Bienvenue à Sott.net
dim., 25 sept. 2016
Le Monde pour les Gens qui Pensent

Changements Terrestres
Carte


SOTT Logo Media

Résumé SOTT - Août 2016 - Météorites, conditions météorologiques extrêmes et changements terrestres

Traduction : SOTT

Alors que les téléspectateurs ont été distraits par les Jeux olympiques d'été à Rio de Janeiro et la montée en puissance de la farce de l'élection présidentielle aux États-Unis, le rythme implacable de l'augmentation des phénomènes météorologiques extrêmes dans le monde a continué en août.
© Sott.net
Encore un autre « événement qui n'arrive qu'une fois tous les 1 000 ans » frappe les États-Unis, cette fois un système inhabituel, sans nom, de tempête stationnaire dans le sud de la Louisiane.
Parmi les tendances au sein des bouleversements environnementaux le mois dernier, nous avons observé :
  • un nombre record de tornades aux États-Unis pour un mois d'août ;
  • une autre inondation « qui n'arrive qu'une fois tous les 1 000 ans », cette fois en Louisiane aux États-Unis ;
  • un tremblement de terre destructeur dans le centre de l'Italie ;
  • la comète la plus rapide jamais enregistrée ;
  • beaucoup plus de morts dus à la foudre, y compris un troupeau entier de rennes dans le sud de la Norvège ;
  • trois dolines massives qui s'ouvrent pour avaler (et tuer) les gens en Chine ;
  • de fortes tempêtes qui frappent de nombreuses capitales dans le monde, y compris des précipitations record en Macédoine et à Moscou ;
  • des feux de forêt intenses à travers l'ouest des États-Unis et l'ouest de la Méditerranée.
© Sott.net
Ce sont quelques-uns des signes d'août 2016.

Attention

Corée du Sud : séisme de magnitude de 5,8

SEOUL, 12 septembre (Xinhua) -- Un séisme de magnitude 5,8 est survenu dans le sud-est de la Corée du Sud, le plus puissant à avoir frappé le pays, juste une heure après un autre de magnitude 5,1, ont rapporté lundi les médias locaux citant l'agence météorologique du pays. Un premier tremblement de terre de magnitude 5,1 a eu lieu vers 19h44 heure locale (10h44 GMT) à environ 9 km au sud-ouest de la ville de Gyeongju, dans la province du Gyeongsang du Nord.

© Google
Tremblement de terre en Corée du Sud
Le second de magnitude 5,8 est survenu à 20h32 heure locale (11h32 GMT) dans la région voisine, à 1,4 km de l'épicentre du premier tremblement de terre. La secousse a pu être ressentie à travers tout le pays. Aucun dégât n'a été signalé pour l'heure, a déclaré le ministère de la Sûreté et la Sécurité publique, cité par les médias.

Cloud Precipitation

Pluies diluviennes au Guatemala et au Mexique, des morts et des centaines de milliers de sinistrés

La tempête tropicale Hermine a touché les deux pays d'Amérique centrale, avec son lot de glissements de terrain et ses précipitations. Une cinquantaine de morts et des centaines de milliers de sinistrés ont été comptabilisés. Au moins trois personnes ont été tuées et 400 000 autres sinistrées, comptent les autorités locales. Un bilan lourd ce lundi 6 septembre, après les pluies diluviennes qui se sont abattues dans le sud et l'est du Mexique. L'état d'urgence a été décrété dans le nord-est du pays, où la tempête tropicale Hermine a touché les côtes lundi soir.

© REUTERS/Edgard Garrido
Hermine apporte drame et mort au Guatemala et au Mexique
80 000 habitants ont été affectés dans le seul Etat d'Oaxaca (sud), où deux personnes ont été tuées, selon la protection civile. Dans l'Etat de Veracruz (est), elle fait état de 200 000 sinistrés et 10 000 personnes évacuées par ses soins. Dans celui de Tabasco (sud-est), frontalier du Guatemala, ce sont 124 000 personnes qui ont été affectées.

Commentaire: La mort et le désespoir sont toujours utilisés, politiquement, pour parler du "réchauffement climatique" quand au contraire ces changements terrestres sont symptômes de la venue d'une ère glaciale.

Lire :


Fire

Incendies en Espagne et au Portugal, des milliers de pompiers à l'oeuvre, tout brûle

Des milliers de pompiers restaient à pied d'œuvre mercredi au Portugal et en Espagne pour combattre les importants feux de forêt qui menacent habitants et touristes, même si la baisse des températures laissait présager une légère accalmie. Au Portugal, plus de 3 000 soldats du feu, assistés par des bombardiers d'eau, tentaient de venir à bout de 90 incendies qui ont réduit en cendres des milliers d'hectares de forêts et de broussaille, alors que le pays a subi une canicule record pour un mois de septembre.

© AFP
Des milliers de pompiers qui luttent contre les incendies au Portugal et en Espagne
Un incendie particulièrement dévastateur a frappé le Parc national de Peneda Gerês dans le nord, où deux hameaux encerclés par les flammes, Paradela et Varzea, ont été évacués temporairement dans la nuit, tandis que certains habitants ont prêté main-forte aux pompiers.

Attention

Un séisme de magnitude 5,6 fait trembler Oklahoma

Un séisme de magnitude 5,6 sur l'échelle de Richter a secoué samedi, sans faire de blessés, une petite ville de l'Oklahoma, Etat du sud des Etats-Unis qui a vu le nombre de tremblements de terre exploser depuis qu'il s'est lancé dans la fracturation hydraulique.

© Google
Un séisme de magnitude 5,6 à Oklahoma
L'institut américain de géologie (USGS) situe son épicentre à 6,6 kilomètres de profondeur, à quelque 15 kilomètres au nord-ouest de Pawnee (environ 2.000 habitants). Le séisme est survenu à 12H02 GMT et a été ressenti dans sept Etats voisins, depuis le Texas au sud jusqu'à l'Iowa dans le centre, selon les géologues.

Commentaire:




Attention

La Nouvelle-Zélande secouée par un tremblement de terre de magnitude 7,1

La terre a tremblé dans le nord de la Nouvelle-Zélande. Un petit tsunami, la plus haute vague n'ayant atteint que 30 cm, a touché vendredi les côtes orientales de la Nouvelle-Zélande à la suite d'un fort séisme en mer qui n'a fait ni victimes ni dégâts. Celles-ci avaient émis une alerte au raz-de-marée, accompagnée d'évacuations de populations, dans les zones côtières de l'île du Nord et de la partie septentrionale de celle du Sud, qui constituent à elles seules l'essentiel du territoire néo-zélandais.

© Google
Tremblement de terre en Nouvelle-Zélande
Une série de répliques, dont certaines d'une magnitude de presque 6, ont secoué ces régions pendant plusieurs heures après le tremblement de terre, qui a quant à lui atteint une magnitude de 7,1.

Alarm Clock

Islande, 1783: le Laki, le volcan qui déclencha la Révolution française

Nombreux sont ceux qui ignorent qu'un volcan le Laki, a déclenché la révolution française. Cet article est paru quand, un autre volcan islandais au nom imprononçable d'Eyjafjallajokull, avait paralysé les transports aériens et eu un gros impact économique. Notre Terre est vivante... C'est ainsi qu'on le nomma en France à l'époque après la prise de la Bastille: « volcan de la Révolution ». Le Laki, ou Lakagigar, est en fait une chaîne de volcans. Elle suit la même ligne que le volcan actuellement en éruption.

© Google
L'éruption du Laki en 1783 produisit une catastrophe mondiale
«Sur une distance de 25 km, on trouve 130 cratères qui émirent 14 milliards de m3 de lave basaltique, d'acide fluorhydrique et de dioxyde de soufre, entre 1783-1784, causant l'éruption volcanique la plus importante des temps historiques, avec des conséquences catastrophiques pour l'Islande et des très importantes perturbations météorologiques en Europe.»

Commentaire: Lire aussi :


Bizarro Earth

Virus et bactéries attendent le dégel dans le permafrost

© AFP
Les cas récents d'anthrax dans le Grand Nord russe ont révélé les dangers sanitaires liés à la fonte des sols gelés où sont piégés des virus redoutables depuis parfois des millénaires.On connaissait l'effet dramatique du dégel du permafrost, sols gelés de manière permanente en profondeur, pour les modes de vie et les écosystèmes. Les habitants de la péninsule de Yamal, à 2500 kilomètres au nord-est de Moscou, ont subi une conséquence très concrète de leur fonte.

Un enfant y est mort et 23 autres personnes ont été infectées par l'apparition fin juillet de la maladie du charbon, appelée aussi anthrax, pourtant disparue depuis 75 ans dans cette région. Pour les scientifiques, l'origine remonte très probablement au dégel d'un cadavre de renne mort de l'anthrax il y a plusieurs dizaines d'années. Libérée, la bactérie mortelle, un bacille facilement disséminé sous forme de spores, a ensuite infecté des troupeaux de rennes, nombreux dans la région.

« Est-ce qu'un tel processus peut se répéter ? Bien sûr », a prévenu lors d'une récente conférence de presse Boris Kerchengoltz, chercheur spécialiste à l'Institut russe des problèmes biologiques du permafrost.

« Anomalie »

La Russie se réchauffe 2,5 fois plus vite en moyenne que le reste du monde. Et ce changement climatique est encore plus rapide en Arctique. A Yamal, péninsule peuplée surtout d'éleveurs nomades de rennes et située entre la mer de Kara et le golfe de l'Ob, les températures ont dépassé de 8 degrés la normale saisonnière en juillet, approchant 35 degrés.
« Nous parlons d'un endroit au-delà du cercle polaire », observe Sergueï Semenov, directeur de l'Institut russe du climat. « C'est une anomalie sans précédent ». Pour les scientifiques, la menace est loin de se limiter à l'anthrax.
« Il y a des restes de variole » dans le Grand Nord datant de la fin du XIXe siècle. Les chercheurs ont découvert des « virus géants » dans des dépouilles de mammouths, actuellement étudiés, a expliqué Viktor Maléïev, directeur adjoint de l'Institut de recherche russe d'épidémiologie.


Comment: A propos des virus géants :

« Je pense que le changement climatique va nous apporter bien des surprises », a-t-il averti. « Je ne veux effrayer personne mais nous devrions y être prêts ».

Commentaire: La Nature ne se préoccupe pas de nous défier ; les processus et les changements planétaires suivent leur cours, tout simplement. Quand à certaines prophéties qui parlent d'un changement mondial initié par la Russie, espérons qu'il ne s'agit pas d'une métaphore parlant en réalité du réveil de certains virus...


Cloud Lightning

Changements terrestres : en Norvège la foudre tue 323 rennes d'un seul coup

Lors de violents orages en Norvège, 323 rennes sauvages sont morts foudroyés, et les autorités ne se sont pas encore prononcées sur le sort des cadavres de ces animaux. Dans une hécatombe inédite en Norvège, 323 rennes sauvages ont été tués d'un seul coup par la foudre dans le sud du pays, rapporte la presse locale. "Il y a eu des orages très forts vendredi dans la région. En règle générale, les animaux se regroupent en cas de mauvais temps, et ceux-là ont été frappés par la foudre", a déclaré à la télévision Kjartan Knutsen, porte-parole de la Direction norvégienne de l'environnement.

© Google
300 rennes foudroyés en Norvège
Et de préciser que vendredi 26 août, un garde-chasse du plateau Hardangervidda avait découvert plus de 300 rennes morts foudroyés lors de violents orages. "La foudre a tué plus de 300 rennes d'un seul coup. C'est du jamais vu", a indiqué M.Knutsen. Le responsable a supposé que les animaux s'étaient regroupés pour faire face au mauvais temps, mais que la foudre avait frappé le troupeau, ne laissant aucune chance de survie aux rennes qui étaient morts sur le coup, alors que cinq d'entre eux avaient dû être abattus pour mettre fin à leurs souffrances.

Alarm Clock

« The Really Big One » ne semble pas loin, selon les experts

Depuis des décennies, les sismologues mettent en garde contre un méga-séisme. « Nous savons qu'un nombre important d'énergies terrestres se sont accumulées à cause des frictions entre deux plaques. Celles-ci pourraient provoquer, en se libérant, un terrible tremblement de terre ou une série de tremblements de terre »", prévient Harsh K. Gupta, directeur du National Geophysical Research Institute d'Hyderabad. « La question n'est pas de savoir s'il aura lieu mais quand il aura lieu », ajoute son collègue James Dolan 'Université de Southern California.

© Google
Quand ?
Ce mardi, le centre de l'Italie a été touché par un terrible tremblement de terre (6.2). Il a fait (au moins) 247 morts et des dizaines de villages ont tout simplement été détruits. Même pas douze heures plus tard, un puissant séisme a été enregistré au centre du Myanmar (6.8), endommageant un site historique et provoquant la mort de trois personnes.

Commentaire: Lire aussi :