Bienvenue à Sott.net
mer., 23 sept. 2020
Le Monde pour les Gens qui Pensent

La Science de l'Esprit
Carte

Magnify

L'idée de pouvoir conduit à de mauvaises décisions

Ce n'est pas le pouvoir réel que détient quelqu'un, mais sa perception de ce pouvoir. Plus cette personne pense en avoir, moins il prend les bonnes décisions. C'est un professeur de l'université de Californie du Sud, Nathanael Fast, qui vient de faire cette conclusion. C'est le sens de contrôle qui rend une personne trop confiante en elle et dans sa capacité de prendre des décisions. Cette recherche pourrait éventuellement aider les leaders à en avoir conscience et se méfier de leur trop grande confiance en soi. L'espoir fait vivre.

Einstein

Vos pensées simultanées révèlent vos processus mentaux et vos priorités

Il est probable que vous n'allez pas lire cet article au complet sans penser à autre chose, disent les auteurs d'une étude sur les processus mentaux impliqués dans le vagabondage de la pensée. Nos pensées porteraient sur autre chose que ce que nous faisons environ la moitié du temps, ont montré des études (par exemple: ai-je penser à éteindre la lumière? Qu'est-ce qu'on va manger ce soir?)

Cette étude, publiée dans la revue Psychological Science, montre que la tendance à penser à plusieurs choses à la fois est liée à la capacité de la mémoire de travail, une mémoire à court terme qui permet de suivre le cours de plusieurs pensées simultanément. Imaginez, disent les chercheurs, que vous voyez votre voisin en arrivant à la maison et convenez d'une date pour dîner. Sur votre chemin pour ajouter le rendez-vous au calendrier, vous vous arrêtez pour fermer le robinet qui goutte, nourrir le chat et ajouter le lait à votre liste d'épicerie. La capacité qui permet de ne pas oublier d'indiquer la date sur le calendrier est la mémoire de travail.

Che Guevara

Cerveaux anticonformistes

Le cerveau a l'instinct grégaire : lorsqu'une majorité de personnes expriment un avis, une zone cérébrale nommée cortex frontal postéromédian nous pousse à adopter le même, en nous signifiant que notre premier jugement était erroné. À l'Université de Nimègue, des neuroscientifiques ont inactivé cette zone du cerveau chez des sujets devant apprécier la beauté de 222 visages photographiés, et ont constaté qu'ils exprimaient des avis indépendants, alors que les autres personnes interrogées avaient tendance à revenir sur leur avis pour épouser le courant majoritaire. La méthode d'inactivation de la zone du conformisme est relativement simple : il suffit d'envoyer des ondes magnétiques à travers la paroi crânienne en ciblant cette zone. Une méthode pour favoriser l'indépendance d'esprit ?

Wolf

L'archétype de la putain « toute puissante », destructeur de la féminité

Traduction : SOTT

Image

Les femmes – qu'est-ce qui s'est passé, bordel ?
Les médias de masse, tout puissants et invasifs, sont responsables de la destruction de l'aspect féminin dans la culture occidentale - aspect qui, autrefois, représentait la sagesse et la générosité. Ils l'ont remplacé par les archétypes de la putain/pouffe « toute puissante », incarnés par les déchets nymphomanes peinturlurés qu'on peut voir dans des séries comme Sex and the City. En conséquence, la société occidentale a perdu ses notions sur la sagesse féminine et a dévié vers une culture bling-bling superficielle et narcissique packagée dans des emballages lourdingues Max Factor. Parce que c'est comme ça que la culture officielle psychopathique d'aujourd'hui voit les femmes.

Bulb

Méditation transcendantale dans une école « à problèmes » de San Francisco

Un document vidéo innovant réalisé par la fondation Edutopia lancée par le cinéaste George Lucas (La Guerre des étoiles) pour soutenir les projets scolaires innovants et efficaces.

Ce court document en anglais montre les profonds changements dans une école moyenne (niveau du Cycle d'orientation) d'un quartier de San Francisco marqué par la pauvreté et la violence, avec l'introduction de « Moments de calme » MT au début et à la fin de la journée scolaire. Moins de violence, moins d'absentéisme, moins de suspensions : les élèves de la Visitacion Valley Middle School se sentent maintenant plus en sécurité, les enseignants sont plus productifs, et la pratique de la Méditation transcendantale a apporté à l'école plus d'unité et le sentiment d'un but commun.

Family

Des parents présents: des effets positifs sur le cerveau des enfants

Image
Les enfants qui ont eu des parents très présents dès leur petite enfance apprendraient mieux.

Une étude américaine révèle qu'ils possèdent un plus gros hippocampe, qui est une zone-clé du cerveau pour la mémoire, l'apprentissage, et la réponse au stress.

Bien que l'on soupçonnait ce lien depuis longtemps, il y aurait une association observable entre la taille de l'hippocampe et l'attention des parents. «Un environnement attentif et aimant a clairement un fort impact pour le développement futur des enfants», relève Joan Lubym de l'École de médecine de la Washington University.

Les chercheurs ont surtout observé les interactions mères-enfants, mais l'attention du père serait également bénéfique pour le cerveau de l'enfant.

Pirates

Les psychopathes de Wall Street

Image
L'édition de mars/avril de la publication CFA magazine est consacrée au « voisin Psychopathe financier » (The Financial Psychopath Next Door). Le psychiatre médico-légal canadien Robert Hare affirme qu'un pourcent de la population peut être classée dans la catégorie des psychopathes, mais ce taux grimpe à 10% dans le monde des services financiers. Et selon un autre psychiatre qui soigne beaucoup de patients de Wall Street, Christopher Bayer, ce taux pourrait même être supérieur.

Le type de psychopathe auquel Bayer se réfère se caractérise par ses pulsions au jeu. Le psychiatre explique que certains traders deviennent des joueurs compulsifs, et personne, pas même eux, ne se rend compte qu'ils ont cette tendance. Ils se mettent dissimuler les petites pertes qu'ils ont subies et essayent de les rattraper en doublant leurs positions. Lorsque les pertes deviennent trop importantes pour être dissimulées davantage, ils nient toute mauvaise décision ou tout mauvais comportement. Ils se mentent à eux-mêmes, en se racontant que ces mauvaises décisions font partie des risques du métier, et ils mentent à leurs familles et aux autres, puis se mettent à commettre des fraudes, des vols, des faux en écriture et des détournements de fonds pour couvrir leurs habitudes.

Sheeple

Idiocratie : Un tiers des jeunes voudrait de plus gros seins au détriment du Q.I.

Image
© © Thinkstock.
La plupart des jeunes britanniques sondées seraient prêtes à avoir plus de poitrine et un Q.I. moins élevé, rapporte une enquête menée par le site web My Voucher Codes. Seulement 43% des femmes pensent que leur intelligence est un atout de séduction. Un quart des femmes de 18 à 25 ans estime qu'avoir de plus gros seins les rendrait plus heureuses. Certaines vont même plus loin: 60% des sondées pensent que les hommes les trouveraient plus séduisantes si elles avaient des bonnets de plus...

Pour les experts, c'est la célébrité et les images de stars dans les magazines qui sont à blâmer. Kat Banyard du groupe de femmes, UK Feminista déclare au Daily Mail: "Les femmes sont confrontées aujourd'hui à des pressions sans précédent. Elles comparent et se focalisent sur leur corps. Les industries qui mettent l'accent sur la façon dont les femmes se perçoivent sont en plein essor- et cela signifie que depuis un très jeune âge, on apprend aux femmes que leur apparence importe plus que leurs actes."

Arrow Down

Votre patron vous mine-t-il votre santé ?

Une recherche récente montre qu'avoir un « mauvais patron » (on ne parle pas des résultats financiers et de la satisfaction des actionnaires...) peut non seulement avoir un impact sur vous, mais aussi sur toute les relations au sein de la famille. Il a également un effet sur votre santé, accroît votre risque d'attaque cardiaque et votre moral au bureau (cela va sans recherche, nous direz-vous...).

Des chercheurs ont interrogé de nombreux employés de différentes entreprises (des PME aux groupes) concernant leur environnement de travail et leur bien-être. On estimait le degré d'investissement ressenti et le « genre » de patron.

Family

Ils se croient minces et nous jugent trop grosses

Une étude danoise démontre que les hommes et les femmes ont une vision erronée de leur propre poids et de leur partenaire. Pire, ces jugements s'appliquent aussi aux enfants et peuvent causer de sérieux problèmes pour les deux sexes.

Un institut de recherche du Danemark a demandé à plus de 1.000 personnes d'évaluer leur propre poids et celui de l'autre sexe. Résultat: les hommes sous-estiment leur poids et surestiment celui de leur femme ou copine.

Les hommes ont tendance à se voir plus minces qu'ils ne le sont, même quand ils sont en surpoids. A l'inverse, les femmes sont moins tendres envers elles-mêmes et se pensent plus grosses qu'elles ne le sont en réalité.