Bienvenue à Sott.net
lun., 14 oct. 2019
Le Monde pour les Gens qui Pensent

La Science de l'Esprit
Carte

Sherlock

Les psychopathes ont du mal à détecter la détresse

Norman Bates
© 'Psycho' via Universal Studios
Les psychopathes ont peu de difficulté à reconnaître quand les gens sont heureux ou en colère en se basant sur leurs expressions faciales. Mais ils semblent avoir beaucoup plus de mal à reconnaître l'émotion de la détresse, selon une nouvelle recherche de l'Université nationale australienne.

"Pour la plupart des gens, si nous voyons quelqu'un qui est vraiment contrarié, vous vous sentez mal pour eux et cela vous motive à les aider ", a déclaré Amy Dawel, auteur principale de l'étude, Amy Dawel de l'ANU Research School of Psychology. "Les gens qui sont placés très haut dans le spectre de la psychopathie ne montrent pas cette réaction."

L'étude, publiée dans Personality Disorders : Théorie, recherche et traitement, 140 participants ont examiné des photographies de visages exprimant diverses émotions. Certaines émotions étaient fausses, d'autres authentiques.

Les résultats ont montré que les personnes ayant des traits psychopathes importants - comme l'insensibilité, l'affect superficiel et une faible empathie - étaient moins capables de dire quand quelqu'un simulait une émotion de détresse.

"Nous avons constaté que les personnes ayant des traits psychopathes importants ne se sentent pas plus mal face à quelqu'un qui est vraiment contrarié que pour quelqu'un qui fait semblant", a déclaré M. Dawel. "Ils semblent aussi avoir de la difficulté à apprécier si la colère est réelle ou fausse. Par conséquent, ils ne sont pas aussi prêts à aider quelqu'un qui exprime de la véritable détresse, que le ferait la majorité des gens".

Commentaire: En fait le chiffre réel semble plus proche de 6%. Et ne pas oublier que ces personnes peuvent avoir des positions de pouvoir.


Bullseye

Plaidoyer pour les hommes qui veulent faire la cour à des femmes

Attention, cet article n'est pas politiquement correct. Si vous le lisez, c'est à vos risques et périls. Vous êtes prévenus.

amor
© Inconnu
"Highland Mary" de Robert Burns ( 1786 )
Le féminisme moderne a réussi son pire exploit à ce jour : faire redouter à l'incarnation de la beauté masculine, Henry Cavill, de flirter par crainte d'être accusé de quelque chose de plus sinistre.

Commentaire: Lire aussi :


Bulb

Marre d'oublier ? Voici la Courbe d'Ebbinghaus !

Si vous êtes ici, c'est que tout comme moi, vous avez un peu marre de tout oublier !
On a tous vécu des périodes d'examens où nous révisions à fond le programme, pour tout oublier la semaine d'après (que ceux qui se souviennent encore de leur programme de terminale lèvent la main !). Mais cela peut aussi être des informations données au boulot que nous cessons d'oublier, parce que « ça ne rentre pas » ou encore l'anniversaire de votre neveu que vous essayez tant bien que mal à retenir.
memoire
© Inconnu
Avez-vous une bonne mémoire ?
Mais avant de parler des solutions à ce problème bien embêtant... et si je vous donnais une liste de mots sans queue ni tête à retenir maintenant, combien de temps pensez-vous vous en souvenir ? Combien de temps vous souviendrez-vous de la moitié d'entre eux ?

Bullseye

Rencontre avec Antonio Damasio : La conscience est née des émotions

Il a déjà montré que les émotions sont indispensables à la validité de nos raisonnements. Dans son dernier ouvrage, Antonio Damasio estime qu'elles pourraient être à l'origine de la conscience humaine et animale.
Antonio
© Inconnu
Antonio Damasio
Antonio Damasio se trouve à deux pas du Panthéon. Au sens propre : c'est là que nous avons rendez-vous, chez son éditrice française. Au sens figuré, ce n'est pas faux non plus : rarement les travaux d'un psychologue auront aussi rapidement bousculé ce que nous croyions savoir de l'être humain. La théorie des marqueurs somatiques* a pris de court ses collègues, en démontrant que, contre toute attente, raison et émotion ne s'opposent pas.

Commentaire:






Book 2

Susan Sontag : pour une expérience pacifiée de la maladie

Ouvrir la discussion sur ce carnet de recherches par un billet sur Susan Sontag m'est apparu comme une évidence. Les métaphores du sida est probablement un des premiers textes d'une auteure féministe sur l'épidémie de sida que j'ai eu l'occasion de lire. Si cet ouvrage est relativement connu et est régulièrement mobilisé dans les études sociales sur le VIH, il me semblait important de revenir dessus, tant pour le discuter que pour inscrire ce carnet dans mon histoire de recherche. Qu'on le connaisse déjà ou non, ce texte de Sontag mérite d'y revenir régulièrement.
susan
© Inconnu
Susan Sontag (1933-2004)
Susan Sontag, essayiste, romancière, activiste, ouvertement bisexuelle, a produit une œuvre riche, traitant aussi bien de la pornographie, de l'esthétique Camp, que de la photographie ou du communisme. Son travail sur les maladies, sur lequel je vais m'attarder ici, se divise en deux. Deux textes que l'on peut retrouver en français dans un seul et même volume[1].

Commentaire: Lire aussi :


Heart

L'amabilité est une force

Actuellement, il semblerait que l'amabilité soit devenue une espèce en voie d'extinction. Surtout dans les grandes villes. Ceci a une explication anthropologique : les grandes concentrations de population génèrent de plus fortes tensions et favorisent les relations impersonnelles. En fait, c'est l'un de ces facteurs qui compliquent la santé psychologique et émotionnelle dans ces espaces.
amabilité
© Inconnu
Il existe de nombreux endroits où, par exemple, saluer son voisin est devenu quelque chose d'étrange. On assume ce geste comme une perte de temps ou une flatterie superflue. Chacun ne pense qu'à soi. Dans ce type de lieux, on n'accorde pas d'importance aux gestes d'amabilité des autres. Vous ne serez donc pas surpris de savoir que les personnes qui vivent là développent des problèmes liés à l'anxiété, à la dépression ou ont du mal à adopter des attitudes positives.

Commentaire: Lire aussi :


Bulb

Être créatif - Comment de 12 façons en 12 lectures

Comment être créatif? Pour vous aider à répondre à cette question, nous vous invitons à identifier à partir de la « Liste de 12 façons d'être créatif » ci-dessous, au moins trois d'entre elles les plus adaptées à votre contexte de vie.

creat
Nous soulignons que cette liste offre un éventail de différentes façons d'être créatif dans sa vie personnelle mais qu'elle peut-être applicable au contexte professionnel pour certains d'entre vous. Vous remarquerez que pour chacune des façons proposées, il y a des exemples d'actions et de gestes simples à poser au quotidien.

Headphones

Retour à Fukushima avec l'écrivain Akira Mizubayashi

En apparence rien n'a changé. En 2018, le Japon semble fonctionner comme avant la catastrophe. Mais les blessures de Fukushima sont toujours ouvertes. Le 11 mars 2011, un tremblement de terre de 9,0 sur l'échelle de Richter survenu au large des côtes de l'Île de Honshu, à 130 km à l'Est de la ville de Sendai, provoque un gigantesque tsunami sur la côte pacifique de la région du Tohoku.
fuku
© Inconnu
Séisme et tsunami (à 90% responsable des pertes) engendrent de nombreux blessés, des destructions gigantesques, et provoquent un accident nucléaire de niveau 7 (le plus élevé) à la Centrale de Fukushima-Daiichi (sur la côte, à environ 60 km de la ville de Fukushima).

Hammer

Meurtre avec préméditation de la langue française

Ce texte est le fruit d'un travail collectif de membres de plusieurs associations et groupements de défense de la langue française. Il est important de le diffuser à tous, tant nous sommes face à un mépris inimaginable « des Autorités », surtout des plus hautes instances de l'État.
fran
© Inconnu

Commentaire: Parler d'autres langues que le Français n'est pas mauvais, au contraire ! Mais évidemment annihiler une langue est le propos de ceux qui en même temps annihilent les différences, les autres cultures et le savoir. Ça fait partie de leur plan.

Lire aussi :


2 + 2 = 4

Les ruptures sont à l'origine de l'épidémie de suicide

relationships
© iStock
C'est l'état de nos relations, et non l'état des individus eux-mêmes, qui est brisé.

Commentaire : Un article écrit dans le contexte de la culture US mais la France n'est-elle pas sur le même chemin ?


Kirsten Powers a publié dans USA Today ce qui est peut-être la réponse la plus avisée aux nouvelles récentes sur le suicide - pas seulement les suicides de Kate Spade (styliste américaine connue pour ses magasins de sacs à main) et Anthony Bourdain (animateur télé américain), mais aussi le récent rapport des Centres pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC) qui montre une forte augmentation du nombre de suicides dans l'ensemble.

Le CDC note que plus de la moitié des personnes décédées par suicide ne souffraient pas d'un "trouble de santé mentale connu". Il convient également de noter que le suicide masculin est beaucoup plus répandu que le suicide féminin. Et là aussi, la maladie mentale n'est pas la raison. "L'épidémie de dépression et de désespoir dans le monde occidental n'est pas toujours causée par notre cerveau, écrit Powers. "C'est en grande partie dû à des problèmes clés dans notre façon de vivre" et indique que quelque chose ne va pas du tout avec notre culture.

Powers souligne le fait que nous sommes " largement déconnectés de nos familles élargies, de nos amis et de nos communautés ", et c'est tout à fait vrai. Mais le problème va beaucoup plus loin, comme le montre le rapport du CDC. De tous les facteurs qui contribuent au suicide - abus de substances, problèmes financiers, etc. les problèmes relationnels sont la cause numéro un. Et bien sûr, en accord avec ces données, c'est précisément l'histoire derrière la mort de Kate Spade. Même la note qu'elle a laissée pour sa fille fait allusion à ce fait.