1973 : Le dernier discours de Salvador Allende

Salvador Allende, « président-martyr » du Chili, est renversé le 11 Septembre 1973 par un coup d'État organisé par un complot de la CIA s'appuyant sur l'armée aux ordres du général Pinochet.
allende
© Inconnu
Salvador Allende (1908-1973)
Bilan de la dictature : 2 279 morts et disparus, 27 255 torturés, 150 000 prisonniers politiques. Ce sont les premiers pas du néolibéralisme.


Book 2

Noir Canada - Pillage, corruption et criminalité en Afrique (livre)

noir canada
Noir Canada remet en cause l'image largement répandue sur la scène internationale et défendue avec conviction par le discours officiel canadien, d'un Canada bon, pacifiste et généreux. Présenté comme le grand frère bienfaiteur, le Canada appuie pourtant politiquement et financièrement des sociétés qui exploitent le sol africain (et enregistrent des profits colossaux à la Bourse de Toronto), alors que, selon un ensemble de sources internationales, elles apparaîtraient mêlées à de sérieux cas d'abus en Afrique... Le Canada serait-il un « paradis judiciaire » pour les sociétés minières ? Alain Deneault décrit toute l'architecture d'un système politique et financier honteux, qui de fait légitime et soutient le pillage des ressources du continent africain. Rédigé à partir de sources déjà rendues publiques, ce livre soutient avec éloquence que le Canada est loin de cet « ami de l'Afrique » qu'il se targue d'être.

Candle

La destruction de l'humanité à Hiroshima et Nagasaki: La vraie vérité


Commentaire : Cet article a été publié initialement le 9 août 2015.


ijijiji
© ONU/Eluchi Matsumoto
Hiroshima 1945
« Le bouclier antibalistique que nous allons construire en Europe de l'Est est seulement destiné à nous défendre contre les attaques d'Etats voyous et de groupes terroristes. Soyez donc rassuré: même si nous prenions l'initiative de vous attaquer par une première frappe nucléaire, vous pourriez aisément traverser le bouclier et anéantir mon pays.» Le président Bill Clinton, s'adressant au président Vladimir Poutine le 6 juin 2000, à Moscou

Commentaire: Lire aussi :


Arrow Down

Les 75 ans de la Conférence de Potsdam : encore une occasion de falsification de l'histoire

A l'occasion des 75 ans de la Conférence de Potsdam qui a dessiné les contours du monde de l'après-guerre, monde qui a duré jusqu'à la chute de l'Union soviétique, une exposition est organisée en Allemagne, à laquelle la Russie était invitée à participer.
gtyu
© US Army Coll. Archives Larousse
Réunissant les « trois grands » vainqueurs de la Seconde Guerre mondiale représentés par (assis de gauche à droite) Clement Attlee, Premier ministre britannique, Harry Truman qui vient de succéder à Franklin Roosevelt, et Staline, l'essentiel de la conférence se joue entre Truman, en position de force depuis l'essai nucléaire que vient de réaliser son pays, et Staline, dont l'Armée rouge occupe une grande partie de l'Europe orientale. Portant le signe d'un désaccord grandissant entre l'Est et l'Ouest, la conférence est un échec : politiquement et économiquement, chacun reste maître de sa zone.
Jusqu'au moment où la différence d'approche de la guerre et des personnalités ne soit tellement forte, qu'une participation serait revenue, pour le ministère russe de la Culture, à valider une énième réécriture de l'histoire. Cette différence de "vision" est par ailleurs revendiquée haut et fort par l'organisateur de l'événement, l'appelant en Novlangue "objectivité".