Bienvenue à Sott.net
sam., 27 nov. 2021
Le Monde pour les Gens qui Pensent

La Science de l'Esprit
Carte


Pi

Faudra-t-il affronter une pénurie alimentaire ?

Quelle idée nous faisons-nous d'une telle pénurie ? Evidemment, nous en avons conscience par des récits de situations de guerre ou de catastrophes naturelles mais que concevons-nous à l'idée qu'elle puisse nous heurter directement ? Vaut-il la peine de l'évoquer ?
frgt
Il est aisé de constater la pénurie en quantité quand des étalages de supermarchés se vident , suite à des pannes d'électricité, des blocages de frontière ou d'autres causes comme une ruée de la population pour faire des réserves (on l'a observé avec le papier de toilettes lors du premier confinement!). Ces suspensions peuvent être de plus ou moins longue durée selon les réorganisations locales. Certaines causes peuvent aussi nous échapper : Le gouvernement chinois appelle sa population à stocker de la nourriture sans donner d'explication.

Commentaire:

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Attention

L'illusion d'une « liberté illimitée » ou les tentations de la tyrannie

Lorsque Chigaliov, l'un des révolutionnaires des Démons de Fiodor Dostoïevski [ouvrage plus connu en français sous le titre Les Possédés - NdT], expose son « système d'organisation du monde », il admet s'être « empêtré dans mes propres données ». Confronté à la logique brutale de son idéalisme, il est obligé de concéder que sa conclusion « contredit directement l'idée originale sur laquelle je m'appuie ». Son postulat de départ, familier à des générations de révolutionnaires, est le concept de « liberté illimitée ». Au lieu de conduire Shigalyov vers l'utopie qu'il imagine, elle le conduit sur un chemin qui aboutit au « despotisme illimité ». Loin d'être perturbé par cette découverte désagréable, Shigalyov solutionne sa dissonance cognitive par un sentiment plus profond de la justesse de sa vision : « En dehors de ma solution de la formule sociale, aucune autre ne peut exister. » L'agitateur révolutionnaire voit ses idéaux s'effondrer en leur contraire, mais cela n'entame en rien la certitude avec laquelle il s'y accroche.
Destruction de statues, 1967
© Getty Images
Destruction des statues pendant la Révolution culturelle de 1967
Cent ans après la publication des Possédés, un autre groupe de révolutionnaires a pris d'assaut les portes de la maison ancestrale de Confucius à Qufu, en Chine. En juillet 1966, les gardes rouges ont profané les tombes des ancêtres de Confucius. Ils ont brisé les cercueils, les ont pillés pour en extraire des bijoux et des reliques, et ont suspendu les restes humains aux arbres. Un témoin se souvient de la « puanteur des cadavres. Cela vous donnait envie de vomir. » Les gardes rouges décapitaient les statues des amis et de la famille de Confucius, avant de renverser la statue de Confucius lui-même, de lui placer un bonnet de cancre sur la tête et de le traîner dans les rues tout en humiliant et en frappant ses disciples. Cette procession macabre s'est terminée lorsque les révolutionnaires ont jeté la statue dans un feu. La Révolution culturelle de Mao — avec sa promesse d'éradiquer les vieilles habitudes, les vieilles coutumes, la vieille culture et les vieilles idées — avait commencé.
Note du traducteur : Il est difficile de ne pas comparer ce qui précède à certaines des déclarations d'Emmanuel Macron — et d'autres ailleurs, tous adeptes du partenariat public-privé mondial et de ses mécanismes de gouvernance multipartite. Surtout si l'on se souvient que l'homme placé par ses gourous à la présidence de la République française a publié en 2016 un essai intitulé Révolution. L'a-t-il vraiment écrit ? ou son contenu émanait-il tout droit de l'académie pour apprentis despotes de Klaus Schwab ?. Comme le disait Franklin Delano Roosevelt, le hasard n'existe pas en politique.

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Rainbow

Comment le sentiment de sécurité intérieur nous met en lien ?

Vous aimeriez pouvoir aller facilement vers les autres mais parfois c'est plus difficile? Pourquoi? Quels sont les mécanismes biologiques et psychologiques en lien avec cette capacité de se mettre en lien, ou pas ?

santé

Se sentir en sécurité et se mettre en lien

Commentaire: La méditation - notamment le programme de relaxation Éiriú Eolas - est un moyen très efficace de gérer son stress et d'atteindre un sentiment de sécurité intérieur.

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Light Sabers

Les injections à ARNm et la guerre totale menée sur l'ADN du vivant et sur la spiritualité

« Ruse » et « ingéniosité » sont deux mots rarement utilisés dans le langage moderne. Pourtant, nous en avons désormais besoin, car notre espèce est la cible d'une offensive soutenue et sans précédent, et la ruse et l'ingéniosité sont spécifiquement utilisées pour camoufler cette offensive et la faire passer pour une protection bienveillante [qui est en fait à l'opposé de la bienveillance - NdT]. L'effet hypnotique que cette supercherie exerce sur l'humanité menace de provoquer l'extinction de notre espèce.
Force vitale de la planète
© Inconnu
Qui voudrait ne serait-ce que le concevoir ? Après tout, ceux qui croient les articles de presse et les reportages télévisés sont certains d'être « sauvés » et non sacrifiés.

Sauvés du Covid, du réchauffement climatique, des Russes et bien sûr des « terroristes ». Et pendant ce temps là, les individus dotés d'un degré raisonnable de conscience reconnaissent que ceux qui mènent la barque tentent de mettre en œuvre un plan grandiose grâce auquel ils pourront contrôler tous les aspects matériels de la vie quotidienne. Ce que Klaus Schwab, directeur du Forum économique mondial, aime appeler « Vous ne posséderez rien et vous serez heureux ».

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Take 2

Brazil, de Terry Gilliam, ou la per­ver­sion du machi­nisme et de l'autoritarisme lorsqu'ils pré­tendent régen­ter la vie humaine dans ses moindres détails

Dans un monde hyper bureaucratique du XX° siècle, les citoyens sont sur­veillés par des écrans de contrôle, fichés par les ordi­na­teurs de l'Etat. Ils vivent constam­ment sous la menace et dans la peur. Sam Lowry mène une double vie : la nuit, il se rêve en archange qui défie les forces des ténèbres et conquiert le cœur d'une jeune femme blonde. Le jour, il tra­vaille au minis­tère de l'Information comme fonc­tion­naire zélé.
hyuj
Le drame qui sur­vient dans l'existence de Sam Lowry est à por­ter au cré­dit d'un erreur infor­ma­tique, due sur­tout à la vétusté du maté­riel employé : un jour, dans un bureau, un sca­ra­bée écrasé trans­forme par hasard le nom d'un cer­tain Harry But­tle en Harry Tut­tle, nom d'un redou­table " résistant-plombier ".

Commentaire:

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Book

Jean-Pierre Andrevon : aujourd'hui, nous sommes juste en train de vivre dans son univers, en pleine science-fiction.

La maladie, la mort, la pénurie, l'épidémie, la peur, la surveillance, les écrans. Bien avant le Covid, le grenoblois avait déjà tout écrit !
Dans « Le monde enfin », paru il y a 14 ans, un virus inconnu, ultra-rapide, le "Piscra", ravage le monde. Avec ce livre, Jean-Pierre Andrevon fait oeuvre de visionnaire.
fghj

Jean-Pierre Andrevon et l'un de ses chats dans son repaire d'écrivain
Aujourd'hui, nous sommes juste en train de vivre dans son univers, en pleine science-fiction.

Commentaire:

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Gear

La psychose collective ou le meurtre de l'esprit

Dans cette vidéo, nous allons explorer la plus dangereuse de toutes les épidémies psychiques, la psychose collective. Une psychose collective est une épidémie de folie qui se produit lorsqu'une grande partie de la société perd le contact avec la réalité et sombre dans le délire. Un tel phénomène ne relève pas de la fiction. Deux exemples de psychoses collective sont les chasses aux sorcières américaines et européennes des XXVIe et XVIIe siècles et la montée du totalitarisme au XXe siècle.
Psychose de masse
© Capture YouTube
« La psychose collective est une épidémie de folie.

Elle se produit lorsqu'une grande partie de la société perd le contact avec la réalité
et sombre dans le délire. »
Cette vidéo a pour but de répondre aux questions concernant les psychoses collectives : Qu'est-ce que c'est ? Comment cela commence-t-il ? S'est-elle déjà produite ? Sommes-nous en train d'en vivre une en ce moment même ? Et si oui, comment peut-on inverser les étapes d'une psychose collective ?

Commentaire: Voir aussi nos articles liés : Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Brain

Totalitarisme — Le piratage du système limbique ou comment l'amygdale de nos cerveaux est hackée par l'idéologie de la terreur

Avec la crise du Covid-19, nombre de Français ne comprennent plus certaines réactions de leurs proches face à la réalité. Nous avons constaté ces derniers mois qu'il est de plus en plus difficile de discuter de certains aspects de la gestion sanitaire avec des collègues, des amis, voire la famille. Le clivage, le jugement ou le déni, semblent être devenus la nouvelle normalité dans la société et l'amygdale de notre cerveau n'y est certainement pas pour rien...
Cerveau piraté
© Inconnu
Face à l'évocation de certains faits qualifiés de « fake news » par les médias mainstream, aussitôt se met en place une stratégie d'évitement, voire de conflictualité. La peur de voir la réalité dans son ensemble s'est-elle emparée du raisonnement dans la société depuis notre amygdale ? Il s'avère que cette partie de notre cerveau joue un rôle déterminant dans le rapport à la réalité et à la manipulation de la population.

L'amygdale du cerveau, la gardienne des souvenirs émotionnels

Nous savons tous que nous avons des amygdales au fond de la gorge, mais le « complexe amygdalien » du cerveau est quant à lui peu connu, il est aussi appelé amygdale. C'est un groupe de cellules en forme d'amende situé derrière l'os temporal, au niveau des tempes. L'amygdale du cerveau sert au décodage et à la régulation des émotions. En elle, les souvenirs de joie, de tristesse, de bonheur se trouvent conservés et associés à des émotions. On parle alors de souvenirs émotionnels dont l'amygdale du cerveau est la gardienne. Elle fait partie du système limbique du cerveau, aussi appelé cerveau émotionnel qui conditionne les réponses émotionnelles et comportementales d'une personne.

Commentaire: Voir aussi nos articles liés : Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Cult

La distanciation sociale est une exhortation luciférienne

Montréal - Aujourd'hui, dimanche 12 septembre 2021, j'ai assisté à une messe tridentine au sein d'une église « traditionnelle », une communauté très à cheval sur les principes moraux ... et, curieusement, le curé de service a entamé son sermon en insistant sur « l'obligation morale de respecter la distanciation sociale » lors de la communion. Après le sermon, regardant par terre, les paroissien-moutons se sont lentement dirigés vers l'autel de communion comme un troupeau qu'on mènerait à l'abattoir, tout en respectant cette fameuse « distanciation sociale » obligatoire. Mais, d'où vient cette exhortation sans queue ni tête, dans un contexte où, si les simples fidèles sont appelés à faire « amende honorable » avant de communier, on ne les oblige jamais à se désolidariser les uns des autres.

évreux
© Wikipedia
Cathédrale d'Évreux

La communion : un rituel de solidarité

Bien au contraire : la communion est un rituel qui implique un geste de solidarité entre les communiants et celui qui a donné sa vie pour l'humanité. La communion est, de facto, un rituel de solidarité et cette prescription de « distanciation sociale » constitue un contre-rituel destiné à annihiler les pouvoirs intrinsèques de ce sacrement. Recevoir le « corps du Christ » revient à reconnaître notre situation de « pauvres pécheurs » appelés à la rédemption via un sacrement qui consacre notre union intime avec le créateur. Et, in fine, pour être en mesure d'accueillir cette « seconde naissance » alchimique, il nous faut briser les entraves de l'égoïsme qui empêchent la lumière christique de faire son chemin dans l'« athanor » de notre CŒUR de simple mortel. La communion n'est pas un sacrement offert aux « puristes ou aux athlètes de la foi ». Que nenni. L'acte de contrition requis avant de se diriger vers l'autel de la communion est l'équivalent d'une « remontée vers la lumière », après avoir « visité les entrailles de notre cœur et avoir rectifié notre état de conscience ».

Hearts

Se repenser avec Annick de Souzenelle

Annick de Souzenelle nous reçoit au Prieuré Saint Augustin, à Angers, lieu où elle dispense son enseignement dans le cadre de l'Institut d'anthropologie spirituelle. Cette grande dame de la vie intérieure n'a eu de cesse de proposer une nouvelle lecture des grands récits bibliques à la lumière de la psychologie Jungienne et de la philologie hébraïque, ainsi que de la kabbale, ce dont témoigne ses nombreux ouvrages parus sur le sujet (en particulier son décisif Le symbolisme du corps humain , Albin Michel, 1991)

ghjk
Convertie très tôt à l'orthodoxie, cette ancienne infirmière a aussi étudié l'hébreu et la théologie pour éclairer son propre cheminement d'abord et puis pour nourrir son enseignement. C'est ce parcours qu'elle retrace avec nous, nous invitant à cheminer grâce aux textes bibliques vers notre monde intérieur.

Commentaire:

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :